Entrez votre mot clé dans la case de recherche pour trouver les articles qui en parlent

La bonne façon (anti-cancer) de consommer des “patates”.

Depuis qu’on nous dit qu’il vaut mieux éviter le gluten et certaines céréales, on a tendance à se replier un peu sur…la patate ! Notre chère bonne vieille pomme de terre, celle sur qui on pourrait écrire tout un livre de cuisine tant il y a à faire avec.

Et puis, on sait qu’elle a aussi de bons côtés au niveau nutritionnel puisqu’elle nous donne plus de potassium que la banane, de la vitamine C et B6, sans gras et sans sel.

Mais il faut aussi se souvenir qu’une pomme de terre moyenne c’est aussi 37 grammes d’hydrates de carbone…et nous devrions nous limiter à environ 50 à 80 grammes par jour !

Bref, tout ça pour vous dire : on peut se faire du bien avec des patates…à condition de ne pas tomber dans tous les pièges que l’industrie alimentaire nous tend et qui eux, vont nous faire du mal, c’est à dire, nous faire plus facilement glisser vers le cancer.

Vous voyez peut-être où je veux en venir ? Se faire du bien au lieu de se faire du mal, avec ce qui est bon.

Je suis une horrible gourmande mais en même temps, je ne veux pas m’intoxiquer avec n’importe quoi. Or, en ce qui concerne la patate, ça va très vite si on n’y prend pas gare…je veux parler de l’intoxication et de l’endommagement des cellules.

Moi qui vit aux Etats Unis, j’en sais quelque chose : ici, si on ne se méfie pas, on tombe dans l’horreur! D’ailleurs, plus ça va, plus les Européens sont tout autant concernés, parce que parmi les pommes de terre à ne pas toucher, il y a les frites de MacDonalds.

Qui serait passé au travers ? Qui n’a pas dit « oui » quand on lui a proposé des frites avec sa salade (ou pire, son sandwich) ?

Tout le monde le sait que la frite, surtout si elle n’est pas maison, donc, produite dans les bonnes conditions d’une bonne huile, de bonnes patates et sans tous les additifs utilisés dans les fast foods, ne va pas faire du bien.

Enfonçons le couteau dans la plaie : une étude réalisée sur quasi 4500 personnes, sur 8 ans, dans le but d’évaluer les effets de l’arthrite, a permis au passage d’évaluer l’impact des pommes de terre sur la vie des « cobayes ». C’est intéressant : les chercheurs ont vu que les personnes qui consommaient des pommes de terre cuites à l’huile doublaient leurs risques de mort durant l’étude. Cela fait peur, non ?

En fait, il faut relativiser : il faut prendre en considération la nature des pommes de terre et le genre d’huile utilisée.

Je doute que durant l’étude, les cobayes aient fait l’effort de se faire des frites maison, avec des patates bio et une huile non raffinée.  Rien que là, le risque va du simple au double en terme de toxicité (c’est quelque chose que je vous explique dans l’Equilibre de l’Immunité).

Et puis il y a la cuisson : plus elle est longue et à forte température, plus elle provoque de « caramélisation » et donc de production d’acrylamide, substance dangereuse s’il en est, démontrée capable d’augmenter vos chances de développer un cancer.

 

Vous avez dit acrylamides dans les patates?

L’acrylamide, un produit dérivé de la transformation de quelque chose de mou en croustillant, est produite dès que vous faites griller des pommes de terre cuites, ou crues, et c’est aussi ce qui est produit lors de la formation de la croute du pain.

Tout l’art revient à profiter de la « caramélisation » sans subir la toxicité de la matière grasse de mauvaise qualité employée dans le procédé de cuisson.

C’est ce qui se passe lorsque vous faites du barbecue : dans quasi tous les magazines de cuisine on vous fait des suggestions de viandes et légumes à griller durant l’été. Et bien rappelez vous une chose : c’est la meilleure façon de se fabriquer des acrylamides !

 

Ne tombez pas dans le piège de la patate facile…

L’été est vraiment une saison dangereuse pour cela : je le vois autour de moi en ce moment…c’est les vacances, les enfants se jettent sur les chips, les parents sur les saucisses à griller…alors si vous y ajoutez les légumes au grill, c’est le pompon !

A titre d’information, on trouve aussi de l’acrylamide dans le café, les céréales, les crackers et les fruits secs (figues, abricots, pommes, pruneaux etc…), et l’organisation mondiale de la santé a identifié cette substance comme un moyen d’augmenter les risques de cancer.

Vous allez me dire : oui, mais tout nous précipite vers le cancer si on les écoute !

Effectivement…c’est pourquoi il est crucial de savoir ce qui est bon sans l’être, et ce qui est tout simplement bon, jusqu’au bout, histoire d’équilibrer la consommation de l’un avec celle de l’autre.

A ce titre, sachez qu’une patate cuite à la vapeur, puis refroidie, se transforme en fécule résistante, bonne pour la flore intestinale ! J’en ai fait tout un article ici.

 

Vous avez les moyens de limiter les dégâts 

Ne conservez pas les légumes farineux au frigo : ça augmente le niveau d’acrylamide qu’ils produiront à la cuisson.

Faites trempez vos pommes de terre 15 à 30 mn à l’eau avant de les mettre à rôtir, cela réduit la formation d’acrylamide.

 

La meilleure façon de consommer les pommes de terre reste en salade

Cuites à la vapeur et refroidies,

bien assaisonnées avec de bons ingrédients comme vinaigre de cidre, huile d’olive vierge,

ail écrasé ou oignon rouge émincé

un bel assortiment d’herbes fraiches hachées,

des graines pré-germées (tournesol, courge), du céleri émincé,

un peu de curcuma frais râpé et de la fleur de sel.

Au bout du compte, cette salade sera surtout verte…mais au moins, elle a tout juste, et vous aussi…

 

La patate, vous pouvez l’avoir facilement…avec la patate douce.

Oui, n’oubliez pas la patate douce. Traitez-la comme vous le feriez pour une pomme de terre, depuis la frite maison jusqu’à la salade ! Vous verrez….

Au sujet de la prévention du cancer, j’ai écrit pas mal de choses sur le sujet, dont celui-ci https://clubequilibrenaturel.com/soyez-vraiment-active-dans-la-prevention-du-cancer-du-sein/

 

 

 

 

Related posts

6 comments

  • Grand merci pour toutes ces précisions, Cécile ;~))

  • Merci pour ce nouvel article (et bien évidement tous les autres ) . Bon WE au Québec
    une fidèle lectrice

  • Toujours pertinent et efficace. Je vais faire un commentaire qui ressemblera à celui d’un robot mais c’est ce type de blog qui s’impose et qu’on revient voir.
    Il y a toujours quelque chose de nouveau aussi, des éléments impubliés parmi un corpus éventuellement connu des lecteurs.
    J’apprécie également l’absence de blabla (esprit synthétique) et le sens du “droit au but”.
    Ce sont les deux raisons essentielles pour laquelle je lis à chaque fois et répercute presque toujours à mes abonné(e)s.
    Je ne saurais que trop vous recommander cependant de ne pas prendre deux avions en moins de sept jours.
    Amitié, chère Cécile.

    • Cecile Ellert

      Cher Rémy, merci pour le compliment 🙂 Quant à l’avion….ce fut 5 en deux semaines, plus trois trains…je crois que j’ai dépassé la limite anti-casse…A mon âge, il faut commencer à faire attention, vous avez raison.

  • des patates , tous les jours, de temps en temps, pates, riz mais MES PATATES j adore,

    vive la patate lol

Leave a Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.




Et si vous vous donniez les moyens de prendre le pouvoir sur votre santé? Demandez-le moi ici et je vous envoie un livre dont c'est justement le sujet...

New Graphic
Top