Entrez votre mot clé dans la case de recherche pour trouver les articles qui en parlent

Mercure et aluminium : la toxicité des enfants d’aujourd’hui

La toxicité qui affecte nos enfants aujourd’hui n’a plus rien à voir avec ce à quoi étaient exposés nos grands parents, et même nos parents.

Il y a 80 ans, l’environnement toxique n’était pas comparable à celui d’aujourd’hui, et l’industrie pharmaceutique n’existait quasiment pas.

La toxicité qui nous entoure et nous menace a considérablement augmenté. Pourtant,  nous n’avons pas forcément été préparés à en protéger nos enfants ou à nous en méfier.

Ce qui affecte nos enfants aujourd’hui et leur future vie d’adulte peut se manifester très tôt, dès leur venue dans le ventre de leur mère.

Toxique ou pas, une mère intoxique son bébémère toxique

Une mère toxique, va intoxiquer son bébé. Une mère saine exposée à la toxicité va intoxiquer son bébé.

Si elle utilise des médicaments, des drogues, de l’alcool, de la nicotine, mais aussi si elle est porteuse de virus, de bactéries, ou de parasites comme le candida albicans.

Ce qu’elle va manger et respirer pendant sa grossesse aussi va avoir un impact, et surtout, son propre taux de métaux lourds dans l’organisme.

Sachez qu’il suffit de se faire enlever les amalgames au plomb pour augmenter son intoxication ? Il suffit de vivre dans un environnement où l’air est saturé de particules de diesel et de mercure pour contaminer un fœtus ?diesel

Grâce à une étude portant sur 116340 femmes et depuis 1989, la recherche américaine a mis en évidence qu’aujourd’hui la pollution environnementale augmente de 50% les risques d’avoir un enfant  autiste.

C’est sans compter tous ceux qui ne naissent pas autistes mais qui le deviennent lorsque, malgré une récente infection des voies respiratoires, on leur administre rappel de vaccin contenant des métaux lourds : la goutte qui fait déborder le vase !

D’une seconde à l’autre les signes sont criants : votre bébé pleure, ne vous regarde plus dans les yeux, se replie dans son univers de souffrance. Loin de celui qu’il était depuis la naissance.

En effet, les particules de diesel, de plomb, manganèse et aluminium sont des métaux lourds qui se collent aux tissus adipeux comme les nerfs et le cerveau,  entretiennent un état inflammatoire permanent qui perturbe les fonctions cérébrales, développementales et cognitives de l’enfant (sans compter son système immunitaire).

Et puis, il y a l’hérédité : je pense que l’hérédité peut être toxique parce que nous héritons des traces que l’éducation, les traumas, les chocs physiques ou émotionnels ont pu laisser dans notre ADN après qu’ils aient été vécus par nos parents, grands-parents etc…Il n’est pas rare que nous répétions certains schémas classiques dans notre famille simplement parce qu’ils sont transmis, comme un gène de maladie auto-immune ou orpheline sait le faire.

Pour moi, c’est de la pollution car nous allons devoir en subir les effets dans notre vie.

Alors certains vont les interpréter comme des épreuves indispensables au développement personnel, mais ça n’empêche pas qu’il va falloir trouver les moyens de les gérer.

Retournons à notre bébé.peau de bébé

Donc, il hérite de beaucoup de choses de ses parents, de la grossesse de sa mère, puis il arrive au monde.

Et la véritable intoxication va commencer.

Là, cela varie en fonction des pays, mais en général, on va lui injecter au moins un vaccin le jour de sa naissance.

En France c’est le BCG (qui n’est même pas utilisé aux Etats Unis…), puis 5 autres vaccins à deux mois, 5 à 4 mois, 5 à 11 mois, 2 à 12 mois.

Cela veut dire, 18 injections en un an, dont l’influenza (HIB) et le DTpolio, réputé pour sa teneur en aluminium, tout comme les vaccins suivants :

Avaxim (hépatite A)
Boostrixtetra (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche)
Cervarix (papillomavirus)
Diftavax (diphtérie, tétanos)
Encepur (encéphalite à tiques)
Engerix B (hépatite B)
Havrix (hépatite A)aluminium
Infanrix tetra (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche)
Infanrix quinta (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, hiB)
Infanrix hexa (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, hiB, hépatite B)
Ixiaro (encéphalite japonaise)
MenBvac (méningite à méningocoque du groupe B)
Meninvact (méningite à méningocoque du groupe C)
Menjugate / Menjugatekit (méningite à méningocoque du groupe C)
NeisVac (méningite à méningocoque du groupe C)
Pentavac (coqueluche, diphtérie, tétanos, poliomyélite, HiB)
Revaxis (diphtérie, tétanos, poliomyélite)
Tetravac-Acellulaire (coqueluche, diphtérie, tétanos, poliomyélite)
Ticovac (méningo-encéphalite à tiques)
Twinrix (hépatite A, hépatite B)
Tyavax (hépatite A, typhoïde)
Vaccin Genhevac B Pasteur (hépatite B)
Vaccin Tétanique Pasteur (tétanos)
Infanrixhexa (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, hiB, hépatite B)
Meningitec (méningite à méningocoque du groupe C)
Pediacel (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, hiB)
Prevenar (pneumonie à pneumocoque)
Repevax (coqueluche, diphtérie, tétanos, poliomyélite)
Twinrix (hépatite A, hépatite B

(source ligue pour la liberté vaccinale)

Et puis il y a le mercure, (autre métal impliqué directement dans l’augmentation des risques d’inflammation du cerveau)… grâce au Thimerosal, un antiseptique dérivé du mercure.

On le trouve dans les vaccins suivants :mercure

Diftavax (diphtérie, tétanos)
Engerix B (hépatite B)
Fluarix (grippe)
Fluvirine (grippe)
Influvac (grippe)
Pandemrix (grippe A-H1N1 2009)
Panenza (grippe A-H1N1 2009)
Spirolept (leptospirose)
Twinrix (hépatite A, hépatite B)

La vaccination en cause

Je signale au passage que des médecins du RES (Réseau Environnement Santé)  ont lancé une pétition adressée à la ministre de la Santé Marisol Touraine pour que le vaccin DT polio sans aluminium soit remis en vente en France.

Sachant que ce vaccin est l’un des “obligatoires” requis pour entrer en collectivité, vous imposer ce vaccin est tout simplement hors la loi. En effet,  la loi stipule que l’administration de substances nuisibles à la santé est interdite et constitue d’ailleurs un crime prévu par le Code Pénal.

Une vaccination n’est pas un acte banal, et qu’un certain nombre de précautions sont, de toutes manières, obligatoires, conformément, notamment, à l’Arrêté du 28 février 1952. Or, combien d’enfants sont vaccinés sans qu’un examen médical l’y autorise?

Combien de rappels prévus et administrés alors que l’enfant a un rhume, sort d’une otite, est encore sous traitement antibiotique?

La Loi, et notamment, l’Arrêté du 28 février 1952, impose, préalablement à tout acte vaccinal, de « prendre toutes précautions », c’est-à-dire, de procéder à un examen destiné à vérifier si le produit que l’on veut administrer à l’enfant n’est pas dangereux pour lui.

Il faut savoir que les risques de toxicité des doses d’aluminium vaccinal sont  reconnus par l’Académie de Médecine : mais on se donne bonne conscience en se disant que le montant d’aluminium contenu dans une dose de vaccin ne porte sans doute pas à conséquence…

La toxicité cumulée

Mais alors, qu’en est-il de son accumulation, si l’on considère que ce métal toxique vient s’installer dans les tissus adipeux pour s’y accumuler petit à petit…il n’est absolument pas évacué petit à petit par les urines comme certains le croient…

Un enfant de deux mois reçoit au total une dose de mercure 99 fois supérieure à ce qui est admis comme étant une dose autorisée. vaccin bébé

Pour vous donner une idée, une boite de thon contient en moyenne 17 microgrammes de mercure.

Du mercure à la seringue

Une simple dose de vaccin contre l’hépatite B en contient 12,5.

Rappelez vous que les enfants et les bébés ont des corps beaucoup plus petits que les adultes et que leurs corps, surtout avant 6 mois, sont beaucoup plus sensibles aux toxines.

De plus, lorsque le mercure est consommé via une boite de thon, il est pris en charge par le foie et causera bien moins de dommages que lorsqu’il est directement injecté dans la circulation sanguine…

Et puis, lorsqu’un bébé reçoit une injection de mercure, son cerveau n’est pas complètement développé et donc par encore protégé par une membrane protectrice que nous avons, nous les adultes.

Mais les enfants plus âgés ont aussi des cerveaux en plein développement et sont donc, bien plus que les adultes, susceptibles d’être endommagés par les toxines.

Autisme et toxicité au mercure

Je vais vous donner l’exemple de l’intoxication au mercure, bien plus courante qu’on ne le croit.

Voici les symptomes que l’intoxication au mercure et  l’autisme ont en commun.

                                                                                   

Développement physique lent

Maladresse physique

Difficulté à avaler                                                        

Tendance à marcher sur les orteils

Mouvements répétitifs

Sensibilité aux sons

Sensibilité au toucher

Regard fuyant

Facilement distrait

Difficultés à articuler

Difficultés à être compris

Inattention

Concentration faible

Et puis, dermatite, problèmes digestifs, candidose chronique, asthme, allergies etc…                                                                                                             

 

Il faut signaler que de récentes recherches américaines (encore…) ont montré que le mercure inhibe directement les capacités naturelles du corps à se détoxifier grâce à ce qu’on appelle la méthylation et la sulfation.

En gros, le mercure empoisonne le corps et l’empêche de se nettoyer, donc de se détoxifier. Les métaux lourds ne peuvent s’évacuer naturellement. La toxicité garantie. D’autant que la présence de métaux lourds dans l’organisme y entretien l’inflammation, donc, la monopolisation de l’immunité et favorise le développement de la candidose dans l’organisme. Il sera obligatoire de soigner cette candidose en même temps que l’on devra se nettoyer des métaux lourds.

 

Donc, si dès le départ des dispositions génétiques font qu’un enfant n’est pas considéré intoxiqué mais porte en lui une dose déjà élevée de métaux lourds, il nait normal et a des chances de ne jamais souffrir de son intoxication potentielle.

Mais, c’est à condition qu’il soit protégé de ce qui peut tout déclencher, à savoir, un vaccin contenant des métaux lourds, ou tout autre exposition excessive à du mercure ou de l’aluminium.

Les religions qui protègent de la toxicité

En fait, aux Etats-Unis, les Amishs de Pennslylvanie, qui ne vaccinent pas leurs enfants, ne connaissent pas l’autisme. Ils ont peut être une hérédité favorable…mais en fait, un autres groupes d’enfants non vaccinés pour des raisons religieuses, (et pas Amishs), 35000 enfants qui sont scolarisé à la maison, ne connaissent pas non plus l’autisme, de même que l’asthme, les allergies et le TDAH qui sont quasi inexistants.

Dans le reste de la population, celle qui a été vaccinée, ces maladies sont devenues des classiques, que ce soit sous une forme légère ou sévère.

Les « victimes » de la toxicitée sont reliées entre elles par des causes communes :

  • Prédispositions génétiques
  • Maladie durant la vaccination
  • Prise d’antibiotiques pendant la vaccination
  • Exposition à des toxines environnementales
  • Exposition aux toxines in utéro
  • Déficiences nutritionnelles ou excès
  • Exposition à des virus ou bactéries
  • Allergies
  • Problèmes d’auto-immunité.

 

Prévenir ou guérir?

Tout ça pour vous dire que si il est très difficile de se prémunir de ce que l’on respire, à moins d’aller vivre au fin fond du Larzac ou sur l’Anapurna, il est très possible de contrôler ce qui est infligé à l’organisme en formation de vos bébés.

Il est cependant possible de réparer les dégâts, mais c’est  très long, demande beaucoup d’efforts et de discipline de la part de toute la famille.

De plus, il est important  d’être accompagné par un thérapeute qui connaît les procédures et les protocoles dépourvus de médicaments qu’il faut alors appliquer méthodiquement pendant plusieurs mois.

D’où l’importance d’être éveillé au problème dès la grossesse pour procéder au maximum de prévention et éviter de devoir, plus tard,  « réparer » l’équilibre de votre enfant.

Un des outils les plus importants reste un traitement anti-fongique, indispensable à la réparation du système digestif inflammé, à suivre conjointement avec une chélation qui favorisera le décollage des métaux lourds incrustés dans les tissus adipeux de l’organisme.

Et vous, n’avez vous pas dans votre entourage des enfants qui souffrent de toxicité? Si vous regardez bien…

 

 

Tags: , , ,

Related posts

Méthode Yuen en France

  Info incontournable pour les praticiens à la qui souhaitent se démarquer des autres!...

Untitled

  La notion de base que l’on a communément de l’inflammation est qu’elle est...

18 comments

  • Chère Cécile
    Beau plaidoyer, bien documenté, auquel la Chimie Naturelle peut apporter quelques précisions et distinctions…
    S’il est vrai que les statistiques des naissance d’enfants autistes correspondent à la pollution, le facteur N°1 qui provoque l’AUTISME, l’asthme, le diabète de l’enfance, les problèmes osseux etc… est la naissance NON naturelle… assistée souvent (presque 50% des cas en France) par injection d’ocytocine..
    Cet HORMONE est le malheur des générations qui les subissent…
    Les amishs respectent un accouchement naturel comme les enfants scolarisés à la maison qui la plupart du temps NAISSENT à la maison de façon NATURELLE.
    Au moment de la naissance, lorsque l’enfant est prêt à naître (c’est LUI qui décide ce qu’il vit), du SOUFRE va traverser sa peau, traverser le liquide amniotique, pour atteindre le placenta. Le placenta est une interface chimique, une sorte de glande endocrine provisoire à partir de laquelle le message SOUFRE va être communiqué au corps de la maman.
    Ce SOUFRE « acide » va réagir avec tous les métaux alcalins de l’organisme de la maman : en premier le CALCIUM (élément qui oxygène le placenta), ensuite SODIUM, POTASSIUM…
    En agissant sur le Calcium, le Manganèse va être stimulé (il active les surrénales et toutes les réactions hormonales), c’est à ce moment là (naturellement) que e déclenche naturellement la production d’ocytocine par l’organisme de la maman…
    C’est le message SOUFRE du bébé qui déclenche la modification du métabolisme osseux qui permet au bassin de s’ouvrir légèrement… Sans ce message SOUFRE du bébé, le bassin aura du mal à s’ouvrir…
    En résumé Ocytocine, césarienne, accouchement provoqué sans attendre le message soufre de l’enfant à naître condamne ce dernier à des problème de peau (allergies, eczéma, psoriasis…etc..) des problèmes Calcium genre os, diabète, retard mentaux (le Calcium oxygène le cerveau)… et dans le pire des cas l’AUTISME quand le message SOUFRE n’a pas eu lieu du tout… L’enfant n’a pas choisi de naître… Il n’a pas donner son accord et avant qu’il le donne la communication sera COUPÉE….
    Faites passer ce message…
    Pour l’Aluminium, ne tournez pas vos phobies contre un élément chimique stipulé, mais contre la forme chimique employée dans les vaccins…
    Il ne faut pas confondre hydroxyde d’Aluminium et Aluminium, comme il ne faut pas confondre dioxine de SOUFRE et SOUFRE.
    Il est avéré scientifiquement que l’hydroxyde d’Aluminium utilisé dans les vaccins provoque la myofasciite à macrophage, simplement parce que l’hydroxyde d’Aluminium se substitue dans certains cas au Calcium cellulaire… En raccourci il prend la place du Calcium dans les cellules. L’invasion commence par un membre (qui est rapidement condamné) puis elle s’étend à tout le corps… Un de mes amis « Chirurgien dentiste » en a été victime, dans son métier la VACCINATION est obligatoire pour exercer…
    Par contre l’aluminium de votre casserole ou de votre feuille d’emballage est inoffensif car PUR… Il est cependant réactif avec le calcium, vous pouvez faire l’expérience en glissant un morceau de feuille d’aluminium entre vos dents… une légère sensation »électrique » se produit… Il se produit la même avec une feuille de magnésium qui est aussi un métal dont il conviendrait de se méfier… On découvrira bientôt qu’il se substitue aussi au Calcium mais d’une autre façon et sur du plus long terme…
    Enfin pour conclure, à titre d’information complémentaire sachez que l’institut Pasteur avait développé des vaccins qui employait du Phosphate de Calcium comme vecteur de pénétration (rôle pour lequel on emploie de l’hydroxyde d’aluminium). Ces vaccins ne causaient aucun problème de santé. Lorsque l’Institut Pasteur a été privatisé, racheté par un Grand Groupe pharmaceutique, on a supprimer le phosphate de Calcium pour le remplacer par de l’hydroxyde d’aluminium… 2 scandales pour le prix d’un !
    Pour contrôler vos peurs je vous invite à bien vous informer…
    http://ab-litho-veritas.blogspot.fr/2012/11/boucs-emissaires-sante-et-peurs.html
    Prenez soin de vous et de vos enfants….
    Cœurdialement
    Philippe Perrot Minnot
    Enseignant de la Chimie Naturelle

    • Cher Philippe, encore une goutte dans la mare de la surmédicalisation! Quand on se rappellera que la grossesse et la naissance sont des événements naturels et non des actes entièrement pollués par la médecine officielle, on aura une chance de mieux protéger nos enfants. Merci pour toutes ces précisions, qui ont de plus l’avantage de réhabiliter la feuille d’alu ménager!
      Quoi qu’il en soit, lorsque le mal est fait…c’est pas tout du tout cuit, il y a du travail pour faire passer le message et rendre leur équilibre aux enfants qui souffrent.
      Bien aromatiquement,
      Cécile

  • Coucou Cécile et merci pour tes actus intéressantes ! J’ai fait une cure de 21 jours de charbon actif végétal que j’ai trouvé chez Naturalia à Paris (c’est un detox pour entre autre les métaux lourds…) cela m’a fait beaucoup de bien, qu’en penses tu ? bises, Magali

    • Magali, il est toujours bon de faire une cure de charbon actif, mais ça ne traite que la sphère gastro-intestinale, or, les métaux lourds sont logés dans les tissus adipeux du cerveau et des nerfs. Donc, rien à voir…Mais toujours bon à prendre!
      Bises,
      C.

  • Fabuleux ton article, Cécile !
    Mieux vaut prévenir que guérir … je me demande juste : quand les parents se mobiliseront-ils individuellement et collectivement pour :
    – refuser les vaccins délirants que les pédiatres prescrivent à tour de bras pour écouler les stocks de l’industrie pharmaceutique, en toute légalité organisée ?
    – soutenir les parents qui revendiquent un droit français pour le droit et la liberté de protéger leur enfant de la vaccination délirante en France.

  • Bonjour Cécile,
    Il existe fort heureusement en France des médecins
    qui trouvent un « compromis » pour que le vaccin
    apparaisse sur le dossier de l’élève qui rentre en
    maternelle (car c’est obligatoire) sans que celui-ci
    ne soit vraiment vacciné!
    J’ai eu la preuve dans mon propre corps que tous les
    vaccins que j’avais subis depuis l’enfance avaient été
    enkystés, mon corps n’a jamais été capable de les assimiler!

    • Merci pour le bon plan Hannah! Un de plus à ajouter à tout ce que les parents peuvent faire pour passer entre les gouttes…

  • Bonjour Cécile,

    Mon commentaire va te sembler extrême, mais je me demande comment une femme pourrait être au courant de tout cela et désirer aujourd’hui avoir des enfants. Il me semble qu’il y a trop d’embûches, trop de risques pour se lancer dans cette aventure. Heureusement que je n’ai jamais voulu d’enfants, car je n’aurais jamais été en mesure de courir tous les risques reliés à l’environnement et au mode de vie actuel en plus de l’hérédité. Je trouve que c’est ingérable.

    Bonne chance à toutes celles qui composent avec tous ces problèmes et toutes ces embûches, car elles ne peuvent pas aller vivre sur une autre planète…

    Amicalement,

    Sco!

    • Ma chère Sco!, tu oublies deux ou trois facteurs :
      1. la plupart ignorent ce que risquent les gamins d’aujourd’hui
      2. Les hormones, les hormones…
      3. et puis, tout le monde ne fait pas ses enfants exprès..moi la première!
      Bises,
      C.

  • Comment on peut faire (et est-il possible de le faire encore?) pour détoxiquer nos enfants si nous les avons déjà vacciné (DTP, Hepatite B…)???
    Je stress!! Si quelqu’un peut me donner des conseilles…
    Merci!
    B.

  • En fait, il existe des suppléments chelateurs qui permettent de transporter les métaux lourds hors des tissus adipeux. Je vais écrire quelque chose sur le sujet bientot

    • Merci Cecile de votre si vite réponse!
      Mais si on pourrait les transporter hors des tissus adipeux rien ne pourrait être fait si ils ont déjà atteint le cerveau ou autres organes? Je suis très intéressée par cette argument.
      Barbara

  • Barb, le cerveau c’est un gros morceau de gras! Quand je parle de tissus adipeux, je parle de cerveau et de terminaisons nerveuses. le métaux lourds ne s’accrochent qu’au gras.

    • Excusez moi mon ignorance!
      J’attends avec impatience votre prochaine message sur les suppléments chelateurs!
      A bientôt

  • pain caused

    Mercure et aluminium : la toxicité des enfants d’aujourd’hui

  • bonjour

    J’attends également votre prochaine message sur les suppléments chelateurs. pour bientot ?
    merci

Leave a Comment

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.




Top