Entrez votre mot clé dans la case de recherche pour trouver les articles qui en parlent

Sensibilités et allergies alimentaires : Pourquoi sommes nous de plus en plus réactifs?

Avant d’organiser un gouter d’anniversaire, demandez vous aux parents des petits invités si l’un d’entre eux a des allergies?

De mon temps…ça n’existait pas. On ne parlait pas d’allergies, parce que ça ne nous venait même pas à l’esprit… Et pourtant aujourd’hui, jusque dans les cantines et les gouters à l’école, on y pense et cela devient de plus en plus présent. Pourquoi?yaourt Parce qu’aujourd’hui, 1 enfant sur 17 souffre d’une forme de réaction aux aliments. Qu’elle soit chimique (c’est le cas des intolérances) ou immunitaire (c’est le cas des sensibilités et des allergies).

Pire : les hospitalisations pour réaction sévère à un aliment  (allergies) ont considérablement augmenté ces 10 dernières années selon Académie Européenne d’immunologie clinique et allergique. Et ceci ne concerne pas uniquement les enfants…

Les grands aussi souffrent d’allergies.

Allergies et sensibilités : pas que pour les enfants

Si vous faites partie de ceux qui se sont penchés sur la candidose, vous devez en avoir déjà entendu parler, et vous avez du vous rendre compte que vous étiez concerné, alors que personne ne vous en avait parlé jusqu’alors.

En effet, bien que le nombre d’adulte vivant avec des sensibilités alimentaires ne soit pas vraiment quantifié actuellement, on remarque que pratiquement tout le monde souffre d’un problème lié à l’alimentation, sans le savoir, sans y attribuer la responsabilité d’un ou de plusieurs aliments, simplement par manque d’information, alors qu’il s’agit d’aliments extrêmement courants tels que le soja, les produits laitiers, le gluten et les oléagineux.allergies

Pourquoi ?

 

Voici trois réponses possibles.

  • On fait trop attention à ce qu’on donne aux bébés.

Pendant des années, les pédiatres ont recommandé d’introduire les aliments solides aux bébés en faisant attention à en éviter certains durant les 12 premiers mois. On parle des 8 allergènes classiques que sont le lait, les œufs, les arachides, les fruits à coques, le poisson, les fruits de mer, le soja et le blé. Puis, on suggère aux parents d’introduire ces aliments un par un en observant les éventuelles réactions. Mais, en 2008, après avoir constaté l’augmentation des réactions chez les enfants, les académies pédiatriques on changé d’avis et suggèrent aux parents d’introduire les aliments « allergènes » dès l’âge de 5 mois. En fait, un papier paru dans le journal d’immunologie clinique et allergique affirme que commencer a donner ces aliments réactifs entre 4 et 6 mois, réduit les risques du bébé à développer des allergies alimentaires. Tout n’est qu’affaire d’immunité…on a compris que les enfants construisent leur immunité durant ces années cruciales de leur développement…et faire attention à l’alimentation est sans doute un point plus facile à appliquer que de contester le calendrier vaccinal et ses effets secondaires dévastateurs sur l’immunité du bébé. Restons politiquement correcte. Ensuite, il y a l’excès de propreté.

  • Trop propres ?trop propre

J’ai vu ça en Chine. La phobie du microbe.

Or, depuis 1989 la recherche explique que l’augmentation des réactions alimentaires est expliquée par l’excès d’hygiène.

En fait, on a remarqué que vivre dans un environnement trop désinfecté ne permet pas d’exposer les enfants à suffisamment de germes pour que leur système immunitaire puisse se construire correctement, pour qu’il apprenne à combattre les méchants et qu’il sache faire la différence entre les envahisseurs pathogènes et les autres, les inoffensifs.

 

Si on y pense, où sont les allergiques dans les pays sous-développés ? Ce n’est pas là que l’on développe le plus de maladies auto-immunes… Or, les allergies aux aliments sont des maladies auto-immunes.

Et qui dit chute d’immunité, dit apparition de la candidose.

De plus, si les pays sous développés ne profitent pas toujours de la mondialisation et donc des aliments issus de l’industrie alimentaire, l’agriculture locale constitue le plus gros de l’alimentation des populations, et c’est peut être mieux pour leur santé. Car eux au moins, savent ce qu’ils mangent.

  • Notre chaine alimentaire corrompue

Bien que nous profitions d’une abondance de choix en matière d’aliments, notre chaine alimentaire, dans les pays riches, est tout de même un de nos plus gros problèmes.

Le fait est qu’entre les antibiotiques de prévention et les additifs, les OGM dans lesquels on a injecté des bactéries et des virus pour créer une résistance aux herbicides et aux maladies, nous consommons des substances que notre corps n’a jamais été programmé à consommer.

Bien que des études européennes sur les animaux aient fait le lien entre la consommation d’OGM et leur effet allergénique,  ces recherches ont été mises en sourdine dans de nombreux pays. Et pourtant, il est difficile d’ignorer le fait que l’augmentation considérable de réactions alimentaires (et allergies) qui a débuté dans les années 1990 coïncide avec l’introduction des cultures commerciales génétiquement modifiées en 1996.

 

Alors, sommes nous allergiques aux aliments ou à ce qu’on y a fait ?cochonneries

Aujourd’hui, les cultures OGM les plus communes (maïs, soja, sucre, betterave) se retrouvent dans quasiment tout ce que l’industrie alimentaire nous offre, sans y être indiqués. Alors, le seul conseil valide à vous donner pour vous protéger est vraiment de préparer vous même la majorité de ce que vous consommez, donc d’éviter d’acheter les plats déjà préparés, et surtout, de choisir la qualité de vos ingrédients selon des critères tels que Bio et garanti sans OGM.

Enfin, vous  n’avez pas à subir vos sensibilités et allergies alimentaires, et surtout, celles de vos enfants. Il existe plein d’outils à utiliser pour vous en débarrasser ainsi que les nombreux symptômes qui les accompagnent et dont on ne vous parle pas.

Je vous en parle longuement ici, Il est important de savoir les identifier… y avez-vous déjà pensé ?

Personnellement, j’aime beaucoup la méthode NAET qui permet, grâce à la combinaison de plusieurs thérapies alternatives (acupuncture, chiropratique, kinésiologie, diététique…) de rééquilibrer les déréglements de la santé (allergie, intolérances…). Je vous donne ici les coordonnées de l’annuaire des praticiens NAET en France

Tags: , , ,

Related posts

Méthode Yuen en France

  Info incontournable pour les praticiens à la qui souhaitent se démarquer des autres!...

Untitled

  La notion de base que l’on a communément de l’inflammation est qu’elle est...

12 comments

  • Bonjour Cécile,
    Les allergies, heureusement, nous n’en souffrons pas du tout à la maison… Heureusement et aussi, sans doute, parce que ce que tu dénonces, nous l’avons évité depuis des années ! Mais c’est un vrai fléau. Mes enfants ne peuvent pas apporter de lunch à l’école qui contienne des fruits de mer, du chocolat et surtout, la grande allergie locale, des arachides !!! Une vraie paranoïa !
    Et pourtant, c’est si simple de les éviter, ces allergies…
    Encore un clou sur lequel il faudra taper souvent ! Bravo, merci et à bientôt !

    • Et ben voilà! Tu nous donnes une parfaite illustration de ce que nous n’avons jamais eu à vivre à l’âge de nos enfants…et pour cause!
      Merci tout plein…

  • Alors là Cécile je sens que tu vas tomber à la renverse mais bon je me lance

    Il y a quelques années j’ai développé des allergies gravissimes aux yeux par rapport à quelqu’un que je ne pouvais pas voir en peinture (non, je ne plaisante pas, je suis partie au moins 5 fois d’urgence à l’hôpital et cette fichue allergie s’est terminée le jour où j’ai bien voulu voir en face que je pouvais vraiment ps voir la dite personne

    Depuis je surveille mes yeux et dès que ça recommence à rougir je me pose les bonnes questions “qu’est-ce que je ne veux pas voir, qu’est-ce qui me provoque un tel antagonisme

    • Sylviane, il en faut beaucoup plus pour me faire tomber à la renverse 🙂
      Si tu savais : des gens me donnent des boutons et me font éternuer!
      Quelqu’un qui t’énerve est suffisant pour déclencher une cystite, une colère et c’est la crise de foie, trop de responsabilités et c’est le mal de dos…et la myopie, c’est la peur de découvrir le futur avec les yeux…d’aileurs, plus on voit loin avec l’esprit, moins on a besoin de ses yeux, non?

  • Bonjour Cécile,

    Mal de dos quand trop de responsabilités ou de difficultés à résoudre et c’est la mal de dos, je confirme. Curieux, quand je suis en congé, le mal de dos s’évapore. Le mal de dos ou autres symptômes est le baromètre nous disant qu’il est temps de prendre un peu de congés.

    A propos des allergies alimentaires : les enfants élevés à la campagne en auront moins ou pas du tout, le cadre de vie y fait sans doute mais je pense que l’hygiène n’est pas une obsession comme en ville.

    Ma petite fille de 18 mois mange absolument de tout depuis plusieurs mois et ne présente aucune allergie. Juste ce qu’il faut côté hygiène et une enfant toujours en train de découvrir le monde, les parents voyagent pas mal. Donc tout va bien.

    Merci Cécile pour cet article approfondi.

    Amicalement,

    Hélène

    • Hélène, tu as tout à fait raison : il faut savoir interpréter les messages du corps! Et tu as très bien fait de ne pas surprotéger ta petite fille!
      Surtout, continue ton beau travail de maman…
      Cécile

  • Bonjour Cécile,
    C’est vrai que cela touche de plus en plus les enfants.
    Une allergie c’est le corps qui se retourne en quelque
    sorte contre lui-même: il déclare dangereux pour
    l’organisme des aliments ou substances qui ne le
    sont pas.
    Du point de vue du décodage, cela signifie que l’enfant
    vit mal une situation, une personne, un évènement etc…
    mais qu’il ne peut pas l’exprimer.
    il fait alors une association aléatoire avec une substance
    afin de laisser le corps la rejeter plutôt que de rejeter
    lui-même ce qui le dérange, chose qu’il ne sait pas faire.
    Une allergie est donc un bon indicateur que quelque
    chose ne se passe pas si bien que ça dans la vie de l’enfant.

  • […] Les allergies sont une épidémies en soit et les allergies alimentaires ont augmenté d’environ 400% au cours des 10 dernières années. Cliquez ici pour savoir pourquoi nous devenons de plus en plus allergiques et intolérant. […]

  • Cécile,, que de vérités en lisant toutes des lignes! je ne me sent plus seule au pays de l’allergie. depuis mon séjour en Australie/Nlle Zélande et passage à Hong Kong (pour y voir mes amies…) je ne suis pas en grande forme. Et tout cela à cause de l’alimentation . Pendant 2 mois j’ai mangé des trucs , des choses, des machins sans savoir vraiment ce que c’était. J’avais faim et donc j’ai mangé ce que j’ai trouvé dans les supermarchés. En fait, toujours la même chose, car étant “veg”, j’achetais des tomates (dures comme des pierres) des avocats acides, etc… du pain bourré de produits toxiques, des yahourts sucrés et avec de la gélatine….. la liste est longue.Depuis, je suis toute DETRAQUEE de mon système digestif. donc grande fatigue , des boutons apparaissent régulièrement, des maux de tête, intestins bloqués. Et surtout, des yeux qui pleurent, le nez qui coule. je remonte la pente petit à petit, mais c’est long. Donc, attention à notre nourriture, c’est vraiment le bon carburant pour maintenir un bon cap et aller de l’avant en bonne santé. Merci CECILE pour tes billets de bonne humeur. MICHELLE

    • Merci Michelle! En tout cas, au moins toi tu sauras remonter la pente comme tu dis! Imagine ce qui se passe pour ceux qui ne savent pas tout ce que tu sais!
      C’est vrai que la majorité des gens, partout dans le monde, pour peu qu’elle n’ai pas le choix ou qu’elle ne sache pas qu’elle l’a, consomme ce que l’industrie alimentaire met à sa disposition, sans se douter de ce que cela implique comme atteinte à leur équilibre…
      Alors, toi et moi devons continuer à les éduquer…une goutte dans la mer du profit!

  • Bonsoir Cecile ,
    J’au déjà mis le doigt sur mon intolérance a l’avoine et malheureusement j’en ai developper une ( ou des ) autre (s ). J’ai des doutes sur les amandes et les noix de cajou que j’adore tous deux ! …j’adorais aussi l’avoine.
    Tout ca est du au Candida bien sur… je suis un régime anti candida depuis 4 semaines maintenant.Beaucoup de symptômes se sont apaisés sauf les ballonnements.
    Suis je toujours en contact avec un aliment que je ne tolère pas?
    J’aimerais savoir si on pourra remanger un jour ces aliments ?! Merci

    • Sanda, les ballonnements récalcitrant sont souvent dûs à une manque d’enzymes digestives et de sucs digestifs dans l’estomac. En fait, c’est très fréquent…prendre de la pancréatine associée à de la bétaine HCL (sur amazon) change tout, et surtout, ça augmente le niveau d’absorption des nutriments.

Leave a Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.




Et si vous vous donniez les moyens de prendre le pouvoir sur votre santé? Demandez-le moi ici et je vous envoie un livre dont c'est justement le sujet...

New Graphic
Top