Entrez votre mot clé dans la case de recherche pour trouver les articles qui en parlent

Vous avez plus de 50 ans et regrettez votre ligne de jeune fille?

Voici le meilleur conseils forme et bien être de la rentrée destiné aux femmes de plus de 50 ans qui regrettent leur ligne de jeune fille

Cet article participe à l’évènement « Le meilleur conseil forme et bien-être de la rentrée », organisé par Katibel du blog Forme et bien-être, où vous trouverez les articles des blogs participants.

On pense toujours à donner des conseils aux jeunes parents pour preparer les enfants à la rentrée…

Cette fois je pense surtout aux femmes, à celles de plus de 50 ans, celles qui comprennent enfin l’importance de l’équilibre dans la vie, celles qui sont au faît de leur féminité mais qui peuvent se sentir frustrées par combien leurs hormones jouent des tours à leur silhouette.

On ne s’en préoccupe pas toujours durant les vacances..mais à la rentrée, on se dit qu’il faut commencer du bon pied.

Alors voici ce qu’une femme de plus de 50 ans qui ne les fait pas et qui ne s’est jamais sentie aussi bien de sa vie peut donner à celles qui préfèrent voir la vie sous l’angle de la jeunesse et de l’équilibre.

A partir de 40 ans, on sent bien que tout se met à péricliter….aussi bien pour notre énergie, notre silhouette et nos émotions.

 

Les coupables : les hormones.

Je n’ai pas dis que la coupable était la menopause…mais c’est tout comme.

Après des années d’une pré-ménopause qui s’est passée tant bien que mal, on atteint enfin le moment tant attendu où on retrouve un rythme de croisière…mais souvent avec du gras en prime, bien installé à des endroits stratégiques.

C’est le genre de gras dont il semble que nous ne puissions pas nous défaire…et peu importe ce que nous mangeons ou le montant d’exercice auquel nous nous astreignons.

Et pourtant, on peut renverser la situation…Et vous allez voir qu’avec la stratégie holistique que je vais vous expliquer ici, on fait d’une pierre plusieurs coups.

Il faut d’abord comprendre pourquoi notre ligne s’épaissie.

Tout n’est qu’une histoire de dominance d’œstrogène.

Oestrogène et progestérone sont les hormones reproductrices qui permettent aux femmes d’être fertiles.

Normalement, ces deux hormones sont équilibrées soigneusement par notre unité centrale, l’hypothalamus.

Mais, lorsque l’hypothalamus se déséquilibre, les taux d’oestrogènes et de progestérone se déséquilibrent aussi, et si le niveau d’oestrogène domine, on stock du gras, en priorité sur les cuisses, les hanches et les fesses.

Mais en plus, les hormones demandent à vos cellules graisseuses de se reproduire et de s’étaler.

Donc, tout ça se produit parce que les oestrogènes augmentent et que ça bloque les effets de la thyroïde.

Or, la thyroïde est votre régulateur métabolique…et trop doestrogène met un frein à votre capacité à bruler du gras.

En plus de cela, votre niveau de progestérone chute…ce qui n’est pas bon parce que la progestérone a un effet stimulant sur la thyroide et sur la capacité à bruler du gras.

 

Mais pourquoi cette dominance doestrogène apparait-elle?

 

Parce que passé 30 ans, une femme ovule de moins en moins, jusqu’à ne plus ovuler en moyenne à 52 ans.

C’est important parce qu’à chaque fois qu’une femme ovule, la progestérone est stimulée. A ce moment là, le gras ne s’accumule pas.

Mais alors que l’ovulation se met à ralentir, l’émission de progestérone décroit, et de moins en moins de progestérone va stimuler la thyroïde et laisser de plus en plus de latitude d’action au pouvoir bloquant des oestrogènes.

Bref, moins de progestérone, c’est moins de thyroïde, un métabolisme plus lent et plus d’accumulation de gras.

Mais à ce processus naturel se rajoute une seconde cause de dominance en oestrogène qui elle est fabriquée par l’homme.

Les scientifiques estiment qu’il existe plus de 80 000 produits chimiques émis dans l’environnement au cours des dernières décennies, issu de pesticides, plastiques, animaux traités aux hormones, additifs alimentaires, produits ménagers etc…

Ce type de produits est appelé xénoestrogènes. Ils imitent les effets des oestrogènes. C’est ce qui fait qu’aujourd’hui des poissons montrent des signes de feminisation

Donc, vous l’avez compris, vous devez vous protéger de toute forme de dominance d’oestrogène ce qui signifie que vous devez maintenir un bon équilibre hormonal quoi qu’il arrive entre oestrogène et progesterone.

Moins de progesterone, cest moins dhormone thyroïdienne et le risque quon vous en donne de façon artificielle, ce que vous voulez absolument éviter.

 

Mes secrets pour continuer à profiter des oestrogènes (pour la peau, la qualité des os, le moral) et de suffisamment de progesterone (pour protéger le metabolism et un bon niveau d’hormone thyroïdienne) : des huiles essentielles, du sport et une nutrition adéquate

 

Les huiles essentielles qui protègent votre production hormonale (à n’importe quel âge…)

 

  1. L’indispensable géranium (pellargonium graveolens ou asperum)

Régulatrice menstruelle et hormonale, c’est l’huile des fibromes, de la rétention d’eau , des cystites, des problèmes de peau, des infections fongiques et des boutons de fièvre. Elle équilibre à tous les niveaux, vous protège de l’énergie négative des personnes qui vous entourent, vous aide en cas de chute de moral, d’anxiété, de dépression et de sautes d’humeur.

Vous pouvez l’utiliser pure, telle que, directement sur le ventre, mais aussi dans votre crème de jour, ou en profiter au sein d’un mélange équilibrant comme celui que je vais vous donner plus loin.

 

  1. La myrte verte (myrtus communis)thymus vulgaris

Elle simule l’hormone thyroïdienne (hormone like), mais aussi agit sur la congestion pelvienne, les douleurs menstruelles, les infections bactériennes, les cystites et urétrites. Sédative, elle aide à prolonger le sommeil, équilibre le système nerveux et surtout, facilite les transitions de la vie !

 

  1. La marjolaine (origanum majorana)

 

Encore une grande régulatrice de l’hypo-thyroidie ! Mais mieux : elle fait aussi baisser la pression artérielle qu’on a toujours tendance à trouver trop élevée après un certain âge (ça n’a pas d’importance, mais le système médical actuel vous maintient dans la peur de la maladie….). La marjolaine à coquille est un sédatif du système nerveux central, aux nombreuses vertus anti-fongiques et anti-bactériennes. Elle traite les blocages du système nerveux central, l’hyperactivité, l’hystérie, la migraine, ainsi que les infections respiratoires. Mais surtout, elle vous aide aussi à accepter, accepter que vous n’aurez plus jamais 20 ans, mais qu’en fait, ça n’est pas grave, parce que vous avez le potentiel de vous sentir bien mieux et plus épanouie qu’à cet âge là.

 

Mon mélange miracle à appliquer tous les jours 

 

Je vous donne une petite quantité à renouveler régulièrement. Cette quantité ne devrait pas vous durer une semaine…Appliquez l’équivalent d’une cuillerée à café à chaque fois.

 

Dans 50 ml d’huile de base (macadamia par exemple) faites tomber

7 gouttes d’HE de myrte verte,pack-equilibre

7 gouttes d’HE de géranium

6 gouttes d’HE de marjolaine

 

A masser sur votre ventre, hanches, avant-bras, le matin, et si possible, le soir.

Il n’y a pas de limite dans le temps…Tant que ce mélange vous aide, utilisez-le.

Bien sur, il faut avoir une attitude de vie cohérente pour assister le corps dans son effort d’équilibrage.

Pour cela, vous devez inclure un exercice régulier (trois fois par semaine au moins) qui renforce la tonicité musculaire, un rituel destiné à bien gérer votre stress  et contrôler votre production de cortisol et enfin, consommer en priorité les aliments qui font plaisir à la thyroïde  pour l’aider dans son travail de régulation du sommeil et de l’énergie.

CADEAU ! Recevez gratuitement des livres de recettes à faire vous même en vous inscrivant à la newsletter du Club!

 

Related posts

2 comments

  • Bonjour Cécile,

    Toujours d’excellents conseils !
    J’ai passé ma vie avec un manque d’œstrogènes sans pour autant avoir des soucis avec la thyroïde.
    Mais je comprend pourquoi la graisse s’est invitée. Bon, l’essentiel est de bien se porter.
    Sur que je pourrais améliorer mon état avec les huiles essentielles, sauf que je suis un peu fainéante, mais je me soigne.

  • Chère Cécile, pourrais-tu parler de l’andropause s’il te plaît? Merci beaucoup.J’ai fait le mélange pendant une semaine et en ce moment c’est aussi épinette noire tous les matins pour la transition de l’automne. Merci pour tous ces articles ! Véronique

Leave a Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.




Et si vous vous donniez les moyens de prendre le pouvoir sur votre santé? Demandez-le moi ici et je vous envoie un livre dont c'est justement le sujet...

New Graphic
Top