Entrez votre mot clé dans la case de recherche pour trouver les articles qui en parlent

La constipation et ses complications

Faites vous suffisamment attention à la santé de votre ventre? Connaissez vous les effets secondaires de la constipation chronique et les vrais outils à votre disposition?

 

La constipation? C’est des selles dures et difficiles à passer, moins de deux fois par jour.

La constipation temporaire peut être le résultat d’écarts alimentaires temporaires, de changements subis d’alimentation, de mauvais choix…mais la constipation chronique est souvent héréditaire, signe de nombreux déséquilibres émotionnels.

Mais surtout, qu’elle soit chronique ou longue durée, la constipation est le tremplin vers des déséquilibres bien plus sérieux et compliqués à traiter et qui font intervenir la toxicité interne.

Aujourd’hui, la majorité des maladies ont pour origine la toxicité. La constipation longue durée est la meilleure façon de laisser les toxines s’accumuler dans l’organisme et devenir la cause de

  • Diverticulite, maladies de reins, déséquilibres de la thyroide, cancer colorectal, colite et la majorité des maladies dégénératives.

Les selles sont le résultat de la digestion, et entre votre bouche et le rectum, il y a le passage dans l’intestin grêle et le colon. C’est là que les nutriments sont extraits du bol alimentaire vers le sang, pour ne laisser que les déchets que le corps ne peut pas utiliser dans les intestins.

Un certain nombre de facteurs peuvent affecter la mobilité du bol alimentaire et la capacité d’extraction des nutriments par la muqueuse intestinale.

La qualité de ce voyage dans les intestins est ce qui va déterminer si vous devenez constipé ou pas.

Parmi ces facteurs il y a :

  • Le déséquilibre entre les bonnes et les mauvaises bactéries dans les intestins, ou dysbiose, provoqué par une flore intestinale en souffrance.

 

  • La prise de certains médicaments (antidépresseurs, opiacés, anti-acides, hypotenseurs, diurétiques, Fer en supplément)

 

  • L’utilisation régulière de laxative

 

  • Déshydratation

 

  • Une déficience en magnésium

 

  • Les résistances à l’urgence d’aller aux toilettes

 

Si vous êtes enceinte, ou après un accouchement, il est cependant normal d’avoir un ralentissement du transit. Mais c’est là qu’il faut être vigilante et ne pas laisser cette période s’éterniser.

Dans tous les cas, peu importe d’où elle vient, la constipation ne doit pas être prise à la légère.

Pour certains elle n’est même pas considérée comme un problème. Il arrive souvent que les personnes dont je m’occupe ne mentionnent même pas ce problème. Ne savent pas que s’en est un.

Vous devez savoir que votre colon est capable de contenir plusieurs kilos de matières, mais plus les matières restent à l’intérieur, plus elles fabriquent une pellicule graisseuse et imperméable collée sur la muqueuse. Ces matières deviennent source de toxicité, une accumulation de substances non désirées qui participent à l’endommagement de la muqueuse intestinale.

Mais surtout, parce que le colon et les organes reproducteurs féminins sont physiquement proches, la pression produite par une grande quantité de matières contenues dans le colon peuvent entrainer un prolapse rectal dans le vagin. Cela peut empêcher votre vessie de se vider complètement, et peut provoquer un reflux d’urine dans les reins. Une belle source d’infection des reins…

Oui, les problèmes de ventre, ont un impact sur la santé des reins, ce qui a un impact sur la santé du cœur.

Selon des études récentes, les personnes constipées chroniques ont 13% plus de risques de développer une maladie des reins que ceux qui ne sont pas constipés.

On sait qu’il y a un lien entre le ventre et les émotions, le ventre et l’immunité, le ventre et les infections fongiques. Et bien on peut rajouter les maladies des reins, les maladies de cœur et la santé du cerveau à la liste. Et c’est bien plus grave.

C’est dire combien il est important de faire ce qu’il faut pour prévenir et surtout, ne pas rester constipé.

 

Travailler sur la constipation réclame un peu de technique…et je vous l’explique ici.

Mais pour ce qui est de la prévenir, vous pouvez commencer par surveiller ce que vous mangez et buvez.

Les aliments à éviter ne sont pas difficiles à lister : tout ce qui est artificiel et industriel. Tout ce qui ne nourri pas votre flore intestinale. Tout ce qui ne nourri pas vos cellules. Tout ce qui ne sert pas votre corps. Donc, cela concerne tout ce qui n’est pas inclus dans cette liste :

Eau et boissons chaudes comme le thé, les infusions. Il est important de « refroidir » l’excès de sécheresse interne avec de l’eau. Il faut boire suffisamment pour éclaircir les urines jusqu’à un jaune pâle.

Des légumes à feuilles vertes comme les épinards, les blettes et le chou frisé pour les fibres, le magnésium et l’eau

Les avocats pour le magnésium

Les légumes fermentés pour soutenir et alimenter votre flore intestinale, des fibres et des enzymes digestives

Du yaourt bio, de préférence maison, pour des probiotiques

Des pruneaux, pour leurs propriétés laxatives

Des radis, pour stimuler la motilité du colon

Des graines de lin pour leurs fibres

Le psyllium pour son apport en fibre

Des haricots secs pour leur apport en fibre

Le chocolat noir et le cacao pour leur magnésium

Des olives et de l’huile d’olive pour stimuler la production de bile, ce qui aide la digestion, protège la muqueuse intestinale et ramolli les selles. (par contre, faites attention à la qualité de votre huile d’olive…)

Les figues, qui stimulent la motilité du colon

Le jus de noni Tahitien , qui rééquilibre la chaleur interne, l’humidité, apporte des enzymes digestives, des probiotiques, stimule l’élimination et la détoxification.

Bien sur, vous pouvez affiner toute cette approche avec des compléments alimentaires, des huiles essentielles et un massage du ventre approprié.

Cette approche, vous la trouverez dans un mode d’emploi de régénération de vos intestins qui vous attend, ici.

 

Tags:

Related posts

Leave a Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.




Et si vous vous donniez les moyens de prendre le pouvoir sur votre santé? Demandez-le moi ici et je vous envoie un livre dont c'est justement le sujet...

New Graphic
Top