fbpx

Entrez votre mot clé dans la case de recherche pour trouver les articles qui en parlent

Polyarthrite Rhumatoide : 3 moyens naturels de s’en sortir vraiment.

Il y a des périodes de l’année où tout le monde me contacte pour la même chose. En ce moment, c’est pour les douleurs articulaires, problème aux multiples sources et portes de sortie !

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie auto-immune, ce qui signifie que, pour une raison quelconque, probablement une combinaison de facteurs génétiques et environnementaux ou même de changements hormonaux, votre système immunitaire déraille. Au lieu de détruire les germes, leurs globules blancs, qui combattent les infections, l’immunité attaque les tissus sains entourant les articulations. Et ce processus provoque une inflammation des articulations et évidemment, des douleurs et bien d’autres symptomes.

Les symptômes de la PR peuvent évoluer avec le temps, ce qui peut rendre difficile, du moins au début, la compréhension de ce que votre corps vous dit. Cela peut commencer par quelques semaines de douleur dans les poignets ou une épaule douloureuse avant que les symptômes ne disparaissent. Vous pourriez penser que vous avez la grippe. Et juste au moment où vous pensiez être sur le point de réparer, une autre vague de douleur et d’épuisement éclate. Cependant, chez d’autres personnes, les symptômes de la PR se sont manifestés d’un seul coup.

Si les huiles essentielles et surtout, l’aromathérapie holistique sont bien utiles pour soulager rapidement les problèmes articulaires, c’est pour la PR qu’il vaut vraiment la peine de les utiliser, parce que, encore une fois, il n’existe aucun traitement pour la PR. Par contre, si vous allez chez le médecin, il vous dira qu’il existe des médicaments et des stratégies pour gérer les symptômes, et que plus tôt vous ferez ce que vous devez faire pour protéger vos articulations, mieux vous vous porterez. 

L’inflammation provoquée par la PR se produit lorsque le système immunitaire prend les articulations pour un envahisseur hostile. Il attaque les articulations et détruit le cartilage, les tissus et les os. Le résultat est une perte de mobilité et de fonction paralysante.

Mais la PR peut également attaquer en dehors des articulations. On estime qu’environ 15 à 25% des patients atteints de PR présentent cette forme “extra-articulaire” de polyarthrite rhumatoïde [i]. Cette forme de PR peut se manifester par une péricardite, une pleurite, une inflammation des vaisseaux sanguins, des problèmes de vision et des reins. Finalement, cela peut mener à la mort.

Pour revenir au  traitement médical standard de la PR, il comprend des analgésiques et des anti-inflammatoires pour supprimer les symptômes. Les traitements médicamenteux ciblent le processus inflammatoire en diminuant la réaction inflammatoire du corps. Dans certains cas, des stéroïdes et même des médicaments de chimiothérapie comme le méthotrexate sont utilisés. Et même avec la pharmacothérapie, un nombre important de patients ont toujours une activité de la maladie persistante et faible.

Heureusement, une multitude de thérapies naturelles sont sûres et efficaces dans le traitement de la PR, et en particulier les trois que je vais vous lister ici (et que votre médecin ignore sans doute).

1.Les probiotiques

Les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde ont en commun des déséquilibres bactériens (souvent de la candidose) dans leur microbiome intestinal et oral.

Une étude chinoise a prélevé des échantillons de matières fécales, dentaires et salivaires sur des patients atteints de PR et des témoins en bonne santé. Les chercheurs ont trouvé des différences spécifiques dans les microbiomes des patients atteints de PR par rapport aux témoins. Par exemple, les taux de bactéries Haemophilus spp des patients atteints de PR étaient faibles, tandis que ceux de Lactobacillus salivarius étaient élevés. Ils ont également découvert que le microbiome des patients atteints de PR avait une faible capacité à métaboliser le fer, le soufre, le zinc et l’arginine et donc, à absorber les nutriment en général. Or, la santé se dégrade vraiment lorsque le vide nutritionnel s’installe. Il faut relancer l’absorption par tous les moyens.

Un essai clinique pilote randomisé, contrôlé par placebo, a montré que les probiotiques pouvaient aider les patients atteints de PR.

Pendant six semaines, les chercheurs ont offert à 45 patients atteints de PR un probiotique, un placebo, et une bactérie produisant de l’acide lactique (LAB), en plus de leurs médicaments habituels. Le probiotique utilisé était Bacillus coagulans GBI-30, 6086, une souche LAB capable de résister au faible pH de l’acide gastrique.

Et bien, les patients recevant le probiotique ont pu marcher trois kilomètres et participer à leurs activités quotidiennes. Par rapport au placebo, ils présentaient des scores de douleur améliorés, une invalidité moindre et une protéine C-réactive réduite. La protéine C-réactive (CRP) est une protéine produite par le foie. (Les taux de CRP dans le sang augmentent en réponse à l’inflammation et diminuent lorsque l’inflammation diminue). Des huiles essentielles

2. Les huiles essentielles

Dans une étude coréenne sur 40 patients atteints de PR, les chercheurs ont fourni aux patients un mélange d’huiles essentielles. Le mélange était composé de lavande, de marjolaine, d’eucalyptus, de romarin et de menthe poivrée. Elles ont été mélangées à une huile de base composée d’huiles d’amande (45%), d’abricot (45%) et de jojoba (10%) diluées à 1,5% après le mélange (entre nous, ce mélange d’huiles de base n’apporte pas grand-chose au résultat).

Le mélange d’huiles essentielles a significativement diminué le score de douleur et le score de dépression du groupe des huiles par rapport au groupe témoin.

Par contre, une autre étude randomisée portant sur 49 patients atteints de PR a examiné si l’huile d’onagre (EPO) pouvait remplacer les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). L’huile d’onagre étant une bonne source d’oméga 3 connus pour être de bons anti-inflammatoires naturels. Les patients ont reçu soit une capsule contenant de l’EPO, soit de l’EPO plus de l’huile de poisson, soit un placebo. Après 12 mois, les groupes recevant de l’huile d’onagre, seul ou avec de l’huile de poisson, ont présenté une amélioration (subjective) significative de leur état. Ils ont également considérablement réduit leur utilisation des AINS. Rien que pour cela, un bon conseil, essayez.

3. Des altérations dans l’alimentation

Une théorie suggère que la polyarthrite rhumatoïde peut être une réaction aux antigènes alimentaires et que le processus de la maladie débute dans l’intestin. Quand on comprend le lien entre l’inflammation intestinale et l’auto-immunité, ça n’est pas vraiment surprenant. L’exclusion  des produits laitiers, du sucre et des céréales de l’alimentation courante améliore radicalement les symptômes de la PR.

En fait, un régime élémentaire de deux semaines s’est avéré aussi efficace qu’un traitement à la prednisone pour la PR, sans les effets secondaires.

Conclusion

Donc, si on combine les trois approches, probiotique, régime et aromathérapie bien ciblée, on obtient en effet des améliorations impressionnantes qui rendent en plus sont équilibre à l’organisme.

Prendre des médicaments anti-inflammatoires à vie démontre bien qu’ils ne guérissent rien. Par contre, vous avez les moyens de renverser le processus de dégénération et surtout, de ne plus subir d’auto-immunité.

Vous avez deux de mes livres qui vous donnent la marche à suivre : l’Equilibre de l’Immunité et l’Equilibre anti-douleur.

Lisez le premier chapitre de l’Equilibre de l’Immunité ici et de l’Equilibre anti-douleur ici.

La solution pour enfin réparer ce qui vous fait souffrir

Related posts

2 comments

  • Bonjour Cecile,

    Je ne prends pas toujours le temps de témoigner mais ce sujet me concerne particulièrement donc je prends 2 min pour le faire. En 2007 après une semaine de fatigue et courbature intense diagnostiqués par les médecins comme un début de grippe , je reste un matin quasiment paralysé dans mon lit de la tête au pied. Hospitalisé d’urgence je reste dans cet état presque 3 semaines avant qu’un médecin entre dans ma chambre pour me dire qu’au vue des résultats J’aurais une polyarthrite rhumatoïde. Il ne prend même pas la peine de m’expliquer ce que c’est et me dit que de toute façon c’est un traitement à vie . Je sors de l’hopital désemparé et commence à être suivi par un rhumatologue. Le seul capable de répondre à mes questions c’est Google ! Je prends des AINS plus du methotrexate par voie oral. Ma santé s’améliore fictivement au début mais les effets secondaires du traitement sont dure à vivre : vomissement, saignements de nez , des cheveux qui ne pousse plus. J’ai 20 ans. Je parle de ces symptômes à mon médecin qui me dit que c’est dans ma tête. Il règle le problème en me prescrivant le methotrexate sous forme injectable , me demande de me piquer le soir suivie par la prise d’un somnifère puissant pour éviter les symptômes. La descente aux enfer continue j’ai 21 ans. Une dépression de plus en plus profonde s’installe, personne ne comprends ce qui m’arrive, j’ai des pulsions sucidere fréquemment . Je sais je le sens ce traitement m’auto détruit et je décide de tout arrêter . Un autre médecin me prescrit de la pénicilline injectable , je n’ai plus d’effets secondaires mais j’ai la vitalité d’une femme de 70ans . Je développe des mycoses à répétition et cherche avec mon amis Google comment les traiter naturellement car je n’etais Plus capable d’avaler une pilule de plus . Je tombe sur toi , ton blog, et la ma deuxième vie à commencer.Je vais même plus loin , tu m’as sauvé la vie! Je comprends tout , détecte mes intolérances alimentaires , je change tout , mon alimentation et commence à découvrir les huiles. Plus tard je m’inscrit à Aromapro master ( que je n’ai toujours pas eus le temps de finir d’ailleur) mais ma vie s’est transformée. Contre l’avis de tous j’arrete Toute forme de médicaments et suis tes indications à la lettre. A l’aube de mes 30 ans , je ne prends plus aucun médicaments depuis 5 ans , je maîtrise ( a mon niveau) l’usage holistique des HE….Aujourd’hui je comprends pourquoi mon corps en est arrivé là et tu as su me donner les clés pour être responsable de ma santé et surtout je sais écouter mon corps. Je ne vois plus aucun médecins à part le dentiste et encore… de toute façon je vis désormais sans douleurs, je pratique l’hydrotherapie et ne tombe quasiment plus malade. Je m’enduis de la tête au pied d’huiles essentielles au quotidien en prévention et pour le plaisir.Pour celle et ceux qui liront ce message et qui hésitent encore : foncez et n’ecoutez pas votre entourage! Pour ma part c’est le début d’une nouvelle cure anti candidat 💃🏿🙈 mais le bien que ça m’apporte n’a pas de prix surtout lorsque l’on sais gérer les effets secondaires! Je n’ai jamais pris le temps de le faire car tu as tellement remis ma vie sur les rails que je suis aujourd’hui à la création de ma deuxième société et souvent le temps me manque…MERCI MERCI MERCI 🙏

    • Mon dieu Marine! Et pendant tout ce temps j’ignorais que tu souffrais à ce point! Je suis extrêmement émue de ton témoignage. Je sais combien d’autres femmes vivent des histoires similaires. Merci pour elles d’avoir parlé!!! Et surtout bravo d’avoir eu le courage de guérir…

Leave a Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.




Et si vous vous donniez les moyens de prendre le pouvoir sur votre santé? Demandez-le moi ici et je vous envoie un livre dont c'est justement le sujet...

New Graphic
Top