Entrez votre mot clé dans la case de recherche pour trouver les articles qui en parlent

Equilibre de vos hormones : retrouver des cycles réguliers

aromathérapie holistique

Si vous ne faites pas partie de celles qui sont « réglées comme du papier à musique », ne paniquez pas…pas tout de suite.Comprenez d’abord comment fonctionnent vos hormones.

Tout d’abord, oubliez ce que vous avez appris à l’école : personne n’a un cycle menstruel qui dure exactement 28 jours. Soulagée?

Il y a de grandes variantes d’une femme à l’autre. Donc, il est inutile de vous comparer aux autres (qui ont aussi des problèmes)  pour déceler vos déséquilibres.

Par contre, vous devez être attentive au moindre changement intervenant dans votre propre cycle. La plupart du temps, un occasionnel cycle irrégulier ne donne pas de raison de s’inquiéter. Cependant, un enchainement de cycles irréguliers est un signal qu’il ne faut pas négliger.

Vos hormones vous parlent…écoutez-les

Des cycles réguliers sont révélateurs d’un état d’esprit et d’une santé en bon état. L’équilibre est la clé. Sachez ce qui se passe en vous.

Un petit rappel pour celles qui ont séché la bio à l’école :

  • Au début du cycle, les estrogènes aident l’œuf à se développer, puis dès qu’il a produit son luteum corpus, il produit de la progestérone.
  • Les œstrogènes aident à épaissir la paroi utérine alors que la progestérone arrête ce processus à temps pour préparer l’utérus à l’implantation de l’embryon.
  • Si vous ne tombez pas enceinte, le niveau de progestérone tombe brusquement et la paroi utérine se met à ramollir dans les jours qui viennent.

Enfin, disons que c’est ce qui est sensé se passer…si ça n’est pas le cas, voici ce qui peut arriver :

 

favicon-pngVous souffrez de saignements abondants et fréquents

Si vos règles se rapprochent de plus en plus, par exemple tous les 20 jours au lieu de tous les 28,  ou durent plutôt 6 jours au lieu de 3, ou sont si abondantes que ça en est handicapant, c’est que votre corps ne produit pas suffisamment de progestérone par rapport à vos œstrogènes.

Alors, la paroi utérine continue à épaissir jusqu’à ce que ça se dégonfle et saigne par fragments.

Il y a des déséquilibres qui illustrent ces symptômes :

  • Le syndrome d’ovaires polycystiques.

Une femme sur cinq souffre de ce problème hormonal.

Ce déséquilibre est lié à la résistance insulinique et concerne les femmes qui ont leurs cellules graisseuses concentrées au niveau du ventre.

Ce syndrome apparaît lorsque les follicules de l’œuf se forment mais ne sont pas libérés, ce qui entraine une production réduite de progestérone et parfois, des saignements abondants.

Dans tous les cas, il est important de se débarrasser d’un excès de poids localisé sur le ventre car c’est là que les cellules graisseuses stockent les œstrogènes. Plus le ventre est plat, moins on emmagasine les hormones.

Gardez à l’esprit que des déséquilibres tels que :

sont suffisants pour entrainer des saignements plus lourds.

 

  • La préménopause, ou les premiers signes de ménopause, est provoquée par une révolution de votre production d’hormones, allant jusqu’à l’interruption de l’ovulation. Ces signes peuvent apparaître dès la fin de la trentaine et entrainer des saignements plus lourds que d’habitude.
  • Le stress chronique accroit aussi le déséquilibre parce que les glandes adrénales contrôlent la production de cortisol en tant que réponse au stress et non en tant qu’ingrédient entrant dans la production de progestérone.

 

Pour équilibrer vos hormones : Yoga et aromathérapie holistique

 

pose inversée

1.Réduisez votre masse graisseuse.

Une détox du foie ou deux ou trois semaines de programme anti-candida sont tout ce dont vous avez besoin.

2. Faites du yoga

Avant vos règles, faites quelques séries de pose du triangle ou demi lune pour créer un espace dans la région pelvienne.

Le reste du mois, pratiquez des écarts de face pour tonifier les organes reproducteurs et relâcher les tensions abdominales.

Les inversions, telles que toucher vos pieds en avant et la chandelle aident à stabiliser la production hormonale et la production sanguine.

 

3. Massez vous avec des huiles essentielles puissantes

Faites vous un petit mélange avec 5 ml d’huile de base infusée au millepertuis et

3 gouttes d’HE de Salvia sclareacamomille

2 gouttes d’HE d’Anthemis nobilis

à appliquer deux fois par jour sur le ventre

 

4. Consommez des minéraux

En particulier du fer (avec de la vitamine C), en alternance avec du magnésium et du calcium.

 

 

favicon-pngVous souffrez de règles irrégulières et trop légères

Si vos règles ne se déclenchent pas tous les mois et se remarquent à peine alors que vous n’êtes pas en pré-ménopause, une minceur excessive ou une forme de stress font partie des causes.

 

  • Un manque de nourriture  et de sommeil : lorsque la nutrition et le sommeil sont chroniquement pauvres, le corps privilégie son hamburgersystème de survie et néglige son système de reproduction. Le stress à lui seul est suffisant pour entrainer des déficiences nutritionnelles dont les plus fréquentes sont le manque d’acides gras essentiels tels que les oméga3, le manque de vitamine B et les minéraux comme le magnésium et le zinc.

De plus, une excessive minceur ne fournit pas suffisamment de cellules graisseuses pour stocker les œstrogènes, d’où déséquilibre dans la production d’hormones et diminution, voir absence de règles.

 

Dans le même ordre d’idées, un niveau trop faible d’hormones peut être provoqué par différents facteurs :

  • Un niveau trop intense d’exercice doublé d’un régime par exemple, est suffisant pour faire baisser la production d’hormones et rendre difficile l’épaississement de la paroi utérine.

La plupart des femmes ne réalisent pas à quel point  la présence de certains facteurs de stress tels que

peuvent  influer sur leur équilibre hormonal et rendre leurs règles irrégulières et quasi inexistantes.

C’est souvent une affaire d’hérédité, de prise de médicaments ou de procédures médicales qui provoquent l’extinction prématurée des règles bien avant 51 ans.

Un test sanguin reste le meilleur moyen d’en avoir le cœur net.

Mais avant, cela vaut la peine de tenter de rétablir l’équilibre.

 

1 . Se nourrir correctement et stabiliser la glycémie

Il ne s’agit pas de compter les calories mais d’augmenter la valeur nutritionnelle de nos repas.

C’est à dire, éliminer le sucre et les aliments vides et les remplacer par des aliments entiers, non transformés, ainsi que des protéines de bonne qualité, tous les deux ou trois jours, pour stabiliser le taux de sucre dans le sang et réduire à demande de cortisol.

Pour cela, l’huile essentielle de Cannelle (cinnamomum cassia), diluée et massée sur le ventre, est très utile.cannelle

Pour stimuler l’appétit, quelques huiles essentielles :

Pepper nigrum, le poivre

Origanum majorana, l’origan

Litsea cubeba, la litsée

Citrus aurantium aurantium, le néroli

Myristica fragrans, la noix de muscade

Diluées et massées sur les avant-bras deux fois par jour.

 

2. Bien dormir

Il faut s’efforcer de faire des nuits de 8 heures, et pour cela, les huiles essentielles doublées des bons suppléments font merveille.

  • Commencez par tirer sur vos jambes en vous penchant en avant et en relâchant votre dos. Si vous pouvez, suivez un cours de yoga relaxant sur un DVD.
  • Puis choisissez trois huiles qui vous conviennent bien :

Anthémis nobilis, camomille romaine (calme les nerfs)Néroli

Boswellia carteri, encens d’oliban (anxiolytique)

Citrus aurantium aurantium, néroli (libère des pensées)

Lavandula angustifolia, lavande (une goutte sur l’oreiller)

Valerian officinalis, valériane (très sédative)

Salvia sclarea, sauge sclarée (sédative)

Citrus reticulata, mandarine (équilibre le système nerveux)

  • Diluées, mélangées par trois et appliquées sur la poitrine avant de vous coucher,
  • 30 minutes après avoir pris 3 grammes de mélatonine et 200 mg de 5HTP ou 60 ml de jus de noni.

Fermez les yeux, respirez en comptant 5, expirez en comptant 5, pendant 5 bonnes minutes, écoutez votre respiration, sentez votre cœur se calmer, soyez le spectateur de vos pensées, laissez votre esprit se faire oublier.spirale

Pour en lire plus sur votre équilibre hormonal, cliquez ici.

Et vous, comment vivez vous vos fluctuations hormonales?

 

 

Tags: , , , ,

Related posts

Méthode Yuen en France

  Info incontournable pour les praticiens à la qui souhaitent se démarquer des autres!...

Untitled

  La notion de base que l’on a communément de l’inflammation est qu’elle est...

19 comments

  • Bonjour Cecile,

    Des nuits de 8h, il y a longtemps que je n’en ai faites. je ne suis pas une grosse dormeuse.
    Je vais essayer ton remède.
    que penses tu de la puberté précoce?

    Merci pour cet article tres interessant

    A bientôt

    Charlotte

    • Salut Charlotte,
      Pour moi, la puberté précoce est le fruit de l’absorption de tous les additifs, hormones et antibiotiques présents dans les laitages et la viande dont l’industrie alimentaire nous inonde aujourd’hui. Bref, ça n’est pas un signe d’équilibre, sauf si c’est héréditaire.

  • Bonjour Cécile

    J’ai déocuvert ton site en lançant mon évènement inter blogueurs..
    J’ai pris le temps ce matin de parcourir certains articles.

    Juste des félicitations..car articles riches en infos ; des infos en plus de grande qualité..

    Concernant cet article présent….je n’ai pas de soucis de ce côté là…heureusement car faire la posture d eyoga sur la planche comme le montre la photo…là, j’aurai des soucis !

    A bientôt
    Karine

    • Merci Karine! Moi aussi j’aime beaucoup ce que tu écris. Peut être aurons nous l’occasion d’écrire l’une pour l’autre….
      Amicalement,
      Cécile

  • Bonjour Cécile,

    Si Karine, en grande sportive qu’elle est, aurait de la difficulté à faire la chandelle sur la planche, pour moi alors… ce serait plus qu’un défi…

    Pour répondre à ta question, je dirais que ce n’est pas facile depuis une dizaine d’années. Avant, les fluctuations hormonales passaient inaperçues ou presque, mais maintenant, c’est drôlement différent et, en fait, ce n’est pas drôle…

    Amicalement,

    Sco! 😉

    • Ahahah! Je savais que le coup de la chandelle sur la planche allait vous en boucher un coin à toutes! Faut le faire, non? La nana qui fait ça est une magnifique illustration d’équilibre…hormonal et tout et tout.
      On est pas des sur-femmes…c’est tout, et il faut l’accepter. Mais nous disposons tout de même de deux ou trois outils pour nous aider…
      bises à toi,
      Cécile

  • Bon… dois-je m’interdire de commenter le sujet au motif que… (on aura deviné).
    Eh bien non !
    Donc c’est décidé, je vais moi aussi surveiller mes cycles : blogging, repos, sport… et amour !
    On a les cycles qu’on peut mais comme le dit justement Cécile, l’important est… l’é-qui-li-bre.

    • Ah ah ah! Très bien vu Jean Luc! Je ne doute pas de ton équilibre à toi! Surtout avec tes cycles! Les meilleurs du monde! Profites-en bien….

  • 9a marche, je vais suivre ton conseil… 🙂

  • Oups, un 9 s’est glissé à la place du c.
    Tu peux rectifier, merci Cécile.

  • Bonsoir j’ai eu des règles le septembre puis le 29 septembre encore, j’en déduit que mon cycle est de 22 jours à présent . Je veux savoir y a toujours il moyen de garder par exemple ce cycle? Parce que depuis mon accouchement il y a déjà 1 an, instabilité totale de cycle. .Merci pour la réponse Cécile

    • Chère Coralie,
      J’ai un protocole de régulation du cycle. Mais il se fait après une évaluation…
      Il y a plein de raisons d’instabilité des cycles, et c’est ce qu’il est important de déterminer…

  • Le 7 puis le 29

  • Sur le sujet je passe mon tour, faute d’éléments pour répondre personnellement (:) … mais je transmets l’article !

  • Merci beaucoup pour cet article. Observer son Cycle est le préliminaire indispensable! Pas seulement sa longueur et les règles, mais aussi et surtout l’ovulation (glaire et temperature) et la longueur des phases. Venez quand vous voulez écrire un article pour cyclenaturel.fr! A bientôt.

  • Bonjour,
    merci beaucoup pour cet article!
    Suite a un traitement de 14 jours aux antibiotiques j’ai été complètement déréglée…
    je vais suivre vos conseils!
    à bientôt.

  • bonjour,
    j’ai bcp de qst….
    je m’appelle mary, jai 38 ans….je soupçonne depuis longtemps d’avoir un désequilibre hormonal, sans jamais oser en parler à mon doc (qui prendrait ca a la legere). il se trouve qu’a mon age on est plus sensée avoir des boutons .ces boutons apparaissent qq jours avant mes regles. il faut dire que je suis de morpho tres maigre(50kg pour 168cm),et detail important pour moi ,jai des ovaires polykystiques qui n’inquietent pas mon gyneco…jai tres mal aux ovaires qd j’ovule,au point de ne plus pvr avoir de rapports pdt qq jours.que je ne puisse pas avoir de rapport, je le gere, mais qu’a mon age, ayant des enfants, etc, je sorte avec de gros boutons sur le menton ou sur la joue c’est vraiment pas sympa. jme sens pas bien quoi!je me sen spas femme. je ne sais pas quoi faire….il me faut rééquilibrer ce taux d’hormones i me semble, mais comment? je met de l’huile essentielle de tee tree sur mes boutons, ca aide peut etre..je ne sors plus qd j’au ça, ça devient handicapant,pouvez vous me conseiller? merci bcp!!

    • Chère Mary,

      Le tea tree sur les boutons, c’est bien, mais dans votre cas, c’est juste superficiel. Si vous savez que vous avez des ovaires polykystiques, lisez l’article que j’ai écrit sur le sujet, ça vous aidera déjà beaucoup plus. Et changez de gynéco!

Leave a Comment

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.




Top