Entrez votre mot clé dans la case de recherche pour trouver les articles qui en parlent

Aromathérapie du système immunitaire : la clé de équilibre

Alors que la médecine conventionnelle ne sait que combattre les maladies à coup de médicaments, radiations, chirurgie et autres thérapies envahissantes, on oublie que la véritable santé dépend de l’équilibre de notre système immunitaire.th

La preuve en est qu’aujourd’hui, on se rend compte que l’ organisme humain finit par s’adapter aux antibiotiques, que ceux-ci ne servent quasi plus à rien et laissent les médecins espérer que “les défenses naturelles du malade” soient assez fortes pour lui sauver la vie… Il est bien temps alors de s’en soucier…

Pourtant il aurait été tellement plus simple de commencer par faire en sorte que la personne ne tombe pas malade, et ce en ayant le réflexe préventif de se pencher sur la santé de son terrain.

En effet, maintenir un système immunitaire sain est la meilleure façon de préserver notre équilibre…et c’est tellement logique qu’on n’y prête pas attention. Et puis, il y a que nous ne sommes pas égaux en la matière.

faviconDe certaines personnes, on dit qu’elles ont une constitution de fer : grâce à leur hérédité, rien ne leur arrive jamais. D’autres attrapent tous les virus, subissent des infections à répétition, des allergies, des bobos qui ne guérissent pas…

On estime qu’il est normal pour un adulte sain d’attraper en moyenne deux rhumes par an. Ceux qui ont plus que ça montrent des signes de probable faiblesse immunitaire.

Donc, vous aurez compris que nos dispositions d’origine sont à prendre en compte dans l’évaluation de la qualité de notre immunité et que la notion de terrain prend sa source ici, à partir de ce que nos parents nous ont légué lors de notre conception. Alors, notre immunité, comment ça marche?

faviconLe système immunitaire est un des systèmes du corps les plus complexes : il implique l’interaction d’un grand nombre d’organes, structures et substances telles que les globules blancs, la moelle épinière, les vaisseaux lymphatiques, et bien d’autres substances présentes dans notre sang.

Tous travaillent ensemble pour protéger l’organisme des envahisseurs pathogènes. Et tout ceci fonctionnera tant que ce précieux système sera bien entretenu, comme une voiture de course.

Pour cela, il lui faut les bons nutriments, le bon environnement, mais surtout éliminer tout ce qui contribue à l’affaiblir. Et dans notre environnement d’aujourd’hui, il est plus facile d’affaiblir notre immunité que de la soutenir!

Ses ennemis sont

  • les nettoyants ménagers,addict
  • les antibiotiques,
  • les médicaments,
  • les pesticides,
  • et les additifs dont on truffe notre alimentation.

Mais surtout, nous subissons le stress.

Les situations stressantes (et les émotions négatives) déclenchent certaines productions chimiques qui dépriment l’activité normale des globules blancs, épuisent le système endocrinien et vident le corps de ses nutriments essentiels. Le résultat se solde par une capacité réduite à se défendre contre une infection et à guérir normalement.

faviconLa baisse d’immunité n’est cependant pas le seul signe de déséquilibre du système immunitaire : il y a des cas où la réponse peut être trop forte et qu’elle se dirige vers la mauvaise cible.

Lorsqu’on parle de Lupus, arthrite rhumatoïde, allergies ou anémie pernicieuse, on parle de maladies auto-immunes où notre système immunitaire se retourne vers l’organisme lui même.

faviconIl s’agit bien d’équilibre à conserver et d’immunité à soutenir.

Une des premières directions à prendre est l’équilibre du foie et apprendre à contrôler le stress. Maintenant, il existe diverses façon d’aider notre immunité par la nutrition, l’homéopathie, l’usage des compléments alimentaires, les rééquilibrages énergétiques et l’aromathérapie.

Mais avant d’aborder tout ça, voici un exemple concret d’attitude cohérente d’utilisation de ces diverses approches :

Ma fille a presque 19 ans, elle est dotée d’un fort besoin de s’affirmer qui se manifeste le plus souvent dans ses choix alimentaires.

Elle ne mange pas de fruits…Ca n’est pas trop grave, elle boit des jus de légumes. Mais quoi qu’il en soit, elle est une petite nature, pas épaisse, à l’air plutôt fragile.

J’ai eu la bonne idée de l’allaiter deux ans (ce qui continue à lui profiter, mais on en parlera plus tard), et elle n’a jamais souffert de la plupart des maladies dont ses amies ont toutes plus ou moins été victimes : aucune allergie, aucune gastro-entérite, aucune grippe, aucune infection…mais elle a une faiblesse : un terrain à cystite. Elle sait que si elle mange des bonbons ou quelque chose de sucré, elle va souffrir du ventre.

faviconPourquoi pas de sucre ?cup cakes

Parce qu’il fait chuter l’immunité et qu’il laisse la place aux infections, mais surtout, qu’avec une chute d’immunité et le sucre, il y a le développement du candida albicans et qu’il est toujours très fortement relié à l’apparition des infections à répétition.

Elle a toujours une huile essentielle sur elle, une huile à appliquer sur son ventre en cas de symptômes.

Grâce à cette huile essentielle (c’est du géranium),

  • Pas d’effets secondaires,
  • pas d’affaiblissement de son terrain,
  • pas d’antibiotiques,
  • pas de médicaments car aucun ne renforcerait son système urinaire…

A côté de ça, elle boit de l’eau, du jus de canneberge pur, elle ne touche plus au sucre ni à ce qui alourdi son foie. Elle le sait. Elle gère sa situation.

De même qu’elle sait que

  • si elle commence à avoir mal à la gorge, cela signifie qu’elle va avoir un rhume,
  • que si elle a de la fièvre elle ne devra pas la faire baisser mais utiliser l’aromathérapie pour alléger ses symptômes, ne surtout pas avoir recours à l’aspirine qui stopper le processus de combat immunitaire de la température.

Encore une fois, pas de sucre, le plus de liquides possible, le moins d’aliments solides possible, mettre son système au repos, laisser à l’immunité la place d’agir.

Pourquoi sait-elle tout cela à son âge?

Parce que ces notions font partie de notre vie de famille. Tout simplement. Au même titre que dans d’autres familles on va se ruer chez le docteur au moindre nez qui coule.

Le soin de notre équilibre par la protection immunitaire est quelque chose qui non seulement s’enseigne à nos enfants mais aussi peut servir d’exemple pour aller vers une attitude plus verte et protectrice de notre environnement.

Une bonne façon d’aborder la notion de préservation du terrain et de prévention de la maladie consiste à s’intéresser à l’approche Taoîste que nous offre la médecine traditionnelle chinoise.

Sans entrer dans les détails, il peut être très utile de l’appliquer au moment des repas grâce au Tao de l’art de manger. Au lieu d’utiliser les remèdes chinois, on utilisera l’aromathérapie qui est un excellent complément à cette approche, d’autant que les huiles essentielles sont des substances qui n’ont rien à envier à l’efficacité d’un grand nombre de médicaments classiques.

Cliquez ici pour avoir vos outils d’aromathérapie holistique, ceux qui vous aideront au jour le jour à chouchouter votre immunité

 

 

 

 

 

Tags: , , , ,

Related posts

Méthode Yuen en France

  Info incontournable pour les praticiens à la qui souhaitent se démarquer des autres!...

Untitled

  La notion de base que l’on a communément de l’inflammation est qu’elle est...

28 comments

  • […] – et surtout, suivez les conseils que je donne pour travailler sur votre immunité ici. […]

  • […] pour aller plus loin, lisez ici l’aromathérapie des enfants, l’immunité, la détox du foie, l’aromathérapie de la […]

  • […] vous donne un bon nombre d’informations dans les pages consacrées au système immunitaire ici, et à celles consacrées à la fièvre, […]

  • Bonjour Cécile,

    Quel article super complet ! On sent bien le professionnalisme ! : )

    En ce qui concerne mon système immunitaire, je pense que c’est mon corps tout seul qui “réclame” ce dont il a besoin… Je m’explique : je mange de tout (et pas que des bonnes choses parfois !) mais il y a des périodes régulières où je n’ai envie que de fruits et de légumes ! Je ne peux plus voir ou sentir une viande en sauce par exemple et je n’ai envie que d’aliments naturels et non modifiés.

    Je ne cherche pas à comprendre, je suis le mouvement : ). J’ai la chance d’être très très rarement malade et je pense que mon système immunitaire doit bien faire son travail.

    Je profite de mon passage ici pour te poser une petite question. Les allergies au pollen sont bien dues à une mauvaise défense immunitaire ? Quelles huiles essentielles conseillerais-tu dans ce cas ? J’ai bien peur que 2 personnes de mon entourage ne soient en train de devenir allergiques alors qu’elles ne l’étaient pas avant, c’est la première année…

    Passe un très bon week-end ! A bientôt : )

    • Nathalie, tu as la chance de ne pas être polluée, ce qui te permet d’être réceptive aux messages de ton corps pour t’auto-réguler! C’est très bien! C’est ce qu’il faut!
      En ce qui concerne les allergies, oui, c’est une réponse excessive de l’immunité, souvent provoquée par des intolérances alimentaires, des allergies alimentaires, des problèmes de flore intestinale (et de candida) et il faut identifier cette cause. J’ai écris des pages à ce sujet :
      http://www.clubequilibrenaturel.com/aromatherapie-rhume-des-foins/
      Cela te donnera des réponses.
      Amicalement,
      Cécile

  • Cécile, pour répondre à la question, je compense une certaine gourmandise des “bonnes choses” par la pratique du sport.
    Bon pour le corps et la tête.
    Et, sans doute, pour l’équilibre immunitaire.
    Enfi… j’espère !

  • Bonjour Cécile,

    Superbe article, merci pour toutes ces infos.
    La prévention est de loin le meilleur remède et comme tu le dis il y a plein de solutions. Un jus de citron tous les matins est une bonne habitude à prendre (l’huile essentielle de citron doit pas être mal non plus).

    Et personnellement, j’ai pris l’habitude de regarder ce que je mange et quand il y a des noms incompréhensibles sur l’étiquette, je ne prends pas (bon je suis pas aussi catégorique que ça mais c’est l’idée ^^).

    Concernant les médicaments, comme toujours je suis d’accord. La medecine occidentale traite les conséquences et masque les maux au lieu de les soigner la plupart du temps. Dommage…

    Au plaisir.
    Dorian

    • Dorian, tu as parfaitement raison de scruter les étiquettes! C’est la base!
      Et puis, concernant les médicaments…no comment…

  • Salut Cécile,
    Je vais poser une question perverse.

    Considérons que j’ai une bonne hygiène alimentaire.

    Pour le reste (foie et intestin) je suis un peu parresseux pour lire et composer ce qu’il faut et je rentre dans un magasin de produits natures en posant la question “qu’auriez-vous pour me nettoyer le foie et reconstituer ma flore intestinale”, on va me donner quoi (d’éfficace)?

    Oui, je sais, question de vrais parreseux…pas bien.

    @+
    Christian.

  • Bonjour Cécile,

    Encore une mine d’informations comme d’habitude. Lorsque tu parles du sucre dans cet article, est-ce que tu parles seulement du vrai sucre (le méchant, le raffiné, celui qui nuit à la santé et sur lequel trop de personne se ruent lorsqu’elles veulent s’offrir une douceur) ou toutes les formes de glucides ou d’hydrates de carbones (fruits, légumineuses et céréales complètes) en plus du vilain sucre inutile?

    Je pose cette question parce que tu parles du candida et que dans le régime contre le candida, il faut souvent éliminer les glucides (même complexes).

    J’ai cliqué sur le lien «jus Tahitian Noni» et je suis arrivée sur une page d’erreur 404, mais ce n’est pas une mauvaise chose, car il y avait la liste de tes sujets. 😉

    Amicalement,

    Sco! 🙂

    • Oui Sco!, je veux bien parler du mauvais sucre…on n’en est pas au radicalisme du régime anti-Candida heureusement…

  • Bonjour Cécile,
    Je suis d’accord avec toi, un des causes essentielles de la baisse
    en efficacité du système immunitaire est le stress.
    Lorsque le système est en état d’alerte, toutes les ressources
    sont mobilisées pour faire face au soi-disant danger.
    pendant ce temps-là les tâches non essentielles ne sont plus
    assurées et en cas de menace par le stress, le système immunitaire
    n’est pas une priorité.

    • Très bien expliqué Hannah! Tout est histoire de priorité! C’est pourquoi des traitements prennent plus longtemps à fonctionner chez certaines personnes que chez d’autres à cause de tout ce que le corps a à rééquilibrer avant de s’occuper de ce qui est visé…

  • Super cet article Cécile, bien complet, on sent l’expertise ! C’est admirable 😉

    Alors pour répondre à ta question principalement :
    J’ai une alimentation saine et équilibrée tous les jours
    Je fais du sport régulièrement
    No alcool, no cigarette.
    Je consomme des compléments alimentaires

    De plus, j’apprends, je nourris régulièrement mon cerveau de bonnes choses, je cultive la pensée positive et le sourire !Tout cela me permet de me sentir bien au quotidien 🙂

    A très bientôt Cécile !

  • Bonjour Cécile,

    Super article. Cela m’amuse aussi, de voir mes enfants 2 ans et 4 ans, qui connaissent déjà les noms des différentes huiles essentielles. Ils sont habitués aux “soins sur le bidou” et ça marche beaucoup plus facilement et efficacement … toujours en comparaison avec celles et ceux qui courent chez le médecin pour le moindre “conseil” ou “bobo”.
    Pour nous, ni à la maison, ni en voyage. C’est juste génial !

    On vient de faire une cure de 2 semaines anti-candida, toute la famille et nos deux enfants aussi. Si cela peut rassurer d’autres parents : ça marche bien. Nos enfants sont devenus adeptes du jus de tahitien Noni. Autour de nous, plein de personnes, adultes et enfants, ont rechuté avec des symptômes d’angine, grippe … On est bien content, rien de tout cela pour nous avec “notre super régime”. Ce n’est pas se priver, au contraire, c’est manger différemment et mieux.
    Merci pour ton livre et tous tes précieux conseils, Cécile !

    Donc, oui, je suis ravie que mes enfants connaissent déjà les principes de huiles essentielles. Ils savent par exemple que la cannelle est urticante (il faut bien mélanger), le tea tree sent très fort, l’eucalyptus dégage le nez, le géranium parfume les cheveux ou les pieds, la lavande aspic s’applique directement dans le cou … bref un jeu d’enfant 😉

    A ce propos, je vais recommander ton article à une amie, dont sa fille a régulièrement des cystites. Tu parles d’une préparation pour ta fille. Quelles huiles utilises-tu ?

    A bientôt,
    Aurélie

  • ET bien, Aurélie, pourvu que toi et ta famille fassiez tâche d’huile sur les autres…quel exemple!
    En ce qui concerne les cystites, l’huile qui aidera sera un peu fonction de la bactérie en cause.
    La point commun étant le candida, il faut se préparer un traitement qui allie des huiles antifongiques et des huiles anti-bactériennes du type sarriette des montagnes, géranium, genièvre, thym à cinéole, cèdre de l’atlas, bois de santal, palmarosa. Toutes sont très bonnes contre la cystite, sans compter l’arbre à thé…Ma fille a sa bouteille d’arbre à thé toujours sur elle. C’est ce qui lui réussi. Par contre, quand j’avais encore des cystites, j’utilisai le bois de santal. C’est mon huile perso. Il n’y a pas de règle…il faut faire du sur-mesure.
    En cas de crise et de doute, le mieux est de se faire un mélange comme celui que je suggère dans mes livres. Il couvre toutes les possibilités. Et puis, il ne faut pas négliger les suppléments, le régime anti-candida et l’hygiène locale…Si la fille de ton amie a régulièrement des cystite, elle a sans doute une candidose. Bien venue au club!

  • Bonjour à tous, après une période Candida et Herpès Zooster l’année dernière, ma naturopathe m’a dignostiqué un helicobacter pilori ! Une démangeaison du cuir chevelu a suivi . Avez-Vous une idée qui pourrait nous aider a surmonter cette nouvelle épreuve ? Merci Mille fois.

    • Chère Christine,
      C’est étrange cette succession d’infections…je me demande bien comment votre candidose a été traitée…et où en est votre niveau d’acide chlorhydrique dans l’estomac! A votre place, je me remettrais au régime anti-candida vite fait, et je m’appliquerais des huiles essentielles à la fois anti-fongiques et anti-bactériennes…Si votre cuir chevelu vous démange, c’est sans doute une infection fongique.

  • Bonjour,
    Je viens de tomber sur un article qui prétend qu’un système immunitaire trop fort pourrait amener des problèmes notamment des cas de syndrome de Guillain-Barré qui interrogent.
    Pour ma part, je trouve ça aberrant. Qu’en pensez-vous ?

    • Cher Marc,
      Bizarre, bizarre…comment un système immunitaire pourrait il être trop fort? Ce à quoi je pense est plutôt une mauvaise interprétation d’une immunité sur-réactive, c’est à dire, trop sollicitée, ce qui se termine souvent en maladies auto-immunes ou en allergies…
      Une sur-sollicitation du système immunitaire (à cause d’un colon hyperperméable par exemple) est suffisant pour le détraquer et le faire réagir là où il ne devrait pas réagir…mais ça n’est pas pour autant une immunité trop forte…

  • VINAIGRE DE CHENE.
    EN vente sur le site de 2012 BIO

  • J’aimerais préciser une chose : une allergie n’est pas une réaction auto-immune, mais bien une hyperactivité à des stimulus EXTERNES (allergènes) normalement acceptés par l’organisme.

    • Ah! Nous y voilà : L’hyperactivité des stimulus externes n’entrainent-ils pas une réaction du système immunitaire? Et cette réaction à de simple stimulus n’est-elle pas considérée comme auto-immune puisqu’elle concerne une activité du corps au lieu de concerner des envahisseurs pathogènes?mmm?

  • megapolis cheats

    Votre système immunitaire : la clé de votre bonne santé

  • Bonjour,
    quand on finit par se connaaître autant de l’intérieur que de l’extérieur, il devient plus facile de bien se nourir. Je communique avec mon corps, mes cellules, car elles possèdent une conscience. Je prnds des suppléments, des poudres vertes du genre Green avec un indice ORAC élevé. Depuis un bon nombre d’années maintenant, tellement je communique avec mon corps, quand je dois arrêter de prendre tel ou tel produit parce que mon corps en a décidé ainsi, il me donne un indice quand arrêter, je me met soudainement à oublier de prendre tel ou tel produit et là je comprends et je l’arrête, puis après plusieurs jours ou semaines, je me met à repenser tout à coup a prendre le produit en question, et ça le fait tant que je n’obéis pas, que ce soit d’arrêter ou de recommencer. Je n’attrape plus rien depuis des années.

  • Bonjour
    Voilà quelque temps que je me documente sur les huiles, j’ai, entre autre, acheté votre livre. Mais beaucoup d’interrogations demeurent pourtant. Suivant les articles, vous citez des huiles différentes pour un même symptôme, parfois, vous dites qu’avec trois huiles en poche on peut vaincre tous les maux et pourtant, ce ne sont pas ces huiles qui sont citées lorsque vous énumérez les remèdes pour tel symptôme. Je m’y perds un peu dans toutes ces huiles !!!
    Donc, concrètement, pour booster son immunité, quel mélange doit on faire et doit on s’appliquer ce mélange tous les jours, sur qu’elle partie du corps ?
    Autre question, j’ai deux filles, de 3 ans et 6 mois, lorsqu’elles toussent ou sont enrhumée, je les massent, soit intégralement, soit que la poitrine et le dos avec un mélange de thym, de citron et de lavande, suis je dans le vrai ou y a t il plus efficace, car je trouve que la toux, par exemple met très longtemps à passer, par rapport aux commentaires que je vois parfois.
    Je vous remercie de m’éclairer un peu.
    Un grand merci pour tout ce que vous faîtes pour nous.

    • Chère Marie-Line,
      Il existe de nombreuses huiles qui stimulent l’immunité. Selon l’origine du problème, nous allons en choisir certaines plus que d’autres…vous savez, elles ont des latitudes d’action très larges! Il s’agit d’aromathérapie holistique, donc il s’agit de prendre en compte bien plus que les symptomes visibles…je comprends que cela puisse vous perdre…
      En ce qui concerne vos filles, vous avez une approche encore une fois très symptomatique. Vous omettez de leur traiter le système digestif. C’est ça le plus efficace pour traiter la toux…
      Pratiquez les lavements intestinaux et une bonne petite diète sans produits laitiers ni blé. Vous verrez;
      Cécile

Leave a Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.




Et si vous vous donniez les moyens de prendre le pouvoir sur votre santé? Demandez-le moi ici et je vous envoie un livre dont c'est justement le sujet...

New Graphic
Top