fbpx

Entrez votre mot clé dans la case de recherche
pour trouver les articles qui en parlent

Comment savoir si vous souffrez d’intolérances, de sensibilité ou d’allergies alimentaires?

 

Il y a allergies alimentaires, sensibilités et intolérances alimentaires. Et il est important de les distinguer pour les identifier.

Malgré une alimentation et une vie équilibrées, certaines personnes ne parviennent pas à se sentir bien, peuvent souffrir de rhumes à répétition, d’infections intestinales et de douleurs chroniques, d’angoisse. En fait, une alimentation équilibrée aujourd’hui, vu la qualité de plus en plus douteuse des aliments auxquels nous avons accès, ne nous donne plus la qualité nutritionnelle nécessaire à notre équilibre interne.

De plus, nous accumulons de plus en plus de toxines qui finissent par altérer notre immunité et notre capacité à les éliminer.

On peut devenir réactif à un ou plusieurs aliments consommés fréquemment, ou quotidiennement et dont on n’imagine pas pouvoir se passer facilement.

Les allergies sont une épidémies en soit et les allergies alimentaires ont augmenté d’environ 400% au cours des 10 dernières années. Cliquez ici pour savoir pourquoi nous devenons de plus en plus allergiques et intolérant.

On met souvent dans le même potallergies

  • les allergies à réaction instantanée que sont les allergies IgE (elles font intervenir les anticorps IgE),
  • les sensibilités IgG (qui font intervenir les anticorps IgG au lieu de IgE)
  • et les intolérances alimentaires qui ne font pas intervenir l’immunité.

 

Il faut cependant les distinguer pour mieux les identifier 

  • Les allergies IgE

sont les réactions que la plupart des médecins savent reconnaitre. Ce sont principalement des réactions à des inhalants ou des aliments et sont les seules véritables allergies selon la définition classique commune. Elles impliquent une réaction souvent sévère, immédiate au contact avec l’allergène. On peut en souffrir toute la vie.

  • Les sensibilités IgG

ne sont techniquement pas des allergies au sens le plus courant et sont souvent ignorées par les allergologues. Et pourtant, les sensibilités IgG sont bien plus courantes que les allergies classiques IgE (mais ne mettent pas votre vie en danger…). Il peut se passer plusieurs heures, voire deux ou trois jours avant que le corps ne manifestent les symptômes de sensibilité, et il suffit d’éliminer l’aliment déclencheur pour que ne pas avoir de symptômes du tout. Mais surtout, on peut s’en débarrasser définitivement en suivant un protocole adéquat.

  • Les intolérances

Elles, ne sont que les réactions chimiques, d’habitude aux aliments, qui comme je l’ai dis plus haut, ne font pas intervenir une réaction immunitaire. C’est ce qui fait qu’elles ne sont pas considérées comme étant des allergies, et sont complétement ignorées par les allergologues, bien qu’elles soient la cause de symptômes sévères et que de nombreux malades consultent pour s’en débarrasser.

Pour vous expliquer comment elles se déclenchent, prenons l’exemple de la tyramine, substance présente dans le vin et le fromage, qui provoque une dilatation des vaisseaux sanguins dans le cerveau, ce qui déclenche des migraines. C’est la même chose avec le lactose : ceux qui y réagissent n’y sont pas allergiques mais intolérants car il leur manque l’enzyme nécessaire à la digestion du lactose. Les distributeurs de lait se contentent donc d’ajouter du lactase (l’enzyme) dans leur lait, puis d’y apposer l’étiquette “sans lactose” pour faire boire leur lait aux “allergiques” présumés au lactose. Si c’est gens là se font tester pour des allergies, rien de se verra. Par contre, ils continueront de réagir fortement aux produits laitiers sans savoir pourquoi.

Il y a une vingtaine d’année, la plupart des allergologues étaient très septiques au sujet des conséquences désastreuses entrainées par les sensibilités et les intolérances, et ont fréquemment répété à leurs patients qu’ils étaient stressés et que puisqu’ils ne montraient aucun signe de pathologie, n’avaient rien, en dehors de leur imagination.

  • Je vous donne ici un exemple :

Marie a souffert d’eczéma toute sa vie. Elle est souvent fatiguée, endure des ballonnements fréquents ainsi que des fluctuations de poids.

Son bien-être n’est pas reluisant.

Elle contrôle son eczéma grâce à de la cortisone et boit des tonnes de boissons caféinées pour rester éveillée durant la journée.

Finalement, Marie a fait un test d’allergies et intolérances alimentaires et a découvert qu’elle était fortement sensible aux produits laitiers.

Alors elle les a tous éliminés de son alimentation.

On lui a donné des probiotiques, un complément alimentaire liquide et des enzymes digestives.

En trois semaines, elle n’est plus fatiguée, plus ballonnée, sa peau va mieux et elle a déjà perdu du poids.

Sensibilités et intolérances : votre alimentation y est pour quelque chose. choucroute garnie

Saviez-vous qu’avec l’industrialisation de notre alimentation notre système immunitaire réagit de plus en plus à une liste de plus en plus longue d’aliments courants?

Savez vous que grâce aux métaux lourds que nous ingérons et respirons tous les jours, grâce aux vaccinations, aux médicaments, à la pilule contraceptive, aux additifs chimiques et autres conservateurs nous nous déséquilibrons suffisamment pour :

  • ne plus produire la bonne quantité d’enzymes digestives,
  • pour entretenir un niveau d’inflammation interne constant,
  • pour surcharger notre foie,
  • nos reins,
  • notre système lymphatique,
  • et finissons par devenir la proie de développements cellulaires anarchiques tels que la candidose chronique et le cancer?

Aujourd’hui, les enfants en sont les premières victimes avec des manifestations démontrées incurables comme l’autisme, le déficit d’attention, les allergies, l’asthme.

Si vous n’identifiez pas quels sont les aliments, additifs, conservateurs, toxines etc…qui intoxiquent votre corps, vous n’avez aucune chance d’aller mieux, médicaments ou pas.

Mais je peux vous aider à trouver plus rapidement avec quelques informations telles que celle-ci :

Dans le top 20 des aliments déclenchant les plus fréquents il y a

1. Le lait de vache

2. la Gliadine de blé (un composant du gluten qui provoque une atrophie des villosités des premières et deuxièmes parties de l’intestin grêle, provoquant ainsi des troubles digestifs)

3. la Gliadine du Gluten (de blé, seigle et orge)pain

4. la levure de boulanger, de bière

5. les blancs d’oeufs

6. les noix de cajou

7. les jaunes d’oeufs

8. l’ail

9. les graines de sojaproteines

10. les noix du brésil

11. les amandes

12. le maïs

13. les noisettes

14. l’avoine

15. les lentilles

16. le kiwi

17. les Chillis

18. les graines de sésamefruits secs

19. les graines de tournesol

20. les cacahuètes

Aussi, ne vous laissez pas faire avec des tests cutanés : ils ne montreront que les allergies.

Aussi, il y a de grandes chances que vous réagissiez aux aliments qui vous donnent le plus envie, qui vous font saliver, comme du pain, du fromage, du chocolat ou du sucre (sous forme de bonbons, gâteaux, glaces…). Il est démontré aujourd’hui que le sucre et la gliadine du blé provoquent une addiction aussi puissante qu’un opiacé dans l’organisme.

Il ne suffit que de trois jours pour être “accro” au sucre, mais il faut une semaine pour s’en désaccoutumer. Pour le blé, c’est plus long.

On a identifié les signes d’intolérances et sensibilités les plus courants. Ils permettent de mettre la puce à l’oreille et de chercher dans la bonne direction (qui n’est pas l’allergie). Il s’agit de :

  • Congestion du nez, des sinus, gorge rouge, le plus souvent chronique (à répétition)
  • Problèmes gastro-intestinaux (gonflements, gaz, brulures d’estomac, reflux, ulcères, diarrhée, constipation, nausées ou vomissements
  • Yeux larmoyants, visage enflé, cernes sous les yeux ou même une pliure sous les yeux
  • Perspiration non expliquée (même la nuit)
  • Otites à répétition
  • Vertiges mauvais équilibre
  • Maux de tête, migraines, tensions du cou et des épaules
  • Eczéma, irruptions, aphtes
  • Gonflements des mains, pieds, visage
  • Toux, éternuements, asthme
  • Douleurs musculaires
  • Difficultés cognitives incluant une mauvaise concentration, une mauvaise mémoire ou des idées brouillées
  • Problèmes émotionnels incluant dépression, anxiété ou colère incontrolable
  • léthargie ou fatigue chronique
  • Insomnie, sommeil de mauvaise qualité
  • Excès de salivation
  • Symptômes de comportements négatifs, incluant hyperactivité, colères, hyperactivité

Voici un exemple parmi de nombreux autres de ce que la consommation d’un groupe d’aliments auquel on est sensible peut avoir comme impact sur le bien-être général.

Mais si vous vous reconnaissez dans cette liste, ne négligez pas la piste du compagnon classique des allergies, intolérances et sensibilités, le Candida albicans, qui réclame une approche particulière et radicale pour éliminer vos symptômes, qu’ils soient bien visibles ou complètement diffus, comme ceux des sensibilités alimentaires cérébrales, qui elles,  entrainent souvent une forme de trouble du comportement, une névrose ou une psychose.

Le contact avec certains additifs et autres produits chimiques accroit les sensibilités.

Pour les additifs, il s’agit des

  • nitrates et nitrites (dans les saucisses, charcuterie)
  • sulfites (dans les vins, fruits et légumes non bios)
  • acide ascorbique (fromage, fruits secs)
  • colorants (surtout le 5)
  • parabens (dans la bière, les pâtisseries et biscuits industriels, les sodas)
  • acide benzoique (les jus de fruits, margarines)
  • glutamate (bouillon cube, cuisine chinoise, extraits de levure, protéines hydrolysées)
  • aspartame
  • alginate (glaces, plats tout prêts congelés)
  • bromates (dans la boulangeries industrielle)

Dans la famille des produits chimiques qui nous entourent il y a :

les gaz d’échappement

les formaldéhydes (tout les textiles neufs, moquette, autos, peinture, vêtements, fumée de bois)

le chlore (eau du robinet, piscine, bains bouillonnants, produits nettoyants)

phénols (parfums, papier journal, colle, fumée de bois)

éthanol (gaz d’échappement, parfum, produits d’entretien, fumée de bois)

fluor (eau du robinet, dentifrice, traitements au fluor)

alcool de benzyl (solvents, parfum, parfums artificiels)

glycérine (maquillage, savon, cosmétiques, nettoyants pour meubles)

Nous sommes tous de plus en plus exposés aux sensibilités alimentaires. Pourquoi?

Je vous donne quelques explications ici.

Allergies, intolérances, sensibilités : des symptômes de tous les jours

Aujourd’hui, avec le rhume commun, les symptômes de colon irritable font partie des complaintes les plus fréquentes qui amènent les gens à consulter leur médecin.

Ils touchent une personne sur quatre.

Une personne à qui on va donner un anti diarrhéique, ou peut-être un calmant, ou des probiotiques…mais rarement à qui on va faire un test d’intolérance pour identifier et éliminer l’aliment déclenchant à l’origine de ces symptômes.

Il y a trois maladies communes au colon irritable 

La maladie de Crohn, la colite ulcérative, la maladie céliaque.

Les symptômes communs aux trois sont

  • Les douleurs articulaires, le manque d’appétit,la perte de poids et la fièvre.
  • Pour la maladie de Crohn et la colite ulcérative, aucun test de laboratoire ne permet d’identifier l’un ou l’autre, et le diagnostique est basé sur des radios et un examen physique.
  • Les traitements conventionnels seront basés sur de simples modifications du régime alimentaire, des anti-inflammatoires et parfois des antibiotiques.
  • La maladie coeliaque est deux fois plus commune.

Elle peut être identifiée par des examens poussés du type biopsie de la muqueuse intestinale.

Le seul traitement efficace revient à complètement éliminer, à vie, le gluten. Ce qui signifie pas de blé, de seigle ou d’orge.

faviconUne autre situation débilitante des intolérances et sensibilités est la manifestation la plus courante du colon irritable : la colite, ou colopathie fonctionnelle.

Dès que l’on avale quelque chose, cela doit ressortir à l’autre extrémité.

On vit avec des symptômes de coliques, des gonflements soudains, des douleurs récurantes qui font vivre à la proximité d’une salle de bain.

Nombreux sont ceux qui ont vécu les années d’attente et de souffrance, ponctuées de tests en tous genres, d’espoirs déçus, de confiance élimée envers la médecine, pour finalement découvrir qu’il suffisait d’un simple test sanguin…et de la liste des aliments interdits.

Aucun médicament ne soigne l’intestin irritable ou colopathie fonctionnelle. 

La seule façon de ne plus en souffrir est de se supplémenter correctement pour le réparer et d’effacer de sa vie les aliments déclenchant. Mais surtout, il faut se détoxifier profondément, et réparer les tissus endommagés du système digestif.

Ce peut être un travail de longue haleine qui réclame beaucoup de cohérence et la prise en compte de nombreux facteurs. Quand il n’y a pas de médicaments pour vous soulager, il ne vous reste plus qu’à choisir la solution la plus logique et efficace : traiter la cause de votre problème. C’est ce que je vous aide à faire dans l’Equilibre de l’immunité.

faviconLes symptômes courants des intolérances et sensibilités alimentaires

 

Les problèmes digestifs sont les conséquences les plus courantes des intolérances alimentaires, mais il y en a bien d’autres.

La rétention d’eau : si vous n’arrivez pas à vous débarrasser de vos problèmes de poids, il y a des chances que ce soit en partie du à une allergie alimentaire.

Je dis “en partie” car il y a d’autres raisons pour souffrir de rétention d’eau :

– la consommation de sucre,

– une faiblesse rénale,

– de l’excès de sodium

– une déficience en acides gras essentiels.

Cette dégénération fait augmenter la pollution en matière morte acidifiante qui déclenche un cercle vicieux de destruction cellulaire.

Il est alors indispensable de faire cesser l’inflammation mais surtout de nettoyer l’organisme, les organes, de rétablir un équilibre général acido-basique.

Comment? J’ai ici un bon exemple :

Une de mes clientes a évité l’opération qui devait lui rendre la mobilité de son épaule en six mois de réalkalinisation de son organisme, de séances de massages et d’ostéopathie.

Elle veille à l’équilibre de son terrain pour maintenir sa mobilité et prévenir une éventuelle rechute et son secret anti- douleur, anti-inflammation, anti-acidité est le jus Tahitian Noni.

Elle en a bu des litres pour ne pas toucher aux anti-inflammatoires.

Les intolérances alimentaires ne l’avaient pas épargnée : plus de blé, plus de sucre, moins de viande rouge, qui sont de plus acidifiants. Elle s’est supplémentée en oméga3 et s’est fait masser l’épaule pour optimiser la circulation sanguine au niveau de son articulation.

Si elle l’a fait, vous pouvez le faire.

Dans le même registre, beaucoup de problèmes de peau sont aussi provoqués par les intolérance alimentaires, un organisme trop yang et un excès d’acidité.

Voici une petite histoire pour illustrer :

faviconSensibilité au lait, blé et chocolattruffes

J’ai une amie qui avait fait tous les tests des dermatologues pour se débarrasser d’une irritation permanente de sa peau du visage. Bien sur, personne ne lui avait jamais parlé d’intolérances alimentaires…

Sa peau était rouge au moindre contact et épaisse, comme irritée en permanence.

Elle a tout essayé, jusqu’au jour où nous avons dû traiter son fils pour un problème d’hyper activité à l’école.

Elle a voulu l’aider en suivant le même régime que lui. A sa grande surprise, sa peau à elle a complètement changé, elle était redevenue normale! Le test a montré qu’elle ne devait pas manger de blé. Tout simplement.

Dans sa forme légère, il rend la peau rouge, irritée par des démangeaisons qui peuvent provoquer la forme sévère et faire craquer la peau jusqu’au saignement.

La cortisone réduit la sévérité des symptômes mais la peau reste sensible et prête à s’inflammer, et surtout, l’organisme continue à s’acidifier, donc à entretenir le déséquilibre métabolique.

Chercher le facteur déclenchant et s’en débarrasser est la clé.bouteille de lait

L’allergie alimentaire la plus connue comme étant à l’origine de l’eczéma, surtout chez les enfants, est l’allergie au lait.

Les anticorps immunoglobulines G réagissant au lait ont été retrouvés fréquemment à la fois chez les adultes et chez les enfants atteints d’eczéma.

Mais les oeufs aussi sont en cause, comme pourraient l’être beaucoup d’autres aliments déclenchant.

Manger sans oeufs est possible! Je l’ai fait trois mois pour réparer mon colon.

La majorité des médecins ignorent le lien qui existe entre cette infection et les allergies alimentaires.

C’est sans doute pour cela que tant de monde en souffre.

Souvent la solution est si simple, car ça ne coûte rien de supprimer un groupe d’aliments pendant une semaine pour voir…

Important : Si vous souffrez de sensibilités, intolérances et allergies alimentaires, il y a de grandes chances pour que vous soyez aussi l’hôte d’une candidose chronique. C’est la conséquence logique d’une inflammation permanente et silencieuse dans l’organisme.

L’Equilibre anti-Douleur vous explique comment ne pas laisser la candidose s’installer, mais surtout, comment adopter dans votre vie les habitudes qui vous protégeront définitivement. Cliquez ici pour le découvrir. 

Si vous avez une expérience à partager sur ce sujet, laissez un commentaire qui fera réagir les autres lecteurs du club (ou moi?)

 

 

Tags: , , , , ,

Related posts

Méthode Yuen en France

  Info incontournable pour les praticiens à la qui souhaitent se démarquer des autres!...

Untitled

  La notion de base que l’on a communément de l’inflammation est qu’elle est...

127 comments

  • […] Cliquez ici pour y accéder […]

  • bonjour je souffre fibromyalgie chronique de diabétique 2 stresse ,intestin irritable ménopause ,quoi faire est ce que je peu allez vous voir et je souffre de dépression majeur a cause de beaucoup d’émotion car je suis tres émotive j’attend de vos nouvelles merci

  • Bonjour,

    Suite à de nombreux articles lus, je voudrais savoir s’il y a des allergologues qui font des tests pour les allergies ou intolérances alimentaires. Merci. Je suis dans le 58.

    • Chère Laura,
      Les allergologues font des tests IgE pour détecter les allergies. Ils ne prescrivent pas les tests IgG pour sensibilités, ni ls tests IgA pour intolérances.
      Pour cela, vous devez demander ces tests à votre médecin traitant ou à un nutritioniste.

  • Laura, les allergologues ne prescrivent pas les tests IgG et IgA, il faut s’adresser à un naturopathe ou à un nutritioniste, ou à un généraliste ouvert sur la nutrition.

    • Je vous remercie pour votre réponse, je vais demander à mon naturopathe s’il en prescrit.
      Merci à vous.

  • ce sujet m’interesse beaucoup, merci pour toutes les informations apportées

  • Je viens d’apprendre que je souffre d’intolérance au blé. Je suis souvent mélancolique, j’ai pris beaucoup de poids, je souffre de diarrhées. J’ai des flatulences. J’ai donc décidé de supprimer le blé. Mais c’est difficile pour mes proches d’aller dans mon sens. Comment faire pour perdre les 15 kg que j’ai pris. Actuellement je me restreins mais ce n’est pas évident.

  • Ma pauvre petite…je vous comprends, nous sommes nombreuses à être passées par là. Heureusement, éviter le blé n’est vraiment pas si difficile que ça (si ça n’est que le blé, c’est du gâteau!). Si vous étiez diabétique, vos proches n’auraient pas le choix et seraient bien obligés de vous comprendre. En ce qui concerne les intolérances, c’est très pénible et vous empêche d’absorber les nutriments dont votre organisme a besoin.
    En éliminant le blé vous vous sentirez mieux très vite (à condition que vous n’ayez pas au passage d’autres réactions comme des sensibilités à des aliments…), et ne regretterez pas d’avoir tenu bon. Votre entourage verra aussi la différence. Vous avez tout à y gagner!
    Si vous avez mon livre l’Essentiel de l’Equilibre, allez voir la page du méridien de la rate et de l’estomac et travaillez les..ça vous aidera à aller mieux plus vite et à éviter que vous ayez à nouveau ce type de problème.
    Bon courage,
    Cécile

  • Je vous remercie beaucoup de la rapidité de votre réponse et vos précieux conseils

  • Bonjour,
    je souhaite savoir quelles sont les intolérances tester grâce à IgG et IgA?
    Hélène

    • Chère Hélène,
      IgG test vos intolérances alimentaires. Selon le labo, ils peuvent vous donner des catégories d’aliments à tester.
      Pareil pour les IgA, c’est selon le labo.

      • REctificatif : l’igG test les sensibilités (donc vos réactions immunitaires aux aliments)
        L’IgA test les intolérances, donc les réactions chimiques aux aliments.

  • Autres question: que pensez-vous des tests tel que ceux présentés sur ces 2 liens

    http://www.testez-vos-intolerances.com/

    http://fr.food-intolerance.ca/faite-le-test/

    Merci Hélène

    • Hélène, je connais immupro (c’est ce qu’on utilise à la clinique), mais je ne sais rien de l’autre test.

  • Bonjour,
    Pensez vous qu’une ou des intolérances puissent favoriser un lichen pilaire. Mes cheveux tombent ainsi que les sourcils accompagnés de rougeurs et picotements et un cuir chevelu très tendu, voir douloureux.
    Je ne sais plus vers qui me renseigner puisque les dermatos ne jurent que par la cortisone dermoval ou autres que je ne supporte pas et en plus cela aggrave les rougeurs sur le visage.
    Très souvent des difficultés à digérer.
    Merci de votre réponse.
    Nathalie

    • Nathalie, oui, il y a un problème d’immunité, et dans ce cas, les sensibilités alimentaires ne sont pas étrangères, de même que la candidose.

  • Sandra Lafond

    Bonjour,

    Je tenterai de faire ça court, je suis un cas à part, dira-t-on.
    Chaque fois que je mange des tomates (ou tout dérivés), du chocolat, de la cannelle, du vin rouge et des carottes crues, même Biologique, j’ai une violent réaction au visage: autour de la bouche des démangeaisons et des rougeurs, et de la même intensité, un boursouflement des paupières. Elles enflent et gonflent pour au moins trois-quatre jours. Tout cela est arrivé subitement dans ma vie et j’en ai toujours mangé sans problèmes. Le dermato ne reconnait pas ceci comme une “allergie” ou autre. Nous avons fait les test alimentaires et apparemment je ne suis pas allergique , ni à la tomate, ni au chocolat, ni à rien! Je ne comprends pas la réaction de mon système immunitaire….et dès que je ne touche pas à ces aliments, je suis ok. Je ne consomme plus de produits laitiers depuis un mois et demi afin de voir s’il y a un lien mais non..Je me sens tellement triste de me priver de touts les bons mets que l’on peut cuisiner avec la tomate( cuite ou crue pour moi c’est pareil, c’est la démangeaison totale). Il y a t-il quelqu’un d’assez compétent pour m’aiguiller? J’aimerais reprogrammer mon système immunitaire ou faire une cure quelconque et aussi douce que possible afin que je puisse réintégrer certaines bonnes choses dans mon alimentation. Notez que j’ai essayé beaucoup de choses déjà, et j’ai vu des naturopathes…sans façon…Merci!

    • Chère Sandra,
      Mettons tout de suite les choses au clair : votre dermato ne vous a certainement pas faire de test de sensibilités alimentaires IgG mais plutot un test d’allergies. Or, vous n’avez pas besoin d’être allergique à proprement parler pour faire de la dermatite en réaction à une sensibilités (qui n’est pas une allergie IgE). Vous avez la possibilité d’aller mieux tout simplement en vous détoxifiant car c’est souvent de là que tout commence. A votre place, j’irai lire mes pages sur la candidose (http://www.clubequilibrenaturel.com/candida-albicans/) et je ferai le test de la salive. Il y a des chances pour que vous en souffriez. Je vous parle de ça parce que les suppléments à prendre ainsi que tout le protocole d’une cure anti-candida sont aussi un bon moyen de réparer un système digestif endommagé et restaurer une bonne immunité, ce qui est communément à l’origine des sensibilités alimentaires. Donc, lisez ce que je dit à ce sujet, si vous pouvez, faites vous tester (chez un nutritionniste ou un naturopathe) les immunoglobulines G pour les sensibilités alimentaires (vous en avez peut être d’autres à identifier…) et revenez m’en parler…
      Bon courage,
      Cécile

  • Cécile,
    Depuis des années j’ai constaté que certains aliments ne me convenaient pas,j’ai la chance d’avoir un corps qui m’envoie un message instantanément mais je ne l’écoute pas! je me vois sans aucune volonté…je tiens quelques jours et reprends ces aliments nocifs pour moi..
    Le plaisir immédiat parait plus important pour moi que le bien être que je pourrais ressentir à long terme… je me sens impuissante par rapport à cette situation.pensez vous à un problème psychologique ou un manque de volonté tout simplement?
    Merci

    • Alors là Nadine, aucune excuse :-)! Vous savez que votre corps vous prévient et vous n’écoutez pas?
      Par contre, si vous n’avez aucune volonté c’est par manque de dopamine. Ne vous inquiétez pas, ça n’est pas votre faute, c’est la faute à votre chimie intérieure!
      Vous avez besoin des aliments qui rééquilibrent tout ça. Heureusement pour vous, certaines personnes se penchent sur le problème pour vous! Ma copine Bernadette a écrit un super article sur le sujet. Il est ici : http://www.cuisine-en-sante.com/aliments-hormones-bonheur/
      Profitez bien!

  • Bonjour ma fille de deux ans a toujour eu des plaques deczema derriere les genoux aujourdhui elleba manger deux chocolat elle a eu des diarrhe et elle a tjr le nez boucher a votre avie puis je la faire teste maintenant? Et a votre avie est elle allergique a quelque chose je vous remercie davance

    • Oh oui! Ca sent la sensibilité alimentaires! A mon avis, vous pouvez déjà la soulager en ne lui donnant plus de produits laitiers et de sucre, vous verrez déjà la différence…

  • Bonjour,
    Les tests sont ils remboursés?
    Merci.

  • bonjour,
    Vous parlez de laboratoire comme Imupro. Mais savez vous ce qu’il test exactement? IGg IGa
    Je souffre d’asthme et d’infection des sinus souvent. Je pense intolérance, car d’ailleurs je le suis aux sulfites, et j’aimerai tester d’autres aliments ou additifs. Je ne sais pas si je dois faire un test.

    Merci David

    • Cher David,
      Theoriquement, ces labos testent tout. Il suffit de leur demander ce que vous voulez. A votre place, je ferai un test IgG et un autre pour les IgA. Pourquoi? parce que asthme et infections de sinus sont entretenus par l’inflammation des intestins. Ne limitez pas.
      Bien amicalement,
      Cécile

  • Bonjour Cécile,

    Magnifique article, très bien documenté !
    Pour ma part, je ne sais pas si on peut parler d’allergie au gluten : je ressens une baisse d’énergie, c’est incroyable !
    Presque, j’irai me coucher pour digérer !
    Pareil avec les aliments sucrés et autres préparations industrialisées.
    Du coup, je suis dépitée quand on m’invite et qu’il n’y a que “ça” à manger sur la table. Pour moi, ce n’est pas grave … mais je me demande comment mes hôtes font pour plomber leur santé tous les jours avec des aliments vides d’énergie, voir même “des aliments qui épuisent leur énergie” à toute vitesse !
    … et pour celles et ceux qui ont peur de quitter la malbouffe, pour le vrai plaisir gourmand d’une alimentation saine et nutritive, quel dommage pour eux 🙁

    Bon, on a du “pain sur la planche” ou plutôt de belles pages à écrire pour montrer que la cuisine saine est un vrai bonheur de santé et de vitalité ! Pourquoi s’en priver ?

  • Bonjour Cécile,
    Je suis “thérapeute BYE BYE ALLERGIE / NAET”, et nous éliminons les allergies naturellement en utilisant plusieurs techniques, méthode très utilisée aux USA, et pays frontaliers. Je suis dans le (42), chercher dans votre département, un thérapeute, je rééquilibre en utilisant aussi, la ” naturopathie” selon Ste Hildegarde ( doyenne de la phyto), pour réparer les intestins ( siége des maladies), pour que les séances soient – nombreuses. Il y a des solutions, mais il faut de la volonté, et je vous livre un des secrets de Ste Hildegarde, consommez , à tous les repas, sous toutes ses formes, le grand épeautre NON HYBRIDE ( très important), (c’est la reine des céréales ) pour purifier le sang ( même les intolérants au gluten le consomment) !!!

    • Ravie que vous vous soyez manifestée Cesou! N’étant pas sur place, il m’est difficile d’orienter mes lecteurs sur des praticiens en France. Merci pour le tuyau concernant le grand épeautre…
      Bien amicalement,
      Cécile

  • Bonjour,
    Merci pour votre article très intéressant et qui, pour une fois me donne une impression d’être crédible et prise au sérieux, ce que malheureusement les médecins font peu.
    Je souffre moi même du syndrome du colon irritable (diagnostic posépar un gastroentérologue). Ce qui m’handicape au quotidien et finit par m’isoler socialement.
    Vous évoquez dans votre article un test d’intolérances/allergies alimentaires dénommé Yorktest, malheureusement pour moi le lien dans l’article ne fonctionne pas. Pouvez vous m’en dire plus à ce sujet, et notamment si ce test est disponible en France, et si oui à qui je dois m’adresser pour le faire?
    Merci d’avance pour votre réponse.

    • Chère Marine,
      J’ai souffert de cette cochonnerie des années avant de comprendre de m’en dépatouiller toute seule. Vous avez de la chance qu’un médecin vous en parle, parce qu’en ce qui me concerne, depuis le gastro jusqu’au naturopathe, ça n’a effleuré les lèvres de personne! Oui, il est utile d’identifier ce à quoi vous réagissez et pour cela c’est en général les nutritionnistes ou les naturopathes qui savent prescrire les test IgG. En France, le nom du test est Imupro. Mais vous pouvez de toutes façons vous soulager beaucoup avec les HE et surtout, un régime anti-candida. Je vous rappelle qu’il y a rarement l’un sans l’autre et que dans un cas où l’inflammation est si présente, il est important de s’y attaquer par tous les bouts.

  • Merci beaucoup de m’avoir répondu aussi rapidement. Je vais prendre rendez vous avec un naturopathe ou un diététicien en espérant pouvoir à mon tour mettre un point final à tout ça. Je vais continuer de lire en parallèle. Si vous avez des livres en particulier à me conseiller, je suis preneuse. Je suis tout à fait favorable à l’utilisation d’HE mais j’ai besoin qu’on me conseille. Quand au régime dont vous me parlez, je vais essayer de me documenter car je n’en n’ai jamais entendu parler.
    Merci encore.
    Marine

    • Bonjour Marine,
      Je peux vous recommander également une eau de qualité, hyperfitrée, enrichie en minéraux assimilables et vitalisée (c’est-à-dire une eau vivante, structurée comme à l’état naturel).
      Je ferai le parallèle avec les recommandations de Cécile dans son régime anti-candida qui est fabuleux : manger des aliments qui nourrissent votre corps et vous donne de l’énergie.
      C’est-à-dire inverser le processus, au lieu de remplir votre systèmes digestif (épuisé) de matière qui lui puise son énergie.
      Tout réside comme vous prenez soin de vous, de votre corps, à commencer par l’alimentation et l’eau 😉

      A propos d’eau vivante, je vous recommande Ojade … ainsi vous pourrez boire l’eau à votre robinet, et cet investissement vous reviendra moins cher que les eaux en bouteilles (eaux mortes et avec des minéraux non-assimilables généralement).

      Vous gagnerez en énergie en donnant le meilleur à votre corps, et vous aurez un réel plaisir en plus de la satisfaction d’être en meilleure santé ! Prenez soin de vous, chouchoutez-vous de l’intérieur 😉

  • Une fibromyalgie diagnostiquée il y a un an, mal partout, mal tout le temps, après un gros travail de recherche dans la médecine douce, j ai découvert mon intolérance aux sulfites: migraine nocturne, crampes,douleur cervicales,au arachides et lactose: rhinite et yeux rouge larmoyant et asthme, au gluten: inflammation de intestin surpoids , rétention d eau, mal être, en 1 mois perte de 4 kg.depuis un mois j ai supprimé complètement tout CA, et c est spectaculaire les douleurs ont disparues et mon dynamisme retrouvé.je suis prête a aider les fybromyalgique.

  • bonjour,

    peut-on faire les tests d’intolérance sans ordonnances?

    merci

    • En France non. La solution c’est de contacter une compagnie anglaise ou commander en ligne un York Test. Tout se passe par la poste…

  • […] Comment savoir si vous souffrez d'intolérances alimentaires? Il y a allergies alimentaires, sensibilités et intolérances alimentaires. […]

  • Bonjour

    J’ai une colopathie fonctionnelle qui me fait souffrir .. J’ai dit au médecin que j’ai toujours mal des que je mange qqlchose mais elle me dit que c’est liée au stress et la peur de regrossir(car j’ai été en surpoids une bonne partie de ma vie!)
    Mais jamais elle ma parler de ces test pour l’intolérance !
    Dois je aller voir un autre médecin ?
    Ces test se font en laboratoire?
    Sont ils cher?
    Désolé de toutes ces questions mais je veux trouver une solution !! merci

  • BOnjour, mon fils de 9 ans a des probĺemes , rhinite ses rhumes dégénèrent en pneumonie ou asthme. Le tests igG et igA sont passés . La qualité de l’ air , test passé et maison ok et école aussi. Est très cerné et noir sous les yeux, prend du rinse sinuse et a amuïs. si les tests sont négatifs peut-il avoir intolérance quand même ?

  • Bonjour Madame,
    Atteint par une sclérose en plaques depuis 25 ans, je souhaiterais savoir si une candidose ne serait pas “dans le (mauvais) coup” selon vous.
    Je vous remercie d’avance pour votre réponse et vous souhaite une bonne continuation.

    • Cher Jean Claude,
      Il n’y a aucun doute que la candidose s’en est mêlée… Je vous conseille fortement d’appliquer toute forme de détoxification, sans omettre les métaux lourds.
      Bon courage,
      Cécile

  • Bonsoir,
    Si vous pouvez m’orienter pour faire une analyse de sang pour détecter une allergie à la viande (mouton et bœuf), car j’ai fais une réaction terrible y a un mois et là je suis à la recherche de laboratoire d’analyse à Marseille et combien ça va me coûter. Merci d’avance Nora d’Algérie

  • Bonsoir, je suis tellement mal et perdue depuis des années à cause de symptomes persistants aux yeux! j’ai de temps à autres des plaques d’eczema sur les paupières, les lobes des oreilles, le tour de ma bouche, le cou et le plis des coudes mais le pire pour moi ce sont mes yeux qui démangent avec violences à l’interieur 🙁 très rouges quasiment tout le temps et le coin des yeux coupés. les coins interieur de mes paupières sont boursouflés en permanence et cela est toujours humide, j’ai sans cesse des mouchoirs pour m’essuyer mes paupières. je suis souvent gênée par des morceaux ou des fils gluants qui sortent de mes yeux et que j’ai pris l’habitude d’enlever avec un coton-tige. J’ai vraiment tous les jours et plusieurs fois, de grosses crises de démangeaisons impossible à contrôler, ensuite je peux à peine ouvrir les yeux, ils sont trempés, collant, et j’en passe, c’est horrible pour moi. Tous les ophtalmo que j’ai vu m’ont dit que c’était allergique et que j’aurais toujours ces symptomes tant que je ne trouverais pas la cause. Aprés des test IgE rien n’est ressorti ni avec des test avec des petits piques sur les avants-bras, ni avec mes produits quotidiens testés dans mon dos. Heeeelpppp please :((((

    • Vous souffrez effectivement d’allergies, mais ces allergies sont entretenues par des sensibilités IgG. Les IgE sont les intolérances, qui elles, n’ont rien à voir avec l’immunité.
      Tout vient de votre ventre….vous devriez lire mes pages sur la candidose. Trouvez un naturopathe qui vous prescrire un test IgG.
      Bon courage,
      Cécile

  • […] ces complications, les réactions auto-immunes qui provoquent les sensibilités alimentaires et les allergies, l’entretien de l’inflammation interne (source de maladies chroniques) et les maladies […]

  • […] dis : vous souffrez sans doute d’une sensibilité au lait. Je leur explique la différence entre sensibilités et intolérances, voire même, pourquoi ce ne sont pas des […]

  • Jacques Bertoud

    Bonjour,

    Je souffre de dermite seborrhéique. Il n’existe aucun traitement à cela. Certains disent que cela peut être dû aux aliments que l’on consomme.

    Avez-vous une idée ?

    Cordialement,

    Jacques

  • Je viens de lire votre article que j’ai trouvé fort intéressant. 100% des symptômes que vous décrivez en cas d’allergies alimentaires je les ais!!! Je n’en peux plus! Dès que je mange même très peu je suis très malade. Mon ventre devient énorme comme lorsque j’étais enceinte de mon fils. Yeux qui piquent nez qui coule et bouché en permanence maux de tête violents crachats tous les jours depuis presque 20 ans!!! Et j’en passe. Je ne crois plus aux médecins. Il ne servent a rien!!! Je n’ais jamais subis de tests d’allergies. Pensez-vous que je suis une allergique alimentaire ? Je vous remercie. (Ah oui j’ai oublié de vous dire que l’un d’entre eux m’a dit que j’étais fibromyalgique tellement mes douleurs ds tout le corps sont violentes).

  • Bonjour
    Bon voila j ai 16 ans et j ai des boutons entre mes sourcils qu il sont la depuis pas mal de temps. Mes parent me disent que c est des boutons d ado mais jai vu sur un forum que sa pouvait etre du a une allergie. J en ai aussi un peu autour du nez. Je fais attenrion a mon allimentation mais rien ne change. Est ce que c est vraiment une allergie ou non ? J’ai aussi un excema leger sur le haut de la main que j ai u ya pas longtemps mais je mets tout les jours une creme.

    Cordialement

    • Chère Claire,
      Ah…On y est tous plus ou moins passés…C’est vrai que c’est très lié à votre état d’ado, mais il est vrai aussi que vous pouvez subir un autre aspect de la condition d’ado qui est la candidose, ce qui serait assez logique si vous avez tendance à l’eczéma.
      Mon conseil : si vous avez un peu d’argent de poche, procurez vous une huile essentielle qui agit à la fois sur vos boutons et votre candidose interne : l’arbre à thé. Vous devriez en trouver facilement en pharmacie. Mon fils à 17 ans, et comme c’est un garçon qui ne veut pas trop se mettre des choses sur la figure, il utilise des HE de ce type là (dont l’arbre à thé), qu’il peut appliquer directement sur la peau, sans risque. Maintenant, il est vrai qu’une petite crème ne peut pas faire de mal (je vous en donne une dans mon article sur l’acné) et identifier d’éventuelles sensibilités alimentaires non plus. Par contre, vous devez avoir la coopération de vos parents, parce que ce n’est pas le genre d’investigation qui sera remboursée par la sécu à moins d’être prescrite par un médecin…or, les seuls praticiens à adhérer à ce genre de test sont les nutritionistes et les naturopathes. Donc, assurez vous que vos parents comprennent le problème et vous aident à aller plus loin…
      Cécile

  • bonjour, je souffre de fievres recurentes par crise depuis plusieurs annees inexpliquees avec courbatures crachat enervement fatigue , que je soigne malheureusement avec de la cortisone…est ce que ca peut etre du a une intolerance alimentaire? merci de votre reponse

  • Bonjour, je me trouve avec de l’urticaire après les repas de midi et du soir ça a commencé fin novembre 2014 je n’ai jamais eu de l’urticaire de ma vie “j’ai 65 ans”.
    Mon médecin traitant m’a fait faire une analyse de sang avec IGE qui est à 176 UI/ml
    alors que la normal doit être inférieur à 150 UI/ml.
    Il m’a envoyer voir une dermatho qui m’a donné un anti histaminique à grosse dose ex: la notice est écrit ne pas dépasser 1 cachet par jour,et elle elle veut que j’en prenne jusqu’à 4 cachets par jour en me disant que j’avais une urticaire cholinergique, je viens de visionner votre vidéo sur les inhibiteurs de la pompe à protons j’en prend 1 omméprazol par jour et le midi avec un cachet pour le diabète de type2, alors que ce cachet pour le diabète est nouveau pour moi, que pensez vous si j’arrête ce cachet d’inhibiteur et que je prends des HE à la place et lequel je peux prendre.
    Merci pour votre réponse.

    • Chère Floriane,
      Votre problème n’a rien à voir avec une allergie. Ne prenez surtout pas le traitement de la dermato, ça ne fera que faire empirer la source de votre problème qui vient d’un foie toxique (et d’un problème de colon). Je pourrais vous donner des HE à prendre à la place, mais cela n’arrangerait pas les choses très vite! Il faut les associer à diverses approches si vous voulez vous soulager de cet urticaire.
      Je peux vous en parler sur skype via une consultation gratuite, ici : http://www.clubequilibrenaturel.com/cooaching-therapeutique-cecile-ellert/

  • Bonjour! Depuis une quinzaine de jours mon fils de 2.5 ans à des petites plaques sur le visages, autour des yeux , ded oreilles, la nuque, et après 5-6 jours sur le torse et le dos. Les plaques font comme des ronds de 1cm de diamètre max. Elles ne sont pas gonflées et ne semblent pas le démanger à part derrière les oreilles. J’ai rdv chez sa pédiatre demain et elle me parle d’allergies et veut lui faire prise de sang et autres tests. J’ai peur de rentrer dans le cercle vicieux de nombreux tests sur un bébé pour au final pas grand chose. Depuis sa naissance il a tjrs les selles molles limite diarrhées. J’ai essayé le lait de soja pdt 2 semaines et les prebiotiques sans amélioration. Serait ce lié à ce nouveau problème cutané? Dois je aller chez un naturopathe directement? D’avance merci

  • J’ai de l’herpes labial depuis ado.( j’ai 47 ans) Actuellement, cela se manifeste tous les 15 jours avec souvent une paresthésie de la moitié du visage. le médecin m’a prescrit du zovirax pendant 6 mois. Et malgré le traitement, mes poussées ne se sont pas espacées. Est ce que c’est lié à la candidose?
    Aussi, j’ai été surprise de vous lire par rapport à l’endométriose. J’en ai faite une avant mes grossesses.
    Mon fils est hyperactif avec des toubles de l’attention et de l’humeur. J’avais parlé à sa psychiatre de possibilités d’intolérance alimentaire qui pourrait exarcerber le problème et elle m’avait dit que cela n’avait pas été prouvé scientifiquement et que c’est trop astraignant à faire faire à un ado. Du coup j’ai laissé tomber. Mais depuis que j’ai lu votre site, ça me requestionne. Me conseillez vous d’aller l’emmener voir un naturopahte NAET?

    • Chère Maouelle,
      Il y a des choses à faire sur vous deux coté immunité! Oui pour un praticien NAET, mais c’est le genre de technique à compléter avec un travail psycho-émotionnel. Si votre fils est hyper actif, sachez que c’est chimique et qu’un psychiatre ne l’aidera pas. Allez voir les nombreux articles que j’ai écrit sur la toxicité des enfants…votre fils en souffre, il faut simplement relancer sont système digestif via la nutrition, la détox, les huiles essentielles. Ca marche.

  • Bonjour,

    Merci pour votre site!

    Voici mes symptomes :
    Douleurs oculaires
    Ventre gonflé et douloureux
    Constipation
    Douleurs musculaires : nuque, épaules, bras
    Faiblesses musculaires
    Fatigue chronique
    Migraine
    Douleur comparable à une sciatique tjrs simultée aux
    maux de ventre, ainsi qu’à l’anus.

    Les douleurs semblent plus prononcées aprés avoir manger
    des aliments contenant du soja ( pas sur le moment
    mais quelques jours après..)

    Pensez-vous qu’un test d’intolérance alimentaire
    serait judicieux ?
    Est-ce remboursé si prescrit par un médecin?

    Par avance merci pour votre retour.

    Cordialement.

    Antoine

    • Cher Antoine,
      Vous souffrez manifestement du foie (des calculs sans doute) et de sensiblités alimentaires, alors oui, faites le test! Il devrait être remboursé.

  • Bonjour,

    Et tout d’abord merci pour votre site riche en infos et précisions difficiles à trouver ailleurs!

    J’ai développé subitement il y a 2 ans: gastrite, tendinites, douleurs articulaires, otites et nez bouché à répétition, et douleurs légères mais continues au bas ventre. Depuis qqs jours, je me dis qu’il s’agit certainement de symptômes d’une allergie alimentaire: Qu’en pensez-vous?

    Par Ailleurs, ma fille de 5 ans peut-elle être concernée également: peau irritée (kératose pilaire et folliculite sur quasi tout le corps), beaucoup de flatulences, et de selles, nez toujours bouché, otites régulières jusqu’à la pose de drains, maux de tête parfois.
    Quel test effectuer pour en être certaine?

    D’avance, merci pour votre retour,

    Cordialement̀,

    • Hélène vous avez diverses options dont je parle dans l’article. Le plus simple reste de faire des tests IgG, IgE et IgA. De cette façon vous couvrez toutes les sources de réactions à des aliments.

  • Bonjour,
    Je vous dois un grand merci

  • Mon message ne s’est pas affiché en totalité. Je tente une seconde fois de temoigner pour vous dire merci pour votre site et vos conseils… Je souffre depuis deux ans de colopathie fonctionnelle (j’ai 53 ans) et cela s’est aggravé en début d’année, suite à des excès alilentaires (chocolat, foie gras, buche glacée etc…) j’ai passé deux mois à l’état de loque, ne parvenant plus à sortir tant j’étais secouée et éprouvée physiquement… Par hasard a force de recherches’ je suis tombée sur votre site et j’ai décidé de suivre le régime anti acidose, après avoir fait le test de la salive (Positif pour le Candida)… Apres deux mois d’application stricte (hormis le gluten que je continue pour ma part à consommer (biscottes et pain grillé uniquement) je n’ai supprimé que les graisses, les sucreries, tous les laitages de vache, mais je consomme fromage de chèvre et de brebis, sans soucis… Et Miracle !!! Je vais nettement mieux ! Mon ventre ne me fait plus souffrir, plus de migraines chroniques non plus, aucune douleur articulaire à l’horizon, alors que j’en souffrais depuis des années ! En prime, bien que mon but premier était d’aller mieux avant tout, j’ai maigrit de six kilos, moi qui étais en surpoids depuis plus de vingt ans… Et je ne suis plus déprimée !!! Vraiment je conseille à tous ceux qui ont un problème de colon irritable ou colopathie, de tenter ce régime anti Candida anti acidose, car c’est le jour et la nuit, on retrouve le goût de préparer soi même de la vraie nourriture, on mange plus sainement, même si cela demande de la volonté et quelques privations et changements d’habitudes, cela vaut la peine, car on revit comme avant la maladie !!! En apprenant à éliminer de notre alimentation ce qui nous faisait mal… Bon courage à ceux qui oseront se lancer, afin de retrouver forme et optimisme !

  • Bonjour,
    J’ai 57 ans,
    Je souffre de diarrhees tres importantes (au debut , sous forme de jet ,selles liquides)depuis mon installation en Afrique du sud, il y a 2ans et demi.J’ai supprime de nombreuses choses dans mon alimentation,et en 1e, l’eau du robinet( en France, je ne buvais que de l’eau en bouteille) amelioration mais pas complete.Aussi petit a petit j’ai elimine le gluten, les produits laitiers, les aliments acides.Je vais chercher de l’eau directement a une source, car je suis obligee de laver et faire cuire les aliments avec de l’eau de source.Tout allait beaucoup mieux depuis 8 mois, mais depuis qelques jours, je me leve, tres faible, difficutes a respirer, jambes en coton.Je ne sais plus quoi faire.Je n’ai malheureusement pas les moyens actuellement d’aller voir un specialiste, je n’ai pas d’aide medicale, mutuelle ou quoi que ce soit. Je n’ai pas une alimentation tres diversifiee, et ne me nourris que de riz , mais pdt, legumes et fruits frais, viande et poissons mais frais) quand j’ai les moyens d’en acheter.
    Pouvez-vous m’aider SVP, je ne sais plus quoi faire.
    Merci de tout coeur.
    Litsa

  • Lista bonjour, je ne sais pas ce que Cécile vous répondra à ce sujet, mais n’avez vous pas un naturopathe là où vous vivez ? Si vous êtes dans un tel état de faiblesse, il serait bon de consulter un médecin tout de même… Il est probable que vous perdez beaucoup de minéraux et d’oligo-éléments lors de vos épisodes diarrhéiques… Il faut souvent se supplémenter, en raison de l’alimentation restreinte, avec du zinc et du cuivre… mais une analyse de sang vous en dirait plus… Avez vous essayé de manger des bananes ? Et prendre de l’argile blanche naturelle ? Ce sont deux bons moyens d’enrayer les selles liquides. Vous faites bien de laver vos légumes à l’eau de source ! L’Aloe Vera est vivement recommandé pour les problèmes intestinaux… Et les Pro biotiques également… Regardez aussi tout ce que vous conseille Cecile sur le site au sujet des Huiles Essentielles… bon courage à vous Litsa.

  • Bonjour,
    Je souffre de colopathie fonctionnelle depuis 5 ans,mais depuis une dizaine de jours je perds des glaires de façon importante par l’anus,elles surviennent à tout moment de la journée,et je n’arrives pas à les retenir,c’est incontrôlable,et depuis 2 jours j’ai remarqué la présence de sang rouge vif dans ces glaires.Je précises aussi que cette situation s’accompagne de diarrhée.Il y a environ 3 ans j’ai connu la même chose,à la différence qu’il n’y avait pas de sang,et le gastro-entérologue n’avait rien trouvé d’anormal(j’avais passé une rectoscopie).J’avoue que je me fait beaucoup de soucis,que j’ai peur.Ma question serai de savoir si la consommation de pain complet pourrait provoquer ces symptômes,car cela fait environ 15 jours que j’ai commencé à en manger,car il se trouve que j’ai toujours faim et que j’avais lu que la pain complet avait un effet rassasiant de par sa teneur en fibres.Se peut il donc que le pain complet soit à l’origine de l’apparition de ces glaires?
    Je vous remercies sincèrement de m’apporter votre aide.

    • Chère Anouk,
      vous vivez quelque chose que j’ai vécu : les effets de l’inflammation interne et des sensibilités alimentaires. Le mucus est produit lorsque vous réagissez à des aliments, et il est fréquent que le blé (complet ou pas) déclenche des symptomes, le blé étant un producteur de mucus, avec les produits laitiers. Il existe un grand nombre d’autres façons de vous rassasier…Je vous en parle dans mon dernier livre, l’Equilibre de l’Immunité.

  • Bonjour,
    Je vous remercie pour votre réponse,mais il se trouve qu’à ce jour j’ai arrêté de consommer du pain complet depuis l’apparition de ces troubles,je mange beaucoup de pâtes,de riz,de thon ou autre poisson en conserve,des yaourts enrichis au bifidus,des bananes,de la compote (essentiellement pomme-coing),des biscuits diététiques,que des choses sensées calmer la diarrhée,et effectivement celle-ci c’est calmée,je fais des selles moulées mais pâteuses,par ailleurs j’ai commencé aussi une cure de probiotiques (Ultrabiotique des laboratoires Nutrisanté) à raison d’une gélule le matin et une le soir,comme il recommandé.Or il se trouve que je perds toujours des glaires qui sont colorées,tantôt vert-kaki,tantôt beige foncé- marron clair,un peu de la couleur de mes selles,j’en évacues avec chaque selle,mais il m’arrives aussi souvent de ressentir le besoin d’aller à la selle et de n’évacuer que des glaires,et je ressens exactement les mêmes sensations que lorsque j’évacues des selles,sauf que ce ne sont que des glaires assez épaisses,je précises qu’elles sont accompagnées de traces de sang rouge vif,qu’elles sont mêmes parfois rosâtres,comme si le sang s’y était mêlé,ce qui donnerai cette couleur rosâtre un peu foncée.Je suis de nature très angoissée,et j’avoues que je me fais beaucoup de soucis face à cette situation,je pourrais aller voir mon médecin(peut-être vais je finir par m’y résoudre),mais j’en ai tellement vu il y a quelques années que j’évites maintenant de m’y précipiter,d’autant que pour des raisons comme celles-ci c’est toujours très gênant,même si,comme on le dit,les médecins sont habitués.Je vous remercie vivement de votre intérêt,et de votre aide.

    • Anouk, si vous voulez qu’on en discute toutes les deux, faites moi une demande de consultation sur skype. Vous trouverez le lien en haut de la page “coaching therapeutique”.

  • Bonjour
    depuis des annees je souffre de problemes digestifs et de douleurs d’estomac de douleurs de dos et articulations de reactions inflammatoires au visage boursouflure aux yeux rougeurs au visage demangesons fatigue et insomnies, on m’a dit que je devais être intolérante au gluten et lait de vache, j’ai supprimé de mon alimentation et je vais beaucoup mieux. Cependant j’ai encore mes problemes de rougeurs et demangesons et boursouflure aux yeux et au cuir chevelu et je pense etre sensible a certains aliments. Comment savoir lesquels? Comment trouver un allergologue sur marseille qui pourrai me faire passer les test igg que vous parlez. Je suis vraiment desesperee car je ne sais plus a qui parler de tous ces problemes. Mon gastro ne m’a pas écouté il m’a passé une fibro et m’a juste donné son verdict hernie hyatale. Ma generaliste n est pas tres informée. Merci de m’aider.

  • Bonjour,a une période de ma vie j'avais en permanence des petits boutons avec vésicule sur les doigts.Ils n'étaient pas disgracieux mais demangeaient.Je ne savais pas pourquoi.Un jour j'ai fait une séance chez une naturopathe qui avait un appareil allemand permettant de déceler les allergies,intolérances et carences.Elle a vu que j'étais allergique ou intolérante au dioxide de titane et en fait il y en a partout même dans les médicaments et les produits bio,c'est un agent blanchissant.Depuis je suis vigilente,j'essaie de ne pas consommer lorsqu'il y en a même dans les crêmes et je n'ai plus ces peits boutons aux doigts.

    .

    • Cecile Ellert

      Bravo Pénélope! vous avez eu beaucoup de chance! Comme quoi, il faut avoir les bons outils à disposition…

  • salut,je suis souffrant depuis 3 ans d'une maladie que je ne connais le nom après plusieurs consultations.tout à commencer par des troubles respiratoires d'un seul coté des narines(coté droit),s'en suit les expectorations.l'expectoration nécessite d'effort(contraction muculaire au niveau du cou).ensuite des douleurs au cerveau coté droit toujours.la première consultation, le médecin me disait que ce serait une sinusite maxillaire gauche tout ca après un blondeau. des traitements mais rien, et la douleur au cerveau continue actuellement suivie des troubles de mémoires,des sensations de brulure sur la cuisse droite.tout se manifeste du coté droit.je signale que j'ai aussi fait un examen(scaner cérébral et radio thorax mais rien à signaler).aidez-moi svp!j'ai 25ans!

    • Cecile Ellert

      Bernard, tout ce que je peux vous dire c’est que les problèmes de sinus et les maladies respiratoires chronique ont quasi toutes une origine dans le manque d’acide dans l’estomac et la toxicité du colon. Je vous explique tout cela dans mon dernier livre, l’Equilibre de l’Immunité.

      Cécile

  • Bonjour,

    Depuis plusieurs années je souffre de mictions excessivement impérieuses dues apprament à ma potomanie décelée il y a peu de temps. Détail : il y a 20 ans, j'ai souffert pendant 3 ans d'une colopathie fonctionnelle qui a disparu dès la séparation d'avec mon ex mari. Aujourd'hui, je suis suivie par un psychiatre pour ma potomanie, ma dépression, mes mictions impérieuses qui se sont calmées depuis mon sevrage, mais des larmoiements constants à l'oeil droit persistent (certains tests allergiques sont positifs mais je crois que le problème n'est pas que là). J'ai 47 ans. L'année de mon BAC j'ai perdu toutes mes défences immunitaires et aucun traitement médical classique ne m'a remise sur pieds. Croyez vous que tous ces symptômes réunis sur plusieurs années sous différentes formes soient la conséquence d'un système immunitaire perturbé (toutes mes analyses sanguines classiques sont normales) ??? Merci pour votre réponse. Cdt

    • Cecile Ellert

      Nathalie, il faut que vous vous fassiez aider par quelqu’un qui va associer les huiles essentielles (immunité, émotions, candidose) à de l’EFT.

      Si vous trouvez quelqu’un dans votre entourage qui peut vous aider, allez-y. Sinon, je consulte à distance..Vous avez les détails sur le menu du site.

      Cécile

       

  • Bonjour,

    Je souffre depuis 5 ans, je continue à perdre du poids (imc en “famine”) et j’aimerais prendre du poids et surtout des muscles car être dans mon corps est réellement pénible, malgré mes 27 ans.
    En bref, j’ai passé une coloscopie qui n’a rien donné, une fibroscopie qui a montré une hernie hiatale, une duodénite, une gastrique chronique et les échographies n’ont rien donné.

    Mes symptômes ?

    – Perte de poids fulgurante (je n’ai jamais réussi à reprendre un seul kilos)
    – Des nausées quotidiennes
    – Ballonements que je ne peux soulager même avec des moyens carminatifs (en gros, je n’arrive pas à expulser des gazs, d’en haut comme d’en bas)
    – Coliques aïgues
    – Alternance de diarrhées et de constipation (passages à la selle qui ne me soulagent pas)
    – Rhinites allergiques et conjonctivites quotidiennes
    – Urticaire de temps en temps et peau sêche qui parque facilement
    – Cystites à répétitions (j’ai une à deux pyelonéphrites sévères par an) forte odeur
    – Chûtes de tension à 7 accompagnées de malaises
    – Asthénie
    – Migraines (pas trop fréquentes mais assez pour être souligné)
    – Crises de mal d’estomac et du flanc droit à littéralement me clouer au lit
    – Douleur au dos sourde et “tranxifiante”
    – Fatigue physique et le moindre effort physique (genre marcher) me cloue au lit pour plusieurs heures.
    – Je souffre même de fièvre lorsque je subis une crise qui me cloue au lit
    – Sêcheresse vaginale (fissure de la fourchette vulvaire qui saigne à chaque rapport)
    – Reflux gastriques quotidiens
    – Je ne transpire plus et j’ai même souvent froid, des frissons (et on est en Ėté lorsque j’écris)
    – Crises d’asthme allergique
    – Anorexie physique (à cause de tous ces symptômes il m’est parfois impossible de manger et Dieu sait comment je me force chaque jour)
    – Et évidemment dépression … Inutile de préciser pourquoi (rires jaunes) ces symptômes me créent un isolement social

    Cette année j’ai décidé de me remettre à travailler depuis 5 années d’enfer (et ça va en s’empirant) et je commence en Septembre. Durant mes précédents stages j’ai du faire des arrêts de travail et à mon goût c’est déjà trop.
    Je vais mal à 70% mais je me force (je fais du “présentéisme”) mais si je vais mal à 100% je ne peux même pas aller travailler, rien que de bouger et de me redresser dans mon lit est une épreuve de combattant tellement mes nausées, mes douleurs épigastriques, dorsales et intestinales m’assaillent.

    J’hésite à me faire hospitaliser pour des examens plus approfondis … Mais mon médecin préfère me faire aller voir des spécialistes (qui, je le devine, n’auraient pas idée de me faire passer un test d’intolérances alimentaires).
    Que faire ? Comment puis-je faire ces tests ?

    Je suis littéralement démunie et j’ai déjà pensé plusieurs fois à en finir, c’est dur de dire ça mais être dans ma peau est un enfer. Je n’ai plus la saveur d’une seule journée où mon corps ne me fait pas des misères.
    Je ne consomme plus de la malbouffe et je ne commets aucun excès dans mon alimentation, mais le soucis continue.

    Merci d’avance de m’avoir lue, c’est que je suis vraiment démunie.

    À bientôt peut-être.

    • Iris, tout ce que je peux vous proposer c’est de vous aider à identifier ce qui vous maintient dans cet état…on peut en parler toutes les deux

1 2

Leave a Comment

Leave a Reply to Emilie Cancel reply

Your email address will not be published.




This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Et si vous vous donniez les moyens de prendre le pouvoir sur votre santé? Demandez-le moi ici et je vous envoie un livre dont c'est justement le sujet...

New Graphic
Top