Entrez votre mot clé dans la case de recherche pour trouver les articles qui en parlent

Mon chien, c’est quelqu’un…même avec le cancer!

Il est des sujets sur lesquels il est plus difficile d’écrire que d’autres. Et pourtant…ils n’en sont pas moins importants. Cela fait 10 jours que j’hésite…ou plutôt, que je ne m’en sens pas la force. Depuis 10 jours je m’assomme à coup d’huiles essentielles. Le seul moyen de moins souffrir sans avoir à m’anesthésier à coup de médicaments dangereux.

C’est le genre d’épreuve qu’on préfère garder pour soi alors qu’en fait, je ne fais vraiment bien mon travail qu’en partageant certaines de mes expériences avec vous afin de vous faire profiter de ce que j’ai testé et qui fonctionne…

Alors, autant crever l’abcès : mon toutou est en train de mourir.

Et je n’ai pas pu la sauver. Et je ne dois pas être la seule à qui se genre de drame arrive !

C’est pour cela qu’il faut que je vous en parle, parce que d’abord cela rend toute l’absurdité de la situation moins difficile à vivre et parce que c’est une occasion parfaite de parler du pouvoir des huiles essentielles.

 

Depuis le couperet du verdict du cancérologue (oui, pour les chiens aussi), nous avons tout traversé à la maison. J’ai fait la chasse aux mouchoirs dans tous les coins.

Les sourires crispés, les tentatives de déridage devant des films comiques, et toujours, le retour à la case départ : elle est encore là, comme si de rien n’était, et pourtant, on sait que c’est cuit. Trois semaines, au maximum.

 

On se tourne vers moi : Mais tu peux faire des miracles non ? Tu vas bien lui trouver un truc ? Tu vas faire fonctionner ta science avec elle ? Tu vas nous la faire durer ?

C’est vrai que je fais durer les humains….mais c’est la première fois, avec un chien ! Et là, le pronostique est formel. Trois semaines en étant large.

 

Pour le moment, elle réagit bien à deux transfusions et une injection d’oligo éléments qui durent 10 jours. Un répit. Moi de mon coté, j’ai les pattes coupées. Je me sens comme un zombie qui ne sait plus où elle va, ce qu’elle fait.

Sans la transfusion, elle serait déjà morte.

Etait-ce vraiment nécessaire de lui donner un répit ? Ou bien était-ce notre répit à nous ? Le temps de lui dire ce qu’on avait à lui dire ? Lui faire ce qu’on voulait lui faire ?

Cela fait plusieurs mois que je me bats pour lui éviter les traitements chimiques et leurs effets secondaires, donnés à défaut d’avoir réellement identifié son problème.

Pour un chien, c’est un peu comme pour un humain : il faut parfois longtemps pour faire l’examen qui servira de révélation. Et là, c’est souvent trop tard. Un vétérinaire à quoi on dit que le chien n’a plus autant d’appétit ni d’énergie va vous dire : à presque 13 ans, c’est normal…c’est l’âge. Peut être, peut être pas.

 

Le cumul de maladies qui se contredisent.

Quand un chien cumule une maladie auto-immune et un cancer invisible, celui de la lymphe, tout les efforts se contredisent, s’annulent…ne servent à rien.

Elle doit sans doute souffrir depuis longtemps, et faire de son mieux pour compenser, donne illusion. C’est peut être ça qui fait le plus mal. Ne pas voir. Ne pas accepter.

Voilà pourquoi, depuis une semaine, c’est peut être le chien le plus gâté du monde…et j’espère qu’elle le sent !

En même temps, elle a bien dû sentir que nous n’étions plus pareils. Ca sent tout, un chien, surtout celle-là…

 

Ce que je voulais partager avec vous, c’est ce que j’ai retiré de positif de cette expérience, qui n’est pas terminée, puisque Mia est encore en vie à l’heure où j’écris ces lignes.

D’ailleurs, si ce n’était par les traces de son séjour à l’hôpital, il serait bien difficile de voir en elle un chien mourant ou simplement, malade.

J’ai la chance d’avoir parmi mes lectrice une vétérinaire qui pense comme moi puisqu’elle applique la médecine chinoise aux animaux, le Dr Harriett Lombard. Grâce à elle, je n’ai pas baissé les bras dans mon désir d’approche alternative et j’ai pu élargir la liste des mes outils, toujours en y incluant les huiles essentielles (encore merci Harriett).

 

Je ne vais donc pas me contenter de vous raconter mes malheurs de mère de toutou, je vais vous donner la liste de ces outils qu’à mon avis, votre vétérinaire ignore, mais qui peut faire la différence.

 

La liberté du “Il n’y a plus d’espoir”

Ce qui est pratique lorsqu’il n’y a plus d’espoir, lorsque le cancérologue ne vous propose même plus la chimio parce que l’état du chien ne le permet pas, vous avez champs libre. Vous pouvez vous permettre le luxe de lui demander son avis quant à une approche qu’il ignore sans doute : la nutrition associée à l’immuno-modulation par les huiles essentielles.

Avant d’avoir enfin compris que Mia souffrait d’un cancer qui avait touché la rate, le vétérinaire n’avait que les résultats d’analyse qui montraient une auto-immunité contre les globules rouge, d’où un anémie galopante.

A chaque tentative de traitement avec immuno suppresseur, le chien dépérissait. (aujourd’hui je comprends pourquoi…supprimer l’immunité d’un cancéreux peut être fatal…).

Au lieu de suivre le traitement, je l’arrêtais pour la remettre sur patte à coup de vitamine C à haute dose, jus de noni, spiruline et huiles essentielles pour le foie appliquées sur le ventre.

Mia se remettait alors à gambader comme si de rien n’était, mais ne se remettait pas de son anémie (visible aux gencives et à la langue qui pâlissent).

Il a fallu une ponction de la rate chez un vétérinaire spécialisé pour identifier le lymphome qui, chez elle, ne se voyait pas du tout. Aucun ganglion.

 

Ce qu’il ne faut surtout pas perdre de vue

Donc, règle 1 : ne vous fiez jamais à l’avis d’un seul vétérinaire. Si un traitement rend votre chien maladie, arrêtez-le (c’est valable aussi pour les humain…).

Règle 2 : écoutez votre instinct. En ce qui me concerne, j’ai compris qu’elle était « cuite »,( je n’osais pas formuler le mot « cancer ») bien avant le diagnostique officiel. Et je crois que je m’étais faites à l’idée qu’elle allait partir.

Règle trois : les vétérinaires spécialisés existent ! Utilisez-les ! Ils ont des moyens plus pointus pour aller droit au but et éviter des souffrances inutiles à votre animal.

Règle 4 : Cela n’est pas parce que votre vétérinaire n’y connaît rien en nutrition qu’il ne faut rien tenter dans ce domaine.

Règle 5 : ça n’est pas parce que votre vétérinaire ignore l’aromathérapie qu’il ne faut pas l’utiliser. 

J’ai évoqué la vitamine C à haute dose durant mon entretien avec le cancérologue et pour lui, ça ne s’applique pas aux chiens. Soit.

J’ai évoqué la stimulation de l’apoptose (en pensant à certaines huiles essentielles), ce qui allait de soit pour un humain. D’après le cancérologue, ça ne fonctionne pas de la même façon sur un chien. Donc…on oublie.

Mais je me suis bien gardée de lui parler du reste, c’est à dire,

  • du jus de noni,
  • de la spiruline associée à des jus verts en poudre,
  • de hautes doses d’huile de poisson, au moins 1000 mg par repas (ça passe très bien mélangé à de la viande),
  • un régime façon cétogène, ce qui est très facile avec les chiens,
  • et une application régulière d’huiles essentielles immunorégulatrices.

Voici ce que j’utilise sur Mia : l’arbre à thé, le citron, la graine de carotte, le gingembre.

A raison d’une dilution pour bébé parce que c’est un petit chien, appliquée sur le ventre une fois par jour, ça suffit largement ! Ce sont des huiles essentielles qui peuvent être absorbées par la bouche, et qu’un chien va lécher de lui même pour mieux en profiter.

Ne donnez pas à votre chien des huiles qu’il n’aura pas plaisir à lécher, sauf si c’est un encens d’oliban destiné à réduire ses angoisses ou à le calmer. Dans ce cas, il vaut mieux l’appliquer légèrement au niveau du dos.

Vous pouvez identifier les huiles favorites de votre toutou en les lui présentant une par une au bout d’un doigt. S’il se met à vous lécher le doigt, vous savez que c’est la bonne.

J’ai appris que les chiens n’ont pas peur de la mort…par contre, ils sentent votre angoisse, votre peine. Donc, gardez les huiles essentielles qui agissent sur les émotions pour vous !

Si votre toutou souffre…c’est différent. Et c’est là que vous devez prendre la décision de lui faciliter les choses. J’ai compris que les chiens ont besoin de notre autorisation pour partir, tout comme les humains.

Je sais que ma chienne attend que mon mari rentre de son voyage en Europe. Mais je risque de devoir prendre la décision de mettre fin à ses souffrances avant…et c’est cette attente qui est la plus dure à vivre.

Ici, aux Etats Unis, des vétérinaires sont habilités à venir chez vous pour faciliter les choses. Personnellement, je me sens incapable d’emmener mon toutou chez le vétérinaire pour se faire piquer !

Si vous êtes dans le même cas, réclamez ce genre de service. Cela vaut la peine.

En attendant, je m’applique à lui rendre le reste de ses jours les plus agréables possibles…et ça passe par la cuisine.

 

La cuisine pour le toutou cancéreux

Donc, exit les aliments industriels pour chien ! Vive la viande, la vraie !

Je me suis procurée un livre spécialisé dans la nutrition crue pour les chiens. Si vous lisez l’anglais, il est vraiment bien, c’est « Raw and natural nutrition for dogs », par le Dr Lew Olson. Elle suggère les mêmes principes que pour les humains, à savoir beaucoup de gras, du cru, du vert, pas de sucre, pas d’hydrates de carbone.

Comme Mia souffre de la rate, je cuits partiellement sa viande (la plus grasse possible) pour qu’elle ne soit pas froide et pour obtenir un mélange appétissant de viande crue et cuite, roulée dans l’huiles de poisson, légèrement saupoudrée de spiruline en poudre et accompagnée de yaourt entier à la grecque. Je lui donne à coté, à la main, des haricots verts, de la patate douce à la vapeur, des légumes natures (surtout pas d’ail ni d’oignon) que je me prépare pour moi. Je n’ai jamais vu un chien “mourrant” avec autant d’appétit!

J’ai cessé de lui donner du jus de noni parce que depuis sa transfusion, elle le refuse. Je me dis qu’il y a une raison. Je l’écoute. Elle sait surement.

Mais si elle n’avait qu’un cancer, je pense que ça serait différent. Le jus de noni fait des miracles sur les chiens. Le bon moyen de leur faire avaler est d’utiliser une sorte de petite seringue et de rapidement lui injecter le jus entre la joue et les dents.

 

Par contre, je lui donne des gélules de coriolus versicolor pour chien (on appelle cela la mycologie, vous trouverez tout un livre sur le sujet chez Amyris), que je lui cache dans des cuillerées d’un clafoutis que je prépare juste pour elle, sans sucre, avec framboises et myrtilles, œufs bio, lait bio et farine d’épeautre germée. C’est le seul moyen que j’ai trouvé pour qu’elle ne recrache pas ses gélules, avis aux amateurs !

Enfin, si comme moi vous avez un autre toutou qui va rester tout seul, donnez lui l’opportunité de comprendre ce qui se passe en ne lui épargnant rien de la disparition de son compagnon de jeu. C’est pourquoi je les laisse continuer à dormir ensemble en espérant qu’elle que Mia s’éteigne prêt d’elle, et si nous nous retrouvons obligées d’aider Mia à partir, Léia sera là pour l’accompagner aussi.

Comme dirait Devos : « mon chien, c’est quelqu’un ».     Mais je me demande parfois si ça n’est pas encore pire que ça….

 

 

 

 

Related posts

43 comments

  • Avec vous de tout coeur dans cette épreuve.
    Aude Monson
    Phoenix, Arizona

  • Bonjour Cécile.
    Mes meilleures pensées vont vers Mia,et votre famille.

  • Pfffff…. Je n’arrive pas à arrêter de pleurer. Oui un chien est quelqu’un ! Et je vous comprends quand vous dites que c’est parfois “pire” que ça …. Merci pour ce partage.
    Toutes mes pensées vont vers vous, votre petite famille et Mia !

  • Marylène Maurice

    Chère Cécile,

    Soyez assurée de mon affectueux soutien dans cette redoutable épreuve…Nos “4 pattes” nous apportent tant…et la vôtre aura eu la grande chance de vous avoir à ses côtés….si cela peut atténuer un peu votre chagrin….Moralité…..tous les chemins mènent aux HE!!
    Très amicalement.

  • De tout coeur ave toi,avec vous durant ce passage difficile…connais tu la communication animale? J’ai fais appel a une personne qui le pratique et c’est vraiment extraordinaire…

  • Bonjour Cécile, merci pour ce partage émouvant et d’y inclure les remèdes que vous utilisez. Nous
    avions trois Léonberg dont un est décédé du cancer de la rate, rien à faire, on a rien vu venir, c’était
    foudroyant. Pour les deux autres, ils étaient en sursis, tout comme nous d’ailleurs. On s’investit à
    trouver les meilleurs remèdes, ne pas les faire souffrir et leur faire comprendre qu’ils peuvent partir
    et ne pas s’accrocher à la vie pour nous, avec les souffrances qui vont souvent avec. Je vous souhaite du courage et de l’énergie pour le temps à venir.

  • Bonjour Cécile,
    Je compatie avec vous dans l’épreuve de Mia.
    J’ai vécu la même chose plusieurs fois de suite ces dernières années Avec mes Shih Tzu et aussi récemment avec une très gentille petite chatte “Virgule”. J’ai toujours eu des animaux, je ne peux pas vivre sans eux, je les adore et c’est même de pire en pire en vieillissant.
    En ce qui me concerne je les ai aider à partir lors de diagnostic grave.
    Il ne faut pas oublier qu’un chien ou un chat ne sait pas exprimer sa douleur. Il souffre en silence.
    En septembre dernier c’est « Virgule » que je perdais d’un cancer aussi. Jamais nous n’aurions soupçonné qu’elle était aussi malade, rien ne laissait présager. Certes elle avait maigri, mais elle nous faisait tellement de ronrons, se roulait parterre pour avoir des câlins… Elle allait aussi voir les voisins qui ne c’étaient aperçu de rien non plus. Mais le matin en ouvrant ma porte ce que j’ai vu était effroyable, je l’emmenais en urgence à la clinique vétérinaire. Je ne pouvais pas la laisser dans un tel état, il n’en était pas question. Jusqu’au bout elle aura été une REINE.
    Moment difficile, mais en aucun cas je n’aurais pu faire un autre choix. Le bien-être de mon chat avant le mien.
    Un humain n’aurait pas enduré 1/10ème de ce qu’elle a dû endurer. Ceci pour vous dire l’endurance à la douleur d’un animal et surtout… sans jamais rien laisser paraître. Quand je pense à ce qu’elle a dû endurer… En parler fait remonter toutes mes émotions.
    Amitié Cécile et courage

  • Bonjour Cécile
    Bon courage dans cette douloureuse épreuve ! Oui entre nous on peut bien se le dire , nos animaux sont des membres de la famille à part entière et leurs souffrances sont aussi les nôtres .
    Amicalement .

  • Oooh, que cette nouvelle m’attriste, Cécile.
    De tout cœur avec vous, “sursum corda”…

  • Grare patricia

    De tout cœur avec vous Cecile 😍

  • Bon courage Cécile à toi et a tous, grâce à toi elle se sent aimée c’est certain…

  • Bon courage à toi et pensées lumineuses pour Mia; Dûr épreuve que j’ai passé avec mon petit caniche que j’ai du faire piquer pour lui éviter trop de souffrances.Cette nouvelle fait remonter plein d’émotions;
    Je suis de tout coeur avec toi

  • Bon courage à toi et pensées lumineuses pour Mia; Dûr épreuve que j’ai passé avec mon petit caniche que j’ai du faire piquer pour lui éviter trop de souffrances.Cette nouvelle fait remonter plein d’émotions;
    Je suis de tout coeur avec toi

  • Bonjour Cécile,

    Très émue par votre partage et ce que vous êtes en train de vivre… Votre délicate attention de partager ce moment délicat ainsi que les soins pour votre petite Mia… Les animaux nous apportent tellement d’amour et souvent plus que les humains, donc oui pour moi aussi c’est une “personne” à part entière, ils aiment sans condition et jusqu’au bout… Mes pensées vous accompagnent et vous souhaite bon courage dans cette douloureuse épreuve…

  • Chère Cécile,
    J’ai beaucoup de peine pour vous et chaque membre de votre famille.
    Merci d’avoir partagé votre expérience, malgré la douleur.
    Les 4 pattes sont des chattes chez moi, mais sont aussi des membres à part entière de notre famille.
    Je vous souhaite à tous beaucoup de courage et pense très fort à Mia.

  • Agnès Pouech-Lavigne

    De tout coeur avec vous Cécile et Mia qui a de la chance de vous avoir…
    Avez-vous pensé au Régulat qui fait des miracles aussi ?

  • MALLET ELISABETH

    Bon courage Cécile
    Difficile d’accompagner son petit toutou; Mia lutte contre la maladie, elle est auprés de vous et c’est cela qui compte. Ce fabuleux échange, ce don de soi de nos chers amis à quatre patte. Pour nous ce sont des personnes. Beaucoup de courage à vous et merci pour cette expérience

  • Merci Cécile pour ce partage émouvant, je vous soutiens par la pensée dans cette cruelle épreuve. Je vous comprends car j’ai une petite chienne de 6 ans qui est un membre à part entière de la famille et que nous chérissons.Merci également pour ce beau partage concernant les compléments, les huiles essentielles et les repas de Mia. Je vous souhaite bon courage et pense très fort à vous, votre famille, à Mia et Léia.

  • BON COURAGE CECILE

  • Bon courage Cécile, je suis de tout coeur avec vous. Oui que c”est dur, un arrache coeur quand on sait qu’il n’y a plus d’espoir mais vous faites un formidable accompagnement de fin de vie et avec tout l’amour qu’il reçoit il va partir en paix dans la lumière

  • Votre témoignage est précieux , il prouve que les êtres vivants sont tous logés à la même enseigne , et que les animaux le sentent infiniment mieux que nous les humains.
    Courage dans cette épreuve que vous traversez avec compassion et intelligence et merci pour tout votre travail.
    Ali

  • Un vécu tout récent au sein de notre famille avec deux chats, à un mois et demi d’intervalle. C’est toujours un moment difficile à passer et c’est vrai que leur degré de souffrance ne nous apparaît que rarement. J’espère que Mia pourra attendre le retour de son maître. C’est vrai que la communication avec les animaux est quelque chose d’assez fabuleux. On peut pratiquer soi-même et la formation n’est pas toujours nécessaire. En revanche, il faut attendre deux ou trois mois après le départ de l’animal pour qu’il se soit remis de son voyage et ait pris ses repères. Caresses à Mia. Mes amitiés

  • Merci pour tous vos commentaires et témoignages d’affection. Je profite que je ne suis pas encore maquillée ce matin pour avoir les yeux rouges 🙂 Il va falloir que je me ressaisisse un peu pour tenter de donner le change autant que mon toutou dont le ventre gonfle dangereusement…Je crois surtout que je vais devoir me décider à faire appel à de l’aide pour abréger ses souffrances.
    Vive l’encens d’oliban! Rappelez vous : c’est l’huile des transitions difficiles…à user et utiliser jusqu’au bout. Encore merci d’être là.

  • Bonjour Cécile,

    Je suis navrée d’apprendre cette triste nouvelle et je compatis à votre souffrance. Cela fait remonter des émotions. J’ai perdu ma chienne adorée il y a deux ans, quatre mois et 24 jours. Oui, le décompte est précis. Il faut dire qu’après un long combat contre une leucémie pour mon mari et un cancer du sein pour moi, le décès de mon époux m’a anéantie. Qui m’a tiré de la dépression ? notre chienne. Vanille était mon bébé. Nos boules de poils sont des êtres très attachants, dont l’amour est inconditionnel et qui ne nous jugent jamais. Je vous souhaite beaucoup de courage et de soutien pour traverser cette terrible épreuve. Vous avez entouré Mia de tout votre amour et vos bons soins et l’avez rendue heureuse.

  • Ma Cécile, j’ai connu cette douleur il y a 3 ans quand notre chienne a fait un oedème aigu du poumon et que je n’ai pas pu lui dire au revoir. Je sentais depuis de longs mois que ça n’allait pas, je l’avais formulé à plusieurs reprises mais sans être prise au sérieux. J’ai longtemps regretté puis accepté, on lui a offert le meilleur toute sa vie et elle nous le rendait mille fois.
    Toutes mes pensées et mon affection vont vers toi et ta famille, je suis certaine que vous lui donnez le meilleur et qu’elle continuera de veiller sur vous !
    Amicalement,
    Anne

  • Bonjour Cécile,
    Il est formidable de voir à quel point tu t’occupes de Mia et avec quel amour! Je te souhaite à toi et à ta famille le courage nécessaire pour accompagner Mia vers sa nouvelle vie. Mes pensées sont avec vous.
    Vanessa

  • Bonjour Cécile,
    Il est formidable de voir à quel point tu t’occupes de Mia et avec quel amour! Je te souhaite à toi et à ta famille le courage nécessaire pour accompagner Mia vers sa nouvelle vie. Mes pensées sont avec vous.
    Vanessa

  • Chère Cécile, il est absolument certain que Mia sera encore auprès de vous tous APRES son passage. J’ai un ami qui “contacte” les animaux une fois partis et ces derniers ont souvent bcp de choses à dire à leurs humains. C’est merveilleux.
    Surtout parle lui, dis lui tout ce que tu veux, ce que tu ressens, tes peurs, tes tristesses, elle COMPREND TOUT !!! Et parle aussi à ton autre chienne, qui doit déjà savoir, mais dis lui quand même. Exactement comme si tu parlais à quelqu’un. C’est important de le faire.
    Toutes mes pensées
    christine

  • Cécile,

    Quelle épreuve, j’en suis toute bouleversée… C’est tellement dur de voir partir, souffrir son animal.Et pourtant, si tous les chiens, chats …pouvaient partir dans les mêmes conditions que Mia, avec tout l’amour, la générosité, l’investissement que tu lui apportes dans sa fin de vie ( et même auparavant )Elle va partir sereine, entourée de vous, sa famille, Et dis toi surtout qu’elle a aura eu une belle vie et une belle mort grâce à toi et toute ta petite famille. Plein d’amour à Mia et tiens nous au courant surtout! Ma pensée t’accompagne. Marie-Noëlle

  • Que dire…. à part que je suis de tout cœur avec vous et votre famille.
    Bisous et courage !

  • En pensée Avec vous et Mia
    Plein de courage à vous

  • GAILLARD ANDREE

    Bonjour Cécile,

    Bon courage dans cette douloureuse épreuve, merci pour ce partage émouvant et d’y inclure les remèdes que vous utilisez pour votre petite Mia.
    Très amicalement

  • Puisse le courage d’un acte juste suivre votre découragement…et la paix d’avoir fait et été présente, jusqu’au bout à ses côtés.
    Remerciez votre chienne d’avoir partagé votre vie, de la partager, d’avoir amené sa joie, de vous avoir choisi(s) comme maîtres et de son courage…qui vous donne le courage d’être de ce monde…même si la mort est au bout du parcours de chaque être vivant.
    Elle est aussi “l’éclaireuse” que vous retrouverez, peut-être , plus tard, dans la Lumière…?
    Avec toute ma compassion

  • article touchant et plein de belles pensées courage d’accompagnement; du soleil pour compenser l’ombre planante, de la belle lumière elle soigne..
    je suis tout à fait d’accord pour ces traitements aroma qui marchent bien; j’ai 2 gros chiens de travail et 2 chats et j’accompagne de la même manière;
    énergétiquement ll y a peut être quelque chose à faire: chaque jour étant nouveau chaque jour est neuf et garde ses chances…et si vous la voyiez comme un chien en pleine santé en oubliant sa maladie et qu’elle peut mourir ? même si vous êtes lucide et consciente juste pour changer de focus ……essayez aussi les musiques du solfège sacré qui guérissent des maladies;
    les cellules malades sont malades mais si plus de cellules vivantes se renouvellent plus vite et que vous voyez les cellules malade comme un fait sans vous y attarder cela changera l’énergie mise à la regarder.
    je crois aussi que la nourriture est essentielle et que la merde que l’industrie fait absorbé à nos animaux est révoltante; donc oui un chien est un carnivore et doit avoir la viande crue……..
    tenez nous au courant cécile et plein de belles pensées pour amorcer le changement de focus; elle est vivante et pleinement vivante; voyez la comme telle et non comme une malade même si ce que vous faites est géniales; mettez aussi vibrations haute énergie bol de cristal, bol tibétains…….tenez moi au courant

  • Merci Cecile pour ce partage éprouvant!
    Oui Devos avait plus que raison! Votre choix sera le bon pour Mia … en pensees positives avec vous.
    Sylviane

  • Bonjour Cécile.
    Moi, c’est mon mari qui est parti, emporté par un cancer du colon. Je suis donc bouleversée par ton témoignage. Il y a tellement de choses que je ne savais pas à l’époque ! Tu as été pour moi un véritable facteur de résilience à l’époque.
    Je te souhaite bien du courage car il est dur de perdre un membre de sa famille qui qu’il soit.
    Bien à vous tous !
    Sally

  • Bonsoir Cécile
    Partage tres émouvant, d autant que j ai une petite chienne qui va bientôt avoir 10 ans, je m imagine pas la perdre.
    Bon courage à la famille et à Mia
    Affectueusement

  • Bonjour Cécile,
    Je partage votre désarroi et votre chagrin et vous soutiens de tout cœur dans cette épreuve que nous avons vécu également.
    Mia a une belle vie à vos côtés et vous devez vous raccrocher à tous ces moments merveilleux de complicité et d’amour partagés ….
    Vous vous serez investie jusqu’au bout et dans ces instants là, il n’y a pas de plus beau geste d’Amour que d’accepter que Mia s’endorme sans souffrance et en paix… Plein de courage à votre famille. Affectueusement.

  • Bonjour Cécile,

    Je vous souhaite besucoup de courage dans cette pérode difficile. Faites un calin à Mia.

    Amicalement!
    Najat

  • Bonjour Cécile,

    Le livre sur la santé que vous mentionnez ci-dessus est-ce qu’il est gratuit?
    Dans ce cas j’aimerai bien le reçevoir.

    Merci d’avance.

    Najat

  • en rentrant de la Mayenne où je suis allée fêter les 18 ans de ma petite fille je trouve ce message qui me remplit de tristesse et me rappelle notre chienne partie au moment du départ de mon fils pour l’armée ( Nouvelle Calédonie ) heureusement il avait pu l’accompagner à mes côtes
    En ces moments difficiles il faut se rappeler tous les bons moments passées avec nos chers compagnons et accepter de la laisser partir ( même en l’aidant pour ne plus qu’elle souffre – c’est ce que j’ai fait pour la notre quand elle a eu la piqure je lui caressais la tête en lui parlant )
    de tout cœur avec vous je participe à votre chagrin avec le souhait que vous trouviez le réconfort dans la pensée des belles heures passées avec Mia
    avec toute mon amitié Arlette

    • je voulais préciser que c’était avant tout le chien (confident) de mon fils (donné par une cousine quand mon fils était jeune ) Nous savions qu’elle était malade (cancer) et mon fils m’avait fait promettre de ne pas la laisser souffrir si sa santé se dégradait après son départ à l’armée C’est en cela qu’il était soulagé d’être présent et de l’avoir accompagné dans sa dernière demeure

Leave a Comment

Leave a Reply to monique Cancel reply

Your email address will not be published.




Et si vous vous donniez les moyens de prendre le pouvoir sur votre santé? Demandez-le moi ici et je vous envoie un livre dont c'est justement le sujet...

New Graphic
Top