Entrez votre mot clé dans la case de recherche pour trouver les articles qui en parlent

Thyroide : donnez lui ce qu’elle aime manger

Avec toutes les informations contradictoires concernant quoi manger ou pas pour soigner la thyroide, il y a de quoi ne plus savoir quoi faire…

Bien sur, l’aromathérapie est déjà un très bon outil d’équilibrage, à condition d’avoir la cohérence de ne pas se mettre des bâtons dans les roues en faisant entrer dans son corps le genre de poisons que l’industrie alimentaire met abondamment à notre portée.

 

Que devez-vous savoir au sujet de la thyroide?

Qu’elle régule votre métabolisme et contrôle quasi toutes les fonctions de votre corps en interagissant avec toutes les autres hormones, depuis l’insuline jusqu’aux hormones sexuelles.

Les cellules de la thyroide sont les seules qui sachent absorber l’iode contenu dans ce que vous consommez (l’iode ne peut être absorbé que via les aliments) et le combinent avec la tyrosine pour produire 3 autres hormones : la triiodothyronine (T3), la thyroxine (T4) et la diiodothyronine (T2).

T3 et T4 seront émises dans la circulation sanguine avant que l’oxygène et les calories ne les convertissent en energie. Chaque cellule du corps utilise une hormone thyroidienne, c’est pour cela que les symptomes de déséquilibre thyroidien sont si variés.

Pour rappel, lorsque l’on soupçonne un problème lié à la thyroide, on recheche en général ou une hypothyroidie, ou une hyperthyroidie.
L’hyprothyroidie est la plus courante et se manifeste lorsque le corps manque d’hormone thyroidienne (souvent à cause d’une manque d’iode).

Ce déséquilibre se manifestera par

une sensibilité à la chaleur
une perte de cheveux
une peau rèche,
de la léthargie
de la prise de poids,
de la constipation,
de l’hypoglycémie
de la perte de mémoire

D’autres symptomes d’hypothyroidisme passent souvent inaperçus :

le syndrome du tunnel carpien
les pieds qui s’écrasent sur les voutes plantaires (qui roulent vers l’intérieur)
l’asme
La voix rauque
Le psoriasis
La peau très pâle
Le cou sensible et raide
des vertiges

A l’inverse, lorsque votre corps attaque la thyroide ou qu’elle est hyperactive, on a les symptomes opposés :
irritabilité et insomnies
perte de poids
rythme cardiaque irrégulier
pensées brumeuses
yeux globuleux

Il existe un certain nombre d’analyses qui sont sensées identifier des déséquilibres thyroidiens et j’en ai déjà parlé dans une conférence.

Mais 80% des gens atteints d’hypothyroidisme ne sont pas identifiés avec ces tests standards.

Sans rentrer dans tous les détails que j’ai déjà donnés dans ma conférence sur l’hypothyroidie, les plupart des labos utilisent des barèmes de référence  dépassés qui ne correspondent pas du tout avec niveaux qu’il est normal de trouver dans des tissus sains.

Et puis la plupart des praticiens ne savent pas faire la part des choses entre de véritables symptomes de déséquilibre thyroidien et une déficience de zinc ou de sélénium dans l’organisme.

En matière de thyroide, il est crucial d’avoir une approche holistique des symptomes de la personne.

L’iode et le sélénium

On ne peut pas trop insister sur l’importance de l’iode dans la prévention de problèmes tels que les déséquilibres thyroidiens et la fibromyalgie.
Il faut aussi préciser que l’iode participe au déclenchement de l’apoptose, ou auto-destruction des cellules cancéreuses.

Vous trouverez de l’iode dans les fruits de mer, bien sur, mais aussi dans les algues, le yaourt bio de vaches qui ont brouté dans les champs, le lait cru bio, la canneberge et les oeufs bios.

Le sélénium aide à combattre l’inflammation, régule la réponse immunitaire et prévient les maladies chroniques. On le trouve surtout dans le saumon d’Alaska sauvage, les noix du Brésil, les produits laitiers, l’ail, l’oignon, les tomates et les graines de tournesol.

Même des choux pour la thyroide

Jusqu’à présent on a toujours entendu qu’il fallait éviter les choux parce qu’ils favorisent l’hypothyroidisme : et bien on en est revenu!

Maintenant, on privilégie ce qui stimule la production de glutathion et pour cela, les crucifères sont incontournables.

 

Donc, il faut manger des choux, tous les choux, pour soutenir notre équilibre et notre immunité, donc, notre thyroide!

Alors pour ceux qui ont peur de se fabriquer un goitre en mangez des brocolis, sachez que les études n’ont jamais rien pu prouver dans ce domaine.

L’important reste de varier vos choix de légumes.

Voici toute une liste de légumes que vous pouvez alterner avec vos choux :

  • courge,
  • carotte,
  • poivron,
  • haricot vert,
  • petit pois,
  • tomate,
  • céleri,
  • concombre,
  • asperge,
  • aubergine.

En matière de légumes, vous ne pouvez pas vraiment vous tromper.

Allez y doucement avec les fruits à cause du fructose : privilégiez les myrtilles et l’ananas.

L’important est d’éviter à tout prix un certain nombre de produits qui ont tous quelque chose en commun : ils ne sont pas authentiques. Ils sont transformés.

Les produits raffinés, homogénéisés, pasteurisés, génétiquement modifiés, fortifiés, bourrés d’additifs.

Leur spécialité : détériorer votre santé.

Voici une liste qui vous concerne en priorité si vous avez des problèmes de thyroide :

Eliminez le gluten (grosse source d’inflammation intestinale et de perturbation de la thyroide)
Le soja non fermenté. Peu importe sa provenance, le soja perturbe l’équilibre endocrinien et surtout, la thyroide.
Les produits génétiquement modifiés : c’est en détruisant la muqueuse intestinale que ces produits nuisent le plus
Les bromines : c’est un additif alimentaire largement utilisé en boulangerie, dans les sodas, les boissons pour sportifs, les dentifrices, les produits de rinçage des dents, les pesticides vaporisés sur les fraises et les ordinateurs en plastique.

Donc, la base est d’apprendre à cuisiner à partir de produits entiers choisis avec soin et d’oublier ce que l’industrie alimentaires vous offre en terme de produits destinés à vous simplifier la vie.

C’est plus simple que ce que vous imaginez…tous mes livres vous proposent des recettes qui vous donnent le gout de cuisiner.

paperbackstack_550x498

 

Ne partez-pas sans vos cadeaux! Rejoignez les plus de 15 000 personnes qui ont la vie plus belle grâce à l’info lettre du club toutes les semaines! Cliquez ici pour recevoir trois livres qui vous aideront à tout apprendre sur le sujet.

 

Related posts

Méthode Yuen en France

  Info incontournable pour les praticiens à la qui souhaitent se démarquer des autres!...

Untitled

  La notion de base que l’on a communément de l’inflammation est qu’elle est...

3 comments

  • Coeckelbergh Marianne

    Bonjour,
    Merci pour vos articles. Je viens d’acheter votre livre sur les candidose, en principe il arrivera demain chez moi.
    Depuis 5 ans je n’ai plus de thyroïde. Je suppose que le régime est encore différent à ce moment-là…
    Sur le net je ne trouve rien dans le cas de l’ablation de la thyroïde.
    Est-ce que un de vos livres en parle ?
    Merci

    • Marianne, le régime ne change pas, que vous ayez ou pas une thyroide. Par contre, si on vous a enlevé la thyroide, on vous a sans doute mise sous levothyroxine, donc, il n’y a pas grand chose qu’il vous reste à faire pour aider votre thyroide…le médicament prendra le dessus dans tous les cas…

  • Bonjour Cecil,

    Merci pour vos articles ! et merci pour les 3 e books !

    Ma thyroïde est attaquée par des anti corps, cela fut détecté lors de la prise de sang annuelle.

    J’ai donc consulté une endocrinologue qui m’a appris que 10% de la population en était atteint et que je ne devais pas abandonner ma consommation d’algues, la quasi totalité de la population étant en carence ! Sa seule prescription fut une nouvelle prise de sang dans un an !

    Je consomme mes haricots de mer en les hydratants et les mélangeant à mon kimchi lorsque je remplis le pot qui demeure au réfrigérateur. Si elles fermentent c’est très peu ! Je consomme 2 cuillères à soupe à chaque petit déjeuner.

    Je consomme aussi de la spiruline pour diminuer la viscosité du sang , en remplacement de l’aspirine ( un comprimé de spiruline de temps à autre et/ou quand je mange du poisson )

    Que pensez vous de ma consommation d’algues ?

    D’avance merci

    bien à vous

    Pierre

Leave a Comment

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.




Top