Je m’adresse ici surtout aux femmes, car ce sont toujours les femmes qui me parlent de leurs gonflements…

Peut être connaissez vous ce scenario?

Vous vous réveillez le matin bien plate, et vous vous couchez quasi enceinte de 6 mois…avant de dégonfler pendant la nuit.

 

Les gonflements incontrôlés : un grand classique chez les femmes

Nous les femmes, souffrons souvent de ce genre de “symptôme”, surtout après 40 ans.

C’est d’autant plus visible et accablant si nous faisions au paravent partie de ces écœurantes qui mangent tout et n’importe quoi sans prendre un gramme (et donc, sans gonfler au passage).

Donc, oui, vous êtes (nous sommes) nombreuses à nous rendre compte que petit à petit, nous nous retrouvons serrées à la taille après un déjeuner entre copines, et pire, le soir, après diner, victimes de gonflements abdominaux.

Pourquoi?ventre

Parce qu’en vieillissant nous n’échappons pas à un nouveau capital hormonal, voire une accumulation de stress, une chute d’enzymes digestives, un éventuel niveau de toxicité, la fabrication d’une candidose chronique, autant de facteurs qui perturbent la façon dont notre système digestif se comporte et au final, réagit.

Mais indépendamment de tout cela, il y a des règles à respecter, certains aliments à éviter de consommer, pour ne pas être condamnée à gonfler.

Que ce cache-t-il derrière ces fluctuations de taille et ce sentiment de prendre du ventre ?

 

Sachez reconnaitre les grandes causes de gonflements

 

 

 1.Les plats réchauffés

Il arrive souvent, par exemple au restaurant, qu’on vous réchauffe une part de quiche, un plat de lasagnes, un gratin dauphinois, un cassoulet…or, les aliments à forte teneur en amidon changent de structure moléculaire lors du réchauffage.

Le réchauffage les transforme en amidons résistants.lasagnes

Qu’est-ce-que cela signifie ?

Les amidons résistants ne sont pas digérés dans l’intestin grêle (l’intestin qui se charge de faire absorber par l’organisme les principaux nutriments extraits des aliments après avoir réduit les grosses molécules en plus petites) et arrivent alors telles quelles dans le colon qui lui n’est pas équipé pour procéder à ce type de digestion. Les bactéries qui vont alors se charger de digérer ces grosses molécules vont produire des gaz, et qui dit gaz, dit gonflements.

Le pain et les produits industriels contiennent eux aussi plus d’amidons résistant, d’où le bien être instantané ressenti lorsque l’on se met au régime sans blé ou sans gluten…

 2. Les produits sains

Non, je ne vous dirai pas que les produits sains sont dangereux pour vous, par contre, en matière de gonflements, ils sont souvent les coupables.

En fait, les aliments riches en fibres comme les céréales, les haricots secs, les lentilles, peuvent fermenter dans les intestins pour peu que l’on manque d’enzymes digestives. C’est alors tout simple d’y pallier : il suffit de prendre des enzymes digestives.

Mais je dois préciser une chose : si vous gonflez pour un oui ou un non, il y a des chances pour que vous réagissiez à certains aliments (voir sensibilités alimentaires) ou/et que vous souffriez de colon irritable (colopathie) ce qui rend votre intestin hypersensible à pas mal d’aliments et surtout, les fameuses fibres qu’on vous conseille de consommer pour préserver votre transit.

Vous pourrez supporter une figue sèche, une date ou un pruneau, mais pas deux…images

Et puis il y a le sucre caché. Le sucre des snacks sains, des barres aux céréales, des biscuits riches en fibres.

Vous savez que c’est bon pour la santé, mais vous oubliez que si vous êtes stressée et que vous avez des fluctuations hormonales, vous mijotez sans doute une magnifique candidose chronique qui détruit tranquillement votre flore intestinale.

Le sucre de vos aliments sains, même s’il est issu de miel, de fruits secs ou de jus de fruits, est le combustible idéale de votre candida, et donc, de vos gonflements (et fatigue, et sale peau, et divers problèmes d’immunité). Moins d’outils de digestion (flore, enzymes) signifie plus de fermentation et de gonflements.

 

 

3.Les régimes riches en protéines

Suivre un régime peut être la cause de gonflements, surtout si comme le régime Atkins ou Dukan il favorise les protéines.

Ces régimes sont intéressants en terme de combinaisons enzymatiques (les enzymes digestives ne se contrarient pas) et peuvent soulager un système digestif irrité, mais pour quelqu’un qui a tendance à la constipation, à moins d’y ajouter des jus de légumes (hydratant) et des grosses quantités de salades (fibres), on se condamne à la constipation et aux gonflements.

 

 4. Le stress

Encore lui. Oui, mais le stress est vraiment un facteur de risque si universel dans le déséquilibrage général de l’organisme qu’il est difficile de ne pas l’évoquer…

J’ai parlé plus haut de la colopathie et du colon irritable, or, ces causes de gonflements sont deux produits du stress. Il y a un lien clairement démontré entre le cerveau et le ventre, que l’on expérimente dès que l’anxiété se manifeste (ou le trac).

Si c’est quelque chose qui vous arrive, vous pouvez considérablement vous aider avec l’huile essentielle d’Angélique racine.

Cette grande régulatrice du système nerveux atténue l’impact du stress sur la réactivité du ventre. Visitez le mode d’emploi des huiles essentielles pour savoir comment l’utiliser.

Bien sur, il est tout autant important de s’attaquer aux causes de ce stress, de cette nervosité, de ce trac ou de cette anxiété…et d’autres huiles essentielles sont alors à considérer.

En cas de colon irritable, cette connexion est exagérée et les intestins réagiront fortement à des facteurs tels que le stress, l’alimentation, les hormones et les bactéries comme le candida.

 

 5. Les sensibilités et allergies alimentaires

S’il fallait comparer le colon irritable et les effets des allergies et des sensibilités alimentaires sur le ventre, je dirai que le colon irritable est un problème de tuyauterie, et les allergies et sensibilités un problème d’immunité (pour info, les intolérances sont un problème de chimie).

Mais les symptômes sont très similaires (c’est pourquoi je l’évoque plus haut) et on peut les identifier comme étant de l’irritabilité du colon alors qu’il s’agit d’une réaction immunitaire à certains aliments, qui, tant qu’on s’obstine à les consommer, vont provoquer divers symptômes, dont les gonflements.

 

5. Le chewing-gumchewing gum

Lorsque vous mâchez, vous avalez de l’air. Alors lorsque vous mâchez en permanence, vous avalez encore plus d’air ce qui augmente les risques de gonflements. Mais au delà de ça, il y a le sucre.

Dans les chewing-gums on trouve du vrai sucre (qui fermente et fait gonfler) et du faux sucre bon pour les dents comme le xylitol. J’adore le xylitol, mais il faut reconnaître qu’il fermente dans l’intestin et fait aussi gonfler. Alors, c’est un choix à prendre…mâcher et gonfler ou s’abstenir.

 

6. Les antibiotiques et autres cochonneries toxiques

Un manque de bonnes bactéries indispensables à une bonne digestion (la flore intestinale) est une cause classique de gonflement.

Autrement dit : si vous gonflez, il y a des chances que votre flore intestinale soit en mauvais état.

Or prendre des antibiotiques, ou s’intoxiquer avec des aliments toxiques, endommage cette flore, qui étant affaiblie, n’est plus en mesure de combattre certaines bactéries indésirables comme le candida, qui peuvent alors proliférer et vous abonner aux gonflements systématiques. Si c’est votre cas, il ne vous reste plus qu’à vous supplémenter avec les bons probiotiques, et sans doute, à suivre un bon régime anti-candida.

 

7. Les hormones féminines

Les femmes qui se plaignent de prendre du ventre avant leurs règles subissent simplement l’augmentation du niveau de progestérone.

En effet, pendant l’ovulation les ovaires produisent plus de progestérone, ce qui relâche les muscles de l’abdomen.

C’est ce qui arrive aussi durant la préménopause : les muscles du ventre perdent de leur tonicité, ce qui rend la pression des organes contre la paroi abdominale plus visible.

Ce relâchement peut aussi être à l’origine d’une paresse du transit (contraction musculaire involontaire, mais musculaire tout de même…) ce qui favorise la constipation et donc, les gonflements.

C’est là qu’il est important de consommer plus de fibres, mais surtout, de bien les choisir et de veiller à ce qu’elles ne soient pas irritantes.

Voilà…tous ces conseils devraient vous aider à y voir plus clair sur vos gonflements et leur éventuelles effets secondaires sonores.

 

Les solutions que vous offre l’aromathérapiefenouil

Il est important d’agir à la source et d’identifier pourquoi vous gonflez.

Cependant, vous pouvez parfois agir sur votre système digestif et masser votre ventre avec quelques huiles essentielles pour vous éviter de fermenter.

Voici une huile aromatique pour adulte que vous pouvez adapter à un enfant selon les règles de dilution expliquées

dans le mode d’emploi des huiles essentielles. Bien sûr, vous pouvez aussi vous masser avec une de ces huiles essentielles, toutes fortement anti-fermentations, donc contre les gonflements.

Dans une cuil à soupe d’huile de base, faites tomber :

  • 3 gouttes d’HE de cardamome
  • 3 gouttes d’HE de fenouil doux
  • 4 gouttes d’HE de basilic

 

Massez vous le ventre avec ce mélange épicé avant les repas.

 

Si vous avez un bon plan qui fonctionne et que je n’ai pas évoqué ici, ne vous privez pas d’en faire profiter tout le monde dans les commentaires…et de faire passer sur vos réseaux sociaux.

 

There was an issue loading your timed LeadBox™. Please check plugin settings.
There was an issue loading your exit LeadBox™. Please check plugin settings.

Incoming search terms:

  • ratatouille et digestion
  • digestion ratatouille
  • Cassoulet et douleur abdominale
  • les antibiotiques font ils gonfler le ventre
  • ratatouille et maux de ventre