Ma formule magique pour oublier mes déséquilibres hormonaux

Ah, les déséquilibres de nos hormones! Nous les femmes y avons droit toute notre vie.

J’en parlai hier avec des américaines qui étaient venues m’écouter justement leur donner un cours sur le sujet…Nous sommes vraiment toutes concernées, que nous soyons comme moi en pré-ménopause ou pas.

Même si nous n’avons pas de maladies formellement déclarées ou identifiées, nous subissons toute notre vie de multiples variations hormonales, de plus, souvent à notre insu.

Oui, je dis à notre insu parce que dans de nombreux cas, nous ignorons que nous pourrions facilement nous éviter tout un tas de déséquilibres pour peu qu’on prenne la peine d’équilibrer nos hormones.

C’est vrai, qui peut se vanter de ne jamais subir au moins un de ces symptomes: ballonnements, fatigue, irritabilité, chute des cheveux, palpitations, sautes d’humeur, problèmes de sucre dans le sang, troubles de la concentration, stérilité

Et bien sachez que meme si vous pouvez agir ponctuellement pour vous en débarasser, vous pouvez surtout vous assurer que vous équilibrez vos hormones.

Nous sommes des femmes…et une des raisons pour lesquelles les hommes ont tant de mal à nous comprendre, médecins inclus, c’est à cause de nos ……variations hormonales.

Et ça n’est pas peu dire quand on se rappelle combien les hormones ont d’effets profonds sur votre santé mentale, physique et émotionnelle, dans le contrôle de votre appétit, de votre poids et de votre humeur etc…

Théoriquement, vos glandes endocrines produisent la quantité précise de chaque hormone nécessaire à divers processus de votre corps, mais les déséquilibres hormonaux deviennent de plus en plus courants aujourd’hui, entre le stress, l’alimentation et la quantité industrielle d’additifs dont on est bombardées. Et puis, si certaines hormones diminuent avec l’âge, certaines personnes le subissent plus ou moins bien.

J’ai déjà écrit pas mal de choses au sujet de l’équilibre hormonal, et je vous donne ici les grandes lignes de ce qu’il vaut mieux inclure à vos habitudes de vie pour vous faciliter l’équilibre. Plus loin, je vous donne ma formule magique…

 

  1. Consommer suffisamment de protéines déclenche la production d’hormones qui suppriment l’appétit et vous aident à vous sentir rassasié. Visez un minimum de 20 à 30 grammes de protéines par repas.

 

  1. Les exercices de musculation, d’aérobic, de marche ou d’autres formes d’activité physique peuvent modifier les niveaux d’hormones de manière à réduire le risque de maladie et à protéger la masse musculaire au cours du processus de vieillissement.

 

  1. Il a été démontré que les régimes riches en sucre et en glucides raffinés provoquaient à long terme une résistance à l’insuline. Éviter ces aliments et réduire l’apport global en glucides peut réduire les niveaux d’insuline et augmenter la sensibilité à l’insuline (et on veut être sensible à l’insuline…).

 

  1. Avoir des habitudes de réduction du stress tels que la méditation, le rire, le yoga, les massages et écouter de la musique apaisante peut aider à normaliser vos niveaux de cortisol, une hormone du stress qui a vraiment un bel impact dans nos déséquilibres hormonaux.

 

  1. Avoir le réflex d’utiliser des graisses naturelles saines dans votre alimentation et éviter les graisses trans malsaines peut aider à réduire la résistance à l’insuline et à stimuler la production d’hormones qui aident à contrôler l’appétit. D’ailleurs à ce sujet, l’huile de soja fait du mal à la thyroide alors que l’huile de coco l’aide à bien fonctionner. Un bon conseil : mettez vous à l’huile de coco vierge et non raffinée.

 

  1. Consommer trop ou trop peu de calories peut entraîner des déséquilibres hormonaux. Et c’est exactement ce qui arrive à la femme qui, autour de 40 ans, commence à stocker des estrogènes autour des hanches en vue de sa prochaine ménopause. Ces estrogènes s’installent dans nos tissus adipeux. Juste « là ». Et s’acharner à retrouver sa ligne de jeune fille en mangeant moins, et moins calorique, peut vous faire glisser vers tous les symptomes dont je vous parle en début d’article. Donc, si vous comptez les calories, limitez les dégâts en vous efforçant de manger au moins 1 200 calories par jour.

 

  1. Le thé vert a été associé à une sensibilité accrue à l’insuline et à une diminution du taux d’insuline chez les personnes en surpoids, obèses ou atteintes de diabète. Donc, un bon conseil : virez le café-sucré-crémé du matin pour un bon Sensha…et continuez toute la journée.

 

  1. Les acides gras oméga-3 à longue chaîne peuvent aider à réduire le cortisol et l’épinéphrine, augmenter la sensibilité à l’insuline et diminuer les niveaux d’insuline chez les personnes obèses et résistant à l’insuline. Vous allez dire que cette résistance à l’insuline est une obsession chez moi…et vous auriez raison. Tout en découle. Depuis vos variations d’humeur jusqu’à votre niveau énergétique et votre poids…alors mangez des sardines à l’huile d’olive ! Du saumon sauvage, des graines de lin, de l’huile de chanvre…

 

  1. Il a été démontré que le sommeil insuffisant ou de mauvaise qualité réduisait les hormones de satiété, augmentait les hormones de la faim et du stress, réduisait les hormones de croissance et augmentait la résistance à l’insuline. Alors commencez par finir de manger à au moins 20h pour donner une chance à votre horloge circadienne de vous offrir une bonne nuit de sommeil…(je vous en dis plus dans l’Equilibre anti-douleur).

 

  1. La consommation de boissons sucrées (soda, jus de fruits) a toujours été associée à des taux d’insuline et à une résistance à l’insuline plus élevés chez les adultes et les enfants en surpoids et obèses. Alors mettez vous à l’eau gazeuse au citron ou au jus de canneberge pur (ça soutiendra votre thyroide), et prenez l’habitude de commencer vos repas avec un beau verre de jus de légumes maison.

 

  1. Une belle dose de fibres dans vos repas participe à une amélioration de la sensibilité à l’insuline et aux hormones contrôlant la faim et la prise alimentaire. Cela ne veut pas dire que vous devez vous jeter sur des paquets de céréales riches en fibres…mais plutôt que vous devez augmenter votre consommation de légumes cuits à la vapeur ou rapidement sautés…

 

  1. Les œufs sont extrêmement nutritifs et peuvent aider à réduire la résistance à l’insuline, à supprimer votre appétit et à vous sentir rassasié. Le hic, c’est qu’on y est très facilement réactives…j’ai été une accro aux œufs qui a dû s’en passer pendant 3 mois pour remettre à l’heure mon immunité. Depuis, j’en mange en m’imposant des fenêtres d’une semaine sans, régulièrement. Une bonne habitude à avoir lorsqu’un aliment fait partie de vos chouchous..

Voilà…c’était la base, que tout le monde connait (ou devrait connaitre).

Maintenant…quelques trucs de la part d’une femme qui passe son temps à réparer les autres femmes.

Il y a deux choses qu’une femme devrait toujours avoir sous la main pour équilibrer ses hormones et ne plus avoir à s’en soucier :

L’huile essentielle de géranium et une plante, la Turnera aphrodisiaca (Damiana pour les intimes), que l’on trouve en huiles essentielles, en gélule et en teinture mère.

 

Je vous explique tout dans l’Essentiel de l’Equilibre (mon manuel d’aromathérapie holistique que vous trouverez ici) :

  • Damiana est diurétique, régulateur menstruel, régulateur de l’hypophyse.

Indiquée pour réguler le fonctionnement hormonal en cas de :

Règles irrégulières, symptômes de ménopause et préménopause (crises de larme,

anxiété, suées, problèmes digestifs), symptômes prémenstruaux, hypo-thyroidie, frigidité.

Indiquée pour réguler les déséquilibres du système nerveux :

Clarifie les idées, soulage de l’épuisement nerveux, de la dépression, de l’apathie

mentale, de la perte d’appétit, de la fatigue chronique, de l’anxiété, du stress chronique.

 

  • Géranium équilibre, remonte le moral, dépression, anxiété, stress, baby blues, épuisement émotionnel, sautes d’humeur

Elle est Antidépressante, anti-inflammatoire, antiseptique, antifongique, analgésique, déodorante, hémostatique, régulatrice hormonale, antihémorragique, anti-infectieuse, antibactérienne, antivirale, cicatrisante, diurétique, hépato-stimulante, régulatrice menstruelle.

Indiquée pour soulager les fonctions génito- reproductives en cas de : Fibromes, dysménorrhée, rétention d’eau, cystite, engorgement des seins, règles irrégulières, douleurs prémenstruelles, hémorroïdes, grossesse.

Indiquée pour traiter la peau en cas de : bouton de fièvre, acné, hématomes, peau sèche ou grasse, peau congestionnée, dermatite, infection fongique, eczéma, poux, piqûre de moustique, cellulite, plaies, cicatrisation des suites d’une chirurgie plastique

Est-il encore besoin que je vous explique pourquoi ces deux plantes vont changer votre vie?

Donc, pratiquement, Damiana est trouvable en Europe sous forme de gélules sur Anastore.com et sous forme d’huile essentielle, ainsi que geranium (pelargonium asperum, ou graveolens), chez Huies-et-sens.com.

La meilleure façon d’en profiter? Tout simplement dans votre crème de jour (avec d’autres huiles de votre choix…)

Exemple : dans un pot de 50 ml de crème la plus naturelle possible, vous pouvez ajouter 10 gouttes d’HE de geranium, 10 gouttes d’HE de damiana, et une dizaine de gouttes d’un petit assortiment qui fait toujours du bien, comme du patchouli, de l’encens, de l’orange et du jasmin.

Que vous utilisiez cette crème le matin ou le soir, vous agissez sur votre équilibre hormonal sans y penser. Automatiquement.

Et vous vous rendez compte que vous au moins gardez le moral, avez une libido au beau fixe et gardez une énergie que les femmes de votre âge ont perdu depuis longtemps.

Bien sur, si vous avez des problèmes avérés du genre hypothyroidie, vous aurez besoin de vous prendre en main différemment, mais vous ne pourrez que profiter de ce type de crème qui, je vous le rappelle, agit sur l’hypophyse, la reine des glandes. C’est toujours bon à prendre et n’interfère avec aucun traitement.

Vous n’avez plus qu’à essayer !

Malgré tout, si tout coince dans votre vie de femme, il y a moyen de tout refaire marcher comme sur des roulettes, grâce à un programme coaché sur 6 semaines que j’ai mis au point juste pour les femmes, peu importe leur âge. C’est Santé Intime. 

Que ce soit pour vous ou pour votre entourage directe, cela pourrait être la solution que vous n’avez jamais eu jusqu’à présent…Je vous en parle un peu plus dans cette vidéo : 

6 thoughts on “Ma formule magique pour oublier mes déséquilibres hormonaux”

  1. Chère Cécile, merci infiniment pour vos conseils. Il est vrai qu’en tant que femme nous subissons nos hormones. J’ai accouché il y a 2 mois et j Allaite. Pourriez-vous indiquer svp si les 2 HE peuvent être utilisées en cas d allaitement ?
    Les autres femmes (et leurs maris !) et moi vous remercions de prendre soin de nous,

    1. Chère Luana,
      Oui, ces deux huiles peuvent être utilisées sans problèmes durant l’allaitement.
      J’espère que vous allez allaiter longtemps…et il serait trop dommage que vous ne profitiez pas des huiles essentielles juste parce que vous n’être pas sure de vous!
      Offrez-vous aromaPro mini…au moins vous n’aurez plus d’hésitation et vous saurez aussi comment faire profiter votre bébé des bienfaits des huiles…
      AromaPro mini est là :https://cecileellert.com/pdv-aromapro-mini

      1. bonjour Cécile , je vien vers vous pour mon soucis hypothyroidie Hachimoto .. j’ai Arrêter L-thyroxine depuis 4 mois ,j’e fait de nombreux jus légume, fruit ,graine germer ect
        j’ai commander le jus NONI qui me tarde de recevoir. Dans l’e,semble je me sens mieux. SAUF la prise de sang qui montre une hausse de la glande Thyroide. elle été a 3 avec le médicament ,la je suis a 5 .CA N’est pas encore grave.. QUE me conseilliez vous en huile supplémentaire que celle citée dans vos conseille ..

  2. bonjour Cécile , je vien vers vous pour mon soucis hypothyroidie Hachimoto .. j’ai Arrêter L-thyroxine depuis 4 mois ,j’e fait de nombreux jus légume, fruit ,graine germer ect
    j’ai commander le jus NONI qui me tarde de recevoir. Dans l’e,semble je me sens mieux. SAUF la prise de sang qui montre une hausse de la glande Thyroide. elle été a 3 avec le médicament ,la je suis a 5 .CA N’est pas encore grave.. QUE me conseilliez vous en huile supplémentaire que celle citée dans vos conseille ..

  3. Cecile Ellert

    Bonjour,
    Ecoutez…si vous faites de l’auto-immunité, vous devez vous donner du temps. Et je ne peux pas vous donner de façon aléatoire de conseils sur ce sujet qui demande une très grande précision…il est des cas qui réclament qu’on fasse du sur mesure et je ne fais pas cela dans les commentaires sous mes articles, désolée…

  4. Je ne connais pas trop les huiles essentielles mais ça me semble beaucoup 10 gouttes de chaque non ?
    peut on les prendre aussi par voie orale ?
    dans quelles proportions svp ?
    merci

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *