Entrez votre mot clé dans la case de recherche pour trouver les articles qui en parlent

Les trois livres qui ont changé ma vie

L’équilibre physique et émotionnel tient parfois à peu de choses. Parfois, à un changement d’orientation, à une idée, à une ligne dans un livre. Trois livres ont changé ma vie…petit à petit. Reflexions qui peuvent vous être utiles…

Lorsque l’on parle de “changer de vie”, pour moi cela a une signification particulière : l’accès au bonheur, ou plutôt, ce qui nous apprend le Bonheur, ce qui nous en donne le mode d’emploi.

Il faut parfois peu de choses pour ressentir le plaisir intense du Bonheur, mais encore faut-il y être prédisposé. Certaines personnes ne voient leur verre qu’à moitié vide et se sentent complètement démunies face à la vie.

J’ai appris très jeune qu’on était responsables de notre capacité au bonheur, même si physiologiquement, notre activité hormonale et notre absorption minérale y sont pour beaucoup. C’est un sujet qui a aussi changé ma vie, puisque c’est le fondement de ma profession, mais aucun livre « changeur de vie »n’y est rattaché particulièrement en ce qui me concerne…pourtant, certains ont servi de confirmation à ma conviction personnelle, et c’est de ceux-ci dont je voudrais vous parler : il s’agit du  « Voyageur sans bagages » de Jean Anouilh, de  « Zen, graine de sagesse » de la révérende Shundo Aoyama et d’un livre récent, « Intuitions», de David O’Hare et Jean Marie Phild.

Ce sont les trois livres que j’emmènerais sur une ile déserte, parce que même si ils ont changé ma vie, ils continuent à me faire du bien à chaque fois que je les ouvre, peu importe la page. Mais n’est-ce pas là le propre d’un livre qui change la vie ?

Je disais plus haut qu’à mon sens un livre qui change la vie est un livre qui rend plus heureux, qui répond à un écho intime, qui élève notre énergie.

Pour ceux qui l’ont lu, cela peut sembler étrange de la part d’un livre comme Le voyageur sans bagages. Et pourtant…ce livre est un message d’espoir pour ceux qui ont eu plusieurs vies, pour ceux qui comme moi ont changé de pays plusieurs fois ou qui ont tout recommencé à zéro, avec de nouvelles valeurs.

Tout le monde ne peut pas, comme le héro, profiter d’un choc émotionnel pour quitter une peau et en retrouver une autre, plus humaine,  puis s’offrir le luxe de retrouver sa famille d’origine tout en conservant l’option de ne pas la reconnaître puis d’en choisir une comme on se choisi un amoureux ! Et pourtant…

Qui n’en a pas rêvé ? Et si c’était possible ? Quelle est notre part de contrôle dans la vie des gens qui nous entourent ?  Quelle place a la force de l’amour dans notre capacité à changer notre vie ? Et si nous avions beaucoup plus de force et de pouvoir que ce que nous nous octroyons ?

Evidemment, Anouilh a prit un beau raccourcit pour donner vie à une fantaisie d’homme insatisfait par la cruauté humaine. Il a ignoré les règles du Karma…ces règles qui nous font choisir notre famille par souci de nous acquitter de nos rétributions karmiques dans cette vie ci…celle dans laquelle nous devons nous efforcer de trouver le bonheur. Notre famille, avec ses bons et ses mauvais cotés, n’est qu’un outil essentiel à la transformation de notre état de vie.

Plus elle nous offre de difficultés, plus nous devrions l’en remercier car c’est en réparant les problèmes que l’ont apprend, que l’on change, que l’on se donne des chances d’exprimer notre reconnaissance pour ce que l’on a appris.

Une vie trop lisse, facile et sans contrainte n’est pas forcément génératrice de bonheur…le bonheur vient avec la résolution des difficultés et l’appréciation des petites choses de la vie…

C’est ce que le voyageur sans bagage a compris, et c’est aussi le sujet du livre de la révérande Shudo Aoyama, « Zen,  Graine de sagesse ».

Ce livre ouvre vos yeux sur ce qu’ils ne savent plus voir, vos oreilles sur ce qu’elles n’entendent plus, votre esprit sur ce qu’il ne distingue pas : il n’y a pas de terme français pour l’awareness…mais c’est ce dont il s’agit.

La prise de conscience de l’essentiel, ce qui était invisible aux yeux du petit prince de Saint Exupéry, mais visible par le cœur. On en revient toujours à l’amour, mais peut être pas dans sa forme populaire et tangible : on accède ici à une autre dimension, par la sagesse du Zen et grâce à ses métaphores aussi.

Un poème nous donne un exemple :

« Pour des yeux seulement pressés d’apercevoir le but,

La douceur du vagabondage ne peut être appréciée.

Les forêts et les fleuves,

Et tout ce magnifique spectacle

Qui nous attend tout au long du chemin

Leur restent hermétiquement clos. »

Chaque page nous ramène à l’essentiel : trouver le bonheur dans cette vie.

Il s’agit aussi de réapprendre à écouter sa voix intérieure. C’est le sujet de mon troisième livre : Intuitions.

Ce livre là est un complément, je dirais une explication de tous les phénomènes que j’ai pu expérimenter lors de mes heures de méditations bouddhiques, à savoir la régulation de mon système nerveux central et la prise de conscience de ce que je ne parvenais pas à voir dans un état de stress.

Ce livre est la version scientifique de ce qui est recherché lorsque l’on pratique une forme de spiritualité : entendre sa voix intérieure, développer une confiance dans la vie, se sentir guidé. Ici il n’est pas question de s’en remettre à une entité universelle toute puissante mais bien de développer nos capacité subconscientes, notre écoute, le déchiffrage des signaux qui nous entourent, par des exercices physiques mesurés et mesurables, quotidiens.

Un entrainement, au même titre qu’une pratique méditative, mais dirigée et comprise scientifiquement. Une nouvelle façon de développer ses intuitions et de révéler des dons sous employés, voir ignorés mais tellement utiles.

Après la prise de conscience et le souhait de transformer les aspects de la vie qui participent à notre bonheur, après la découverte de ce qui la rend si précieuse, découvrir les outils dont nous disposons pour décrypter les messages de notre subconscient et de notre environnement n’a pas de prix.

Pour ceux qui ont besoin d’une aide au bonheur.

Cet article participe à l’évènement inter-blogueurs “Les 3 livres qui ont changé ma vie” organisé par le blog Des Livres Pour Changer de Vie. Si vous avez aimé cet article, je vous remercie de cliquer sur ce lien : j’ai aimé cet article !
<iframe

Tags: , , , ,

Related posts

4 comments

  • Bonjour,
    Je suis très sensible à l’article sur les trois livres qui ont changé votre vie.
    Que j’en sois l’un des auteurs m’émeut et me charge d’une lourde mais plaisante responsabilité.
    Nous avons tous des livres fondateurs qui posent des bases pour une renaissance et des livres frondeurs qui remettent en questions les certitudes que nous avions.
    Je vous remercie, du fond du cœur d’avoir partagé cet article, vous avez au moins un lecteur qui a été vraiment très touché.
    Avec amitié,
    David O’Hare

  • […] numéro 35 : Les trois livres qui ont changé ma vie, par Cécile Ellert du blog Club équilibre […]

Leave a Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.




Et si vous vous donniez les moyens de prendre le pouvoir sur votre santé? Demandez-le moi ici et je vous envoie un livre dont c'est justement le sujet...

New Graphic
Top