Entrez votre mot clé dans la case de recherche pour trouver les articles qui en parlent

La vérité sur les “médicaments” du rhume et de la grippe


Vous le saviez déjà, on ne vous dit pas tout lorsqu’il s’agit de médicaments, contre le rhume ou pas.

En effet, cela fait une bonne cinquantaine d’année que l’industrie pharmaceutique profite du filon du rhume et de la grippe pour encombrer les rayons des pharmacies de produits qui ont créé vos automatismes de soins depuis votre enfance, de génération en génération.

Vous faites confiance à ces produits anti-rhume que vos parents utilisaient, vos grand parents…mais cela signifie-t-il qu’ils soient vraiment efficaces ?

Si on testait ces médicaments aujourd’hui, obtiendraient-ils le feu vert pour être commercialisés ?

Prenons par exemple la pseudoephédrine, l’ingrédient décongestionnant de la majorité des médicaments  anti-rhume. Au début des années 70, ce principe actif a été déclaré « propre à la consommation », mais les tests de l’époque ne prenaient pas en compte les critères utilisés aujourd’hui pour approuver les nouveaux médicaments.

Les grands classiques “anti-rhume” : indésirables?

En fait, si la plupart de ces médicaments classiques anti-rhumes étaient présentés à l’approbation aujourd’hui, nombreux sont les experts qui pensent qu’ils ne seraient pas mis en vente. Pourquoi ?

  • Une efficacité limité

On sait à quel point on peut se sentir misérable quand on a un rhume ou la grippe, mais on sait aussi que dès que le virus s’est installé il n’y a plus d’autre choix que de laisser la maladie suivre sont cours : le système immunitaire produit du mucus pour véhiculer le virus (et les déchets métaboliques qui l’ont attiré)  hors de l’organisme, la fièvre apparaît pour participer au processus d’assainissement, ce qui vous laisse faible et fatigué.

Comme vous ne pouvez pas changer la course des événements, il ne vous reste plus qu’à  vivre tous ces symptômes le mieux possible et si possible, les réduire au maximum.

  • Une menace pour votre immunité

Malheureusement, les fabricants de médicaments actuels n’offrent pas grand chose pour soulager les symptômes et le peu qui est proposé apporte de plus son lot d’effets secondaires : les décongestionnants  peuvent être la cause d’une arythmie cardiaque, les sirops contre la toux vous assomment, les anti-fièvres surchargent votre foie (et affaiblissent votre immunité), à moins qu’ils n’irritent votre système gastro-intestinal.

Et pourtant, il y a des remèdes qui ont fait leurs preuves et qui vont vous aider sans vous rendre malade. Ce sont ceux en qui vous pouvez avoir confiance.

 

Les grands classiques de la prévention anti-rhume

 

  • L’exercice : La recherche montre que l’exercice physique peut réduire le nombre et la sévérité des rhumes, probablement parce que ça réduit le stress (donc l’acidité de l’organisme propice aux infections).

En fait, une étude menée en 2011 a montré que les personnes qui font des exercices aérobiques 5 fois par semaine subissent 43% moins d rhumes sur une période de 12 mois que ceux qui ne bougent pas. Mais une marche rapide de 45 minute 5 fois par semaine suffit…

  • Les probiotiques : C’est dans le ventre que la plupart de nos cellules immunitaires se forment et que les bonnes bactéries les aident à bien fonctionner. Une multitude de facteurs, comme les médicaments, participent à l’appauvrissement de cette flore et laissent l’occasion à des envahisseurs comme le candida albicans de se multiplier anarchiquement et faire le lit d’un bon nombre d’infections. Les personnes qui prennent des probiotiques et font attention à la santé de leur système digestif sont beaucoup moins victimes de rhumes que ceux qui n’en prennent pas. Il suffit souvent de consommer des produits lacto-fermentés tous simples comme le kéfir, le Kimchi, la miso, la choucroute ou les yaourts maison. Si vous souhaitez prendre des probiotiques efficaces, choisissez en qui contiennent au moins 10 à 25 milliards d’unités et qui se gardent au frais.
  • La méditation : Une étude de l’université du Wisconsin-Madison rapporte que 8 semaines de méditation de pleine conscience réduisent la sévérité des rhumes chez 60% des participants. Encore une histoire de contrôle du stress et des émotions négatives, soit une réduction de l’acidité de l’organisme.

Le mode d’emploi : asseyez vous le dos droit, l’attention portée vers votre poitrine et son souffle afin de ne pas laisser une pensée s’infiltrer dans votre esprit. Tenir 45 mn plusieurs fois par semaine…prendre conscience de l’instant et laisser s’évacuer les soucis.

  • La vitamine C : plus de 30 études cliniques ont testé cet antioxydant pour montrer ses propriétés dans la prévention des rhumes. Cela n’est pas mirobolant, mais la diminution de la durée et de la sévérité des rhumes existe. Et de plus, ce dont on n’a pas besoin rend simplement l’herbe plus verte…

 

Vos solutions intelligentes anti-rhume 

 

Vous trouverez les pages consacrées à la fièvre ici.

Les pages sur l’aromathérapie de l’Hiver sont une mine de solutions anti-rhume.

Tout ce que je vous explique dans les pages sur la grippe va aussi vous aider à mieux vivre votre rhume, de même que celles qui détaillent comment l’éviter.

En ce qui concerne plus précisément le rhume des enfants, cliquez ici.

Envie de livres sur l’aromathérapie? De cours? Visitez la page des outils, ici

 

Et si vous avez aimé ces pages, soyez aux premières loges pour lire les prochaines en vous abonnant (gratuitement) à la newsletter du club!

Inscrivez-vous au Club Equilibre Naturel!

Tags: , , , ,

Related posts

Méthode Yuen en France

  Info incontournable pour les praticiens à la qui souhaitent se démarquer des autres!...

Untitled

  La notion de base que l’on a communément de l’inflammation est qu’elle est...

13 comments

  • Bonjour Cécile,

    Il y a quelques années, j’avais un gros rhume chaque hiver et j’ai la plupart du temps évité les médicaments. Ils m’assomaient plus qu’autre chose. Je préférai boire des grogs à base de citronnade chaude au miel + un peu de rhum. Le rhum cotre le rhume, hum hum… 😉
    Je faisais aussi des “bains de nez” avec de l’eau salée, en inspirant l’eau dans chaque narine successivement, jusqu’à les déboucher.

    Depuis 3-4 ans, je n’ai plus de rhume, sans doute grâce à des cures que je fais de temps en temps : pollen ou extrait de pépins de pamplemousse ou nigari (chlorure de magnésium).

    Dans un autre article sur l’aromathérapie de l’hiver, tu dis de ne pas toucher au jus d’orange et j’aimerais bien savoir pourquoi ?

    Merci pour tes articles et @ bientôt !

    Muriel

    • Muriel, pour répondre à ta question, le jus d’orange acidifie l’organisme et est très lourd à digérer. Or le but est d’alkaliniser et de faciliter le travail du foie le plus possible. J’adore les oranges, et j’en consomme lorsque je pète la forme! Mais je n’y touche surtout pas en période de stress ou d’épidémies…

  • Bonjour Cécile,

    Comme tu le sais, j’essaie au maximum d’éviter les médicaments pour moi mais aussi pour mon petit garçon.
    L’année dernière, pour sa première année d’école, il a été très régulièrement malade et j’avais toujours les mêmes ordonnances avec le même sirop contre la toux qui n’avait quasi aucun effet. J’ai donc décidé de faire un sirop-maison à base de thym et de miel et de lui donner du jus de citron avec encore un peu de miel. Les résultats ont été largement à la hauteur de mes espérances et je conseille à toutes les mamans d’en faire autant !

    Je donne quelques recettes 100% naturelles sur mon blog pour ceux qui seraient tentés :
    http://blog.passion-huiles-essentielles.fr/des-huiles-essentielles-et-des-remedes-naturels-contre-la-toux/

    A très bientôt 🙂

  • Bonjour Cécile et merci pour cet article très intéressant.
    Mon astuce anti-rhume est double : d’une part je consomme tous les jours du kéfir de fruits (un délice incontournable) et d’autre part, je gère mes conflits. Les rhumes, en décodage biologique, ce sont de petites menaces dans le territoire…
    A bientôt !

    • Ah! toi aussi tu es une aficionados de kéfir? Moi je le bois nature, à cause du sucre qu’ils rajoutent dans la version au fruit. Le sucre est ma bête noire. Tu as parfaitement raison en ce qui concerne le rhume… Je vois qu’on a plein d’idées communes! Tu m’en diras plus à l’occasion sur ta façon de gérer les conflits…
      Bien à toi,
      Cécile

  • Bonjour Cécile,
    Merci pour cette mise au point qui ne va pas plaire à tout le monde…
    Mais comme le dit avec humour ma compagne qui est infirmière : « un rhume, si tu prends des médicaments, ça sera guéri en une semaine. C’est une prend pas de médicaments s’apprendra à huit jours… »
    Et puis, le plus efficace, c’est encore de ne pas en avoir en ayant une bonne hygiène alimentaire émotionnelle.
    Prends soin de toi
    Luc Mister No stress

    • Alors là, mon cher Luc, je te laisse l’honneur d’apprendre à ta compagne qu’avec l’aromathérapie un rhume ne dure pas plus de trois jours, surtout si, comme je l’apprends à mes lecteurs, on intervient dès le début des symptômes. Les huiles essentielles travaillent à la fois sur l’immunité, la digestion, la production de mucus, l’assainissement des voies respiratoires, l’inflammation et….les émotions! je suis très tentée de dire: et toc!

  • Bonjour Cécile,

    bien que la chance énorme d’être en excellente santé, peut-être à cause de l’ail que j’aime bien manger cru avec une bonne viande ou de l’absorption quotidienne d’huile d’olive, je découvre ici, plein de petites astuces pour combattre le rhume.

    Je tâcherai de m’en souvenir, si cet hiver le rhume décidera de me faire une visite.
    Merci pour cet article.

    Excellente journée,

    Albin

  • Bonjour Cécile,
    Avant j’utilisais les médicaments dont tu ârles sans grand résultat.
    Aujourd’hui, je soigne ms rhumes avec le Dien Chan, la reflexologie
    faciale.
    Je l’utilise en prévention et dès le début du rhume. Je peux dire que,
    mis à part au népal à plus de 5000m, je n’ai pas eu de rhume depuis
    plusieurs années. Donc, ça marche pour moi!

    • Tu as raison Hannah, la réflexologie faciale, ça marche!
      Mais quand mon fils est parti faire l’Anapurna, je l’avais doté d’un mélange d’huiles essentielles spécial voyage et il a été le seul à ne pas souffrir de l’altitude, des nausées ou des coliques…et il n’a pas eu non plus de rhume! Et il m’a dit que ça l’avait aidé à supporter pas mal d’odeurs douteuses pendant le voyage…comme quoi, l’aromathérapie dépasse parfois nos espérances! Moi, je stimule les points reflexes de mes patients avec des doigts trempés dans des mélanges d’huiles essentielles…tu vois, on peut joindre l’utile à l’agréable…

  • Bonjour Cécile,

    Même si je n’ai jamais de rhume (1 en 12 ans peut-etre) j’ai lu ton article avec intérêt car je suis anti médicaments pour avoir vu ce que ces fichues pilules ont font à pas mal de gens autour de moi.

    Je ne dis pas qu’il faut jeter le BB avec l’eau du bain et parfois le recours aux médicaments est bien utile mais pas comme on le fait aujourd’hui en Occident où on distribue ça comme des bonbons

    Alors évidemment pour un rhume pas besoin de sortir l’artillerie lourde et ton article et usons et abusons de la vitamine C (naturelle)

  • […] La vérité sur les médicaments contre le rhume […]

  • […] aussi aussi La vérité sur les médicaments de la grippe, et Oubliez le vaccin avant la prochaine […]

Leave a Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.




Et si vous vous donniez les moyens de prendre le pouvoir sur votre santé? Demandez-le moi ici et je vous envoie un livre dont c'est justement le sujet...

New Graphic
Top