Ceci n’est pas un article comme les autres.

C’est en quelque sorte une lettre ouverte à ceux qui m’écrivent tous les jours en me demandant de les aider à se défaire des conséquences de leur prise de médicaments.

Ces lignes sont pour vous, pour vous montrer que certaines personnes ont le courage de parler, de dénoncer pourquoi vous en êtes là.  

J’ai partagé il y a quelques jours cette vidéo sur facebook, et comme elle est en anglais, j’avais indiqué que j’allais la traduire en Français pour que tout le monde en profite. 

Vous avez votre part de responsabilité dans votre état de santé : celle de croire que quelqu’un d’autre que vous est capable de vraiment vous guérir et de surcroit, avec des produits chimiques et toxiques.

C’est quelque chose qu’on vous a entrainé à croire pour vous faire prendre des médicaments aveuglément. Une magnifique manipulation orchestrée que certains se sont décidés à dénoncer, peut être pour soulager leur conscience.

C’est le cas du Dr John Rengen Rirapen, ancien cadre chez Eli Lily, qui a travaillé 35 ans pour l’industrie pharmaceutique.

Dans cette vidéo, il dévoile les méthodes qu’emploie cette industrie pour augmenter ses profits et combien elle profite de l’approche symptomatique des maladie auquel tout le monde à recours aujourd’hui pour se soigner, je dirais plutôt, pour garantir qu’on prendra des médicaments toute notre vie.

 

 

Je vous donne ici la traduction en français. Voici ce que le Dr John Rengen Rirapen nous explique.

« L’industrie pharmaceutique ne fait rien d’autre qu’annihiler la population de notre monde.

Pourquoi ?

Pour l’argent.

Ils ne se soucient pas de vos vies.

Ils ne se soucient que de leur portefeuille.

Mes mains sont aussi sales que les leurs.

Cette industrie m’a donné un bon travail : j’ai commencé en tant que vendeur. Puis j’ai progressé pour devenir directeur d’une branche suédoise, l’affiliée d’une des plus grosses et plus dangereuses corporations pharmaceutiques du monde : Eli Lily. J’en ai fait partie.

J’ai fait beaucoup de mauvaises choses. Ils m’ont licencié. J’ai commencé ma propre compagnie.

Des gens sont morts parce qu’ils ont pris les médicaments qui ont été légalisés après que j’ai soudoyé le gouvernement Suèdois à légaliser le Prozac. La Suède est le pays le plus pur, le plus transparent, celui qui donne le prix Nobel de médecine. Ce qui a été validé en Suède a beaucoup de valeur.

L’industrie pharmaceutique est la plus puissante du monde. Elle dort dans le même lit que le gouvernement. Elle utilise la corruption pour obtenir les licences dont elle a besoin.

La corruption implique l’argent, et c’est une industrie qui a beaucoup d’argent. C’est comme ça qu’elle fait des bénéfices.

Elle tue plus que n’importe quoi dans le monde.

Bien sur, on a besoin de certaines choses issues de cette industrie (anesthésiques, matériel chirurgical), mais la majorité, c’est bon pour la poubelle.

Elle ne cherche pas à guérir les maladies que vous pouvez avoir.

Ce qui l’intéresse, c’est de vous voir tous tomber malades et de vous donner des traitements symptomatiques.

Elle veut des diabétiques, des cardiaques, des parkinsons, des arthrites rhumatoïdes, des arthroses, parce que ça vous laisse vivre longtemps, avec beaucoup de médicaments à prendre, pour le restant de vos jours.

La presse travaille avec l’industrie pharmaceutique, comme le gouvernement.

Elle utilise les médias pour implanter son sale travail, sur vous.

Ne buvez pas les paroles de votre médecin. Aujourd’hui, les médecins ne savent pas grand chose, et ils ne s’intéressent pas tant que ça aux patients.

Ils pensent à combien ils vont être payés.

L’industrie pharmaceutique règne parce qu’elle achète les médecins.

Elle les attrape dès l’école de médecine, paie leurs études.

Toutes les informations que les médecins obtiennent provient de l’industrie pharmaceutique. Je le sais parce que lorsque j’étais vendeur, on me disait : « ne parle jamais des effets secondaires. »

On parle de FAB : Features, advantages, benefits.

En français : caractéristiques, avantages, bénéfices.

Je sais aussi qu’ils cachent les effets secondaires dangereux parce que j’étais en charge d’une étude clinique pour Prozac.

Les docteurs sont venus dans mon bureau pour voir les essais organisés dans une clinique de Stockholm.

Dès la première semaine, deux des patients ont tenté de se suicider.

C’est un effet secondaire majeur de cette catégorie de médicaments.

La loi n’oblige pas l’industrie pharmaceutique de divulguer ce genre d’information.

Avez-vous déjà entendu parler de TDAH (troubles de l’attention et de l’hyperactivité) ?

Personne ne sait vraiment ce que c’est.

Comme on ne peut pas prouver que c’est une maladie, on appelle cela « troubles ».

Comment peut on mesurer la sérotonine dans le cerveau d’un enfant ?

Les psychiatres sont des fous.

Tous les ans, ils s’assoient dans une pièce et préparent ce qu’ils appellent « la bible », le DSM (l’annuaire des maladies mentales).

Ils en rajoutent tous les ans. »

Voilà. Bien que je sache déjà tout cela, entendre quelqu’un le dire me donne la chair de poule et me dresse les cheveux sur la tête.

A titre d’illustration, j’ai une autre petite histoire récente : mon webmaster est Indien. Il vit près de Bombay.

Sa femme a accouché il y a quelques semaines et je me suis bien entendue intéressée à sa santé.

J’ai alors appris combien elle avait du mal à allaiter, combien ses seins la faisaient souffrir ! J’ai aussi appris qu’elle avait subi une césarienne.

Pourquoi une césarienne ?

Parce que là-bas, c’est plus économique que la naissance naturelle. Pourquoi attendre le bon vouloir du bébé quand on peut programmer une opération majeure ? C’est plus lucratif et surtout, évite d’être à la disposition de la parturiente en plein milieu de la nuit…

Lorsque cette pauvre maman a joint son médecin pour lui demander des conseils qui pourraient soulager ses seins, on lui a répondu: ne vous embêtez pas avec l’allaitement, donnez lui du lait en poudre !

Certains abus donnent la nausée. Mais ce genre de situation ne se produit pas exclusivement dans les pays en voie de développement !

Le nombre de césariennes inutiles augmente en France aussi…

Ce que je voudrais vous faire passer c’est qu’il y a des campagnes médiatiques qui vous rappellent de bien suivre vos ordonnances, de consulter votre médecin. Peut être pense-t-on que les problèmes croissants chez les patients proviennent du fait qu’ils suivent mal leurs ordonnances ?

Qu’ils lisent n’importe quoi sur l’internet et ne sont pas capables de prendre soin d’eux?

Et pourtant, vous êtes si nombreux à bien suivre, à la lettre, ce que le médecin vous prescrit.

Une étude menée ici, aux Etats Unis, montre que 270 personnes par jour meurent d’avoir suivi leur ordonnance à la lettre. Cela fait 10 000 personnes.

Seulement à cause des effets secondaires. D’autres milliers, meurent d’erreurs dans les prescriptions, d’autres milliers meurent à cause de leurs propres erreurs de prises!

Cela fait beaucoup de milliers de morts par médicaments. Et c’est sans compter ceux qui prennent des médicaments sans se les faire prescrire. Mais est-ce suffisamment dénoncé?

J’espère que dans le « pays de la liberté d’expression », on aura bientôt la preuve qu’on peut aussi dénoncer ce genre abus, comme le fait le Dr Rengen Virapen et bien d’autres à la télévision américaine.

There was an issue loading your timed LeadBox™. Please check plugin settings.
There was an issue loading your exit LeadBox™. Please check plugin settings.