Il est de plus en plus difficile de faire les bons choix préventifs en terme de maladies chroniques et en particulier le cancer si on écoute tout ce qui se dit ou lit dans les médias.

 

 

 

Cela fait des dizaines et des dizaines d’années qu’on nous rabat les oreilles avec des histoires de cholestérol, de graisse, d’oeuf, et autres ingrédients tabous pour finalement reconnaître que le plus important est de ne pas s’intoxiquer avec des produits transformés et toutes les saloperies quel industrie alimentaire utilise dans la production de masse.

Aujourd’hui on se pose la question : viande ou pas viande?
Je vais vous dire une chose :  on ne pose pas bien la question.
La vraie question c’est : viande industrielle ou viande fermière?

Pareil pour les oeufs, pareil pour le lait, pareil pour vos produits de soin, pareil pour vos anti-inflammatoires, pareil pour vos antibiotiques!

On ne vous dit jamais qu’en fait vous avez le choix, ce choix que l’on oublie de vous donner.

Alors évidemment quand l’OMS nous dit “ si vous mangez de la viande rouge vous allez avoir un cancer”, posez vous la bonne question : “ de quelle viande rouge s’agit il?”

C’est ce que j’explique à ceux qui viennent me voir avec des maladies chroniques et auto-immunes et qui ne comprennent pas ce qui leur arrive puisque “ils font tous bien” c’est-à-dire ils sont ou végétariens ou crudistes.

J’ai déjà réalisé une vidéo dans laquelle je racontes l’expérience de ce médecin vegan qui a du se mettre à manger de la viande pour se guérir de ses deux maladies auto-immunes.

Je suis très tentée d’en faire une autre qui montrerait combien manger végétarien n’est pas synonyme automatiquement de manger propre ou sain. On peut manger végétarien et ne quasiment pas toucher aux légumes frais ou à des aliments de valeur et propres.

Retenez une chose :

Manger propre et sain dépend de la propreté et de la qualité nutritionnel de vos aliments qu’ils soient végétaux ou animale.

C’est tout.
Bref,  vous avez autant de chance de développer un cancer sans manger de viande qu’en en mangeant, tout dépend de quelle viande il s’agit.

Ce qui me révolte c’est que l’OMS fasse peur à tout le monde en racontant que si vous mangez de la viande rouge vous allez devenir cancéreux, c’est à dire principalement développer un cancer du colon et que c’est démontré scientifiquement.

Mais il faut apprendre à lire entre les lignes : quelle est le comportement habituel d’une personne qui aime la viande et en consomme souvent?

C’est quelqu’un qui va aussi avoir un penchant pour l’alcool, éventuellement la cigarette, et qui ne va pas, par inclinaison, manger des kilos de légumes en dehors des patates.

Ces personnes-là sont souvent de grandes consommatrices de médicaments contre les brûlures d’estomac, la constipation et les effets du stress.

À mon avis ce ne sont pas les plus éduqués en matière de nutrition.

Mais qu’en est-il de la personne qui choisi soigneusement ses ingrédients, c’est à dire qu’il va se contenter d’une petite portion d’une viande irréprochable en terme d’élevage c’est à dire dépourvue des cochonneries antibiotique et hormonale qu’on trouve dans ce qui vous est proposé la plupart du temps, celle qui n’ accompagne pas son steak d’un gratin dauphinois mais d’une salade soigneusement pensée en terme d’apport nutritionnel et de fraîcheur et surtout qui ne touche pas un médicament.

C’est peut-être un peu caricatural, mais c’est très proche la vérité qui est au final bien loin des généralisation de l’OMS. La personne très carnivore sur laquelle l’OMS s’est basée pour faire aboutir son étude conserverait ses chances de développer un cancer colo-rectale même en cessant de consommer de la viande rouge : tout simplement parce que cesser de consommer de la viande ne signifie pas “s’éduquer et comprendre” ce qui fait qu’on tombe malade, qu’on s’intoxique, et comment s’en protéger avec les ingrédients adéquats.

Ce qu’il faut que vous compreniez c’est qu’aujourd’hui je passe plus de temps à rééduquer des personnes qui se sont jetés à corps perdu dans une alimentation majoritairement végétarienne qui inclut beaucoup trop de céréale et de sucre et surtout qui ne les nourris pas assez. C’est le type d’alimentation qui produits le plus de candidose et donc de maladies chroniques.

Quoi qu’il en soit nous avons tous des besoins différents et nous avons tous besoin de cohérence.

Ici la cohérence veut  que si on fait attention à ce qu’on mange il faut que ce soit en terme de qualité et qu’à côté de cela nous n’ayons qu’un but principal : nous protéger de la toxicité que notre société actuelle nous met sur un plateau, viandes rouges ou pas viande rouge.
Je vous rappelle quand même que malgré l’énorme pétition qui dénoncent l’empoisonnement par Statines cautionné par l’État, absolument rien n’a changé tout simplement parce que vos maladies sont un marcher bien trop juteux pour que l’on cherche vraiment à vous en protéger.

Si on cherchait vraiment à se protéger du cancer, l’alcool et la cigarette aurait été interdit depuis longtemps.

Inutile de vous rappeler quel est le principal bénéficiaire des taxes prélevé sur ses produits. Si l’on considère le discours et les choix du gouvernement français, je pense être la seule à se soucier de cohérence sur ce sujet…

 

CADEAU ! Recevez gratuitement des livres de recettes à faire vous même en vous inscrivant à la newsletter du Club!

There was an issue loading your timed LeadBox™. Please check plugin settings.
There was an issue loading your exit LeadBox™. Please check plugin settings.