Avez-vous des problèmes de poids inexpliqués alors que vous faites attention à ce que vous mangez?

Vous efforcez vous depuis longtemps d’utiliser des produits dont le sucre a été remplacé par des édulcorants pour augmenter vos chances de maigrir un peu ?sodas

Je n’ose penser à un autre cas de figure : buvez-vous plusieurs litres de soda zéro calories par jour ?

Ici, aux Etats-Unis, on a fait le lien depuis longtemps entre les boissons sucrées, avec ou sans sucre, et la prise de poids.

Alors que de plus en plus d’américains se méfient de ces produits industriels complètement décriés aujourd’hui, il semble que leurs fabricants se replient sur les pays européens pour les écouler.

Ce qu’on appelle les boissons rafraichissantes sans alcool représentaient déjà 3.2 milliards d’Euros en 2010. C’est 60 litres par habitant, par an.

En France la part des boissons avec édulcorants est en hausse.

Les colas sans sucre représentent 27% des colas en 2009, contre 24% deux ans auparavant. Et avec cette augmentation, l’augmentation de l’obésité des Français.

Consommation d’édulcorants : les français sur les traces des américains

obèse qui boitOui, les français suivent les traces des américains au moment où chez eux, la progression de l’obésité est bien ralentie.

20 millions de français sont en surpois et obèses. Cette proportion est passée de 8.5% en 1997 à 14.5% en 2009.

Vous allez me dire que la chute du niveau de vie y est pour beaucoup…moins on a d’argent, plus on se rabat vers les produits industriels de mauvaise qualité.

Mais pas que.

Un des grands coupables est l’invasion des boissons édulcorées, soit disant zéro et sans calories. Oui, les boissons qui sont sensées êtres aussi inoffensives que de l’eau, nous font grossir.

En fait, nous savons aujourd’hui pourquoi les sucres artificiels sont autant responsables de la prise de poids.

En fait, au lieu de nous aider à maigrir, ces boissons nous tirent vers le syndrome métabolique, celui qui rend pré-diabétique et fabrique les maladies cardiovasculaires.

Pourquoi?

Tout simplement en déséquilibrant notre système digestif.

 

Les édulcorants : une menace pour la flore intestinale

Plus précisément, une étude publiée dans Nature, réalisée par des chercheurs du Weizmann Institute of Science de Rehovot, en Israël, nous montre que

la consommation régulière d’édulcorants tels que zérol’aspartame, la sucralose (splenda) et la saccharine endommage l’équilibre de la flore intestinale de telle façon que cela augment le niveau de sucre dans le sang.

Cette glycémie n’est que le début d’une réaction en chaine à l’origine d’une intolérance au glucose, un diabète de type 2, une inflammation interne permanente entrainant la prise de poids et toute une série de problèmes dont je parle dans mes pages sur la candidose puisque dès que l’inflammation interne se manifeste, la candidose apparaît comme par magie !

En même temps, la perturbation de la glycémie à elle seule suffit à planter le décor de la candidose chronique.

Cette étude a ceci d’intéressant c’est qu’elle démontre le lien qui s’établit entre une augmentation de sucre dans le sang et la détérioration de la flore intestinale.

Ce lien explique comment le sucre déclenche la chute d’immunité qui facilite la dysbiose intestinale et le développement anarchique du candida albicans dans tout le système digestif.

Mais, allez vous me demander, comment explique-t-on qu’un produits sucrant zéro calorie, que notre corps ne peut métaboliser en énergie ou transformer en gras, entraine une augmentation du niveau de sucre dans le sang ?

 

L’édulcorant : un produit zéro calorie qui fait grossir?gut

Simplement à cause de la rencontre de ces édulcorants avec les légions de bactéries qui vivent dans nos intestins. Lorsque les chercheurs utilisent des antibiotiques pour éliminer ces bactéries chez les souris, ils inversent aussi les effets des édulcorants sur la métabolisation de leur glucose.

En fait, pour faire court, les chercheurs ont découvert de profonds changements dans la population bactérienne, inclus de nouvelles fonctions microbiennes connues pour favoriser la propension d’obésité et de diabètes, ainsi que les complications de ces déséquilibres, non seulement chez la souris mais chez l’homme.

En effet, cette étude a été confirmée grâce à 381 volontaires dont on a analysé la glycémie et l’état de la flore intestinale alors qu’ils consommaient de grandes quantités de boissons sucrées artificiellement. On a trouvé que ceux qui devenaient intolérants au glucose (la moitié) portaient en eux le type de flore intestinale qui provoque cette intolérance lorsqu’elle est exposée aux édulcorants.

En fait, comme l’explique Eran Elinay, l’un des dirigeants de cette étude, « notre relation avec notre propre flore intestinale est un facteur extrêmement déterminant de la façon dont notre alimentation nous affecte. En particulier, le lien qu’il existe entre les édulcorants, à travers notre flore, et une tendance à développer le problème que l’on tente de prévenir (à savoir la prise de poids). Cette constatation réclame que l’on révise aujourd’hui la consommation massive et non contrôlée de ces substances. »

Une bonne façon de commencer à réagir est de se détoxifier, de rééduquer son besoin de sucre et rétablir le bon état de sa flore en suivant le programme de l’Equilibre anti-candida.bookequilibreanticandida

 

 

There was an issue loading your timed LeadBox™. Please check plugin settings.
There was an issue loading your exit LeadBox™. Please check plugin settings.

Incoming search terms:

  • edulcorant prise de poids
  • sucralose prise de poids