fbpx

Entrez votre mot clé dans la case de recherche pour trouver les articles qui en parlent

Si, votre ventre fabrique tout, même la dépression!

Et il y en a de plus en plus!!!!! À l’échelle mondiale, la dépression est maintenant la principale cause de problèmes de santé et d’arrêt de travail. Cela vous étonne? Moi pas.

La dépression et l’anxiété sont deux des principaux problèmes de santé mentale qui ont connu une augmentation spectaculaire de cas, quelque chose que j’appellerais une épidémie, au cours des dernières années.

Ici, aux États-Unis, plus de 16 millions de personnes souffrent de cette maladie. Mes voisins sont tous sous anti-dépresseurs…et trouvent ça normal. Je n’ai pas essayé de les raisonner…cela fait trop longtemps qu’ils en prennent…mais je pourrais tout à fait leur révéler que les antidépresseurs ne fonctionnent pas mieux qu’un placebo, qui, lui, au moins, ne les intoxique pas.

Ce qui est effrayant c’est que 10 à 14% des femmes enceintes sont également sous antidépresseurs, même si des études ont établi un lien entre leur prise pendant la grossesse et les malformations congénitales. Si la majorité des femmes enceintes faisaient attention à leur niveau de candidose, elles s’éviteraient une belle liste de risques d’infection, mais aussi, de prendre des anti-dépresseurs…la dépression étant un produit classique de la candidose chronique.

Ah…le couple candidose et dépression…tout un programme ! Ce syndrome issu du progrès de la médecine et de l’agro alimentaire, donc, des gros progrès de ce siècle, explique la plupart des épidémies bizarres qui n’existaient pas il y a 80 ans…Par exemple, les données de l’Institut national de la santé mentale suggèrent que cette augmentation des troubles liés à l’anxiété en font un problème 800% plus répandu que toutes les formes de cancer. Et quand on sait d’où vient le cancer…

Quoi qu’il en soit, on cherche toujours à expliquer cette augmentation remarquable de l’anxiété et de la dépression alors qu’il suffit de regarder le ventre des gens !

J’en parle dans quasiment tous mes livres…et j’ai le plaisir d’en lire la confirmation dans les rapports de spécialistes comme Kelly Brogan, psychiatre nouvelle génération, qui elle aussi est convaincue que les problèmes émotionnels naissent dans la toxicité du ventre.
Plusieurs études ont montré qu’un nombre disproportionné (par rapport à la population générale) de patients atteints de maladie mentale sont en fait des obèses.

Quand on fait des études sur les personnes un peu trop rondes, on découvre que les femmes ménopausées atteintes d’obésité abdominale sont franchement plus susceptibles de souffrir de dépression (37,6% contre 27,5% respectivement), ce qui a amené les chercheurs à conclure que “l’accumulation de graisse viscérale était un facteur indépendant et positif significativement associé à la présence de symptômes dépressifs”.

Alors, comment votre taille influence-t-elle votre risque d’anxiété?

L’anxiété est un sujet de préoccupation, car elle est liée à des maladies cardiaques, au diabète, à des problèmes thyroïdiens, des troubles respiratoires et à l’abus de médicaments, parmi d’autres problèmes médicaux documentés.

Les chercheurs se sont pas mal penchés sur le problème, et une étude a montré une augmentation de la fréquence de l’anxiété chez les femmes entre 40 et 50 ans. Elle a permis au Dr JoAnn Pinkerton, directrice de la North American Menopause Society d’expliquer que «les changements hormonaux peuvent être impliqués dans le développement de l’anxiété et de l’obésité abdominale en raison de leurs rôles dans le cerveau ainsi que dans la distribution des graisses. Cette étude fournit des indications précieuses aux professionnels de la santé qui traitent des femmes d’âge moyen, car elle suggère que le rapport taille-tour de taille pourrait être un bon marqueur pour évaluer l’anxiété des patients », et du coup, les mettre au régime au lieu de les achever à coup de médicaments.

 

La résistance à l’insuline est un facteur majeur de santé mentale

 

La résistance à l’insuline est un facteur déterminant non seulement de l’obésité, mais aussi de la plupart des maladies chroniques. Rien de neuf… on le savait…d’autant que je vous le rabâche depuis des années dans mes livres et mes webinaires.

D’après des données probantes, il est clair qu’elle joue également un rôle important dans votre santé mentale.

Je ne sais pas vous, mais on mais on m’a assez rappelé combien, lorsque j’étais petite et accro au sucre (merci la candidose), j’étais insupportable. Moi, je me souviens surtout de combien j’étais malheureuse et anxieuse. J’aurais donné beaucoup pour « descendre de la terre en marche ».

 

Donc, rien de surprenant…car après tout, votre santé physique et votre santé psychologique sont étroitement liées.

Par exemple, votre nerf vague relie votre intestin à votre cerveau, ce qui explique pourquoi un beau déséquilibre intestinale comme une candidose chronique peut causer de tels ravages sur vos états psychologiques, et pourquoi l’anxiété vous envoie vous vider aux toilettes !

Dans l’ensemble, tout régime qui nourrit votre microbiome intestinal, réduit la résistance à l’insuline et optimise la fonction mitochondriale – comme un régime anti-inflammatoire ou anti-candida – aura un impact bénéfique sur votre santé physique et mentale. Ceux qui ont testé l’ont senti tout de suite.

Un coupable alimentaire clé qui ne fait aucune de ces choses bénéfiques est le sucre, et je ne vais pas commencer à vous égrener ici le nombre impressionnant d’études qui le démontrent. On ne touche pas au sucre, aussi addictif que de la cocaïne, c’est tout. D’autant que tant qu’on en consomme, on n’a aucune chance de récupérer un ventre sain.

Nous savons tous que dès qu’on ne va pas bien émotionnellement il est tout particulièrement difficile de faire un effort coté « cuisine ». On se voit plus noyé sous le chocolat que devant un jus de carotte. Mais ça n’est pas une raison pour se soumettre à la dictature des antidépresseurs.

Compte tenu des nombreux dangers associés aux antidépresseurs, il est quand même plus sage de s’attaquer aux causes profondes connues de la dépression, qui sont principalement fondées sur le mode de vie…Encore une fois, un médicament, surtout psychiatrique, ne règle pas le problème.

Je voudrais quand même rappeler une chose dont on n’aime pas parler : les antidépresseurs peuvent aussi aggraver la situation, car nombre d’entre eux sont associés à un risque accru de suicide, de violence et d’aggravation de la santé mentale à long terme.

Donc, avant de recourir à des médicaments, pensez à changer votre façon de manger, entrainez-vous à voir la vie et aidez vous avec les bonnes huiles essentielles ! (non, cela n’est pas trop compliqué, je vous explique tout dans le kit anti-stress)

A cela, ajoutez ces suggestions :

  • Faites de l’exercice régulièrementDes études ont montré qu’il existe une forte corrélation entre l’amélioration de l’humeur et la capacité aérobique. L’exercice crée de nouveaux neurones produisant du GABA qui aident à induire un état naturel de calme.

 

  • Passez plus de temps à l’extérieurIl a été démontré que le fait de passer du temps dans la nature réduit le stress, améliore l’humeur et réduit considérablement les symptômes de la dépression.36 Les activités de plein air peuvent être à peu près n’importe quoi, de la randonnée pédestre au jardinage ou simplement à l’extérieur.
  • Aborder autrement les émotions négatives, voyez les comme une opportunité vers du mieux.Je ne crois pas être la seule à considérer la dépression comme un signe que votre corps et votre vie sont déséquilibrés plutôt que comme une maladie.

On parle de « désalignement ». En fait, c’est l’ « alignement » énergétique qui produit les plus grands moments d’euphorie et d’extase ! Et c’est moment là sont atteignables pour peu qu’on s’y entraine (c’est aussi ce que je vous explique dans le kit anti-stress)

La souffrance émotionnelle est un message qui vous dit que vous avez dévié trop loin, et que vous avez besoin de retrouver votre équilibre. L’une des façons de le faire consiste à aborder les émotions négatives qui peuvent être piégées sous votre niveau de conscience. Ma méthode préférée de nettoyage émotionnel est Emotional Freedom Techniques (EFT), une forme d’acupression psychologique.

Vous trouverez l’enregistrement de deux séances d’EFT dans le kit anti-stress. Elles sont toutes prêtes…vous n’avez plus qu’à me suivre pendant la vidéo (c’est ce que je fais avec mes clients en coaching).

 

  • Optimisez votre santé intestinale (l’incontournable!)Pour nourrir votre microbiome intestinal, assurez-vous de manger beaucoup de légumes frais et des aliments fermentés traditionnellement. Les bons choix  incluent les légumes fermentés, le yaourt, le kéfir et le natto. Si vous ne mangez pas régulièrement d’aliments fermentés, il est recommandé de prendre un supplément probiotique de haute qualité.

Et puis, n’oubliez pas que soigner vos émotions est crucial pour maintenir un bon équilibre physique général! Tout est interconnecté!

Si vous vous trouvez dans la situation d’être déjà sous anti-dépresseurs et que vous avez besoin d’aide pour les arrêter, je vous explique comment y arriver, sans pour autant retomber dans la dépression :)…c’est ici. 

 

 

 

 

Related posts

One comment

  • Peyrucq-Frulio Marilyne

    Bonjour Cécile
    L’année dernière j’ai appliqué un masque de poudre de manjishta (garance) sur mon visage (toutes les instructions n’étaient pas portées sur le paquet…à savoir qu’il fallait le diluer et ne pas le garder plus de 10..15mn) j’ai eu ensuite un oedème et un effet coup de soleil géant..et depuis je suis très très embetée avec ma peau j’ai développé une rosaçée et dés qu’il y a un rayon de soleil je me cache sous un chapeau , et mon visage flambe….j’ai essayé en vain l’aloé véra avec de la lavande aspic….l’helicryse additionnée de géranuim et de camomille sans succés
    Je vous avais consulté au mois de juillet et on avait mis en place un régime anti-candida que j’ai suivi pendant 5 mois avec succés
    Peut être que vous pouvez m’aider pour mon problème
    Merci Cécile

Leave a Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.




Et si vous vous donniez les moyens de prendre le pouvoir sur votre santé? Demandez-le moi ici et je vous envoie un livre dont c'est justement le sujet...

New Graphic
Top