Connaissez vous la différence entre un hydrolat et une huile essentielle ?

Peut être ne savez-vous pas ce qu’est un hydrolat ?hydrolat

Et bien, comme son nom l’indique, un hydrolat est surtout, de l’eau.

Mais pas n’importe quelle eau : une eau aromatique.

D’où vient cette eau ?

Et bien sachez que pour extraire l’huile essentielle d’une plante on procède en général par distillation. C’est à dire que l’ont met cette plante en contact avec de la vapeur d’eau qui va en extraire l’huile essentielle.

L’eau qui a permis cette extraction, devient l’hydrolat. distillation

C’est ce qui permet à une eau de distillation de rose ou de fleur d’oranger de contenir une grande variété de composants aromatiques.

Ces hydrolats sont très doux sur la peau, parfaits en brumisation pour rafraîchir la peau et la nettoyer, apaiser, cicatriser des plaies qu’il ne faut pas toucher, calmer les démangeaisons d’un eczéma sans avoir à y toucher, désodoriser une plaie ou une chambre de malade sans risquer d’y faire entrer des produits toxiques.

Ils sont particulièrement bien venus pour soigner les personnes très malades (cancer), les personnes âgées et les bébés à la peau très fragile, et je vais vous en parler.

Mais d’abord, sachez que vous pouvez les consommer !

Les hydrolats dans votre cuisine

On peut les boire !

Oui, les hydrolats ne sont que de l’eau distillée (dotée d’un peu plus de molécules aromatiques). Alors ils peuvent être bus, comme l’eau de rose pour stimuler l’appétit, mais entrent aussi dans de nombreuses préparations à manger, et à boire.

Mais attention ! Les hydrolats n’ont pas toujours le gout et l’odeur de l’huile essentielle dont ils proviennent…et en boire n’est pas anodin…vous ne vous ferez pas de mal, mais n’oubliez pas qu’ils contiennent des principes actifs et qu’ils agiront sur votre organisme (le genièvre est très diurétique, la menthe est sédative, la camomille active la digestion…).

Quelques uns sont particulièrement faciles à utiliser en cuisine 

  • La rose
  • Le jasmin
  • Le géranium
  • Le néroli
  • Le romarinrose
  • La mélisse
  • La cannelle
  • La menthe poivrée
  • Le genièvre
  • La citronnelle
  • Et la camomille.

L’important est de ne pas les cuire mais de les ajouter à une préparation qu’on va faire prendre en gelée par exemple, dans une compote, à un sirop, sur une salade de fruits, dans une vinaigrette.

Mais que ces recettes ne vous éloignent pas de ce qu’il faut vraiment retenir sur les hydrolats : leurs pouvoirs thérapeutiques.

Les hydrolats dans les soins des personnes qui souffrent : quand la puissance des huiles essentielles se fait plus douce

 

C’est un sujet un peu moins glamour que la cuisine, mais j’ai découvert de nombreuses applications des hydrolats dans un cours sur les soins palliatifs et le cancer. Comme je pense que c’est un sujet qui est digne d’intérêt, je vous en livre les grands lignes concernant l’usage des hydrolats.

Il s’agit de traiter des personnes qui ont des peaux particulièrement sensibles et souvent des plaies, des démangeaisons, des irruptions.

Ces plaies sont souvent provoquées par le besoin de se gratter là où ça démange.mentha piperita

On sait à quel point le toucher peut réveiller une démangeaison : et bien une simple compresse d’hydrolat de menthe poivrée (mentha piperita) peut faire des merveilles.

Pour réparer les effets d’une séance de radiation, l’hydrolat d’arbre à thé simplement pulvérisé sur la région traitée est une bonne solution pour apaiser la peau.

Dans tous les cas de peau inflammée, un hydrolat sera toujours bien venu.

Les plus connus pour leur action anti-inflammatoire et réparatrice 

  • Géranium,
  • Lavande
  • Camomillecamomille
  • Arbre à thé
  • Romarin
  • Mélisse
  • Achillée millefeuille

Et en combinaison avec les Huiles Essentielles!

Un autre avantage des hydrolats est que l’on peut les utiliser seuls ou en combinaison avec des huiles essentielles puis pulvérisés sur la peau au lieu de réclamer une application directe.

La chimiothérapie aussi est souvent associée à des infections, surtout les infections fongiques internes et externes. Sur la peau, les infections fongiques provoquent des plaies souvent malodorantes et difficiles à faire cicatriser.

En Angleterre, l’usage des huiles essentielles en centre anti-cancer est la norme : on sait combien ces extraits botaniques sont naturellement puissants et efficaces.

L’huile essentielle qui est sans doute la plus traditionnelle dans le traitement des plaies est la camomille allemande.

Elle réduit la cicatrisation et la dermabrasion.

Mais il y a des cas où il faut agir très subtilement, avec beaucoup de précautions, et c’est là que l’hydrolat de camomille (et les autres) est très bien venu : en pulvérisation sur les plaies et les brulures, sur un pansement, en irrigation pour nettoyer, et même dans la chambre du malade pour réduire le stress et aider les tissus à se réparer.

Une autre utilisation des hydrolats sont les cataplasmes d’argile : on mouille simplement la poudre d’argile avec l’hydrolat. Les cataplasmes d’argile et d’hydrolat sont utiles pour aider à nettoyer des plaies qui ne se referment pas.

On s’assure simplement que le cataplasme ne sèche pas, et on le change jusqu’ à ce que la plaie montre des signes de propreté.

En rince bouche

Les personnes qui se font traiter par chimiothérapie souffrent fréquemment de candidose dans la bouche. Ici, les hydrolats additionnés d’huiles essentielles font merveille :

Dans 30 cl d’hydrolat de menthe poivrée, il suffit d’ajouter

  • une goutte d’HE de cannelle
  • et une autre d’arbre à thé,
  • de bien secouer et de rincer la bouche avec cette eau aromatique.

Contre les nausées

Il arrive que l’odeur des huiles essentielles soit trop forte pour une personne qui souffre de nausées.

Par contre, l’hydrolat de menthe bergamote pulvérisé sur les avant-bras, dans le cou, sur le visage, est un bon moyen de profiter sans agression des propriétés anti-nauséeuses de la menthe poivrée.

Cette utilisation de l’hydrolat dans certains cas difficiles est tout aussi valable lorsque l’on veut soulager un bébé ou un enfant.

Gardez à l’esprit que parfois, agir légèrement revient tout de même à agir, et parfois, il en faut très peu pour faire la différence en faisant du bien.

Pour en savoir plus sur les diverses façons d’utiliser les Huiles Essentielles, je vous renvoie au mode d’emploi des huiles essentielles, ici.

Vous trouverez une magnifique gamme d’hydrolats sur le site Huiles et Sens.

 

 

There was an issue loading your timed LeadBox™. Please check plugin settings.
There was an issue loading your exit LeadBox™. Please check plugin settings.