Entrez votre mot clé dans la case de recherche pour trouver les articles qui en parlent

Et si on donnait de l’aide au Géranium pour équilibrer nos hormones?

L’huile essentielle de géranium (et celle de Damiana, ne l’oublions pas) est l’outil incontournable dans la vie d’une femme, pour lui éviter de tomber dans le piège des médicaments, depuis son adolescence jusqu’à bien après la ménopause.

Mais ça n’empêche pas qu’on puisse lui donner un coup de main, en choisissant avec soin des partenaires nutritionnels. Toutes les femmes (enfin, les plus éduquées) savent que leurs choix nutritionnels sont cruciaux pour leur santé. Moi, inclue. 

Alors voici la dernière petite “mine” que j’ai l’intention de tester pas plus tard qu’aujourd’hui.

J’aime bien tester des produits don’t j’entends parler, et ces derniers temps, je tombais fréquemment sur des suggestions de protocoles incluant la poudre de Maca.

 

Maca…c’est sur quoi je suis tombée hier en faisant rapidement les courses dans le magasin qui jouxte mon club de sport.

Pas donné, plus de 20 dollars la petite boite…mais je me suis dit “allé, j’essaye”.

Ce matin, j’avais très envie de quelque chose de chaud, comme ma soupe chinoise à base de bouillon de poule. Donc, pas de Maca tout de suite parce que j’ai l’intention de l’ajouter à mon smoothie au kefir et framboises. Cela sera pour plus tard dans la journée.

En attendant, je jette un oeil sur deux trois sites américains pour en savoir plus, et j’avoue que je suis bien contente d’avoir franchi le pas! Cette poudre promet…

 

Voici ce que j’ai trouvé sur le maca :

 

D’abord, c’est une racine membre des crucifères (les choux), considérée comme une des super food du monde. Elle ne pousse qu’en Amérique du Sud, dans les regions de haute altitude du Pérou.

OK, super food, déjà, je prends.

Mais ce que j’aime le plus, c’est d’apprendre qu’elle fait partie des aliments adaptogènes! C’est quelque chose que j’ai déjà avec le noni, mais on va bien voir ce que cette petite racine adaptogène a en reserve :

 

  1. Elle a bon gout (c’est encore à verifier, mais mélangé à de la framboise, tout passe)
  2. C’est un équilibreur d’hormones!!!!!Yessss! Rien que cette propriété là justifie les 20 dollars la boite.
  3. Evidemment, si elle équilibre les hormones, elle va favoriser le niveau d’énergie, et l’immunité. Cela va de soi. Donc, encore tout bon.
  4. Les locaux la consomment depuis des millénaires sans risque! Exactement ce que j’aime : la nature a tout prévu depuis longtemps.
  5. L’explication : très dense nutritionnellement, très riche en calcium (bien plus que le lait)
  6. Le pompon : elle augmente la fertilité chez les hommes et les femmes, améliore les fonctions sexuelles, la libido, mais aussi la mémoire et le focus. Les consommateurs se sentent plus vivants, plus énergiques, avec un sentiment de bien être general.

En fait, tout ça n’est pas étonnant une fois qu’on découvre que cette racine contient 18% de proteins, plus de 20 acides aminés (dont les acides lauric, linolenic, stric, palmitic) et la liste habituelle de vitamines B, vitamine C, E, magnésium, potassium, cuivre, zinc, manganèse, phosphore, sélenium, sulphur, sodium, fer.

Ce qui fait mal au cœur c’est de rendre populaire et disponible dans le monde une source nutritionnelle qui faisait partie de la tradition culturelle d’un peuple jusqu’à ce que quelqu’un se dise que les populations comme les nôtres, coincées dans leurs pays industrialisés et cultivateurs de denrées alimentaires vides de nutriments, vont se jeter dessus pour boucher les trous. J’espère juste que l’engouement international n’engendre pas des dérives dans la culture ou la production comme c’est le cas avec l’avocat ou le soja à tofu.

Et oui, nous sommes condamnés aujourd’hui à trouver des moyens de boucher les trous de nos défaillances nutritionnelles si l’on veut se donner une chance de passer au travers des mailles du filet de la maladie à vie et des médicaments.

 

En même temps, personnellement, je préfère donner du travail aux producteurs de maca qu’à l’industrie pharmaceutique, sans hésiter…

 

Alors, pour résumer, voici les bonnes raisons de prendre du maca régulièrement (en ce qui me concerne, en l’associant à des protocoles aromatiques ciblés) :

 

 

Pour les femmes qui subissent la ménopause, le syndrome polykystique, des règles douloureuses.

Le maca aide à contrôler le niveau d’estrogènes dans le corps, donc, en l’associant avec notre chère huile essentielle de géranium, on a un couple gagnant pour une vie de femme harmonieuse, (pour nous les femmes, et aussi, notre entourage, on se comprend…)

 

Pour les femmes qui ont des problèmes de libido, fertilité, anxiété, dépression à chaque variation hormonale.

Une étude de 2008 a tout confirmé. Ca marche. Jusqu’à équilibrer toutes les glandes endocrine, inclus la thyroïde et les surrénales. Donc celles qui ont des soupçons quant à l’équilibre de leur thyroïde, sus au maca!

 

Pour tous ceux qui ont compris qu’on n’a jamais assez d’anti-oxydant !

Et oui, le maca c’est aussi un super anti-oxydant qui de plus stimule la production de glutathion, ce dont vous avez obligatoirement besoin pour vous éviter de tomber malade. C’est grâce à cela que la racine de maca est connue pour aider à prévenir le développement des maladies chroniques chez l’homme, surtout celles qui proviennent d’une forte intolérance au glucose et d’une trop forte oxydation des cellules. Suivez mon regard…diabète, obésité, cancer, cholestérol…

 

Alors imaginez ce que donne la synergie avec les huiles essentielles !

Mettez vous les huiles sur la peau, et le maca dans des recettes qui lui associent encore plus de super foods comme le kéfir, la framboise, la myrtille, le chocolat cru, l’avocat…

 

Tenez, le chocolat est en général un bon moyen de faire avaler n’importe quoi aux plus réticents.

Voici une recette assez convaincante : Smoothie chocolat amande maca.

A blender et consommer de suite, et si vous en avez, saupoudrez le graines de Qia.

 

¼ de litre de lait bio cru, ou de kéfir, ou de lait de coco

1 grosse cuil à soupe de crème d’amande

1 banane (pelée, bien sur) ou la chaire d’un demi avocat

2 cuil à soupe de cacao cru

2 cuil à soupe de poudre de maca

Un peu de xylitol pour sucrer, si besoin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Related posts

20 comments

  • Florence Authier

    Bonjour,contre la ménaupose,quelle est le dosage exact svp?

    • Florence, que ce soit pour la ménopause ou autre, comme il ne s’agit pas d’un médicament mais d’une source de nutriments qu’on ne trouve plus dans nos aliments modernes, il n’y a pas de limite! Par contre, je suis en train d’essayer avec une cuil à soupe par jour. Mais il se peut que pour vous il en faille plus! Essayez…

  • Bonjour,
    Vous parlez de l’huile essentielle de géranium mais de laquelle s’agit il ? (Nom latin s’il vous plaît ) merci

    • Sandrine, s’il y avait eu une différence, je l’aurais précisée 🙂 en général, que le géranium soit asperum ou graveolens ne change rien. Les deux ont les mêmes propriétés équilibrantes sur les hormones.

  • Bjr j’ai été ravie de tombé sur cet article très enrichissant .je suis en Afrique et avoir ce genre de produit c’est pas toujours facile mais je connais le produit macca aléo vera et j’aimerais savoir si c’est la même chose car ce dernier on le retrouve plus facilement dans les agence aléo vera. ou il faut juste la poudre? MERCI

    cordialement Sandra

    • Sandra, j’ai trouvé une poudre de maca intégrale, non mélangée. Mais rien ne vous empêche d’essayer le maca avec Aloé!

  • Bonjour,
    réduire nos carences certes, mais vous avez raison de dire que les pays exportateurs en ont quelques inconvénients. Le Quinoa sur lequel l’Europe a sauté est devenu tellement cher pour les pays producteurs que les populations ont du mal à en acheter alors qu’avant c’était une denrée basique.
    Il ne faut pas déshabiller ceux qui n’ont rien pour ceux qui n’ont simplement qu’à faire attention à la façon dont ils surconsomment. Ghandi disait : vivons simplement pour que simplement d’autres vivent.
    Mais cela ne retire rien à la qualité de votre site !
    Merci pour cela
    Cécile M

  • Bonjour Cécile

    Tout d’abord merci pour tout ce que vous nous partagez.
    Concernant la maca, je suis une adepte depuis plusieurs années, et c’est vrai, c’est un produit extra-ordinaire. Personnellement, je l’utilise en cure pour réguler une petite hypothyroïdie. Elle relance tout ce qui est nécessaire pour le corps. Résultats très rapides (dés la première semaine) : adieu fatigue, cheveux en super forme, peau qui retrouve toute sa souplesse… Ceci dit, un bémol : le corps s’y habitue, et lorsqu’on arrête d’en prendre, tout redescend assez rapidement également. Il est souvent conseillé de ne pas en consommer plus de trois semaines d’affilée. Alors qu’au vue des résultats, on a juste envie de ne pas s’arrêter. J’ai testé, en fait au bout d’un moment, le corps n’en veut plus et le fait savoir… Alors oui pour la maca, mais avec parcimonie… 😉

    Cordialement,
    Véronique
    PS : Attention également à la qualité de la maca en poudre, elle est bien souvent coupée. Elle est proposée aussi sous forme de gélules, qui semblent être plus réglementées au niveau de la composition.

    • Véronique, votre bémol n’en est pas un, laissez moi vous expliquer pourquoi : le maca est un aliment. Une source de nutriments que l’on a du mal à trouver dans ce que l’industrie alimentaire nous offre aujourd’hui. Donc, en prenant quelque chose d’hyper riche comme le maca, on nourrit nos cellules. C’est clair que ça se sent! Et c’est clair aussi que si on cesse de prendre des nutriments, le corps le sens. C’est un peu comme si vous disiez : le corps s’habitue à l’eau! Quand on cesse d’en prendre, tout redescend assez rapidement! Donc, je ne prends de l’eau que par cure. les reste du temps je bois du coca.
      Vous voyez ce que je veux dire?
      Donc, je ne crois pas du tout à la parcimonie. Rappelez vous d’une chose : ce que tout les cancéreux ont en commun est un organisme dénutri. Sans super aliments et sans compléments alimentaires, on se fabrique un corps dénutri. Si vous sentez la différence avec le maca, l’éliminer est aussi idiot que de cesser de manger des yaourts ou de boire de l’eau sous pretexte que ça vous fait du bien…

    • ah! Et concernant les gélules : dans ma poudre, il n’y a que du maca. Par contre, ma mère a trouvé des gélules (la poudre était en rupture de stock) et dans les gélules, il y avait un peu de tout en terme de produit ajoutés…Bon à savoir! Regardez les étiquettes!

  • delphine CORIOU

    Bonjour madame,

    Encore merci pour cet article passionnant.
    En le lisant je me demandais si également la poudre de maca pouvait m’aider dans mon hypothyroïdie et si oui avec quelle huile essentielle ?

    Bien sûr en prenant en compte que cela fait partie d’un équilibre alimentaire afin de chasser la maladie auto-immune.

    Je mets au fur et à mesure en place vos conseils et essaie d’en faire profiter les personnes qui sont prêtes à l’entendre.

    merci encore de nous faire profiter de votre savoir

    Delphine

    • Delphine, oui, le maca étant un rééquilibrant des hormones, vous pouvez l’ajouter à une approche de stimulation de la thyroide. j’ai écrit un article sur le sujet.

  • Bonjour et merci beaucoup pour cet article sur la maca et le géranium , j’ai une hypothyroïdie depuis des années maintenant , et on m’a toujours dit que les cruciferes c’est interdit , est ce prendre la maca en cure pourrait bloquer quelque chose au niveau de ma thyroïde ? Vu que c’est une racine de crucifères ?j’aimerais beaucoup tester ce super food vu mais j’hésite … pourriez vous m’éclairez s’il vous plaît , merci beaucoup !

    • Les crucifères ne sont pas interdits mais à consommer avec modération. Quand on a la mal chance d’avoir un organisme qui marche au ralenti, il faut tout faire pour l’aider. Avec des nutriments indispensables…et des huiles essentielles;

  • Bonjour Cécile,

    Peux t’on le prendre en accompagnement chimio pour cancer du sein ?

  • Chère Emmanuelle,
    Tout ce que vous pouvez utiliser pour nourrir et remonter l’organisme est indispensable surtout si vous vous empoisonnez avec de la chimio! Au moins, une plante adaptogène (maca ou autre) donne de l’énergie à votre organisme. Le maca ne vous donne pas des estrogènes : il aide à équilibrer vos hormones.

  • Je viens d’essayer ta recette Cécile !
    En plus d’être bon pour la santé, c’est trop bon en goût !!! Vraiment délicieux.
    Je crois que je vais me faire un smoothie régulièrement^^.
    Un grand merci.

  • Bonjour,
    Je débute depuis quelques mois un traitement anti-aromatase (cancer du sein hormono-dépendant). Le maca n’est-il pas incompatible avec mon traitement qui supprime les oestrogènes?
    Merci pour votre réponse

  • Bonjour Cécile,
    Je lis souvent vos articles et je les trouve très intéressant et je partage aussi avec les personnes qui veulent bien m’écouter. Merci encore et dès demain, je vais essayer de trouver le maca. J’ai une question tout de même, je prends depuis pas mal de temps de la curcumine + citron + huile de coco + une pincée de poivre de Cayenne et sel Himalaya tous les matins. Faut-il alterner le maca ou éventuellement le prendre aussi en même temps ? Merci pour votre réponse.

  • CécÎle,
    Vous parlez de l huile essentielle de geranium pour équilibrer les hormones. Comment nous conseillez vous de l utiliser ?
    Merci pour votre réponse.
    Sabrina

Leave a Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.




Et si vous vous donniez les moyens de prendre le pouvoir sur votre santé? Demandez-le moi ici et je vous envoie un livre dont c'est justement le sujet...

New Graphic
Top