Quand c’est le stress qui dirige votre vie, vous faites quoi?

(Ce post est extrait des pages de mon livre l’Equilibre anti-Douleur.)

Le stress est décidément la source d’un grand nombre de déséquilibres. Bien que nous ayons tous des moyens différents de le gérer (ou pas), notre corps suit toujours le même processus en chaine en sa présence. Il est important de comprendre ce processus car il se peut qu’il soit à l’origine de votre fatigue chronique via des émotions négatives et une belle dose de toxicité.

Subir le stress…Je suppose que vous connaissez le problème? Nous sommes un peu tous dans la même situation : nous ne nous arrêtons jamais. Les téléphones et les écrans s’ajoutent à notre dose normale de stress issue de nos relations avec le boss, les enfants, et le conjoint.

Et pourtant : Le stress n’est pas le résultat de nos pensées et attitudes. Il en est la cause. Il n’est pas le produit de votre vie : il la dirige et produit ce que vous vivez. Le stress est une réponse du corps à un changement, quelque chose qu’on lui impose. Cela peut être motivant et positif Cela peut provoquer une sorte de déflation énergétique qui laisse sans moyens de réaction.

Alors qu’au départ, il est équipé pour nous faire tenir en cas de danger, pour nous donner l’énergie de sauver notre vie. C’est pour cela que le corps est doté de deux systèmes de protection séparés, pour la protection de la vie.

Le premier est ce qu’on appelle l’Axe adrenalo hypothalamique. Il s’engage dès qu’une menace est perçue par le cerveau qui monopolise alors l’hypothalamus, l’hypophyse et les glandes surrénales. Cette menace peut être n’importe quel stress. Cette stimulation déclenche une sécrétion de facteurs d’émission d’hormones adrenocorticotropiques (HACT) dans le sang.

Cette émission d’HACT est le signal qui dit au corps que sa vie est en danger. Ce sont les hormones du stress qui coordonnent la fonction des organes du corps de façon à nous donner le pouvoir physiologique de fuir le danger. Mais pour cela, le corps va favoriser le fonctionnement de certains systèmes et assourdir celui d’autres.

Parmi les systèmes stimulés, le cardiovasculaire, afin de pousser le sang dans toutes les extrémités et apporter les nutriments qui donnent l’énergie nécessaire à la survie. Mais c’est au détriment de :

La digestion

L’absorption

L’excrétion

La reproduction des cellules

Ce qui revient à l’interférence avec la génération de réserves d’énergie

En même temps, l’immunité est réprimée (encore de la préservation d’énergie).

Enfin, l’activation de l’axe AH interfère avec notre capacité de réflexion, de penser clairement. Bref, l’émission d’hormones du stress augmente notre capacité de survie, mais au prix de réduire notre conscience objective, donc, notre intelligence.

Et si en plus votre subconscient dirige 90% de vos pensées, actions, réactions, décisions etc…qu’est-ce qui vous reste pour choisir votre vie? Alors qu’il y a moyen d’agir, de ne pas subir ce qui entretient jour après jours vos douleurs.

Vous avez des tonnes de solutions dans mon livre l’Equilibre anti-Douleur, mais aussi dans le Mode d’emploi anti stress, une série de vidéos qui vous donne les moyens de créer votre approche sur mesure anti-stress.

 

 

 

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *