Entrez votre mot clé dans la case de recherche pour trouver les articles qui en parlent

Le Cannabis : un espoir pour limiter l’usage des médicaments toxiques.

Est-il raisonnable d’imaginer que l’on puisse un jour limiter l’usage des médicaments toxiques grâce à une plante?th

Dès que l’on met en avant la toxicité des médicaments, leur dangerosité et les alternatives qui permettent d’en limiter l’usage, on s’expose à toute la mauvaise fois du monde médical. Cependant, il arrive parfois que les faits s’imposent d’eux même.

 

L’espoir : le cannabis

Le cannabis offre une alternative connue de longue date,  mais son origine naturelle donc, son manque de rentabilité pour l’industrie pharmaceutique, n’en font pas une alternative privilégiée par de nombreux gouvernements.

Et pourtant, un certain nombre de médecins est en train de changer d’avis au sujet de l’utilité de l’usage médicinal de la marijuana.

Aux Etats-Unis, il est légal d’utiliser la marijuana médicinale dans 23 états et à l’heure ou j’écris ces lignes, 9 états envisagent d’en légaliser l’usage..

On estime qu’entre 85 et 95% des américains sont en faveur de l’utilisation médicale du cannabis et Presque 60% souhaitent une légalisation complète de la marijuana.

 

La capital mondiale du cannabisth

Israël est la capital mondiale de la recherche sur la marijuana, grâce au Dr Raphael Mechoulam qui a été le premier à investiguer les propriétés médicinales de la marijuana dans les années 60.

Aujourd’hui, Israël utilise la marijuana pour traiter

  • le cancer,
  • l’épilepsie,
  • la maladie de Parkinson,
  • le syndrome de Tourette
  • et bien d’autres déséquilibres.

 

Les Cannabinoïdes : les molécules miracle de la Marijuana

On classe les composants du cannabis dans diverses subdivisions.

Les CBD sont les cannabinoïdes les plus nombreux, présents jusqu’à 40% dans la résine de cannabis.

Les cannabinoïdes produisent des effets biologiques parce que, tout comme les opiacés qui interagissent avec les récepteurs d’opioïdes, les cannabinoïdes interagissent avec des récepteurs spécifiques localisés dans les membranes des cellules.

Les propriétés thérapeutiques et psychoactives de la marijuana se produisent lorsque les cannabinoïdes activent leurs récepteurs, et les effets dépendent des régions du corps et du cerveau dans lesquels ils agissent.

Votre corps produit ses propres cannabinoïdes, similaires à ceux trouvés dans la marijuana mais en bien plus faibles quantités.

Ces endocannabinoïdes semblent fonctionner de façon similaire aux neuro-transmetteurs que sont la dopamine et la sérotonine.

Les récepteurs cannabinoïdes se trouvent sur les membranes des cellules partout dans notre corps. En fait, les scientifiques pensent qu’ils représentent le système de récepteur le plus étendu.

Deux types de récepteurs ont été identifiés :

  • Le CB1 est un récepteur Cannabinoïde présent partout dans le cerveau, le coeur, les poumons, les reins, le foie, le pancréas et d’autres parties du corps.
  • Le CB2 est un récepteur Cannabinoïde principalement présent dans le système immunitaire.

Le fait que notre corps est équipé de récepteurs de cannabinoïdes, clé de tant de fonctions biologiques, est la raison pour laquelle il y a tant de potentiel dans l’usage médical du cannabis.

  • Les CBD sont potentiellement les cannabinoïdes les plus puissants et bénéfiques, en particulier pour réguler une immunité incontrôlable, ce qui est le cas avec les maladies auto-immunes. Les CBD ont aussi des propriétés anti-psychotiques sans pour autant vous donner les symptômes habituels de la consommation de cannabis en tant que drogue récréative.

La réponse des patients atteints de cancer est très encourageante.

Non seulement le cannabis soulage des effets secondaires de la chimiothérapie (douleur, nausée, insomnie) mais cela semble être une forme de chimiothérapie naturelle.

Au cours des dernières années, des douzaines d’études sur la marijuana ont montré son efficacité sur divers cancers, inclus

  • le cancer du cerveau,
  • du sein,
  • de la prostate,
  • des poumons,
  • de la thyroïde,
  • du colon,
  • de l’hypophyse,
  • de la peau
  • et du sang.

Tout simplement parce que le cannabis coupe l’approvisionnement en sang des cellules cancéreuses, ce qui déclenche leur “suicide” sans toucher les cellules saines.

 

La solution cannabis : une réelle possibilité?th

En plus du cancer, on a trouvé une efficacité du cannabis contre une longue liste de maladies : la recherche est limitée, mais elle progresse.

Si le climat politique le favorise, cette approche sera enfin généralisée et plus largement disponible.

 

 En attendant que le cannabis soit disponible, vous avez des moyens de limiter votre consommation de médicaments.

Vous pouvez déjà éliminer une des principales sources de douleur dans l’organisme : la surpopulation de candida.

Et vous avez la puissance des huiles essentielles à votre disposition

 

Tags: , , ,

Related posts

Méthode Yuen en France

  Info incontournable pour les praticiens à la qui souhaitent se démarquer des autres!...

Untitled

  La notion de base que l’on a communément de l’inflammation est qu’elle est...

One comment

  • Bonjour Cécile,

    Sous quelle forme cette plante présente elle le plus de bénéfices ?
    J’ai entendu parler de l’huile seulement

Leave a Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.




Et si vous vous donniez les moyens de prendre le pouvoir sur votre santé? Demandez-le moi ici et je vous envoie un livre dont c'est justement le sujet...

New Graphic
Top