Entrez votre mot clé dans la case de recherche pour trouver les articles qui en parlent

Ostéoporose: comment ne pas en souffrir

 

 

Près de trois millions de femmes en sont atteintes, sans nécessairement le savoir…l’ostéoporose est une maladie de l’ombre, qui agit en silence et ne se révèle parfois qu’avec une fracture du col du fémur!

L’ostéoporose provient d’une diminution de la densité osseuse suite à une déminéralisation importante. On la reconnaît au tassement des vertèbres, et la fragilisation des os qui en résulte laisse planer le risque de fractures difficiles à réparer.

Le squelette : le soutien de notre corps

Tous nos organes se répartissent et s’attachent autour de cette structure vivante d’os plats (vertèbres) ou longs et ronds (tibia, fémur…).

La moelle osseuse est entourée d’os qui lui même est recouvert de périoste, une membrane riche en vaisseaux et en nerfs.

La qualité d’un os dépend de sa densité (qu’on mesure avec une densitométrie, non remboursée par la sécu) qui elle même dépend de sa minéralisation. Dans le cas de l’ostéoporose, l’os est fragilisé parce que déminéralisé.

Il est clair qu’il ne vaut mieux pas attendre d’avoir des symptômes ou d’être ménopausée pour se soucier de la santé de nos os.

Bien que la perte d’os s’accentue après la ménopause avec la baisse du niveau d’oestrogènes, le processus commence bien plus tôt : en effet, 10% du squelette se renouvèle chaque année, mais malgré tout un adulte perd presque 1% d’os par an, quand il n’est pas atteint d’ostéoporose…

Les petites femmes à petits os sont plus à risques que les grands femmes à large charpente et ossature plus épaisse. C’est pourquoi, les femmes du nord de l’Europe sont plus menacées que les femmes d’origine africaine.

 

Un lien avec la ménopause?

La simultanéité d’apparition des deux phénomènes nous incite à croire qu’il y a une relation entre eux.

Or, l’ostéoporose peut affecter la femme dès la trentaine, un age où la production hormonale est plutôt stable et où l’os devrait être le plus fort, ce qui tend à prouver qu’elle n’est pas seulement due à la diminution des oestrogenes mais à un déséquilibre entre progestérone et oestrogènes en baisse.

Il est vrai que les oestrogènes et la progestérone ont une influence directe sur la régénération de l’os et si vous n’avez pas une masse osseuse suffisante provenant de votre croissance puis de votre trentaine, vous la construirez difficilement à un moment où votre production hormonale faibli.

Un lien avec le calcium ?

Certaines personnes ont l’impression que l’ostéoporose est causée exclusivement par une déficience en calcium et qu’il faut y remédier en se supplémentant.

Cela n’est pas complètement correcte, car la façon dont le calcium est absorbé et utilisé par le corps semble être le facteur à considérer, pas nécessairement le montant de calcium consommé.

Le fait est que consommer trois ou quatre laitage par jour toute sa vie (comme nous le recommande encore les autorités sanitaires) n’améliore pas la santé osseuse.

En dix ans, quatre analyses l’ont démontré, et la dernière méta-analyse de 2006 a jugé improbable qu’un supplément au calcium réduise le risque de fracture, à n’importe quel âge.

L’étude NORA plubliée en 2008 et portant sur 76 507 femmes ménopausées montre que celles qui ont consommé le plus de calcium alimentaire et de laitages dans l’enfance ou adultes, n’ont pas moins de risque de fracture que celles qui en ont consommé le moins, malgré une moins bonne densité osseuse.

De plus, plusieurs études nous apprennent que les populations qui consomment le plus de lait de vache connaissent un taux d’ostéoporose parmi les plus élevés du monde (aux Etats-Unis, 25 millions de personnes, dont 80% sont des femmes). Un paradoxe qui laisse l’Organisation mondiale de la santé perplexe…

Nous avons en effet besoin d’un bon équilibre minéral (magnésium, boron, potassium, acide folic), un bon apport en vitamines et protéines pour combattre l’ostéoporose. A moins d’un bon système digestif favorisant unebonne absorption nutritionnelle générale et un bon équilibre métabolique, tout le calcium du monde ne participera pas à la calcification osseuse….

voir le dossier sur la nutrition en cliquant ici

 

Les solutions naturelles à l’équilibre de l’ostéoporose

Comme dans toutes les situations où le but est la recherche de l’équilibre interne, l’alimentation reste le pilier numéro un, avec l’activité physique.

En effet, l’activité physique contribue à renforcer la trame osseuse en augmentant la masse musculaire, car l’organisme répond à une demande de solidité accrue de l’os. La marche est probablement le meilleur exercice pour maintenir une bonne masse osseuse.

La consommation de protéines d’origine végétale évite la consommation de protéines exclusivement animales qui ont tendance à acidifier l’organisme et le déminéraliser.

Une très bonne façon de se minéraliser est de consommer une grande quantité végétaux à feuilles vert foncé comme les brocolis (non bouillis, mais vapeur ou cru), les noisettes, les amandes, le tahin, le tofu, le germe de blé.

Veillez à maximiser votre absorption de calcium en mangeant les produits calciques et les grains entiers à des repas différents.

Privilégiez la prise de calcium au repas du soir (évitez le verre de lait), c’est le moment où il sera le mieux assimilé et vous aidera à bien dormir.

Usez et abusez de l’ail et de l’oignon frais : ils regorgent de sulfur qui est indispensable à la santé des os.

Si vous être préménopausée ou ménopausée, ajoutez les produits à base de soja à votre alimentation. Le soja est riche en phytoestrogènes, ce qui peut vous fournir ce que votre corps ne produit plus suffisamment et vous éviter la carence en estrogène fortement associée à l’ostéoporose.

Pour faciliter votre absorption de calcium, assurez vous de votre prise de vitamine D (15 mn au soleil tous les jours) de même d’un niveau suffisant d’acide chlorhydrique dans votre estomac (les personnes âgées en manquent).Si votre groupe sanguin est A, il y a des chances que vous ayez besoin d’un petit supplément en HCL.

Pour les personnes qui préfèrent les compléments liquides et souhaitent se simplifier la vie, le jus Tahitian Noni (153 nutriments à lui tout seul) est une bonne solution. Il garantira une absorption minérale correcte, une bonne nutrition, une gestion de votre stress, de votre production hormonale, vous aidera à augmenter votre niveau énergétique et donc votre capacité à suffisamment bouger pour augmenter ou maintenir votre masse musculaire, et vous aidera à éviter la prise d’anti-inflammatoire et d’anti-douleur.

Autres recommandations

Quelque soit votre choix de supplémentation, préférez un produit entier, équilibré au niveau minéral pour maximiser son absorption et son efficacité, mais surtout éviter les risques des mauvais dosages.

 

Sachez qu’une étude conduite par le “Journal of Clinical Nutrition” montre que les femmes végétariennes perdent considérablement moins de masse osseuse que les femmes qui consomment régulièrement de la viande.

Une autre étude conduite par le “Journal of the American Medical Association” a révélé que les personnes âgées qui ont pris des tranquillisants souffrent de 70% plus de fractures du col du fémur que le reste de la population du même âge. Gardez à l’esprit que très souvent, les médicaments peuvent affecter votre équilibre interne. C’est peut être une des raisons pour lesquelles la désintégration osseuse accompagnée de douleur de la hanche, du bas du dos, ou des jambes est si commune.

Pour en savoir plus, reporter vous à la liste noire des médicaments en cliquant ici

Une étude menée par la Mayo clinique à Rochester dans le Minnesota sur des femmes qui prenaient du fluor en supplément a montré qu’elles étaient trois fois plus prones à se casser un bras, une jambe ou un col du fémur, que celles qui avaient pris un placebo. On a alors découvert que si le fluoride de sodium accroit la masse osseuse dans la colonne vertébrale, l’os produit est en fait de qualité inférieure.

Vous pouvez compléter ces informations sur l’ostéoporose en lisant le chapitre consacré au Tao de l’art de manger, alors cliquez ici

Tags: , , , ,

Related posts

Méthode Yuen en France

  Info incontournable pour les praticiens à la qui souhaitent se démarquer des autres!...

Untitled

  La notion de base que l’on a communément de l’inflammation est qu’elle est...

10 comments

  • Bonjour, je viens d’acquérir votre livre “L’essentiel de l’équilibre”, très intéressant.
    J’ai bien lu vos articles sur l’ostéoporose ici mais je suis étonnée de ne rien trouver à ce sujet sur votre livre.
    Y aurait-il des huiles essentielles à utiliser pour cette pathologie ?
    Merci pour votre réponse

    • Et oui Catherine! parce que pour moi l’ostéoporose n’est pas une maladie, mais une usure normale des os. J’en parle par contre dans “comment passer pour une super femme”.

  • Merci Cécile pour votre réponse.

    Par ailleurs, j’ai commencé à étudier votre livre et il y a quelque chose qui m’échappe, j’aimerais que vous me précisiez votre analyse à ce sujet.

    Par exemple, je pense avoir besoin d’une stimulation du triple réchauffeur. Sur cette fiche vous indiquez des huiles essentielles comme patchouli, géranium, santal ou angélique. Si je reprends la fiche de chacune de ces huiles, je n’y trouve pas forcément l’indication qu’elles sont bénéfiques pour le triple réchauffeur, alors qu’on retrouve cette indication pour d’autres huiles essentielles comme la menthe poivrée ou bergamote, le nard, la bergamote ou les camomilles qui, elles, ne sont pas reprises sur la fiche du triple réchauffeur.

    Je vous remercie pour vos précisions.

    • Chère Catherine,
      J’ai du mal à voir de quoi vous voulez parler : je ne cite aucune HE dans cet article…
      En ce qui concerne le TR, patchouli, géranium, santal et angélique sont les huiles que je cite dans mon livre “l’Essentiel de l’Equilibre” pour y travailler…Le TR n’est pas cité sur les fiches séparées des HE parce qu’il rentre dans la même catégorie que l’intestin grêle en terme d’élément : Intestin grêle, TR et coeur sont des méridiens feu. C’est pourquoi j’ai cité ces huiles comme agissant sur le TR. Elles agissent toutes sur au moins un méridien feu. Ce sont des notions que j’explique dans le livre…

  • Merci Cécile,

    Je crois que vous n’avez pas saisi ma question.
    Je parle bien de votre livre “l’essentiel de l’équilibre” qui comporte bien des fiches sur les HE et des fiches sur les Méridiens.
    Un exemple pour illustrer mon propos :
    Sur la fiche du méridien du TR, vous indiquez, par exemple, l’HE de patchouli.
    Sur la fiche de l’HE de patchouli vous indiquez : Terre, poumons, rate, estomac (elle n’agit donc pas principalement sur le Feu ou le TR)

    Par contre sur certaines fiches d’HE (non indiquées sur la fiche du TR) on retrouve l’indication de l’élément Feu et TR, par exemple la camomille : Feu, triple réchauffeur, foie, péricarde, estomac..

    Je me demandais donc pourquoi je ne retrouvais pas ces correspondances sur les 2 types de fiches.

    Excusez-moi de vous embêter mais j’ai besoin de bien comprendre les choses pour les assimiler.

    Merci Cécile

    • Si si, on est bien sur la même page! En fait, j’ai sélectionné des huiles qui agissent sur les éléments, et d’autres, comme le patchouli qui agissent sur les symptomes classiques du déséquilibre TR. C’est de la cuisine maison ça…
      En effet, je n’ai pas donné toutes les huiles qui avaient un impact sur le feu, pour ne pas noyer le lecteur, et parce que certaines fonctionnent mieux que d’autres sur le TR.
      En tout cas bravo pour cette remarque! Très bonne question!

  • Et si je ne me reconnais pas dans les symptômes décrits sur le patchouli mais davantage dans ceux de la menthe par exemple, comme il est conseillé de n’utiliser que 3 huiles, je suppose que vous me conseillerez plutôt d’utiliser la menthe dans mon mélange à appliquer sur le TR ?

    Merci Cécile

  • Bonjour Madame, je me permet de vous envoyer un message, je ne sait pas si vous le lirez, le dernier message remonte au mois de Février.
    Je ne vous connaissais pas, on viens de me conseiller votre site et j’y trouve une mine d’or..
    On viens de me diagnostiquer une ostéopénie, pas grave mais j’ai refusée le médicament chimique que mon médecin m’a prescrit. Je préfère le naturel..
    Votre article est très intéressant, je vais le relire plus en détail demain matin.
    Pourriez-vous me conseiller SVP ?
    Est ce que le jus de Tahitian Noni pourrait palier à mon problème ?
    Merci de prendre la peine de me lire et peut-être de me répondre…
    Heureusement qu’il y a des personnes comme vous qui prônait le naturel, le chimique nous empoisonnent petit à petit..
    Cordialement Jacotte

    • Chère Jacotte,
      Vous devez agir massivement pour renverser la vapeur, donc, associer plusieurs approches ensemble : parmi elle, le noni est important car il participe à l’accroissement de votre niveau d’absorption, donc, ce qui va fournir des nutriments à vos tissus pour qu’ils se régénèrent. Mais il y a aussi la circulation, l’inflammation etc….Faites vous masser avec des huiles essentielles!

Leave a Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.




Et si vous vous donniez les moyens de prendre le pouvoir sur votre santé? Demandez-le moi ici et je vous envoie un livre dont c'est justement le sujet...

New Graphic
Top