Entrez votre mot clé dans la case de recherche pour trouver les articles qui en parlent

L’aromathérapie de la gastroentérite

Personne n’aime tomber malade, mais c’est tout particulièrement le cas lorsqu’il y a une épidémie de grippe intestinale ou gastro-entérite : entre la fièvre, les douleurs, les nausées, le mal de tête, les frissons, la diarrhée et la résignation d’en avoir pour plusieurs jours, on s’en passerait bien volontiers.

 

Autant vous le dire tout de suite : il n’y a pas de remède miracle à la gastro.

Par contre, il existe de bons moyens de vous sentir mieux très vite et surtout, de vraiment mettre à profit cette grande cure de nettoyage interne que le corps vous impose.

 

Une détox carrabinée…

Oui, c’est une belle detox…et idéalement, vous devriez la recevoir et l’accepter comme un effort que fait votre corps pour vous débarrasser d’une belle accumulation de toxines et produits indésirables en tout genre.

Je l’ai déjà expliqué dans d’autres articles : la fièvre, les vomissements et la diarrhée ne sont que des mécanismes de détoxification, d’évacuation d’éléments indésirables.

 

... avec un virus

Et le virus allez vous me dire?

Et bien, c’est tout simple : rien n’attire plus un virus qu’un organisme sale et producteur de mucus (encore un véhicule à toxines).

Or, en dehors des voies respiratoires, quel est l’autre grand fabricant de mucus? Votre système digestif.

Les virus qui provoquent la gastro vont donc s’attaquer au mucus de votre système digestif et déclencher tous les mécanismes connus par votre corps pour les en déloger. D’où vomissements, diarrhée et fièvre.

Au bout du compte, si vous laissez faire le cours de la maladie, vous en avez pour un à 10 jours de souffrances…

Par contre, vous pouvez considérablement réduire (et même prévenir) tout cela.

 

Les conseils classiques anti-gastro et toujours bons à prendre

compote

 

  1. Les fluides.

Si votre estomac garde ce que vous buvez, profitez-en et buvez le plus possible.

Allez-y doucement, par mini gorgées, voire en suçant un glaçon à l’eau citronnée.

  • Buvez du bouillon de poulet maison (dégraissé) pour faciliter la détox et remplacer vos électrolytes,
  • du thé à la menthe ou au gingembre pas trop chaud (pour les nausées),
  • sinon, contentez-vous d’eau à température ambiante.

Ce que vous ne devez pas boire du tout : tout ce qui contient de la caféine freine l’hydratation, donc, pas de café, thé noir fort et chocolat.

Pas de produits laitiers, ni de jus de fruits (surtout pas d’orange) et encore moins d’alcool.

Ce qui vous aidera le plus : 60 ml de jus de noni Tahitien toutes les heures, suivis d’eau. C’est la garantie que vous soutiendrez votre organisme dans tous ses efforts de détox et qu’en même temps vous aurez les nutriments nécessaires à votre récupération

 

2. Ce que vous pouvez manger carottes

Le moins possible ! D’où l’intérêt de profiter du jus de noni…un véritable aliment liquide qui vous évitera de découvrir que votre estomac n’est pas encore capable de garder du solide.

A un moment, votre appétit reviendra tout doucement. Dans ce cas, ne vous jetez pas sur un vrai repas ! Allez-y tout doucement, avec :

  • Du jus de carotte maison, à température ambiante
  • Des carottes ou des courgettes cuites à la vapeur et écrasées
  • Du riz blanc nature
  • De la banane cuite à la vapeur ou écrasée
  • De la compote non sucrée
  • Des crackers de riz ou du riz soufflé nature

Tous ces aliments sont très faciles à digérer, donnent de l’énergie et vous donnent quelques nutriments perdus.

 

Ce qu’il ne faut surtout pas manger :

Pas de gras, pas de produits laitiers (ni beurre, yaourt, lait, fromage), pas de viande, pas de fibres et pas d’épices.

 

 

Les conseils moins classiques qui vont faire toute la différence

pack-equilibre

 

 

Que ce soit pour soulager les nausées, la diarrhée et la fièvre, l’aromathérapie va faire toute la différence ici.

C’est le moment de profiter de l’efficacité de mon mélange spécial voyage, avec seulement trois huiles essentielles : la menthe poivrée, la cannelle et la lavande aspic.

Vous allez comprendre pourquoi ça fonctionne.

 

Voici quelques unes des propriétés générales de ces huiles.

  • Menthe poivrée (mentha piperita) : antalgique majeur, anti-inflammatoire, anesthésiant, bactéricide, viricide, fongicide, anti-vomitif.aspic

Douleurs : migraines, maux de tete, chocs physiques, douleurs musculaires et articulaires, lumbago, contusions, zona

Digestif: grippes intestinales, nausées vomissements, mal des transports, ulcère à l’estomac, insuffisance pancréatique.

  • Lavande aspic (lavandula latifolia) : analgésique, anti-inflammatoire, régénérant puissant de la peau, viricide, bactéricide pour staphylocoque doré, fongicide, cicatrisant, mucolytique.

Grippe, sinusite, rhinite, bronchite, angines, trachéite,

  • Cannelle (cinnamomum verum) : antivirale, antifongique, antiparasitaire, anti-inflammatoire, antiseptique, anesthésiante, fluidifiante

Prévention de la tourista, grippe intestinale, diarrhées, dysenterie, entérocolite infectieuses et spasmodique, fièvre typhoïde, amibiase, entérotoxémie, infections et fièvres tropicales, parasitose, infections uro-génitales, bronchite, infections des voies respiratoires.

 

Donc, si ces trois huiles séparées peuvent soulager tout cela, il n’est pas difficile de comprendre combien une gastroentérite ne résistera pas à leur synergie.

 

  • La mixture magique d’huiles essentielles pour application en massage local : deux gouttes de chaque huile (menthe, cannelle, lavande aspic) dans une cuil à soupe d’huile de base.

A cette base,  rajoute une ou deux gouttes de cannelle parce que nous avons affaire à une gastroentérite.

 

Application

  • Ce mélange est une dilution pour adulte,  à masser sur le ventre, si possible les pieds et les avant-bras, plusieurs fois par jour.
  • Pour un enfant de plus de trois ans, doublez la dose d’huile de base.
  • Pour un bébé, n’utilisez qu’une goutte d’HE de néroli et une goutte d’HE de lavande aspic diluées dans une cuil à café d’huile de base.

 

  • La touche supplémentaire anti-nausées : en plus des huiles, ne négligez pas le pouvoir des points !photo bracelets

Ayez toujours à portée de main des bracelets d’acupression pour presser sur le 6 maitre cœur à trois doigts au dessus de la pliure interne du poignet.

Et bien sur, si vous préférez éviter de tomber malade, le mieux est encore de vous protéger tous les jours avec des huiles essentielles anti-virales qui soutiennent l’immunité.

Vous avez déjà expérimenté le pouvoir des huiles essentielles sur une infections virale? Partagez votre expérience ici.

CADEAU ! Recevez gratuitement des tas de recettes équilibrantes en vous inscrivant à la newsletter du Club!

Tags: , ,

Related posts

Méthode Yuen en France

  Info incontournable pour les praticiens à la qui souhaitent se démarquer des autres!...

Leave a Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.




Et si vous vous donniez les moyens de prendre le pouvoir sur votre santé? Demandez-le moi ici et je vous envoie un livre dont c'est justement le sujet...

New Graphic
Top