Entrez votre mot clé dans la case de recherche pour trouver les articles qui en parlent

HPV : les huiles essentielles vous protègent

Si l’on met un peu le nez dans les faits relatifs aux infections par papillomavirus (HPV), on se rend compte qu’à moins de ne plus toucher personne et de vivre caché dans une grotte au Tibet, on a peu de chance de s’en préserver vraiment.

A moins d’avoir des outils qui nous permettent d’agir à la fois sur la protection anti-virale et sur la bonne santé de notre immunité : les huiles essentielles.

Pour vous éclairer, voici ce que vous devez savoir sur cette infection virale.

 

Qu’est-ce qu’une infection à Papillomavirus?

C’est une infection virale, donc, un virus transmis par contact de la peau d’une personne à l’autre.
Il existe plus de 100 variétés de HPV, mais ici, nous allons surtout parler de ce qui affecte les femmes et ce qui menace leur fertilité, leur vie : les 40 variétés qui touchent le col de l’utérus, la bouche et la gorge, et qui se transmettent sexuellement.

D’après les organismes de prévention, le HPV est l’infection sexuellement transmissible la plus commune, et souvent ignorée car, notre corps fait bien les choses et se débrouille très bien tout seul pour limiter les dégâts.

Par contre, le corps ne prévoit pas de limiter les contaminations avec des partenaires variés et la re-contamination avec un seul partenaire sexuel.

Il faut savoir que la pénétration n’est pas requise pour la contamination. Un contact direct avec la peau suffit…donc, caresses et fellations suffisent. Dans des cas rares, une mère infectée peut contaminer son bébé durant l’accouchement.

Certaines vont se faire contaminer, d’autres non.

Sur certaines le virus va glisser comme sur du Teflon, sur d’autres il va s’agripper.

Vous aurez compris que tout dépend de l’état de l’immunité, bien sur.

C’est pour cela que la grande majorité des infections HPV sont gérées naturellement par l’organisme et disparaissent d’elles mêmes.

Vous pouvez avoir été contaminée sans le savoir, et guérie sans le savoir! Par contre, vous avez pu contaminer quelqu’un sans le savoir en même temps…

Cependant, pour une minorité, le virus n’est pas bien combattu et peut entrainer des problèmes sérieux : verrues génitales, verrues dans dans la gorge, cancer cervical.

Les types d’HPV qui déclenchent des verrues sont différents de ceux qui provoquent le cancer.
Ce qui signifie que ça n’est pas parce que vous avez une lésion/verrue qu’elle va dégénérer en cancer.

C’est pour cela qu’on fait des prélèvements pour voir s’il y a des cellules cancéreuses dans les lésions. C’est important parce que le cancer ne donne pas de signe particulier…

Le frottis cervical ne sert qu’à identifier les cellules anormales : il faut demander un test HPV en plus.
Si on vous trouve une des 15 souches de HPV qui mènent au cancer, pas de panique! Assurez vous simplement de faire vérifier la façon dont la lésion évolue.
Dans le doute, vous pouvez aussi vous traiter le col avec des huiles qui agissent sur ce type de virus en utilisant un tampon imbibé d’HE; comme pour le traitement des mycoses.

Cependant, les lésions cervicales qui amènent au cancer prennent souvent 10 ans ou plus pour se développer, et la majorité de ces lésions disparaissent en 2 ans, sans aller jusqu’au cancer.

C’est pour cela qu’il n’y a pas de traitement officiels: la plupart des cas de HPV disparaissent d’eux même…

Donc, à moins de vous appliquer des HE en interne, on attendra que vous ayez des choses à couper ou à bruler pour vous traiter. Mais il faut savoir que le simple fait de traiter la lésion ne suffit pas à traiter le virus!

La façon la plus simple de se protéger revient donc à limiter les partenaires sexuels et à utiliser des préservatifs.

Le vaccin Gardasil ne protège que de façon limitée et a tout de même entrainé suffisamment d’effets secondaires graves pour qu’on s’en méfie.

 

La solution : y penser à l’avance.

Pour moi, il est beaucoup plus logique de travailler en amont avec le soutien de l’immunité, avec le contrôle du stress, la détoxification, et agir en prévention ou en cas de doute avec des applications locales (tampons en interne) d’huiles essentielles et d’huiles végétales anti-virales.

Un exemple de mélange anti-viral à appliquer sur un tampon pour un contact sur le col de l’utérus, à titre préventif et curatif :

Mélangez une cuil à café de gel d’aloé avec 1 cuil à café d’huile végétale (Tamanu)HE citron
Faites y tomber :

5 gouttes d’HE de Géranium
3 gouttes d’HE de Citron
2 gouttes d’HE de Niaouli

 

Ca marche! Voici un témoignage éloquent :

je suis psychothérapeute depuis 27 ans à Montpellier en France.

Je vous ai rencontré parce que je voulais aidé une de mes patiente à sortir d’une maladie très dérangeante : le papillomavirus.

Après plusieurs opérations qui n’ont pas marché, elle a décidé de s’aider elle-même.

J’ai toujours eu confiance dans les huiles essentielles. Je me suis mise à chercher et je vous ai trouvé vous et votre site où j’ai trouvé le protocole du tampon avec les huiles essentielles.

Son médecin lui a dit que ça ne servirait à rien mais elle lui a répondu qu’elle n’allait pas rester sans rien faire.

Elle a fait le protocle pendant 8 mois et en décembre dernier, à la surprise de tout le monde, les résultats médicaux ont dit qu’elle n’avait plus le virus.

Je vous suis très reconnaissante de tout le travail que vous faites pour transmettre la relation et les bienfaits des huiles essentielles et votre méthode holistique.” Sandra

Si vous avez mon livre l’Essentiel de l’Equilibre, vous avez tout ce qu’il vous faut pour mettre au point d’autres mélanges anti-viraux qui prendront en compte vos besoins énergétiques et émotionnels. Cela s’appelle “faire du sur-mesure” et c’est tout le propos ici.

Vous avez déjà attrapé un HPV? Soyez la première à raconter votre expérience dans les commentaires ci-dessous!

Et un bon conseil : visionnez cet enregistrement d’une de mes conférences sur la santé intime des femmes. Elle devrait vous aider à mieux prendre soin de vous.

 

Related posts

Méthode Yuen en France

  Info incontournable pour les praticiens à la qui souhaitent se démarquer des autres!...

50 comments

  • Jacqueline Renteux

    Bonsoir,
    En 1987, après 8 ans de cellules displasiques, j’ai fini par faire un cancer du col de l’utérus …enlevé par simple conisation du col …sans chimio ni radiothérapie. Après frottis de contrôle, le papilloma virus (je ne sais lequel !) était toujours présent ; mais le gynécoloque ne semblait pas s’en préoccuper …moi, si. Un homéopathe m’a alors prescrit un traitement par Immunothérapie à dose infinitésimale qui m’a débarrassée du papilloma en 8 mois. Si j’avais su, je l’aurais fait et évité l’opération. Et je viens de lire dans ‘Chamignons comestibles – aliment d’avenir’ que le virus de l’herpes simplex cause aussi le cancer du col de l’utérus. Jacqueline Renteux PS Parlerez-vous un jour des nanoparticules ?

    • Chère Jacqueline,
      Merci pour ce témoignage! Vous êtes un exemple vivant de combien s’occuper de l’immunité fait toute la différence! J’espère que les autres lectrices vont en prendre de la graine!
      Concernant les nanoparticules : ça n’est pas ma spécialité….

      • Bonjour

        En ce qui concerne le tampon d huiles essentielles pour HPV combien de temps et de fois faut il l appliquer ?
        merci
        Cdlt

      • Bonjour,

        Sur mon dernier frottis du 11 mars, apparait des lésions malpighienne intra-épithéliale de bas grade.

        et sur CINTEC-Plus : résultat positif :LSIL avec critère immunocytochimique de dysplasie pouvant comporter une lésion potentiellement de haut grade.

        Suite à ce résultat, j’ai rdv le 24 avril pour une colposcopie avec biopsie.

        En attendant je vais appliquer votre préparation pendant 3 semaines.

        Puis je également prendre des gellules d’origan et de curcuma et également des champignons shiitake, et du kiwi?

        Pourriez-vous m’indiquer si cela peut-être suffisant ou si d’autres éventuels compléments pourraient m’aider?

        Merci de votre retour.

        Sylvie

    • Bonsoir

      Je souhaiterais savoir quel est le traitement par immunothérapie que vous avez eu, car je souffre du hpv depuis 6 ans
      Je vous remercie d’avance

    • christine garcia

      bonjour Jacqueline
      je viens de lire votre réponse et je suis très intéressée par le traitement que vous a prescrit votre homéopathe (par immunothérapie)
      pour se débarrasser du papillomavirus
      en vous remerciant.

    • Bonjour
      Pourriez vous communiquer sur ce traitement ?et nous dire de quoi il était composé ?
      Merci !

  • Bonjour,
    merci pour cet article. Effectivement, j’ai moi-même une lésion HPV, mais aucune idée depuis quand.
    Je n’ai pas bien compris comment appliquer ce mélange sur le col. Imbiber un tampon hygiénique (mais il me semble qu’il ne touche pas le col)? Pouvez-vous détailler? Et le laisser combien de temps?
    Je vous remercie

    • Chère Zaza, le tampon est ce qui permet de rapprocher le plus possible les huiles du col! Vous pouvez en mettre la nuit et le retirer le matin et faire ça régulièrement..

      • Désolée mais régulièrement ? C’est un peu vague. Pourriez vous être plus précise ? Ce conseil est très intéressant mais ne sert à rien si il ne permet pas d’être appliqué faute de précisions. Je pensais qu’il était déconseillé d’utiliser les HE au long cours ? Plus de 15 jours ?

  • Bonjour
    J ai moi aussi subi une conisation il y a 10ans,depuis les frottis sont normaux! Pour rire….enfin presque ,le gynécologue du moment m a explique le HPV…et à conclu son blabla par: dans les couvents il n y en a pas!!!
    Un peu de culpabilisation ça fait toujours du bien!!
    Si j avais connu les remèdes naturels …j aurai expérimenté !!
    Merci Cécile pour votre article
    Francine

  • Bonjour Cécile,
    Je rebondis sur ce forum car j’ai subi une conisation il ya 3 ans. Je vais tester ce mélange en préventif car ici en France les gynécos ne veulent pas faire le test du HPV. On enlève les lésions mais on ne sait pas si on a toujours le virus ou pas. Mais sinon j’ai deux questions à vous poser concernant d’autres types de verrues. Je n’arrive pas à vous joindre par mail et j’aurais aimé savoir ce que vous préconisez pour une verrue plantaire (enfant de 10 ans) et pour des molluscums qui ne partent pas sur ma fille de 5 ans. Elle en a aussi sur le visage.
    Merci pour votre réponse

    • Le problème avec les vérues c’est qu’elles sont virales et qu’il faut , dans ce cas ci, aussi faire un traitement de fond…donc appliquer régulièrement un traitement aromatique anti-viral. Vous pouvez essayer celui que je donne pour le HPV, il est très puissant…

  • Bonjour , j’ai acheté votre livre anti – candida et je suis votre programme depuis un mois , j’ai fait le test de la salive ce matin , et elle ne correspond à aucun des cas que vous décrivez , à savoir , ma salive reste en bloc à la surface de l’eau , sans filament qui coule , sans se disperser ;
    merci de me donner votre avis bien cordialement

    • Cecile Ellert

      C’est très bon signe ça! Vous êtes sur la bonne voie! Encore un peu et votre salive se dispersera à la surface.

  • Bonsoir Cécile
    Si lors de la biopsie on vous propose le traitement au laser ou la colonisation de l’utérus, peut t on faire ce traitement en mettant en attente d’éventuelles interventions et sur combien de mois?

  • Bonjour je viens d apprendre hier que j ai un hpv code eve 5 CIN2/3
    Je suis tombée sur mes fesses y un an mon frottis était normal… Et là… De ce que j’ai compris j’ai le cas qui ” craint le plus ” car fort possibilité d avoir des laisions précancerigenes voir cancérigènes, certe j étais fumeuse..Je cherchais à arrêter bah voilà…Même si trop tard….Je dois faire une cotisation j angoisse des résultats d analyses, mon gynécologue ne m a pas mis en confiance du tout , il est assez froid comme médecin…

    • Vous pouvez toujours virer ce médecin là et en chercher un autre! Ils sont assez nombreux sur le marché pour en choisir un bien…
      Et puis, vous pouvez aussi vous faire cautériser, mais ça n’empêche pas que le traitement anti-viral avec tampon est un bon ajout. Si vous avez l’occasion, allez sur youtube voir ma vidéo sur la santé intime des femmes…

  • bonjour, merci pour cet article et pour les témoignages vous me redonnez espoir.
    Il y a 5 ans j’ai decouvert un HPV avec CIN3 alors que j’etais enceinte de mon 1er enfant, j’ai donc subit plusieurs colposcopies et biopsie pendant ma grossesse. Apres la naissance de mon fils j’ai subit une conisation.
    tout allait bien apres sauf que aujourd’hui j’apprends que c’est de retour, je dois de nouveau passer des colposcopies pour savoir ou j’en suis.
    personne n’a jamais abordé ce type de remèdes naturels …
    pourriez me preciser si on peut utiliser une autre huile végétale que celle de Tamanu ou est ce celle la plus adaptée ?
    j’ai du mal à en trouver … merci pour votre réponse

    • ET oui Julie, les biopsies n’ont jamais éliminé le virus!
      L’huile de Tamanu s’appelle Callophyle. J’ai écrit tout un article dessus…

      • merci pour votre réponse.
        je ne le sais que trop … les chirurgiens vous font comprendre que les conisations elles par contre vous permettent de supprimer le tout pourtant le virus est toujours la …
        est ce que le fait d’avoir déjà subit une intervention et donc d’avoir le col fragile ne risque pas de me bruler un peu plus si je suis ce remede ?
        j’ai un peu peur des applications des HE sur les muqueuses à vrai dire …
        merci

  • Bonsoir,
    je voulais savoir quelle huile essentielle de géranium? car j’en ai trouvé 2 : Géranium rosat et Géranium bourbon. Laquelle est la bonne? Merci pour votre réponse.

  • Bonsoir,

    Je dois subir une conisation ce 23/09, je me posais la question si je peux utiliser des huiles essentielles si proche d’une opération?
    Et dire que j’ai toute les huiles essentielles et l’huile de callophyle , juste le gel d’aloe que je n’ai pas.

    J’aimerais tellement que ce virus disparaisse, j’ai un petit garçon de 3mois et j’aimerais tellement être présente le plus longtemps possible pour lui.

    Une dernière petite question, les huiles essentielles peuvent mal pour les muqueuses?

    Par avance, un tout grand merci pour votre réponse.

    • Annabelle, les seules huiles à ne pas utiliser sont celles qui sont riches en salicylate de méthyl (aspirine) pour ne pas trop liquéfier le sang, c’est à dire des huiles anti-douleur comme la gaulthérie couchée et le bouleau blanc.
      Donc, toutes les huiles anti-anxiété sont les bienvenues!

  • Bonjour,
    J’ai un Hpv autre que 16 et 18 depuis 2 ans, je dois faire une colposcopie en octobre, je vais essayer votre préparation dès que possible, à quelle régularité dois je l’utiliser ? Nous essayons d’avoir un bébé je voudrais mettre le plus de chance de notre côté car cela fait 2 ans et demi que nous attendons…
    Merci de votre réponse

  • Bonjour,

    J’ai le papillomavirus et une inflammation généralisée des muqueuses de l’utérus et du col depuis plus de 2 ans.
    Quelle suggestion pouvez-vous me faire en traitement interne te externe ?

    Merci beaucoup,
    Isabelle

  • Rebonjour,

    Est-ce que l’HE d’Hélichryse italienne, d’Encens et de Santal blanc peuvent entrer dans cette composition à appliquer.
    Est-ce que des lavements aux hydrolats peuvent suffire ?
    Merci,
    Isabelle

    • Isabelle, pour toutes les lésions issues d’un herpès zooster, il faut compter sur l’HE de géranium. Suivez ce que je conseille dans l’article…

  • Bonjour
    Je suis un homme, homosexuel et j’ai pour ma part depuis 1 an des condylomes anaux extra et intracanalaires qui récidivent après 2 ablations chir et un traitement de près de 2 mois avec Aldara. La 3e ablation est prévue le 28 Octobre prochain, la recidive s’étant déclarée moins de 2 semaines après la 2e intervention. Je ne vois pas pourquoi l’issue de cette 3e ablation serait différente des 2 précédentes sans aucune action de fond … quelles seraient vos préconisations ?
    Merci d’avance
    Miko

  • Bonjour madame ELLERT Cecile ,
    je viens de contracter le papillomavirus, votre conseil avec”le tampon et les huiles”
    Le traitement que vous proposez doit être utilisé combien de temps ??????
    N’est il pas mieux de changer de tampon plutôt que le garder deux semaines.??????
    Faut il le garder jour et nuit ??????
    La gynécologue vient de prescrire une crème “IMMIQUIMOD 5% et ALDARA 5 % Cr en sachet B/12(adp1) à appliquer trois fois par semaine LE SOIR et saforelle crème.
    Est il possible d ‘utiliser le tampon les autres nuits entre les jours de son traitement ??????
    merci pour votre réponse
    MARTINE

    • Chère Martine,
      Oui, oui, vous changez votre tampon bien sur! Vous ne mettez pas le même pendant 2 semaines! et oui, vous pouvez l’utiliser conjointement avec un autre traitement.

  • Bonsoir je viens de découvrir vos témoignages et les réponses .étant concernée aussi par ce papillomavirus ..J ai essayé le tampon avrc les huiles essentielles .
    Mais est ce normal de ressentir des brûlures .difficile de tenir toute la nuit avec le tampon .
    Ou est ce du à l inflammation .
    Merci d une éventuelle réponse .

    • Chantal, normalement, on en sent rien! Le géranium n’est pas sensé piquer ou bruler! Normalement, on met les gouttes d’HE au bout du tamon (avec applicateur), donc, c’est cette extrémité qui est en contact avec le col. Essayez…sur le col, ça ne brule pas.

  • Est-ce qu’il peut y avoir un lien entre la candida et l’HPV ? Merci de votre réponse

  • gauthier manon

    Bonjour Mme Ellert je suis Québécoise jai le papillomavirus HPV16 et le carcinome épidermoide personne a trouver comment me traiter je fait appel a vous car je suis tres décourager, SVP COMMENT TRAITER SE CHAMPIGNON qui va me faire mourir si je ne fait rien. jai essayer plusieurs alternative naturel car je suis également naturothérapeute et rien ne fonctionne svp attend de vos nouvelle Merci Manon Gauthier

  • Bonsoir,
    J’ai eu une conisation il y a 4 ans et depuis tout va bien. Le problème est que maintenant c’est mon compagnon qui a des verrues, il les a fait brûler plusieurs fois mais est dans une période compliquée avec un rythme très soutenu et une fatigue récurrente.
    Me question : la recette d’huiles essentielles pour les femmes à mettre sur un tampon est elle aussi efficace pour un homme étant donné que le tampon est en contact longtemps avec la muqueuse ce qui ne sera pas le cas pour un homme? Cela peut-il être intéressant de combiner avec des probiotiques?
    Merci de votre réponse précieuse
    Bien à vous
    Claire

  • Cecile Ellert

    Chère Claire, il est clair que pratiquement, c’est plus compliqué…mais techniquement, ça vaut le coup d’essayer parce que la formule fonctionne…

  • Bonjour Cécile Ellert

    J’ai une dysplasie haut grade diagnostiquée en 2013, et re diagnostiquée aujourd’hui, entre temps, je n’ai fais aucun traitement (l’évolution vers un cancer me faisait tellement peur, que je ne voulais pas l’affronter, je me disais que ça aller partir tout seul…) ce n’est pas parti, et ça à l’air d’avoir un peu empiré … je vais devoir faire la conisation.

    J’ai découvert votre site hier, j’ai tout de ssuite acheté les HE, gel et tampons. Je les fais hier soir, (avec de l’huile de tournesol, je n’ai pas encore trouver l’huile tamanu) moi qui ne met jamais de tampon… je n’ai pas eu mal, aucune brûlure, et après l’avoir enlevé au matin, j’avais une grande sensation de bien être, de douceur dans mon vagin. Moi qui avait tout le temps, la sensation qu’il sentait mauvais, là j’ai l’impression qu’il sent bon … !!

    Mon compagnon met aussi cette préparation sur son sexe, et (avec la conisation, qui semble malheureusement inévitable, selon l’avis de 2 gynécologues … j’attends un troisième avis…) nous espérons bien nous débarrasser du virus.

    Nous prenons aussi de HE de ravinsara : 2 gouttes dans une cuillère d’huile matin, midi et soir. Pouvons-nous en ajouter à la préparation sur le tampon ?

    Merci beaucoup pour cette recette que vous donnez sur votre site, j’espère que ça va me soigner, et que ça va soigné tant de femmes qui sont touchées par ce virus !! MERCI BEAUCOUP !!!!!

  • Bonjour Cécile

    Le gel d’aloe c’est bien du gel d’aloe vera ? Je ne trouve que ça ?
    D’autre part, comment appliquer la composition sur le tampon ? On le trempe dedans ? Ou on en déposé quelques gouttes et si oui combien ?
    J’ai un peu peur de l’utilisation interne des HE pour tout vous dire … mais suis très intéressée
    Merci de votre réponse
    Aurelie

  • Bonjour,

    J’ai depuis deux ans des picotements parfois demangeaisons et une inflammation au niveau de la vulve. Pas de mycose ni infection bactérienne, ma flore est normale d’apres les prelevements, mais mon frottis révèle une lésion de bas grade
    Provoquée par des hpv de haut risque non 16 non 18. Est ce que le hpv peut provoqué ces symptômes? D’apres mon médecin non! Je ne sais pas quoi penser. Qu’en penser vous? Un grand merci pour ce que vous faite.

    • Cecile Ellert

      Mon conseil? Ne pas tenir compte des examens, prélèvements etc…Profitez que vous avez des huiles essentielles : si vous avez des démangeaisons et la présence d’HPV, usez et abusez de l’HE de géranium! Allez voir mon article sur l’HPV.

  • Bonjour Cécile, merci pour votre réponse 🙂
    Je vais utiliser cette Huile essentielle. J’espère m’en debarasser je suis épuisée de cette gene chronique qui me plombe le moral.
    Certains medecins disent que le virus reste à vie dans le corps qu’une fois la personne fatiguée ou stressée (une baisse d’immunité ) le virus ressort! Un peu comme l’herpes! Mais dans votre article et dans certains d’autres sites d’informations sur le hpv il est dit que le corps élimine le virus et non juste les lesions dans la plus part des cas. Je ne sais plus quoi penser.

  • bonjoua
    ce traitement est il aussi efficace si le virus est un herpes genital ? j’ai une dysplasie du col et ai deja subi le traitement au laser
    merci

  • bonjour
    ce traitement est il aussi efficace si le virus est un herpes genital ? j’ai une dysplasie du col et ai deja subi le traitement au laser
    merci

  • Bonjour ,

    Merci pour votre conseil. L’HE de geranium fonctionne très bien pour moi ça va beaucoup mieux

  • Bonjour!

    Je voudrais savoir deux choses:

    1) Est-ce que vous conseillez d’utiliser cette méthode également pendant des règles? Ou est-ce que c’est mieux d’attendre?
    2) Est-ce que vous avez des recommandations pour les hommes? Mon compagnon n’a normalement pas des symptômes de HPV, mais de temps-en-temps après la relation sexuelle nous pouvons quand-même voir quelque rougeur sur l’extrémité de son pénis. Nous pouvons déjà essayer de faire un pansement avec le mélange des huiles essentielles que vous avez recommandé, mais je ne suis pas sûr si ce sera très confortable… Donc, peut-être vous avez entre-temps eue quelques bonnes idées pour les hommes aussi? Sinon, comme il a les symptômes que après avoir touché mon vagin (et même là, pas chaque fois), peut-être il ne va pas avoir des symptômes après que j’ai me traité..

    J’espère que vous avez de temps de me répondre.

    Remerciant en avance,

    • Chère Gertrude, je crois que vous pouvez sans problème utiliser cette approche durant les règles. En ce qui concerne votre partenaire, il m’est difficile de vous répondre…

Leave a Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.




Et si vous vous donniez les moyens de prendre le pouvoir sur votre santé? Demandez-le moi ici et je vous envoie un livre dont c'est justement le sujet...

New Graphic
Top