fbpx

Entrez votre mot clé dans la case de recherche pour trouver les articles qui en parlent

Mettons les choses au point sur le lavement intestinal

Il se peut que vous en ayez déjà entendu parler, sans doute par moi via mes conférences, mes livres ou mes articles.

Pas glamour, peut être même dangereux, non?

Lorsque je cherchais des solutions à mes problèmes de ventre, je ne me suis pas trop posée de questions. Et lorsque j’ai dû provoquer la détox de mon mari intoxiqué aux médicaments, ça n’a pas fait un pli : les lavements ont été une évidence…et sans eux, je me demande ce que l’on serait devenus.

Cette technique a été décisive pour moi et ma famille, et elle l’est devenue pour un grand nombre de mes clients et lecteurs.

Le simple fait de faciliter l’évacuation d’un grand nombre de matières polluantes soulage tout votre organisme, depuis vos pauvres intestins surcharges, vos reins fatigués et votre foie surmenés (ce qui est classique lorsque l’on souffre de candidose par exemple).

Essayer de bien vivre une détox physique et émotionnelle quand nos émonctoires sont encombrés et fatigués est illusoire! Vous aurez forcément beaucoup de symptômes à gérer, plus ou moins bien, au risque d’abandonner la partie.

C’est arrivé à une pauvre femme qui m’a raconté son histoire : son naturopathe lui avait déconseillé le lavement avant la fin de sa détox ! Du coup, la pauvre a souffert le martyre pendant deux semaines, maux de tête et intensification de ses mycoses durant toute la période de die off, la période où le candida relâche le plus de toxines irritantes.

Et dire qu’avec un lavement tous les jours elle aurait bien mieux supporter cette période souvent incontournable de la détox, qui aurait de surcroit duré beaucoup moins longtemps. Cela n’est pas pour rien que j’en parle dans quasi tous mes livres !

 

Ne vous laissez pas bêtement influencer par des gens qui n’ont même pas essayé (si c’était le cas, ils vous diraient de vous lancer)…

 

Adopter le moyen simple et sans danger qu’est le lavement intestinal fait vraiment toute la différence et je m’en veux de ne pas avoir écrit quelque chose dessus, depuis le temps que j’en parle.

 

En fait, je ne me rendais pas compte à quel point c’est un sujet mal connu et souvent décrié par des professionnels de la santé! J’en suis encore toute surprise!

 

Mais pourquoi? Cela n’a que des avantages et absolument aucun inconvénient (ce qui n’est encore une fois pas le cas des médicaments). D’ailleurs, c’est un très bon moyen de faire disparaitre un grand nombre de problèmes de peau, ce qui est bien révélateur de son effet nettoyant sur l’organisme.

Je ne peux m’empêcher de penser que si cet acte d’hygiène employé depuis l’antiquité était plus généralisé, les médecins se sentiraient peut être plus utiles, dans le sens où on ne viendrait pas les voir pour des broutilles.

 

D’ailleurs, avec des lavements bien employés, il ne reste pas beaucoup d’occasions d’être malade, surtout en conjugaison avec l’aromathérapie holistique…donc c’est peut être une des raisons de la méfiance de la communauté médicale à cet égard. En effet, ceux qui utilisent la puissance des lavements intestinaux régulièrement se rendent compte combien c’est un outil universel de guérison automatique !

 

Nombreux sont ceux pour qui c’était la pièce manquante du puzzle, celle qu’on leur avait déconseillée sur un prétexte infondé et que j’ai fini par convaincre de l’utiliser. Et là, la révélation !

 

Personnellement, à la maison nous n’utilisons que de l’eau à température ambiante pour nos lavements (par flegme surtout…).

Mais il existe de nombreuses façons de rendre l’opération beaucoup plus thérapeutique !

 

Un bon exemple est le lavement au café, tout particulièrement destiné à soulager le foie et relancer son activité lorsqu’il a été surmené (ce qui est souvent le cas).

Lavement, mode d’emploi

Certains n’utilisent que du café, mais j’ai trouvé cette recette plutôt intéressante à essayer (mais si vous le souhaitez, suivez les mêmes instructions avec juste de l’eau à température du corps) :

Procurez vous un sac à lavement du colon (sur amazon.fr par exemple), cela ressemble à ça :

 

Faites bouillir un litre d’eau dans une casserole. Eteignez le feu et ajoutez y 4 cuil à soupe de café moulu bio . Laissez infuser 10 à 20 minutes. Vous pouvez aussi programmer votre litre de café dans une machine à café automatique…

 

30 mn avant de faire votre lavement, prenez 4 à 8 gélules de chlorophylle (aussi sur Amazon.fr)

 

Pendant ce temps, installez vous.

Certains vont s’allonger, d’autres se mettront à 4 pattes…l’important est de se tenir prêt des toilettes et le plus confortablement possible.

 

 

Pour cela, un bon plan est le tapi de yoga recouvert d’une serviette qui ne sert qu’à ça car elle sera fréquemment tachée par le café.

Installez vous dans un endroit où vous pouvez facilement suspendre votre sac à lavement.

 

Avant de le suspendre, remplissez le avec votre café à température du corps et ajoutez-y 4 cuil à soupe de sel non raffiné (pas indispensable).

 

Vous pouvez aussi ajouter 3 gouttes d’HE de mandarine pour augmenter l’absorption du café dans le colon et le système circulatoire, soutenir le foie et stimuler ses capacité de régénération. Si vous avez tendance à avoir un colon irrité, contentez vous simplement de l’eau, sans rien dedans, ni huile ni café! Restez à l’eau!

 

De plus, la mandarine est antiseptique (citrus reticulata)

 

Juste avant le lavement, prenez 4 à 8 gélules de chlorophylle supplémentaires (sauf si vous n’utilisez que de l’eau).

 

Avant de suspendre votre sac, ouvrez le clapet de fermeture pour laisser sortir un peu de liquide et ainsi éviter la poche d’air.

 

Lubrifiez l’embout, allongez vous sur le coté gauche, remontez vos genoux et insérez l’embout dans le rectum sans forcer.

 

Si vous sentez une résistance, tirez le légèrement et voyez si vous ne devez pas l’orienter différemment. Ne l’introduisez pas plus que 10 cm. Certaines poches sont livrées avec de multiples options de canules, inclus un tube de silicone à bout rond, pas mal du tout.

 

Une fois installé, ouvrez le clapet de fermeture et laissez couler le café (ou l’eau). Vous pouvez contrôler le débit du liquide en fermant ou ouvrant ce clapet selon vos besoins. Dans tous les cas, ne laissez rentrer que ce qui vous semble confortable. Nous sommes tous différents…

Rien ne vous empêche de procéder en plusieurs fois si vous éprouver le besoin d’évacuer.

Idéalement, il faut pouvoir tenir le café environ 12 minutes avant de l’évacuer, en restant sur le dos et sur le coté. Pour moi cela reste un mystère…mais si vous pouvez tenir, faites le ! J’en connais qui sont capable de rester avec tout ce liquide à l’intérieur, lire un bouquin, regarder un film, sans problème.

Une fois sur les toilettes, ne forcez pas : laissez sortir aussi longtemps que nécessaire pour une évacuation complète. Idéalement, utilisez un petit banc pour soulever vos pieds et laissez vos genoux se rapprocher de votre poitrine.

 

Pourquoi la chlorophylle ?

Elle sert d’aimant à toxines. Le café stimule la vésicule biliaire à se contracter et rejeter de la bile pleine de toxines dans l’intestin grêle. Si on ne veut pas que la muqueuse intestinale réabsorbe ces toxines, il faut les attirer avec quelque chose de plus fort : la chlorophylle.

Autant ça n’est pas obligatoire lors d’un lavement à l’eau, autant il faut le faire avec le café.

 

 

Au sujet des lavements au café : vous pouvez vous faire un rapide lavement à l’eau et le faire suivre par un lavement au café que vous pourrez garder plus facilement.

Concernant la concentration de café, moi je me contente d’ajouter une tasse d’espresso à mon eau, certains font un litre de café bio assez léger…c’est à vous de tester et de voir ce que vous supporter.

 

C’est une pratique sur laquelle on retrouve des notes médicales datant de 1917. Ce sont surtout les scientifiques Allemands qui en ont fait la promotion dans les années 20. On les trouve dans les manuels pour infirmières dans les années 1950, et ont figuré dans le manuel médical Merck de puis les années 1970.

 

Personnellement, je n’ai pas de maladie grave, donc, je n’ai pas une expérience personnelle bien impressionnante à raconter, mais je m’en sers au moindre bobo (mal quelque part, fièvre, indigestion…) pour le faire disparaître.

Et cela n’est pas un effet analgésique qui élimine la douleur : il s’agit bien d’éliminer l’accumulation de toxines qui était à l’origine de mon malaise.

Par contre, j’ai lu pas mal de livres sur le sujet, où sont décrits des cas vraiment intéressants, inclus la maladie de lyme, de nombreuses sensibilités chimiques, de la toxicité aux métaux lourds, des maladies de foie, d’irritabilité du colon, plaies variqueuses incurables et diverses douleurs articulaires.

Pour moi, c’est le complément idéal d’une approche aromatique. Efficace, sans danger, naturelle, à inclure à des gestes d’hygiène quotidiens.

 

Les lavements au café peuvent être pratiqués jusqu’à 7 jours par semaine, sur plusieurs semaines, théoriquement. Encore une fois, avant de vous lancer à corps perdu, vu que nous sommes tous différents, allez y doucement. Si vous n’avez jamais fait de lavements, commencez par des lavements à l’eau!

Mon mari le pratique, à l’eau, tous les jours, moi quand je le sens, deux ou trois fois par mois., ou tous les jours lorsque je voyage pour moins subir le décalage horaire et le changement d’alimentation. Mes enfants, c’est s’ils ont mal quelque part…ma mère aussi.

C’est sans doute un des moyens les plus efficaces de rester loin du médecin.

Certains médecins spécialisés le conseillent à faire quasi tous les jours sur plusieurs années !

On est loin des avertissements que j’entends souvent : un par semaine maximum ! Cela me fait penser au bain sous Louis XIV : on le réservait pour les maladies graves ! Pour vous rincer après la fièvre….

Pour moi les réactions conservatrices et sans fondement de certaines personnes qui pour rien au monde ne s’y risqueraient(qui en auraient bien besoin) me font tout à fait penser à celles de ceux qui avaient peur de se laver sous Louis XIV.

Qu’est-ce que cela vous inspire aujourd’hui ? Pensez-y….

Un bon conseil : connaissez l’usage holistique des huiles, celui qui se marrie si bien avec le lavement du colon, grâce à l’Essentiel de l’Equilibre

Related posts

Méthode Yuen en France

  Info incontournable pour les praticiens à la qui souhaitent se démarquer des autres!...

Untitled

  La notion de base que l’on a communément de l’inflammation est qu’elle est...

35 comments

  • Je crois que je dois à Cécile de lui apporter mon témoignage positif au sujet de cet article !
    Le lavement, berk ! pensais-je au début !
    Au final, plus de fou-rire que de dégout!
    Je me suis lancée pour la “détox” et pour parer à une paralysie intestinale sévère (je ne vais plus aux toilettes spontanément depuis 18 mois).
    Donc depuis plus d’un an je pratique le lavement (eau tiède, salée) , tous les 2 jours (je passe ponctuellement à 1 par jour lorsque je suis trop toxique, à cause d’une alimentation ponctuellement mauvaise ou d’abus d’alcool par exemple).
    J’espérais que cela relancerait la motricité de mon colon, malheureusement non pour le moment mais je continue cette pratique pour d’autres avantages : les douleurs variées (dos notamment) se sont nettement espacées .
    Et pour moi qui souffre de multiples allergies, j’ai vu une amélioration : les sensibilités alimentaires me torturent toujours, mais par contre les allergies aux pollens, aux animaux ont disparu et j’ai pu dire adieu à la cétirizine (des cachetons en moins, yes !!!!).
    Enfin, moi qui avais auparavant depuis l’enfance la crève les 3/4 de l’année avec bronchites et sinusites à répétition, les lavements ont là encore calmé le jeu : je n’ai pas été “malade” de l’année !
    J’ai eu des prémisses de symptômes grippaux il y a 3 semaines mais ils n’ont pas fait long feu : lavements + massages de niaouli ou tea-tree sur les voies respiratoires et les pieds … OUST la grippe ! tu as assez vu ma tronche, c’est fini !
    Alors franchement pour le prix que coute une poche, il ne faut pas se priver !
    Y a t’il des inconvénients pour moi ? Peu . Parfois il m’arrive d’être tellement encombrée ou gonflée que l’eau ne s’évacue pas aussi bien que je le voudrais mais quelques points d’acupression sur le ventre viennent sauver ce genre de situation
    Certes ce n’est pas glamour d’être là, le popotin en l’air ! mais moi j’en ai rigolé et maintenant je fais ça aussi naturellement que n’importe quel soin d’hygiène ! avec un peu de musique et de la bonne humeur, finalement, c’est presque un moment sympa !!! (j’exagère à peine)

    • Bravo Flo! Merci pour ce témoignage! J’espère que ça va en “décoincer” quelques uns….:)

  • Si je dois le faire, le risque est que sa tire sur la constitution irradié à l’angiome bien ancrée. A tester sagement sa se termine…Il semble être impossible d’être accompagnée dans ses circonstances. Pourquoi? simplement, parce que…

  • Chère Cécile bonjour ,
    En 2015 j,ai eu le candida et j’ai acheter votre livre que j’ai utilisée beaucoup j’en ai eu pour un an mais là je vais très bien ,,,repris a moitié du poids que j’avais perdu et je me fais des lavements 2 fs/sem. ce qui m’aide énormément je dois restée très vigilante mais j’aime ce mode là ,demeurant dans la province de Québec je vous suis par F.B et youtube et quand je peux par vos webinaire aussi et je tiens a vous remercier pour tous vos renseignements qui sont très précieux pour moi.
    Merci beaucoup Denise

  • Récemment, lors d’une visite chez mon médecin j’ai abordé la question des lavements. Il dit que la médecine n’est pas vraiment favorable à ces pratiques car le vide que cela crée amène d’autres occupants tel que le candida…
    Les irrigations coloniques ne m’ont pas apportées le bien-être que certains disent avoir ressentis. Actuellement je reste encore dans la réflexion à savoir quoi faire. Le mieux serait de faire un essai pour avoir la réponse….
    Ma question : ne risque-t-on pas d’avoir un intestin qui devient paresseux si on fait le boulot à sa place ?

    • Chère Elisabeth,
      pour répondre à votre question, on se sert des lavements pour rééduquer le péristalsisme des constipés chroniques. Sachant qu’il n’y a pas pire que de s’intoxiquer..le simple fait d’aider le colon à se vider permet d’éliminer des substances indésirables que notre corps n’a jamais été programmé à éliminer. Lorsque nos émonctoires sont déjà fatiguées par un excès de travail, avoir recours à un lavement provoquer un soulagement instantanné qui se voit sur notre visage, notre peau, qui se sent dans le ventre. Je ne crois pas que votre médecin ait essayé, ni qu’il ait jamais eu à soigner une candidose. C’est dommage…ça lui aurait donné l’occasion de chercher de vrais solutions, comme le nettoyage du colon 🙂

  • Bonjour,
    Merci pour cet article très clair. J’ai déjà le matériel mais je n’ai pas réussi à être dans de bonnes conditions pour pratiquer le lavage. Quoiqu’il en soit, je l’avais un peu mis de côté dans ma démarche de guérison donc merci pour le rappel.
    Je suis enceinte, au septième mois, et je viens d’avoir une grosse indigestion (j’ai mangé un kebab qui n’est pas du tout passé et j’en ai vomi une partie le lendemain). Toutefois, je sens que c’est stagnant et ça me rend plus lente avec le corps plus douloureux.
    Puis-je pratiquer un lavement à l’eau enceinte ?
    Sinon, je bois de l’argile verte mais avez-vous d’autres conseils en cas d’indigestion ?
    Merci, bien cordialement,

  • Cécile à quand le webinaire sur le sujet ?

  • Quelques questions:
    – peut on utliser l’eau du robinet ou faut il qu’elle soit filtrée? J’ai lu qu’il est conseillé de ne pas utliser de l’eau contenant du chlore. Le fait de la faire bouillir puis refoirdir suffit-il à s’en debarasser?
    – que pensez vous de rajouter des probiotiques dans l’eau? necessaire ou perte de temps?
    – quelle est le benefice (s’il y en a) à aller faire des colonics dans un institut? est ce plus ou moins efficace? recommendé de temps en temps? complementaire? frequence? ou pas nécessaire?
    Merci Cecile pour tous ces precieux conseils! Je viens de m’y mettre et ai trouvé l’experience beaucoup moins desagreable que prevue….

  • Chère Alexandra,
    Si votre eau est traitée avec chlore et fluor, oui, filtrez la! La bouillir ne sert à rien.
    Dans un institut, c’est ponctuel (et très bien!), mais il est important d’avoir de quoi faire des lavements à la maison. C’est un peu comme si vous décidiez de ne vous faire laver les dents que par détartrage chez le dentiste….

    • Merci Cecile!
      Encore une question: y a t il des effets secondaires?
      Cela fait 3 lavages que je fais en laissant 1 jour de repos entre chacun et j’ai depuis cette nuit tres mal au ventre et à l’estomac. Est-ce le resultat d’un detox ? Ou rien à voir?
      Et que faire pour soulager?

  • merci beaucoup Cécile pour cette info, j’avais vu un article là_dessus et hésitait à me lancer , pas trouver cet ustensile en pharmacie donc je vais l’acheter sur amazon . Par contre je n’ai pas de filtreur d’eau que prendre comme eau ? en bouteille ?
    Merci pour votre réponse
    très cordialement

  • oui, mettez de l’eau minérale…

  • C’est très bien expliqué, merci beaucoup.

  • Bonjour,
    Merci pour ces conseils.
    Faut-il utiliser du café vert ou noir ?
    Cordialement,

  • Cecile Ellert

    Bonne question…mais je crois que c’est noir …

  • Bonjour Cécile
    Je me suis lancée dans les lavements à raison d.un jour sur deux pendant une semaine …résultat : je souffre depuis d’une énorme thrombose hémorroïdaire depuis plus d’une semaine 🙁 suite à cela je consulte mon médeçin qui me dit que les lavements quotidiens ou répetitifs ne sont pas conseillés car ils agressent les muqueuses et peuvent même provoquer des saignements …
    Aussi , compte tenu des résultats je ne crois pas que je retenterai l’expérience mais tenais quand même à vous informer des problèmes que j’ai rencontré et que les lavements répetitifs peuvent provoquer.

  • Bonjour Cécile,
    Oui j’ai très envie de tenter pour détoxiner ! cette année pris du poids et d”habitude j’arrive à perdre en mangeant le soir un potage et parfois un yaourt avec !
    Là rien pas un gramme !! on dirait que j’ai qq chose de bloquer !!
    J’ai l’impression d’être devenue allergique aux oeufs quand je fais un oeuf dur le soir çà ne digère pas bien !
    Pensez-vous qu’un lavement peut résoudre tout çà ??
    Merci pour vos nombreux conseils très pertinents notamment sur le candida albican , un professeur d’hôpital avait déclaré à ma mère : ” çà on peut rien faire ” !!!! vive la mèdecine !!

  • Bonjour Cécile,

    Merci pour ton blog, et les informations que tu partages.
    Ma compagne se trouve dans le même cas que Corine: hémorroïdes.
    Mais elle a pratiqué, tous les jours pendant plusieurs mois (avec le café)
    puis arrêté (hémorroïdes) puis voulu reprendre puisque les lavements peuvent aider en cas de fibromyalgie. Et là grosse inflammation hémorroïdaire. Elle a donc arrêté à nouveau.
    En fait, étant donné la chronicité de son état, peu de choses semblent avoir un effet vraiment décisif.
    Mais vraiment peu.

    Alain

  • Pas de retour ??? Dommage !!!

  • Bonjour Cécile !

    Peux-tu me dire combien dure approximativement (sachant que chacun est différent), un lavement ?
    En effet, mes journées sont plus que chargées et je dois programmer cela à un moment où j’ai le temps et ne serai pas dérangée.

    Si quelqu’un d’autre que Cécile peut me le dire ce sera gentil et cela allègera son travail
    Amicalement
    Danielle

    • Cecile Ellert

      Danielle, pour moi, c’est 5 mn. Pour mon mari, c’est 30…On est tous différents…

  • Le lavement c genial. Cela ma bcp aider ds mon probleme de vesicule biliaire, ds mon problem d digestion, mon mal de dos*.
    Hier soir au lieu d aller aux urgences, j ai regler mon problem douleurs ds le dos a droite, niveau du pancreas, avec un lavement au cafe.
    J ai dormi comme un bebe apres. N hesitez pas.
    Une fois jai fait 4 en une journee et jai evacuer des pochons petits verts et depuis jai plus mal a ma vesicules biliaire alors que je devais me faire opere en urgence. Il en reste encore car jai fait une echographie.
    Je vais continuer et completer avec le protocole de hulda clark.
    Le lavement c top plus les huiles essentiel en externe. C genial. C un grand pas en avant pour la sante.
    Merci Delia

  • Bonjour Cécile,
    Je suis aussi convaincue du bien fondé des lavements, que j’ai commencés depuis peu, et votre article est très intéressant.
    Je rencontre cependant un petit souci: depuis plusieurs lavements, je n’évacue qu’une petite partie de l’eau après la séance, même longtemps après. Sauriez-vous à quoi cela peut être dû? Que pourrais-je faire? Je me masse déjà à chaque fois. Dans le doute j’ai préféré stopper momentanément cette pratique.
    Merci pour votre réponse,

    • Chère Claire,
      Vous dites “après la séance”…cela veut dire que vous évacuez vos déchets avec l’eau ou bien que vous recevez l’eau, puis que rien ne s’écoule, pas même avec des déchets? C’est bizarre votre histoire d’eau!

  • Bonjour Cécile et merci pour cet article sur le lavement.
    Je suis très tentée et compte effectuer mon premier lavement. J’aimerais savoir si le lavement peut avoir un effet néfaste sur la flore intestinale? Car mon ami m’a dit que ça peut la déséquilibrer. Du coup, je ne sais pas trop qui penser, même si mon instinct me dit que ça va me faire du bien. Mais cette histoire de flore intestinale me turlupine donc si vous avez une idée sur la question, merci de me la partager, ce sera gentil.
    Bien à vous,
    Rachel

    • Chère Rachel,
      Je crois que je vais aller rajouter dans mon article la mention : NON, le lavement ne déséquilibre pas la flore! Cela fait des années que je répare des flores (dont la mienne) en pratiquant des lavements (associés à autre chose, bien sur). Donc, je ne vais pas vous dire que ça la déséquilibre…ceux qui vous disent ça ne l’ont pas essayé. C’est tout.

  • Bonjour, chez nous chacun à son bock à lavement, certains font la douche r. tous les jours, d’autres quand c’est nécessaire. Je suis conseillère en hygiène alimentaire Naturo et sincèrement la douche rectale est “l’outil” à avoir dans son sac pour palier à tous les maux, migraine, rhume, allergie, gastro… Je peux dire que ça a simplifié notre quotidien et changé nos humeurs internes et émotionnelles. Belle aventure à toutes et tous.

    • Bravo Nathalie! Je me sens moins seule à dire que si tout le monde en avait, il y aurait sans doute plus grand monde chez les médecins…

  • Bonjour,

    J’ai pratiqué les lavements tous les jours pendant 1 an à cause d’une constipation à fécalomes répétitifs et une grosse perte de poids, j’avais le ventre beaucoup plus confortable, plus de gaz, mais cela me donnait des hémorroïdes alors que j’ai été opérée, j’ai continué à perdre du poids, pour finir ça a fini de me constiper et il m’a fallu plusieurs années pour retourner à la selle naturellement. Donc pour désintoxiquer l’organisme et le confort du vent ok +++ Mais si on fait des lavements c’est à vie car après aller à la selle naturellement c’est fini.

    • Isabelle, les lavements rééduquent la motilité du colon! Ca ne fait pas l’effet d’un laxatif…donc, si on en fait souvent et des profonds, il est vrai que le lendemain on n’a peut être pas grand chose à produire, mais on peut y arriver seul, sans problème…On a tous testé dans la famille…

  • Arrêtez immédiatement vos lavements journaliers ! Vous détruisez toutes les bactéries et notamment les bonnes et vous détruisez également votre flor intestinale … vous risquez des constipations et des dommages plus sévères !

    • Pourquoi dites vous ça? Vous avez testé? Qu’est-ce qui vous permet d’affirmer l’inverse de ce que j’affirme alors que je pratique les lavements depuis des années et que personne dans la famille n’a eu de problème de flore?

  • Je pratique le lavement depuis plus de 40 ans et cela 2 à 3 fois par semaine à l’aide d’un bock, tuyau et un raccord biconique pour y ajouter une sonde à usage unique, je le remplis de 2 litres d’eaux tièdes avec une cuillère à soupe de sel et de bicarbonate de soude. Etant seul je le fais sur mon lit j’accroche le bock à un crochet en hauteur, puis j’installe une alèze en caoutchouc et une autre à usage unique, jai aussi près de moi un bassin de lit, ainsi que des lingettes pour bébé pour m’essuyer à la fin du rejet dans le bassin. Durée 1h à 1H15 ensuite je prend un bain de siège assis dans l’eau d’une cuvette- bidet que je dépose sur un WC, je le prend en deux temps premier temps lavage et rinçage ensuite un second comme rétention pour détendre la région pelvienne

Leave a Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.




Et si vous vous donniez les moyens de prendre le pouvoir sur votre santé? Demandez-le moi ici et je vous envoie un livre dont c'est justement le sujet...

New Graphic
Top