Entrez votre mot clé dans la case de recherche pour trouver les articles qui en parlent

SIBO, vous connaissez?

SIBO : small intestinal bacterial overgrowth, ou en francais  « surpopulation bactérienne dans l’intestin grêle ».

Cela n’est pas le nom d’un nouveau robot.

SIBO, (pour traduire), c’est l’augmentation en nombre de certaines bactéries, et/ou, des changements dans le type de bactéries présentes dans l’intestin grêle.gut

 

Chez la plupart, SIBO ne provient pas de la croissance subite d’un unique type de bactérie, mais de plusieurs qui devraient se trouver dans le colon. Plus rarement, SIBO est le résultat d’une augmentation de la présence d’habitude normale d’une bactérie de l’intestin grêle.

Tant que les bactéries qui infestent votre intestin grêle trouvent les aliments qu’elles sont capables de métaboliser, elles vont continuer à produir du méthane ou de l’hydrogène (selon la bactérie impliquée).

Les symptomes vont varier de gonflements, douleurs abdominales, et diarrhée si vous produisez de l’hydrogène, et constipation si vous produisez du méthane.

Un test de l’expiration permet d’identifier quel type de gas vous émettez et permet donc de confirmer que vous souffez de SIBO.

Les effets pervers de SIBO affectent à la fois la structure (muqueuse interne endommagée) et les fonctions de l’intestin grêle.

 

Et tout ce qui touche à son fonctionnement, implique évidemment la qualité de la digestion et de l’absorption des nutriments, donc votre niveau nutritionnel.

De plus,  une paroi interne (muqueuse) endommagée dégénère souvent en hyper-perméabilité (laissant les grosses protéines passer dans la circulation sanguine) ce qui est maintenant reconnu comme étant à l’origine de nombreuses complications.

Parmi ces complications, les réactions auto-immunes qui provoquent les sensibilités alimentaires et les allergies, l’entretien de l’inflammation interne (source de maladies chroniques) et les maladies auto-immunes.

 

Ces bactéries pathogènes, lorsqu’elles sont trop nombreuses (comme le candida), sont à l’origine de déficiences nutritionnelles, elles mêmes provoquées par la mauvaise digestion et la mauvaise absorption dont j’ai parlé plus haut.

 

(Si vous avez mon livre, l’Essentiel de l’Equilibre, je vous renvoie aux pages sur les méridiens de la rate et de l’estomac, tous deux responsables de la qualité de digestion et de l’absorption, et dont le déséquilibre entretien la présence de SIBO).

 

Qu’est-ce qui fait qu’on développe SIBO ?

Si vous avez déjà lu mes pages sur le candida, vous vous rendrez compte que c’est exactement de la même façon que l’on développe une candidose.

 

Le corps dispose de divers moyen de prévenir SIBO :

 

  • l’acide gastrique (indispensable à la production d’enzymes digestives et au maintien d’un environnement acide)
  • Les vagues de l’activité musculaire de l’intestin
  • Les immunoglobulines contenues dans le fluide intestinal
  • Et une valve qui doit laisser passer du matériel à digérer dans le colon et qui doit empêcher quoi que ce soit de retourner vers l’intestin grêle (c’est la valve iléocæcale).

 

On a identifié tout un  ensemble de facteurs de risque liés au déclenchement de SIBO, inclus les plus communs dont j’ai parlé plus haut.  Des études entrent loin dans les détails, mais voici ce qu’il faut surtout retenir :

 

Les facteurs de risques de SIBO sont :images

 

 

 

  • De l’allergie au gluten

 

  • La maladie de Crohn

 

  • Du diabète, I et 2

 

  • Plusieurs traitements antibiotiques

 

  • Des problèmes liés au fonctionnement du foie, des reins et du pancréas tels que la cirrhose, la pancréatite chronique ou l’insuffisance rénale.

 

  • La consommation d’alcool (même modérée)

 

  • La prise de pilule contraceptive.

 

Cette liste rejoins celle des facteurs déclenchant de la candidose chronique, qui , vous l’avez compris, fonctionne exactement de la même façon et est sans doute étroitement liée à l’apparition de SIBO.

 

Qui souffre de SIBO ?

 

Comme dans le cas de la candidose, nombreux sont ceux qui en souffrent sans le savoir et qui l’entretiennent (aussi sans le savoir) à grand renfort de médicaments qui en couvrent les symptômes.

 

Mais il est tout de même important de préciser que 80% des personnes qui souffrent de colopathie (ou colon irritable) SIBOont aussi du SIBO.

 

Tout comme la candidose, SIBO est largement sous diagnostiqué ! Voir complètement ignoré.

 

Non seulement il existe tellement de médicaments classiques qui permettent de répondre à certains symptômes de SIBO que quasiment personne ne va consulter pour ça (et entretien donc sa maladie), mais aussi, la plupart des médecins n’en ont jamais entendu parler.

Et puis, les tests qui mesurent le niveau d’hydrogène et de méthane ne sont pas fiables du tout.

 

Alors, pour vous aider, voici les symptômes classiques de SIBO :

 

  • Douleurs abdominales
  • Gonflements
  • Diarrhée
  • Constipation
  • Météorisme (gaz puissants et douloureux)
  • Et éventuellement des signes de déficiences nutritionnelles

 

Comment ça se traite ?paperbackstack_550x498

D’habitude par antibiotiques…et puis, ça revient, bien sur…

La seule bonne façon de s’y attaquer est d’identifier la véritable cause de SIBO.

Tout le protocole anti-candida associé à une investigation psycho-émotionnelle reste ce que j’ai vu de plus efficace et longue durée pour en venir à bout.

 

Ma formule anti-bactérienne aromatique

La beauté d’une formule anti-bactérienne aromatique est que l’on peut agit sur de nombreux niveaux et un large spectre de bactéries sans avoir besoin pour sur de connaitre exactement le type de bactérie à attaquer. De plus, contrairement à un traitement anti-biotique, on ne se fait pas mal avec ce traitement, donc il n’est pas nécessaire de faire des tests.

Vous pouvez tenter ce traitement sans risque et s’il vous soulage, vous gagnez sur toute la ligne.

Par contre, pour une fois, il ne s’agit pas d’une application cutanée : pour l’estomac, nous sommes obligés de faire entrer les huiles directement là où elles doivent agir. Pour cela, il y a les gélules.

  • Procurez vous des gélules vides (sur Amazon.fr, http://www.amazon.fr/PsoriasisEX-G%C3%A9lules-g%C3%A9latine-transparent-natural/dp/B00ITT0JBY/ref=sr_1_1?s=hpc&ie=UTF8&qid=1451311473&sr=1-1&keywords=g%C3%A9lules+vides)

Vous allez remplir une demi capsule avec une huile végétale au choix (olive, avocat, amande etc…) et y ajouter 2 gouttes d’huile essentielle. Refermez la gélule et avalez-la avec de l’eau. L’effet est très rapide.

Voici quelques formules que vous pouvez essayer et alterner dans la journée. Notez celle qui vous fait le plus d’effet et ayez-y recours régulièrement selon les besoins. Vous vous rendrez vite compte si vous continuez ou pas à réagir à ce que vous mangez.

  • Cardamome et noix de muscade
  • Cardamome et menthe poivrée
  • Cardamome et marjolaine

Dans l’Essentiel de l’Equilibre je vous explique les propriétés de la cardamome, de la menthe et de la marjolaine. Toutes les trois sont des huiles Terre qui agissent sur l’estomac, toutes les trois sont anti-bactériennes et complémentaires. Donc, n’hésitez pas à les essayer et à noter leurs effets.

Ces huiles sont remboursées par la mutuelle santé ASETYS si vous les commandez sur Huiles et Sens.com

étiquette asetys

Le livre « Essentiel de l’Equilibre » est remboursé par la mutuelle santé ASETYS.

 

Si on vous a déjà parlé ou diagnostiqué avec du SIBO, dites moi ce qui vous a aidé ou pas ? Comment avez-vous été traité ? En souffrez-vous encore ? Pensez-vous en être victime ?

Related posts

Méthode Yuen en France

  Info incontournable pour les praticiens à la qui souhaitent se démarquer des autres!...

14 comments

  • Bonjour Cécile,

    Ce courriel me touche beaucoup. Je vis avec le syndrome de l’intestin irritable depuis plus de 30 ans et divers professionnels (naturopathes, massothérapeutes) ont affirmé que la douleur que je ressens, à un endroit précis, est située dans l’intestin grêle. Par ailleurs, mes médecins n’ont jamais évoqué cette pathologie. Je consulte une nouvelle naturopathe et je songe à lui en parler. Peut-être que les moyens que vous suggérez pourraient aussi m’aider. Merci, Cécile!

  • Bonjour Cécile,
    Lorsque j’ai vu la première fois un titre dans Facebook « Anti-Candida », je n’ai pas du tout pensé à un problème du système digestif mais bien à une élection que j’aurais manqué. Je regarde rarement la télé.
    Trêve de plaisanterie, les médecins ne pensent pas à cette maladie et on a bien du mal à se faire prescrire la prise de sang qui va bine pour voir l’évolution.
    Mon ami a des problèmes de ballonnements depuis des mois et rien n’y faisait, je lui ai conseillé le régime anti-candida et même si cela ne fait que 15 jours qu’il le fait, il va beaucoup mieux.
    D’ailleurs on a souvent tendance à oublier que l’alimentation fait ce que nous sommes, même si les effets sont parfois longs à paraitre.
    Belle et douce journée.
    Danièle

    • Merci Danièle pour ce témoignage! Ce qui est le plus difficile à faire comprendre à tout le monde est que nous avons tous des colonies de candida dans les intestins. C’est leur développement en surnombre qui provoque des problèmes : ces parasites nous dictent notre façon de manger, nos comportements, nos état-d’âme et leurs déjections toxiques entrainent une ribambelle de symptômes d’inflammation dont on se passerait bien.

  • Bonjour je vis depuis 20 ans avec des problemes de colites et colon irritable. On vient de me trouver le candida albican . J’ ai commencé le regime anti candida et pris de l’ ergyphilus control pour re ensemencer l’ intestin mais je ne trouve oas grand changement. Mon ledecin a prescrit du triflucan mais j’ ai un peu peur des effets secondaires . Pourriez vous m’ aider ? Cordialement

    • Chère Sylvie,
      IL y a pas mal de facteurs à considérer avant de faire un régime anti-candida…comme identifier vos sensibilités alimentaires! Si vous avez des problèmes de colites depuis si longtemps, à mon avis, il faudrait commencer par là!

      • Bonjour justement j’ ai subi une prise d sang pour intolerances alimentaires et j’ en ai quelques unes mais meme en arretant leur absorption je souffre tjs autant. Apres copro culture on a trouvé un developpement de candidas albicans.

        • Sylvie, il faut être précis ici : les intolérances ne sont pas les sensibilités. J’espère que vous avez bien été testée sur les IgG…Bon, si vous souffrez, il se peut que ce soit aussi à cause d’un hélicbacter pylori, souvent associé à la candidose, il qu’il faut soigner avec des huiles anti-bactériennes. Allez voir mon article sur SIBO et le dernier sur les 4 points cruciaux de la réparation du système digestif.

  • Bonjour Cécile,

    Après avoir traité le candida avec votre régime et le mélange d’huile essentielle anti fongique vous que avez prescrit dans votre livre (que je continue d’ailleurs à appliquer tous les jours), et sans amélioration, j’ai fait le régime Fodmaps un léger mieux mais pas terrible. Maintenant on me parle en effet de SIBO. Je dois aller faire un test respiratoire à ‘hydrogène et au métal mais je ne sais pas où….
    Si le test est positif voici le traitement préconisé :
    i test à l’hydrogène positif : traitement le plus efficace mais non dispo en France : 550mg de rifaximine / 3 fois par jour pendant 14 jours OU traitement disponible en France : Metronidazole-500mg=Flagyl /3 fois par jour pendant 14 jours

    – Si test au méthane positif : traitement le plus efficace mais non dispo en France : 550mg de rifaximin / 3 fois par jour + 500mg de néomycin / 2 fois par jour pendant 14 jours OU traitement disponible en France : Metronidazole-500mg=Flagyl /3 fois par jour + Nifuroxazide-200mg=ercefuryl /3 fois par jour pendant 14 jours

    Soit anti biotiqques. Ce qui m’ennuie un peu car j’ai eu mycose vaginal dont je n’arrive pas à me débarrasser et je crains que les antibiotiques n’arrangent rien. Qu’en pensez-vous ?
    Merci pour votre retour
    Ghislaine

    • Et oui Guislaine, les symptomes de la candidose et du SIBO sont similaires. Mais sachez que vous n’avez pas perdu de temps en traitant la candidose parce qu’il n’y a pas l’un sans l’autre! Il ne vous reste plus qu’à rajouter les gélules contre le SIBO à votre approche…

  • Ok donc on supprimés nos intolérances grâce au test immupro par exemple puis on doit traiter le sibo avec les gélules en même temps que le régime anti candida et appliquer les huiles essentielles pour être certaines de rééquilibrer l’ensemble de la flore . C’est bien cela ? Combien de temps par contre devons nous prendre les gélules pour le sibo ( aussi longtemps que l’on fera le régime anti candida) ? Une fois la flore rééquilibrée, les intolérances disparaîtront elles aussi ?Merci. Aurélie.

  • Bonjour cecile le traitement pour SiBO par gelules et le melange que vous donnez ci dessus est il compatible avec la grossesse? Car je me bats contre candidose SIBO depuis des mois sans grand succes. J ai surtout apparemment un gros probleme de production d acide dans l estomac et donc qui provoque une stase et gastroparesie et je crois que c’est ce qui me provoque le plus de douleurs… je suis traité par mycéliums protocole Donatini depuis mars mais idem sans grand succes sur mes douleurs… merci pour votre aide

    • J’ai oublié de préciser je suis enceinte d’environ 2 mois

      • Chère Laetitia,
        J’ai envie de vous dire « good luck »! Pour mes deux grossesses j’ai souffert de l’estomac durant les 3 premiers mois. Donc, il y a des chances que ce soit aussi votre cas et que quoi que vous fassiez, la grossesse brouille les cartes. Pas facile de faire la part des choses. Si j’étais vous, je me contenterais des infos que je donne pour soulager les douleurs d’estomac de la grossesse avant de passer à autre chose. Ne jouez pas avec des gélules pour l’estomac.

  • Personellement j ai le SCI depuis 3 ans avec des candidoses vaginales a répétition. J avais fait un régime anticandida mais mes symptômes (reflux, gaz, distention abdominale, crampes, selles molles, prise de poid régulière…) étaient toujours présents.
    Le mois dernier j ai fait un test respiratoire et j ai le SIBO. Je suis depuis un regime fodmap, pas de sucre, pas de gluten, pas de lactose, rien de cru, un seul fruit en compote hors repas et cela va de mieux en mieux. Je prends aussi des mycelliums du dr donatini (je crois que ce sont pes seuls qui font ce test en France) et je dois refaire un test dans 2 mois.
    Je devais aller mardi faire ma première hydrothérapie mais il semblerait que c est deconseillé avec un sibo (car risque que matières fécales passe par la valve vers l intestin grêle ). Vous en pensez quoi?

Leave a Comment

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.




Top