Il y a sucre et sucre…mais qu’y a-t-il à comprendre exactement?

 

Le sucre est la panacée de l’industrie alimentaire. Oh! Combien!

Mais vous, qu’avez-vous compris sur le sujet exactement?

Dans le doute…voici la base des bases à connaitre.

1. Tous les produits sucrants sont en fait du sucre.

Peu d’entre eux sont bons pour notre équilibre général (les sacharides essentielles), et ne se trouvent pas dans les snacks et sucreries qu’on grignote à longueur de journée.

Certains sucres tels que le miel cru et le sirop d’érable sont un peu meilleurs que les sucres raffinés, parce qu’ils contiennent les nutriments que les produits raffinés n’ont plus.

Le pur jus de la cane à sucre avant raffinage contient des nutriments tels que magnésium, vitamine A, B et C introuvables dans le sucre blanc.

De ce fait, le corps doit pomper dans ses propres réserves minérales pour rendre au sucre blanc les nutriments qui lui permettent d’être digéré : la conséquence est la déminéralisation, c’est à dire comment absorber une substance vide, non nutritive, parasite, qui ne se contente pas de ne rien apporter à l’organisme mais qui en plus lui pompe des nutriments.

C’est le cas aussi avec les sucres artificiels.

Comme dans le cas des graisses hydrogénées, le corps ne reconnait pas les produits chimiques que sont les sucres artificiels.

Le corps ne sait pas quoi en faire…

Certaines personnes y ont recours pour palier à leurs problèmes de production d’insuline.

Or, il arrive que le gout sucré soit suffisant pour faire sécréter de l’insuline.

Sachant que la saccharine est 300 fois plus sucrante que le sucre blanc, on peut imaginer l’étendue des dégâts.

On s’est rendu compte que cela provoquait le cancer de la vessie chez l’animal.

Comme la cigarette, la saccharine n’a pas été retirée du marché, aux Etats-Unis on lui a juste ajouté un avertissement sur le paquet.

Pourtant, ces produits n’aident pas non plus la perte de poids.

  • Une étude publiée dans Le journal International de l’Obésité a montré le cas de 14 femmes au régime auxquelles on a donné à boire des boissons sucrées à l’aspartame, au sucrose et de l’eau gazeuse sur 3 jours différents.
  • Les femmes ont mangé nettement plus les jours où elles ont bu la boisson à l’aspartame.

En ce qui concerne la sucralose, vendue sous le nom Splenda, complétement artificiel, ce produit est 100 fois plus sucrant que le sucre et ne fourni pas de calories.Du coup, Splenda est proposé sous forme de grands sachets de sucre pour la pâtisserie zéro calorie!

Mais la non plus le corps n’est pas capable de savoir de quoi il s’agit et quoi faire avec.

Il va le stocker, là ou il stocke les autres déchets : dans nos cellules graisseuses.

Dans le sucre, on trouve donc le pire, et le moins pire.

Lisez le chapitre sur les sucres raffinés en cliquant ici,

et sur les bons sucres en cliquant là.

1 thought on “Il y a sucre et sucre…mais qu’y a-t-il à comprendre exactement?”

  1. Pingback: Faut-il croire à la chimiothérapie?

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *