Entrez votre mot clé dans la case de recherche pour trouver les articles qui en parlent

Epidémie d’obésité : La menace qu’on vous cache

Avez-vous remarqué qu’il y a de plus en plus de gros, très gros, partout?

Non, pas aux Etats Unis…je veux parler de la France!

C’est de plus en plus visible, alors que les Français en général se trouvent plutôt en forme.
Et pourtant, d’après un sondage Opinionway, 46% sont en surpoids ou obèses.

C’est une véritable épidémie! Une épidémie qui vient démentir les idées reçues qu’ont les américains sur la magnifique santé et la résistance au poids des Français!

Cela n’est pas une mauvaise blague.

En 2014, l’OMS (organisation mondiale de la santé) a fait un rapport qui inquiète : elle parle d’épidémie d’obésité qui frappe toute l’Europe.

En 1980 en France, seulement 6.1% des adultes étaient obèses. En 2012, c’est 15%.

D’où cela vient-il?
Et bien de la mondialisation des produits mis sur le marchés par les grands groupes industriels qui manipulent l’alimentation mondiale à coup de produits que l’on retrouve aujourd’hui absolument partout.

Il s’agit bien du déversement sur les pays européens de produits alimentaires qu’on ne trouvait au départ qu’aux Etats Unis, des produits indestructibles, mis au point soigneusement afin de créer une addiction et perpétrer les ventes : des produits bourrés de sirop de fructose, la grande menace.

Ici, aux Etats Unis, 80% des aliments vendus contiennent du sirop de fructose et d’autres types de sucres.

Lorsque l’on décide de ne plus toucher aux aliments contenant du sucre ajouté sous n’importe quelle forme, on se retrouve à ne plus du tout fréquenter certains rayons de super marchés.

Or,  l’Europe a tendance à suivre les Etats Unis avec un écart de 10 à 15 ans.

Une bonne façon de voir ce qui l’attend et de prendre note de quelques chiffres Américians :

Six millions d’enfants Américains étaient en surpoids ou obèses en 2001.
Aujourd’hui, ils sont plus de 23 millions, et ce, en dépit des mesures anti-obésité mises en place (les mêmes que celles mises en place en France).

Il est clair que les recommandations visant à éduquer le public sur la perte de poids et la nutrition depuis 15 ans comportent quelques erreurs fondamentales…et nous les verrons un peu plus loin.

Si on continue à s’y fier, la tendance actuelle veut que d’ici 2030 42% des américains seront obèses et 100 millions seront atteints de diabète d’ici 2050.

Tout cela parce que nous avons suivi le même raisonnement depuis 30 ans, alors que l’épidémie d’obésité et de diabète a continué à empirer tous les ans. Il est clair qu’aujourd’hui il faut trouver d’autres solutions.

Remarquez que “manger équilibré” et “surveiller son poids” sont des notions plus que désuètes et sans fondement…je dirais même plus : has been!

Certains spécialistes parviennent doucement à éveiller l’opinion à  autre chose.

En 2009, le Dr Robert Lustig postait une vidéo sur youtube, une vidéo qui met en garde contre l’influence métabolique du sucre et des produits industriels sur l’obésité et maladies qui y sont reliées.

Il y passe en revue l’importance des régimes par rapport à l’exercice lorsque vous souhaitez perdre du poids.

Pour lui, monter sur la balance ne nous dit pas grand chose…
Une balance ne nous dit pas comment notre masse graisseuse est répartie et de quelle graisse il s’agit.

Notre balance ne nous dit pas non plus ce que pèsent nos os et notre masse musculaire.

On ne peut pas non plus se baser sur la circonférence de la taille pour évaluer la quantité de graisse viscérale de quelqu’un, car de nombreuses personnes fines ont l’air fines à l’extérieure, alors qu’elles sont grasses à l’intérieur.

Oui, les “maigres” ne sont pas épargnés!

Ces personnes là ont les mêmes problèmes de santé que les obèses, inclus l’hypertension, le diabète et les maladies cardiovasculaires.

En gros, l’obésité n’est qu’un symptôme de l’échec du contrôle mondial de la santé par l’industrie alimentaire et les gouvernements à sa solde (sans compter l’industrie pharmaceutique).

Quelque chose leur a échappé. Ce quelque chose, c’est le syndrome métabolique.

Ce syndrome est la source de

  • diabète,
  • hypertension,
  • problèmes cardiovasculaires,
  • maladies de foie,
  • ovaires polykystiques,
  • cancer,
  • démence

que l’on voit se généraliser dans les populations occidentales et les pays développés (ceux qui importent les produits industriels en question).

Or les faits aujourd’hui vont plus loin que la simple obésité.
40% de la population de poids normal a les mêmes problèmes de santé que les personnes obèses.
Vous allez comprendre pourquoi.

D’abord, au cas où vous ne le sauriez pas déjà, rappelons combien la loi des calories est obsolète (encore une).

Selon cette loi, vous devez brûler les calories que vous ingérez sinon le reste va se transformer en graisse dans votre corps et vous faire grossir.

Si cette interprétation était juste, la solution reviendrait à trouver un équilibre énergétique, ce que l’industrie du soda et des aliments industriel s’évertue à vous faire avaler depuis des années.

Le dogme associé à cette interprétation est qu’une calorie est une calorie. Peu importe d’où cette calorie provient. Toutes les calories produiraient donc le même résultat.

Par contre, si on accepte le fait que les calories ne sont pas égales et que l’égalité des calories est la notion qui est responsable de l’épidémie d’obésité, on fini par comprendre les choses sous un autre angle.

En fait, pour stocker du gras on doit augmenter notre niveau d’insuline, et pour augmenter ce niveau d’insuline, on doit consommer les aliments qui en provoquent la sécrétion.

Lorsque le niveau d’insuline devient chroniquement élevé, la résistance insulinique s’installe, ce qui facilite le dépôt des graisses.

Or, quels sont les aliments qui stimule la production d’insuline?
Les preuves scientifiques le démontrent : tous les sucres, dont le fructose.

Quelques sources de fructose, en partant de la plus importante :

Les boissons gazeuses à base de cola, avec ou sans caféine, (29760 mg)
Tous les sodas
La compote de pomme (avec ou sans sucre ajouté)
Le miel
Les poires (fraiches, en conserve)
Le sirop d’agave cuit
Le jus de pomme-raisin avec acide ascorbique
Les pommes, crues, sans la peau
Le jus de pomme avec acide ascorbique
Le jus de pomme, sans acide ascorbique
Les jus de raisin, sans acide ascorbique
Le jus de pomegranate
Les raisins frais
Les dates
Les pommes, avec la peau
La pastèque
les pots pour bébé
Le nectar de mangue
L’ananas en boite
Les boissons pour sportifs
Le ketchup
Les figues sèches (18416 mg)
Noix (16mg)
Noix de coco (4mg)

Ceux et celles qui ont testé mon régime anti-candida ont dû s’en rendre compte : ne plus toucher au sucre (fruits inclus) durant quelques mois, provoque une sacré fonte de graisse sans aucun effort particulier.

Il faut aussi noter que l’effet thermique des nutriments varie.

Par exemple : l’énergie utilisée dans la production de protéine est de 25 à 30 %, alors que l’effet thermique des hydrates de carbone est de 6 à 8%.

Donc, d’après le Dr Lustig, la solution pour combattre la prise de poids n’a rien à voir avec l’équilibre énergétique et la loi des calories.

La solution vient de la consommation de vrais aliments, ceux qui sont pauvres en sucre (sans sirop de fructose), riches en fibres et en graisses de bonne qualité.

Il insiste bien sur le fait que la principale cause de problèmes liés à l’accumulation de graisse viscérale est l’excès de fructose de notre alimentation.

Tous les sucres contribuent à la prise de poids jusqu’à un certain point, mais ce sont les sucres raffinés qui nous rendent insensibles à la leptine (hormone qui nous coupe la faim) et à l’insuline. C’est cette insensibilité qui provoque le syndrome métabolique.

Il existe une déficience en leptine, héréditaire, qui concerne 14 personnes dans le monde entier. ce qui provoque une sensation de faim permanente, d’où l’obésité morbide qui s’en suit.

Mais ce dont la plupart des gens souffrent aujourd’hui est la résistance à la leptine : dans ce cas, le corps a perdu sa capacité à percevoir les signaux de la leptine qui lui dit qu’il n’a plus faim.

Cette résistance rend aussi léthargique, physiquement et intellectuellement. Le corps économise son énergie, comme s’il en manquait.

C’est une des explication du fait que l’obésité est un problème biochimique.

Cet état biochimique est aussi responsable du comportement “larvesque” d’un obèse, et non pas l’inverse.

Il est aussi important de faire le lien entre l’insuline et la leptine :
La résistance à la leptine est reliée à la présence d’une grosse quantité de graisse corporelle.

Qu’est ce qui empêche la letpine de faire son travail correctement? C’est l’insuline.

Or, la résistance à l’insuline fait prendre du poids.
C’est une manifestation normale lors de la puberté et de la grossesse.

C’est là qu’il faut prendre du gras pour y stoker des hormones et favoriser la croissance d’un être humain. Là, la leptine est bloquée.

Le problème survient lorsque la leptine se bloque suite à l’augmentation des niveaux d’insuline, et c’est quelque chose qui se produit suite à la consommation de sucre et en particulier de fructose.

Il faut savoir que les cellules n’utilisent pas le fructose comme source d’énergie. 100% du fructose est métabolisé dans le foie avant d’être transformé en acide gras, le lipoprotéines et en triglycérides.
Lorsque vous consommez 120 calories de glucose, vous strockez moins d’une calorie sous forme de gras. Mais 120 calories de fructose vont donner 40 calories de graisse de stockage.

Le métabolisme du fructose par le foie créé une longue liste de déchets métaboliques et de toxines, inclus l’acide urique, ce qui fait augmenter la pression artérielle et favorise la goute.

Enfin, si le glucose supprime l’hormone de la faim et stimule la letpine qui supprime l’appétit,  fructose lui ne stimule pas correctement l’insuline qui en retour ne supprime pas l’hormone de la faim mais bloque les signaux de la leptine (celle qui supprime l’appétit).

Bref, le fructose amène le corps à accumuler de la graisse quoi qu’il arrive en l’empêchant de profiter de ses propres mécanismes de suppression de la faim.

Et comme si cela ne suffisait pas, la surconsommation de fructose endommage le pancréas, le foie et le cerveau tout comme le ferait l’alcool.
Cela ne vous viendrait pas à l’idée de donner une bière à un enfant ?Et bien figurez vous qu’ en lui donnant un coca cola  ou en le laissant avec un paquet de bonbon vous faites exactement la même chose sans le savoir.

La solution : ne consommer que de vrais aliments (entiers, intacts) et éliminer les aliments transformés et hydrates de carbones pur (dépourvus de fibres).

Les régimes qui fonctionnent sont basés sur l’utilisation des aliments entiers..

L’intérêt majeur de choisir des aliments entiers vient aussi que ces aliments là sont dépourvus de sucre ajouté ou de sirop de fructose, la grande menace, le poison à éviter à tout prix.
Si quelqu’un vous dit encore que du sucre c’est du sucre, et que les calories sont toutes les même, il a bien à rattraper en terme d’information.

S’il n’y avait qu’une seule chose à retenir c’est que le fructose favorise la graisse viscérale, la résistance insulinique, le syndrome métabolique et la longue liste de maladies chroniques qui viennent avec.

Si vous souhaitez vous protéger des maladies chroniques et surtout, rééduquer ce que vous pensez être “une alimentation équilibrée” (c’est ce que pensaient avoir tous mes lecteurs…), il n’est pas trop tard…

Certains outils qui ont fait leurs preuves sont à votre disposition :

L’Equilbre anti-Candida

Le mode d’emploi du microbiome

L’équilibre du poids

How to Lose Weight Naturally in 30 Days

CADEAU ! Recevez gratuitement des tas de recettes équilibrantes en vous inscrivant à la newsletter du Club!

 

 

Tags: , , , , ,

Related posts

Méthode Yuen en France

  Info incontournable pour les praticiens à la qui souhaitent se démarquer des autres!...

Untitled

  La notion de base que l’on a communément de l’inflammation est qu’elle est...

Leave a Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.




Et si vous vous donniez les moyens de prendre le pouvoir sur votre santé? Demandez-le moi ici et je vous envoie un livre dont c'est justement le sujet...

New Graphic
Top