SIBO : small intestinal bacterial overgrowth, ou en francais  « surpopulation bactérienne dans l’intestin grêle ».

Cela n’est pas le nom d’un nouveau robot.

SIBO, (pour traduire), c’est l’augmentation en nombre de certaines bactéries, et/ou, des changements dans le type de bactéries présentes dans l’intestin grêle.gut

 

Chez la plupart, SIBO ne provient pas de la croissance subite d’un unique type de bactérie, mais de plusieurs qui devraient se trouver dans le colon. Plus rarement, SIBO est le résultat d’une augmentation de la présence d’habitude normale d’une bactérie de l’intestin grêle.

Tant que les bactéries qui infestent votre intestin grêle trouvent les aliments qu’elles sont capables de métaboliser, elles vont continuer à produir du méthane ou de l’hydrogène (selon la bactérie impliquée).

Les symptomes vont varier de gonflements, douleurs abdominales, et diarrhée si vous produisez de l’hydrogène, et constipation si vous produisez du méthane.

Un test de l’expiration permet d’identifier quel type de gas vous émettez et permet donc de confirmer que vous souffez de SIBO.

Les effets pervers de SIBO affectent à la fois la structure (muqueuse interne endommagée) et les fonctions de l’intestin grêle.

 

Et tout ce qui touche à son fonctionnement, implique évidemment la qualité de la digestion et de l’absorption des nutriments, donc votre niveau nutritionnel.

De plus,  une paroi interne (muqueuse) endommagée dégénère souvent en hyper-perméabilité (laissant les grosses protéines passer dans la circulation sanguine) ce qui est maintenant reconnu comme étant à l’origine de nombreuses complications.

Parmi ces complications, les réactions auto-immunes qui provoquent les sensibilités alimentaires et les allergies, l’entretien de l’inflammation interne (source de maladies chroniques) et les maladies auto-immunes.

 

Ces bactéries pathogènes, lorsqu’elles sont trop nombreuses (comme le candida), sont à l’origine de déficiences nutritionnelles, elles mêmes provoquées par la mauvaise digestion et la mauvaise absorption dont j’ai parlé plus haut.

 

(Si vous avez mon livre, l’Essentiel de l’Equilibre, je vous renvoie aux pages sur les méridiens de la rate et de l’estomac, tous deux responsables de la qualité de digestion et de l’absorption, et dont le déséquilibre entretien la présence de SIBO).

 

Qu’est-ce qui fait qu’on développe SIBO ?

Si vous avez déjà lu mes pages sur le candida, vous vous rendrez compte que c’est exactement de la même façon que l’on développe une candidose.

 

Le corps dispose de divers moyen de prévenir SIBO :

 

  • l’acide gastrique (indispensable à la production d’enzymes digestives et au maintien d’un environnement acide)
  • Les vagues de l’activité musculaire de l’intestin
  • Les immunoglobulines contenues dans le fluide intestinal
  • Et une valve qui doit laisser passer du matériel à digérer dans le colon et qui doit empêcher quoi que ce soit de retourner vers l’intestin grêle (c’est la valve iléocæcale).

 

On a identifié tout un  ensemble de facteurs de risque liés au déclenchement de SIBO, inclus les plus communs dont j’ai parlé plus haut.  Des études entrent loin dans les détails, mais voici ce qu’il faut surtout retenir :

 

Les facteurs de risques de SIBO sont :images

 

 

 

  • De l’allergie au gluten

 

  • La maladie de Crohn

 

  • Du diabète, I et 2

 

  • Plusieurs traitements antibiotiques

 

  • Des problèmes liés au fonctionnement du foie, des reins et du pancréas tels que la cirrhose, la pancréatite chronique ou l’insuffisance rénale.

 

  • La consommation d’alcool (même modérée)

 

  • La prise de pilule contraceptive.

 

Cette liste rejoins celle des facteurs déclenchant de la candidose chronique, qui , vous l’avez compris, fonctionne exactement de la même façon et est sans doute étroitement liée à l’apparition de SIBO.

 

Qui souffre de SIBO ?

 

Comme dans le cas de la candidose, nombreux sont ceux qui en souffrent sans le savoir et qui l’entretiennent (aussi sans le savoir) à grand renfort de médicaments qui en couvrent les symptômes.

 

Mais il est tout de même important de préciser que 80% des personnes qui souffrent de colopathie (ou colon irritable) SIBOont aussi du SIBO.

 

Tout comme la candidose, SIBO est largement sous diagnostiqué ! Voir complètement ignoré.

 

Non seulement il existe tellement de médicaments classiques qui permettent de répondre à certains symptômes de SIBO que quasiment personne ne va consulter pour ça (et entretien donc sa maladie), mais aussi, la plupart des médecins n’en ont jamais entendu parler.

Et puis, les tests qui mesurent le niveau d’hydrogène et de méthane ne sont pas fiables du tout.

 

Alors, pour vous aider, voici les symptômes classiques de SIBO :

 

  • Douleurs abdominales
  • Gonflements
  • Diarrhée
  • Constipation
  • Météorisme (gaz puissants et douloureux)
  • Et éventuellement des signes de déficiences nutritionnelles

 

Comment ça se traite ?paperbackstack_550x498

D’habitude par antibiotiques…et puis, ça revient, bien sur…

La seule bonne façon de s’y attaquer est d’identifier la véritable cause de SIBO.

Tout le protocole anti-candida associé à une investigation psycho-émotionnelle reste ce que j’ai vu de plus efficace et longue durée pour en venir à bout.

 

Ma formule anti-bactérienne aromatique

La beauté d’une formule anti-bactérienne aromatique est que l’on peut agit sur de nombreux niveaux et un large spectre de bactéries sans avoir besoin pour sur de connaitre exactement le type de bactérie à attaquer. De plus, contrairement à un traitement anti-biotique, on ne se fait pas mal avec ce traitement, donc il n’est pas nécessaire de faire des tests.

Vous pouvez tenter ce traitement sans risque et s’il vous soulage, vous gagnez sur toute la ligne.

Par contre, pour une fois, il ne s’agit pas d’une application cutanée : pour l’estomac, nous sommes obligés de faire entrer les huiles directement là où elles doivent agir. Pour cela, il y a les gélules.

  • Procurez vous des gélules vides (sur Amazon.fr, http://www.amazon.fr/PsoriasisEX-G%C3%A9lules-g%C3%A9latine-transparent-natural/dp/B00ITT0JBY/ref=sr_1_1?s=hpc&ie=UTF8&qid=1451311473&sr=1-1&keywords=g%C3%A9lules+vides)

Vous allez remplir une demi capsule avec une huile végétale au choix (olive, avocat, amande etc…) et y ajouter 2 gouttes d’huile essentielle. Refermez la gélule et avalez-la avec de l’eau. L’effet est très rapide.

Voici quelques formules que vous pouvez essayer et alterner dans la journée. Notez celle qui vous fait le plus d’effet et ayez-y recours régulièrement selon les besoins. Vous vous rendrez vite compte si vous continuez ou pas à réagir à ce que vous mangez.

  • Cardamome et noix de muscade
  • Cardamome et menthe poivrée
  • Cardamome et marjolaine

Dans l’Essentiel de l’Equilibre je vous explique les propriétés de la cardamome, de la menthe et de la marjolaine. Toutes les trois sont des huiles Terre qui agissent sur l’estomac, toutes les trois sont anti-bactériennes et complémentaires. Donc, n’hésitez pas à les essayer et à noter leurs effets.

Ces huiles sont remboursées par la mutuelle santé ASETYS si vous les commandez sur Huiles et Sens.com

étiquette asetys

Le livre « Essentiel de l’Equilibre » est remboursé par la mutuelle santé ASETYS.

 

Si on vous a déjà parlé ou diagnostiqué avec du SIBO, dites moi ce qui vous a aidé ou pas ? Comment avez-vous été traité ? En souffrez-vous encore ? Pensez-vous en être victime ?

There was an issue loading your timed LeadBox™. Please check plugin settings.
There was an issue loading your exit LeadBox™. Please check plugin settings.

Incoming search terms:

  • SIBO
  • sibo traitement naturel
  • sibo francais
  • sibo régime
  • regime sibo
  • sibo en guerir
  • le sibo
  • sibo quest-ce que cest
  • symptômes associes au sibo
  • sibo cest quoi