IMG_0361

Que savez vous de la vitamine K?

En ce moment, tout le monde n’a que la vitamine D à la bouche et pourtant, la vitamine K pourrait lui damner le pion quand on voit combien la recherche met en lumière un nombre croissant de bénéfices pour notre santé.

La vitamine K aujourd’hui en est plus ou moins à ce que la vitamine D était il y a 10 ans : originale mais pas très connue.

Celle que connaissent bien les opérés du cœur, les soignés pour infarctus, les imbibés d’anti-coagulants, les dopés au Warfarin qui disposent d’une liste d’aliments interdits parce que riches en vitamine K…

Celle qui permet à votre sang de coaguler,  celle qui vous évite les  hémorragies, dont on fait une injection aux bébés à la naissance….peau de bébé

Et pourtant, cette même vitamine K offre bien plus!

D’après le Dr Cees Vermeer, un des principaux chercheurs dans le domaine de la vitamine K, quasiment tout le monde manque de vitamine K, tout comme on manque de vitamine D.

On manque quasi tous de vitamine K

En fait, on en manque sans en manquer : on en a en général assez pour faciliter la coagulation du sang, mais pas assez pour se protéger contre :

  • La calcification des artères
  • l’ostéoporose
  • Les cancers de la prostate, des poumons, du foie
  • la leucémie
  • les problèmes d’équilibre du cerveau (inclus la démence)

Un bon niveau de vitamine K

soulage des crampes liées à l’apparition des règles

stimule les fonctions hépatiques

améliore l’élasticité artérielle après 6 semaines de supplémentation

et la liste n’en est qu’à ses débuts…

Vous allez vous demander si votre niveau de vitamine K est adéquat : ne cherchez pas le mesurer par analyse de sang, ça ne vous apprendrait pas grand chose en dehors de ce que vous avez mangé la veille.

Quelques signes peuvent vous mettre la puce à l’oreille digestion

  • Vous faites facilement des bleus
  • Quand vous saignez, c’est toujours beaucoup (même dans les règles)
  • Vous avez des problèmes de foie et de vésicule biliaire
  • Vous avez des problèmes de digestion, en particulier d’absorption des aliments
  • Vous n’aimez pas les légumes verts, choux, persil etc…

Si vous vous reconnaissez, il y a des chances pour que vous manquiez de vitamine K.

En fait, ce qu’on ne vous dit pas, c’est qu’il n’y a pas qu’une vitamine K mais qu’elle peut être K1 ou K2.

K1 ou K2?

La vitamine K1 : on la trouve dans les légumes verts et se dirige directement vers le foie pour aider à maintenir une bonne coagulation du sang. C’est celle qu’on injecte aux nouveaux nés, celle qui prévient la calcification des vaisseaux sanguins, qui fait en sorte que nos os gardent leur calcium et conservent leur structure.

La vitamine K2 : ce sont les bactéries qui produisent cette vitamine présente en grande quantité dans nos intestins. La vitamine K2 ne se dirige pas vers notre foie mais vers les parois de nos vaisseaux sanguins, vers nos os et autres tissus. Elle est présente dans les aliments fermentés (surtout le Nato Japonais). En fait, dans l’organisme la vitamine K1 se converti en K2, la version vraiment intéressante de la vitamine K.

Alors, que disent les études scientifiques à son sujet?

En 2008, un groupe de recherche allemand découvre que cette vitamine protège contre le cancer de la prostate.

En fait, les hommes auxquels on a donné de la vitamine K2 en suppléments ont déclaré 50% de moins de cancer de la prostate que les autres.

De même, pour la santé cardiaque : les gens qui ont consommé 45 mcg de vitamine K2 par jour ont vécu 7 ans de plus que ceux qui n’en avaient que 12 mcg par jour. Une étude menée sur 16000 personnes durant 10 ans a permis de savoir qu’en ajoutant simplement 10 mcg de vitamine K2 à son régime quotidien, on fait chuter de 9% nos risques de problèmes cardiaques.images

Ceci  est tout de même bon à savoir quand on pense que la plupart des personnes dont la viscosité élevée du sang leur interdit de consommer de la vitamine K (mais qu’on gave de Warfarin)…ces mêmes personnes à risques (de problèmes cardiovasculaires) se privent au passage d’une vitamine protectrice…où est la logique?

Ces mêmes personnes pourraient aussi avoir besoin de cette vitamine K2 pour se protéger des maladies du cerveau, ou pour protéger leurs os…

Si les études ne sont pas encore probantes en matière de protection contre les maladies du cerveau, en ce qui concerne l’ostéoporose on en sait déjà beaucoup plus :

En effet, les Japonais ont montré que la vitamine K2 est un activateur d’ostéocalcine efficace (la protéine produite par les cellules qui constituent l’os) et de leur côté, les Hollandais ont montrés que la vitamine K2 est trois fois plus efficace que la K1 dans la stimulation de l’ostéocalcine.

Un certain nombre d’études japonaises ont permis de découvrir qu’avec une supplémentation en vitamine K2 on pouvait stopper la perte de densité osseuse et même, chez certains, l’augmenter! Ce qui a permis aussi de réduire de 60% les fractures vertébrales et 80% des fractures de col du fémur!

Pas assez de K1 pour faire suffisamment de K2

Le problème reste que même si la K1 se convertit en K2, le taux de K1 disponible pour être convertit en K2 est trop faible pour en donner des quantités suffisantes à la santé de nos os. En d’autres termes, notre foie préfère utiliser la K1 pour activer la coagulation alors que les autres tissus préfèreraient avoir de la K2 pour se protéger.

Alors, votre alimentation vous donne-t-elle assez de vitamine K?chou vert

Basiquement, tous les légumes verts sont une source naturelle de vitamine K et les lacto-fermentés offrent en plus les pré et pro-biotiques nécessaires à une bonne activité bactérienne dans les intestins et une bonne assimilation de la vitamine K. Il faut donc s’assurer qu’on mange suffisamment de :

  • Épinard,
  • chou vert,
  • feuilles de blette,
  • persil,
  • brocoli,
  • choux de Bruxelles etc…
  • le kéfir, de chèvre ou de vache
  • la choucroute fraiche
  • le Kim chi (chou épicé fermenté Coréen)
  • la Spiruline liquide
  • le jus d’herbe de blé

Mais le pompon revient au Nato des japonais : 15 grammes de Nato vous donnent votre ration quotidienne essentielle en vitamine K2, c’est à dire 200 mcg. Mais bon, il faut pouvoir l’avaler.

En ce qui concerne les doses, vous ne risquez pas grand chose même en allant très loin vers les 1000 mcg par jour ( vous n’allez pas fabriquer des caillots dans vos artères…). En fait, vous n’avez besoin que de 45 à 185 mcg par jour, tout dépend si vous êtes sous anti-coagulants ou non.

Donc, 45 mcg si vous prenez du Warfarin et 185 mcg si vous n’en prenez pas!

Ah, et surtout, cette vitamine est à consommer avec un produit gras, tel que par exemple, de l’huile de poisson riche en acides gras essentiels.

Maintenant, parlons synergie : K, D et calcium

La vitamine K n’aime pas travailler seule et adore la collaboration de la vitamine D.

En fait, rien ne vaut le mélange Vitamine D, K et calcium pour protéger vos os.os

Alors que le calcium, nécessaire à la protection de la densité osseuse, peut aussi calcifier les artères, une bonne dose de vitamine K protègera tout votre réseau vasculaire de la calcification!

C’est là la réponse à un vieux dilemme : j’ai de l’ostéoporose, mais j’ai aussi mon aorte qui se calcifie : calcium or not calcium?

Et bien avec la vitamine K, vous avez votre équilibre protecteur.

Maintenant, en ce qui concerne les aliments fournisseurs de calcium, on sait que les produits à base de lait de vache ne sont pas la solution.

Par contre, les produits à base de lait de vache cru et fermentés fournissent la vitamine K2!

120 g par jour sont suffisants.fromage

Tout dépend de votre niveau de tolérance à ce type de produits laitiers : Vous pourriez avoir besoin de prendre aussi des enzymes digestives à base de lactase pour garantir une bonne assimilation.

Dans tous les cas vous avez le choix et pouvez vous rabattre sur la supplémentation en vitamine K : testez, voyez ce qui vous plait le plus.

Une petite salade d’épinards, du jus d’épinard aux carottes, une poêlée de chou aux lardons, un petit brie de chèvre au lait cru, ou quelques gélules….(Gardez à l’esprit que les crucifères (les choux) doivent être cuits ou fermentés pour éviter leur effet déprimant sur la thyroïde).

Alors, n’est-ce pas là un bon plan supplémentaire pour éviter certains médicaments bien toxiques?

Consommer plus de vitamine K ne doit pas être trop difficile…vous avez sans doute des idées à partager à ce sujet, non?

 

 

 

 

There was an issue loading your timed LeadBox™. Please check plugin settings.
There was an issue loading your exit LeadBox™. Please check plugin settings.

Incoming search terms:

  • vitamine k aliments interdits
  • vitamine k2 ostéoporose
  • anticoagulant et kefir
  • faut-il se supplementer en vitamines
  • kefir et anticoagulant
  • l huile essentielle vitamine k
  • manque vitamine k et c
  • nato et problemes cardiaques
  • supplément vitamine k