Entrez votre mot clé dans la case de recherche pour trouver les articles qui en parlent

“J’ai un cancer “: 10 étapes à suivre après le diagnostique du cancer

On vous dit (avec plus ou moins de psychologie) que vous avez un cancer.

C’est sans doute un des événements les plus stressant qui puisse vous arriver, surtout si vous ignorez la réelle amplitude des options efficaces et non classiques (sans chimio, radio ou chirurgie) qui s’offrent à vous.

Quel que soit votre cancer, la source en est une forme de stress, et pour vous, à ce moment là, succomber au stress est la meilleure chose à faire pour aggraver votre cas.

En fait, il y a pas mal de choses à faire pour que votre corps bénéficie des meilleures chances de guérison. Une des étapes est de ne pas stresser lorsque vous recevez “la nouvelle”.

Que dit la recherche au sujet de cette réaction à “la nouvelle”?

Et bien, il y a presque 40 ans, le Dr R.G Hamer examinait des radios du cerveau et la situation des tumeurs de plus de 20 000 patients. Il les soumettait à un stress psychologique de causes diverses. Et bien chez tous ces patients, on remarquait des détériorations de l’ADN (qui ne va déjà pas bien quand on a un cancer).

Cela signifie que l’anxiété et la dépression que votre éprouvez lorsqu’une blouse blanche vous balance “la nouvelle”, va impacter les fonctions de votre corps au niveau génétique. Depuis, cette théorie a été confirmée par des douzaines d’études supplémentaires.

On a depuis compris beaucoup de choses : une étude Allemande publiée en 2016 a trouvé que plus de 80% des nouvelles patientes atteintes de cancer du sein manifestaient des symptômes de détresse post-traumatique à partir du moment ou on leur annoncé “la nouvelle” et le moment où on a commencé à s’occuper d’elles.

Au moins 30% des patients atteints de cancer sont diagnostiqués “dépressifs” peu après avoir reçu leur diagnostique.

Et d’après le Dr Lissa Rankin, la façon dont un médecin va annoncer la nouvelle a un impact décisif sur les chances de guérison.

Et puis…il y a ceux qui prennent pour parole divine la moindre déclaration définitive prononcé par un médecin. En fait, la littérature montre qu’un patient à qui on annonce par erreur qu’il est cuit, qu’il n’en a plus que pour deux mois à vivre, et qui a une totale confiance en son médecin, se débrouille pour mourir dans les temps, alors que l’autopsie révèle que cette mort prématurée est survenue suite à un stress et aucune raisons physiologiques.

En ce moment, ici, aux Etats Unis, un oncologue est en train de purger une peine de 40 ans de prison pour avoir annoncé des cancers et fait faire des traitements (chimio et radio) à des gens qui n’avaient en fait pas de cancer. Il n’est sans doute pas le seul, mais les autres ne sont pas identifiés.

Donc, voici ce que vous devez faire lorsque vous venez d’entendre “la sentence”  :

 

  1. Allez voir un autre professionnel de la santé (pas nécessairement un oncologue)
  2. Rappelez vous que un médecin n’a pas le choix : il est obligé de vous proposer la chimio, la radiothérapie et la chirurgie s’il ne veut pas qu’on lui retire sa license. Donc, faites attention : si vous tenez à avoir le choix, consultez quelqu’un qui ne fait pas partie de l’ordre des médecins.
  3. Il est normal de se sentir isolé quand on a un cancer : Avoir le sentiment que personne ne peut comprendre ce que vous ressentez est tout à fait normal. Même si vous êtes entouré de famille et d’amis, vous pouvez vous sentir seul, incompris, en suspend…en marge de la société. Or, ce genre de stress est un des meilleur moyen de faire chuter votre immunité et augmenter la réponse inflammatoire. Donc, une des choses à faire est peut être de vous inventer une autre maladie et de garder la vérité pour vous.
  4. Aujourd’hui, la recherche soutient clairement la connexion entre la guérison émotionnelle et le bien être physique. On appelle cela le lien corps-esprit. Donc, ne prenez pas ce lien à la légère et donnez lui toute votre attention. Le reste peut attendre. Cela signifie :
  5. Prenez du temps pour vous. Prenez un journal à feuilles blanches et couchez y vos pensées, vos sentiments. Prenez cette habitude au moins une fois par semaine.
  6. Rappelez vous que guérir du cancer naturellement ne se limite pas aux traitements et aux suppléments que vous prenez (c’est la même chose pour toutes les maladies) : vous devez impérativement identifier et travailler les émotions négatives, inutiles, destructrices qui vont automatiquement venir faire surface. (vous avez tout un mode d’emploi dans l’Equilibre des émotions douloureuses). Il est important que vous ayez des outils à votre disposition pour ne pas vous sentir démuni face à des émotions négatives.
  7. Rappelez vous que la détox physique fait remonter les émotions négatives. Il vous est particulièrement décisif de les évacuer (donc, encore une fois, combinez des outils comme l’aromathérapie et l’EFT, la méthode Tipi, pour vous aider) et un bon moyen de commencer est de vous lancer dans le programme de l‘Equilibre anti-candida, qui s’occupe de votre toxicité, inflammation, immunité, et de votre état émotionnel.
  8. Pratiquez l’acceptation : ne pas accepter la situation est un énorme stress et vous fait produire de grandes quantités de cortisol. Vous avez absolument besoin de rééquilibrer votre système nerveux central. Or, l’huile essentielle de marjolaine à coquille est l’huile de l’acceptation et un grand sédatif du système nerveux. Associez-la à l’encens d’oliban, l’huile de la transition, pour vous en masser la poitrine. Exemple : dans 10 ml d’huile de base de votre choix, faites tomber 5 gouttes d’HE de citron (stimule l’apoptose et l’immunité), 3 gouttes de marjolaine (fortement anti-stress) et 2 gouttes d’encens d’oliban (anti-anxiété et anti-cancer). Massez-vous avec la valeur d’une belle cuil à café à chaque fois, sur la poitrine, plusieurs fois par jour, aussi longtemps que vous sentez que ça vous fait du bien. Et profitez des autres protocoles que je vous donne ici. 
  9. N’hésitez pas à avoir recours à un coach à qui vous pourrez tout dire et qui veillera à vous faire correctement passer les étapes vers la guérison. Vous n’avez besoin de personne qui ne soit pas positif, respectueux de votre état, qui ne vous traite pas en ignorant incapable et qui ne vous encourage pas vers le changement. C’est votre travail de rechercher cette personne.
  10. Participez à des activités qui atténuent votre stress. Moins vous produirez d’hormones du stress (comme le cortisol) plus vous produirez d’hormones de guérison : donc, ayez recours à tout ce qui fonctionne comme l’EFT, la méditation, l’exercice léger, le rire, le contact avec la nature et surtout, le massage aromatique. Des mains bienveillantes associées à des huiles essentielles comme celles dont je vous parle dans mes divers articles sur le cancer sont incontournables.

Enfin, rappelez vous que le diagnostique du cancer n’est pas une sentence de mort. Par contre, cela peut être un des plus importants facteurs de transformation dans votre vie. Vous pouvez activement contribuer à votre guérison, de nombreuses façons (c’est l’opposé d’être un patient). Et prendre soin de votre état émotionnel est sans doute le plus important.

Rappel des outils bienveillants qui vont vous aider à avancer :

L’Equilibre des émotions douloureuses

Le mode d’emploi du stress

L’Equilibre anti-candida

Et pour une bonne détox de prévention, l’Equilibre de l’Immunité. 

Inscrivez vous au Clubequilibrenaturel et Prenez le pouvoir!

Protégez votre équilibre général et celui de vos enfants en vous informant sur l'usage holistique des huiles essentielles Laissez votre prénom et votre email pour recevoir le livre qui vous dit tout!

 

 

 

Related posts

Leave a Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.




Et si vous vous donniez les moyens de prendre le pouvoir sur votre santé? Demandez-le moi ici et je vous envoie un livre dont c'est justement le sujet...

New Graphic
Top