Faut il complètement éviter les solanacées ?

(Ceci est un extrait de mon livre “l’Equilibre anti-Douleur)

Alors, faut il complètement éviter les solanacées ? Je l’ignore…par contre, on peut éviter d’en consommer systématiquement à chaque repas et donc, consciemment en étaler la consommation dans le temps.

Il faut surtout éviter de tout accumuler : lectines et solanacées, car cette association est une véritable bombe à retardement pour déclencher de nombreux problèmes de santé.

En attendant, vous pouvez considérablement vous ménager en faisant quelques substitutions (je vous en parle un peu plus loin) ou tenter l’expérience de tout éliminer sur au moins 6 semaines pour vous rendre compte par vous même si vous sentez la différence.

C’est quelque chose que je vous conseille tout particulièrement si vos douleurs proviennent d’une maladie auto-immune ou d’une inflammation chronique.

Dans un souci d’hygiène alimentaire, vous pouvez vous entrainer à favoriser les repas sans solanacées et varier vos menus.

Voici quelques idées : Pour remplacer les pommes de terre dans une recette mijotée, choisissez les panais ! Ils produisent une très bonne purée, de même que le chou fleur !

Il suffit de les cuire à la vapeur, puis de les réduire en purée dans un mixer avec un peu de crème, de beurre ou d’huile d’olive, en fonction de vos restrictions.

Si vous utilisez beaucoup de tomates, c’est plus compliqué. Si c’est pour accompagner des pâtes il y a le pesto, l’ail, les herbes, les anchois etc… Eliminer les tomates peut être un bon moyen de vous « désintoxiquer » des pâtes et de la pizza, tout simplement.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *