La peur de l’échec, la peur du rejet, la peur de l’abandon, la peur de ne pas être suffisant vous freinent dans vos ambitions, vos réalisations, votre vie...

Vivez-vous aussi la peur de la maladie, la peur d’être la victime d’un problème sournois qui s’infiltre dans votre vie et qui en fait un cauchemard parce que toute votre famille a vécu la même chose?

Et si vous changiez la donne? Si vous vous entrainiez à produire les bonnes substances, celles qui vous font voir la vie sous un autre angle?

 

Faites un peu de chimie

Lorsque vous vivez dans la joie, l’amour, la gratitude, vous profitez de dopamine (le plaisir), d’oxytocine (l’attachement aux autres), de vasopressine (qui vous rend plus attirant aux yeux des autres) et d’hormone de croissance, votre fontaine de jouvence personnelle.

Or, lorsque vous vivez dans la peur vous ne profiter de rien de tout cela, au point que cela va interférer avec votre immunité.

Le stress que vous subissez lorsque vous vivez dans la peur fait intervenir des hormones qui suppriment votre immunité.

C’est ce qu’on donne à ceux qui doivent recevoir un organe : on supprime leur immunité pour que leur corps ne rejette pas l’organe. Pareil si vous avez une maladie auto-immune.

Mais sans immunité ni hormone de croissance, c’est la maladie qui vous guête.

Et oui, parce que toutes les maladies sont à 90 ou 100% des cas le résultat de notre façon de répondre aux événements de la vie, et donc, le résultat de ce que le cerveau va faire circuler dans le sang et qui décidera du sort de nos cellules.

Donc, vous l’avez compris, il faut à tout pris faire disparaitre la peur de votre vie…D’autant qu’elle n’a pas qu’un impact sur notre santé, mais aussi sur la façon dont nous la vivons, cette vie.

C’est ce que je tente d’enseigner aux personnes qui me demandent de les aider…d’autant que j’ai eu la chance de bénéficier des enseignements d’un spécialiste en la matière : Tony Robbins.

Bien qu’il explique à tout le monde que la peur est plus destructive que positive, et donc, à remplacer par l’amour et la gratitude, il propose aussi des moyens d’utiliser la peur de façon positive, de nous aider à briser la frustration pour finalement réaliser ce que nous désirons dans la vie.

Voici ce qu’il suggère de faire pour transformer la peur en votre principale source de motivation.

Dans votre esprit vous n’avez pas d’autres choix que de réussir, parce que si atteindre vos but est une obligation absolue, alors rien d’autre n’a d’importance. Des sacrifices, pas d’excuses.

Vous ferez tout ce qui est en votre pouvoir pour y arriver.

C’est de cette façon que certaines personnes, celles qui ont le mieux réussi, on utilisé la peur comme un levier dans leur vie. Au lieu de la ravaler et d’éliminer les rêves de leur vie, ils savent que la véritable peur est le prix qu’ils paieront si ils ne consacrent pas à leurs buts et à leurs visions toute l’énergie et tout le focus dont ils sont capables. Ils savent que la véritable peur est de vivre une vie de résignation qui rend impossible ce qu’ils désirent vraiment.

Comment atteindre cette attitude mentale et cette perspective?

Comment vivez-vous une vie dans laquelle la peur devient une alliée et non pas une ennemie?

Déterminez si vos buts sont incontournables.

Demandez vous ce que cela va vous couter si vous ne dépassez pas votre peur. C’est ce qui va vous faire découvrir si le fait de réaliser un but particulier est une obligation ou juste une éventualité. Pas évident? Alors imaginez vous à 80 ans, près la fin de votre vie. You êtes dans votre fauteuil à bascule en train de passer votre vie en revue. Quels sont vos regrets? Qu’auriez vous aimé changer? y a-t-il de la tristesse, des regrets? Et si….

Reconnaissez vos excuses.éléphant

Il est facile de poussez les espoirs, désirs, rêves, de coté. On se fabrique des excuses. Pas le temps, pas les ressources. La famille. Trop occupé. Et on se cache derrière des tas de bonnes raisons qui nous rassurent, qui nous sécurisent, mais qui ne nous permettent pas d’évoluer, de quitter la case départ. Plus vous serez capable de reconnaitre distinguer les excuses que vous vous fabriquez, plus vous serez capable de vous en débarrasser.

Adoptez un état d’esprit de croissance.

Les personnes qui abandonnent leurs rêves parce qu’ils pensent qu’ils sont hors de portée sont ceux qui laissent tomber avant d’avoir essayé. Les personnes qui réussissent leur vie entretiennent un esprit de croissance. Ils ne voient pas leurs capacités comme étant fixes, mais plutôt flexibles. Et lorsqu’ils se retrouvent face à une difficultés, ils essayent encore plus. Ils adoptent une nouvelle stratégie, ils continuent à chercher une solution.

La douleur offre une introspection de valeur.

Les expériences les plus douloureuses peuvent vous aider à réellement raffiner l’image de ce que vous désirez et de ce que vous ne voulez pas dans la vie. Les ratages, les déceptions, les points morts…on peut tous les utiliser en tant que moyens de valeur pour faire le tri et se dire : ça n’a pas marché. Cela ne me convenait pas.

C’est ce que le corps utilise pour vous parler, lorsque vous fabriquez un cancer par exemple. Lorsque ça vous arrive, vous devez vous demander ce que vous avez fait faux. Mais aussi, qu’est-ce qui est finallement bon pour vous?

Alors, qu’est-ce qui me convient vraiment?

Souvenez vous que nous sommes programmés pour nous adapter. Alors adoptez cette force et utilisez chaque expérience comme étant un outils qui vous aidera à apprendre encore plus sur vous même et sur ce que vous voulez vraiment, dans la vie.

Sachez que l’échec est inévitable.

Vous ferez des erreurs, des ratages, c’est inévitable. Cela fait partie du processus.Même en matière de santé…lorsque plus rien de semble vous convenir, il reste toujours ce que vous n’aviez pas encore essayé et qui va faire la différence!

Toutes les personnes qui ont réussi vous le diront! Les échecs apportent des sources d’inspiration et vous permettent de corriger la trajectoire que vous preniez pour aborder un problème.

La prise en compte de l’échec est un moyen de vous rapprocher du succès.

Aucun professeur n’est aussi efficace à vous faire comprendre une erreur que la morsure de l’échec. Et aucune leçon de résilience n’a le pouvoir de la brulure du rejet. Mais si vous utilisez ces expériences pour ajuster votre stratégie et votre approche la prochaine fois, alors vous aurez un avantage que personne d’autre que vous n’aura.

En début de page je vous parlais de remplacer la peur et l’anxiété par la joie et la gratitude? Vous allez me dire que c’est plus facile à dire qu’à faire…

Vous avez raison. Il vaut mieux avoir le mode d’emploi.

Passer de la peur à la gratitude quotidienne (antidote à l’anxiété), c’est pas tout cuit, et ça demande un peu d’entrainement.

C’est ce que je vous explique dans le Mode d’emploi anti-stress : il ne se contente pas de vous aider à gérer votre stress : vous apprenez des moyens simples et efficaces de gérer vos émotions et faire apparaitre plus de joie dans votre vie et ce, peu importe les événements!th

Avec ce mode d’emploi anti-stress  vous apprenez des moyens de vous connecter positivement à votre paix intérieure et faites apparaitre plus de joie dans votre vie. Donc, moins de peur. Garanti.

 

 

 

 

 

Rejoignez les plus de 15 000 personnes qui ont la vie plus belle grâce à l’info lettre du club toutes les semaines! Cliquez ici pour recevoir trois livres qui vous aideront à tout apprendre sur le sujet.

There was an issue loading your timed LeadBox™. Please check plugin settings.
There was an issue loading your exit LeadBox™. Please check plugin settings.