Savez-vous que votre flore intestinale envoie des signaux à votre cerveau et que cette communication influence vos émotions et votre comportement?

Vous avez donc la possibilité de moins subir ces émotions et ce comportement et de les influencer consciemment, pour peu que vous sachiez soigner votre ventre.

La santé de votre flore intestinale varie d’une minute à l’autre en fonction de ce que vous consommez et surtout, de la propreté de ce que vous consommez.

 

Votre propreté interne et votre floreventre

Quand je parle de propreté, je veux parler de toxines, d’additifs, de produits issus de la chimie dont le corps ne sait que faire et qui perturbe son fonctionnement harmonieux.

En altérant l’équilibre fragile de votre flore, c’est à dire en déséquilibrant la population de bonnes bactéries et de mauvaises bactéries, vous vous fabriquez tout un ensemble de conséquences qui vont bien plus loin que de simples maux de ventre.

Vous ne parvenez pas à vous passer de certains aliments, comme les biscuits, le chocolat, le café, le pain et le fromage ?

Et bien sachez que de récentes études suggèrent que les préférences nutritionnelles de notre flore intestinale influencent nos envies alimentaires en envoyant des signaux chimiques par le nerf vague, le nerf crânien qui relie notre ventre au cerveau.

En fait, les chercheurs ont trouvé que les bactéries qui vivent dans nos intestins nous manipulent en fonction de ce que réclame leur survie, leur propagation, et surtout, leur capacité à dominer les bactéries ennemies.

Pour illustrer ce phénomène, j’ai vos propres histoires. Celles où vous me confiez combien vous avez besoin de sucre à telle heure, de pain à une autre, de café etc…et dès que vous avez commencé à suivre mon programme anti-candida, subitement ces envies changent.

Vous passez un cap, puis vous vous détachez de certains aliments. Pire, vous réalisez que ce qui vous donnait tellement envie avant ne vous fait plus rien aujourd’hui ! Un peu comme si vous arrêtiez de fumer et que des années après vous vous rendiez compte que la fumée des autres vous dégoûte.

Un autre exemple : une amie américaine me confiait l’autre jour à quel point elle se rendait compte qu’elle était infestée d’une prolifération de candida à cause de son incapacité à résister à une boite de petites gâteaux à la crème ! cup cakes

Elle a raison ! Rien ne me laisse plus froide qu’une boite de gâteaux américains, bien colorés et hyper sucrés…par contre, j’aurais du mal à résister à des biscuits crus aux fruits secs…

Le candida fait partie de ces bactéries saprophytes qui parasitent vos bonnes bactéries et entretiennent l’inflammation dans votre organisme. S’il veut survivre, il lui faut les aliments qu’il préfère : le sucre, les hydrates de carbone, les toxines, et si possible, quelques antibiotiques.

Tant que vous lui donnez tout cela, il est content et poursuit sa croissance en tenant votre flore intestinale en respect.

C’est pour cela que vous avez ce qu’on appelle des envies subites irrésistibles ! Si vous avez décidé de redonner de la force à votre flore intestinale, n’entretenez pas votre candidose ! Résistez à ces envies !

Rappelez vous continuellement que les bactéries saprophytes comme le candida albicans ont la capacité de manipuler notre comportement et notre humeur en détournant les signaux véhiculés par le nerf vague, en changeant nos récepteurs de gout, en produisant des toxines qui nous donnent des malaises (en période de manque de sucre) et d’autres qui nous feront nous sentir bien dès que nous aurons fourni les aliments dont elles ont besoin pour proliférer.

Or, une flore de mauvaise qualité est source d’inflammation des intestins.

En fait, c’est cette inflammation chronique non identifiée qui est à l’origine de la majorité des maladies chroniques.

Vous devez comprendre que votre ventre est votre premier foyer d’inflammation.ventre

Ce sont les microorganismes qui vivent dans votre système digestif qui déclenchent la production de cytokines, cellules indispensables à la communication entre les cellules.

Ces cytokines (produites dans nos intestins) remontent le nerf vague jusqu’à notre cerveau et disent à notre système immunitaire de relâcher certains produits chimiques.

Ces produits chimiques vont influencer l’intensité de nos envies, de notre faim pour certains aliments, ainsi que le cerveau de chacune de nos cellules, décidant si elle produira de l’énergie ou si elle cessera de vivre.

Donc, une réponse inflammatoire débute dans nos intestins, voyage vers notre cerveau, s’y accumule jusqu’à envoyer des signaux au reste du corps qui vont affecter le fonctionnement de l’organisme.

Tout cela pour vous expliquer combien l’équilibre de votre ventre, donc la santé de votre flore, sa capacité à maintenir en respect le nombre des bactéries parasite, affecte et contrôle toute votre santé, qu’elle soit physique ou mentale.

La bonne nouvelle est qu’il suffit souvent de changer notre alimentation pour rétablir notre flore.

La mauvaise est que les aliments qui nourrissent la flore et replacent ceux qui lui font du mal ne sont pas bon marché.

Oui, aujourd’hui la santé coûte cher, parce que la bonne santé de notre ventre est menacée par la norme, ce qui a été décidé comme nous étant indispensable, ce qui est le plus disponible et le plus largement mis à notre disposition, c’est à dire les médicaments et les produits fournis par l’industrie alimentaire.

En effet, aujourd’hui, rien n’est plus mauvais pour la flore queméds

  • Les produits raffinés à base de sucre et de sirop de glucose
  • Les viandes issues de l’élevage industriel (que l’on nourrit de granulés et d’antibiotiques)
  • Les médicaments anti-inflammatoires non stéroidiens qui endommagent la membrane de nos cellules et perturbent la production d’énergie
  • L’eau fluorée et chlorée
  • Les aliments génétiquement modifiés
  • Le gluten (donc, tous les produits issus du blé)
  • Les médicaments anti-acides comme le Prilosec, le Nexium, le Prevacid
  • Le stress
  • Les herbicides et pesticides issus de l’agriculture industrielle
  • Les antibiotiques
  • La pollution en général

 

Aujourd’hui, dans un monde industrialisé, développé, il est difficilement concevable d’échapper intégralement à cette liste, à moins, comme je le dis souvent, d’aller vivre au fin fond du Tibet (et encore…).

Alors, si vous souhaitez vous sentir plus libre dans vos choix, votre comportement, vos pensées, vos émotions, et, évidemment, dans votre corps, commencez par soigner votre flore, vous détoxifier, changer quelques habitudes, en gardant à l’esprit toute cette séquence et la répéter plusieurs fois par an tant que vous aurez à respirer, boire et manger ce que notre monde moderne nous impose en terme de toxicité quotidienne.

CADEAU ! Recevez gratuitement des livres de recettes à faire vous même en vous inscrivant à la newsletter du Club!

There was an issue loading your timed LeadBox™. Please check plugin settings.
There was an issue loading your exit LeadBox™. Please check plugin settings.

Incoming search terms:

  • candida voyage jusqu au cerveau
  • ventre cerveau