fbpx

Entrez votre mot clé dans la case de recherche pour trouver les articles qui en parlent

Les solutions naturelles aux douleurs de votre enfant, sans médicaments

 

L’aromathérapie et de bonnes règles nutritionnelles sont souvent tout ce dont on a besoin pour se passer de nombreux médicaments, tous polluants, pour combattre les douleurs classiques d’un enfant.

Si vous avez compris combien la candidose est source de douleurs chez les enfants, et souhaitez faire suivre le régime à votre enfant, voici une vidéo qui va vous y aider.

 

 

Les douleurs abdominales

Il est commun chez l’enfant de se plaindre de mal au ventre. Il y a la colique du bébé et l’indigestion du plus grand. Je ne vais pas entrer dans les détails des pathologies possibles…voici ce que mon expérience m’a apprise : Un bébé élevé au sein a moins de chances qu’un autre de souffrir de coliques. Cependant, si vous pensez que c’est le cas, si il se replie les genoux vers le ventre en pleurant, vous avez les différentes options : 1.  Massez lui doucement le ventre avec

  • une goutte d’huile essentielle de camomille romaine
  • et une goutte d’huile essentielle de Néroli

diluées dans 2 cuil à soupe d’huile d’amande douce. Massez lui le ventre avec un peu de ce mélange en mouvements circulaires autour du nombril. 2. Donnez lui un bain avec les mêmes huiles puis enveloppez le dans une serviette chaude. 3. Si vous en avez sur vous, faites couler un peu de jus Tahitian Noni dans sa bouche ou, si il est au biberon ,donnez lui un biberon d’eau additionné d’une cuil à café de ce jus anti-douleur.

Les symptômes de l’indigestion du plus grand sont souvent provoqués par des gaz ou une forme de constipation. La meilleure façon de le vérifier et de l’en soulager en même temps, est de lui faire un mini lavement à l’eau. J’utilise personnellement une poire à lavement en plastique . On la rempli d’eau à boire, que l’on l’injecte dans l’anus, et en général, son évacuation immédiate procure un soulagement instantané. On en trouve en vente sur Amazone. Cette procédure douce est inoffensive et ne devient pas addictive, contrairement à l’utilisation des laxatifs. Mes enfants sont habitués à avoir recours à cette petite procédure en cas de fièvre ou de mal de ventre. D’ailleurs, alors que je ne les emmène jamais chez le docteur, je les amène régulièrement se faire nettoyer le colon dans un institut d’hydrothérapie une à deux fois par an. Ils en redemandent, et ont compris que c’est sans doute ce qui les maintient si loin des médicaments.

Si vous craignez l’appendicite, voici une page qui vous en dit plus.

Si vous soupçonnez une gastro-entérite chez votre enfant (sur un bébé, allez voir le pédiatre), dès 2 ans vous pouvez la traiter très efficacement et facilement avec l’aromathérapie. 1. Pour réduire les vomissements et les nausées, massez le ventre et la gorge de l’enfant avec un peu du mélange suivant :

  • 1 goutte d’HE de gingembre,
  • 1 goutte d’HE de menthe poivrée,
  • 1 goutte d’HE de camomille romaine dans une cuil à soupe d’huile de base.

Si vous en avez, faites lui avaler une cuil à café de jus Tahitian Noni suivi d’une cuil à café d’eau, toutes les heures, pour le nourrir, le réhydrater et lui stopper les nausées. 2. Pour combattre l’infection et calmer les éventuelles coliques, massez  l’abdomen de l’enfant avec un peu du mélange suivant :

  • 1 goutte d’HE de feuilles de cannelle
  • et 2 gouttes de lavande Aspic
  • dans une cuil à soupe d’huile de base.

3. Ne lui donnez rien à manger tant que les vomissements persistent. Cela peut durer deux jours, mais ne vous alarmez pas. Son système digestif doit se régénérer et se déstresser. Vous réalimenterez doucement votre enfant avec de la compote maison puis de la purée de carotte et du riz complet.

Important : Ne lui donnez aucun produit laitier et surtout pas de jus d’orange, de sucre ou de matières grasses pendant et dès les jours qui suivent son infection.

Faites lui boire des infusions de thym sucrées au miel, des tisanes d’anis étoilée, de fenouil, de gingembre frais, de romarin.

  • Douleur et constipation de l’enfant

Mettons les choses au clair : un enfant allaité n’est pas constipé (sauf cas exceptionnel) mais il lui arrive de ne pas produire de selles très fréquentes. Par contre, un enfant qui souffre en essayant de faire passer des matières dures et sèches, est constipé. Cela peut arriver lors de la transition vers le lait maternisé ou l’alimentation solide. Si un nouveau né a déjà ce genre de problème, consultez son pédiatre. Si il vous dit que c’est normal, changez-en (de pédiatre, pas de bébé…). Dans tous les cas, vous pouvez l’aider avec les interventions suivantes :

  •  faites lui boire du jus de pomme fraîchement centrifugé à la maison (pas de jus industriel) et éventuellement coupé d’eau, de l’eau de trempage de pruneaux, l’eau de cuisson d’une poire en tranches.
  •  massez lui de ventre avec de l’huile essentielle d’angélique racine (Angelica archangelica), de palmarosa (Cymbopogon martinii), de Néroli (citrus aurantium) en respectant les règles de dilution, les doigts bien à plat en partant du coté droit inférieur dans un mouvement circulaire englobant l’abdomen.
  •  Ne lui donnez pas de produits laitiers sauf un peu de yaourt nature
  •  Ne lui donnez aucun sucre et aucune viande, aucune farine blanche, rien de raffiné, pas de chocolat, pas de jus d’orange
  •  Donnez lui des bouillons de légumes frais sans pomme de terre, de la polenta (farine de maïs) et des purées de légumes frais, du jus de carotte maison, de la pomme râpée additionnée de jus de citron et saupoudrée de graines de lin, des raisins secs à picorer…
  •  Faites tremper une nuit 1 cuil à café de graines de lin dans 250 ml d’eau bouillante. Le lendemain, filtrez et, en utilisant une petite poire à bébé lubrifiée, faites lui en un mini lavement. Cette tisane de lin est très douce et décongestionnante, et contrairement à un laxatif, elle ne rend pas l’intestin paresseux.

Enfin, sachez que : – une douleur située autour du nombril est reliée à de la constipation, des gaz ou une inflammation de l’appendice. Avant de vous précipiter chez le docteur, faites d’abord un lavement à l’eau à l’enfant, car dans la majorité des cas, cela fera disparaître ces symptômes (surtout en cas d’appendicite éventuelle). – une douleur située sur le coté gauche inférieur du ventre ramène à de la diarrhée, une intolérance au lactose et la colite. Là, l’utilisation du Jus Tahitian Noni est encore une fois très efficace (à volonté, surtout pour l’intolérance au lactose), sinon, des massages de ventre avec de l’HE de camomille romaine, de l’HE de citron, de l’HE de néroli, de l’HE de lavande. – une douleur provenant du coté inférieur droit fera penser à de la colite ou à une appendicite aigüe. Vous pouvez alors vous reporter aux suggestions exposées plus haut.

Les allergies

Elles ont tendance à être une affaire de famille…parents et enfants réagissent souvent aux mêmes substances irritantes. 1. En cas d’asthme allergique, vous pouvez vous simplifier la vie en utilisant un mélange d’huiles essentielles qui prend en charge à la fois l’ouverture des alvéoles et la pacification de l’état nerveux de l’enfant. Dans une bouteille en verre teinté de 10 ml, versez :

  • deux gouttes d’HE de citron,
  • d’encens d’oliban
  • et de Cèdre de l’atlas.

Complétez avec une huile de base de votre choix. Massez la poitrine de votre enfant avec ce mélange matin et soir, et donnez lui la bouteille pour qu’il s’y raccroche et y ait éventuellement recours si un événement déclenchant se présente. Le but est de le détacher de l’utilisation des stéroides. Je sais que de nombreux parents se rassurent avec l’usage des médicaments bronchodilatateurs, mais cela vaut la peine de donner une chance à votre enfant de se soigner avec une alternative naturelle, histoire au moins de le débarrasser des effets secondaires des médicaments.

En stimulant leur système immunitaire, les huiles essentielles ont l’avantage de réellement traiter la douleur et les allergies respiratoires des enfants, contrairement aux médicament traditionnels.

2. En cas de rhinite allergique (rhume des foins), vous pouvez vaporiser des huiles essentielles telles que Eucalyptus Smithii et Aniba rosaeodora, ou les appliquer en massage sur la poitrine de l’enfant à raison de deux gouttes de chaque dans une cuil à soupe d’huile de base.

3. En cas d’eczéma : L’eczéma infantile est surtout commun chez les bébés lorsqu’il y a d’autres cas d’asthme et de rhume des foins dans la famille. On en trouve d’abord derrière les oreilles, ou là où dans les creux des coudes, des genoux, dans les plis du cou…chez ces enfants là, un simple érythème fessier va demander à être traité plus comme un véritable eczéma. Un bébé eczémateux ne devra porter que du coton. Il est très important de soutenir le système immunitaire de ce bébé, et vous pouvez le faire en lui fabriquant un traitement aux huiles essentielles anti-eczéma :

  • Dans une cuil à soupe de gel d’aloé véra (5ml) coupée d’une cuil à soupe d’huile de base au calendula, ajouter :
  • deux gouttes de Palmarosa,
  •  une goutte de thym au géraniol
  • et une goutte d’encens d’oliban.

Appliquer ce gel en évitant de frotter sur la peau pour ne pas provoquer de démangeaisons. Laisser sécher, et appliquer aussi souvent que nécessaire. En même temps sachez qu’un changement d’alimentation est souvent salutaire pour améliorer ou aggraver l’eczéma. Les coupables les plus fréquents sont

  • les produits laitiers,
  • le blé
  • et les produits raffinés (pain, sucre, biscuits industriels).

On ne peut pas correctement envisager un traitement anti-eczéma sans reconsidérer l’alimentation.

Piqures, brûlures et hématomes

Un enfant est la proie idéale des moustiques et autres petites bêtes suceuses de sang, mais vous pouvez, comme moi, répugner à le tartiner de produits chimiques répulsifs. Bien sûr, les huiles essentielles aident à éloigner certains insectes, mais pas nécessairement partout (comme par exemple  sous les tropiques..). Vous pouvez protéger votre enfant avec du gel d’aloé auquel vous aurez ajouté

  • une goutte d’HE de citronnelle,
  • de géranium bourbon
  • et d’arbre à thé.

Mais ayez toujours de quoi calmer et faire cicatriser les éventuelles piqures d’insectes récalcitrants : Pour cela, n’utilisez pas d’huile de base, mais du gel d’aloé : ça calme et aide à cicatriser dans tous les cas.

L’huile essentielle de Menthe poivrée (toujours diluée dans le gel, et en petite quantité) calme les démangeaisons, et celle de camomille allemande (ou bleue) fait considérablement réduire toute forme d’inflammation cutanée. Donc, ne laissez plus votre bébé se gratter jusqu’au sang et se promener avec les cuisses couvertes de grosses cloques rouges…

Les huiles essentielles de Menthe et camomille matricaire s’en chargent. C’est valable aussi pour les adultes. En cas de piqure qui fait mal, comme une piqure de guêpe par exemple, rien de remplace l’HE de lavande aspic. C’est instantané. Ne partez jamais à la campagne sans un flacon sur vous, elle sert à tout. Vous l’appliquez directement sur la peau sans dilution, une goutte sur la piqure, ne touchez à rien, laissez agir. La douleur va disparaitre comme par enchantement.

Les brûlures

L’huile essentielle de lavande aspic  est aussi salvatrice contre les brûlures localisées, et je ne parle pas juste des coups de soleil, mais de vraies brûlures au second degré. Elle traite la douleur et ne laisse aucunes cicatrices. Vous ne pouvez pas en dire autant de la plupart des produits anti-brûlure vendus en pharmacie. Même si vous voulez montrer votre petit au pédiatre, au moins vous avez ici de quoi agir tout de suite pour le soulager. Si votre bébé a été brûlé sur une grande surface de son corps, emmenez le aux urgences bien entendu…mais vous pouvez tout de même le soulager avec ces quelques recettes.

Voici le mode d’emplois : En cas de coup de soleil, après une douche fraîche et la consommation de beaucoup d’eau, étalez du gel d’Aloé sur la peau (ne frottez pas, laissez du gel visible sur la peau), et tout de suite après, quelques gouttes d’HE de lavande aspic. Aussi souvent que nécessaire, c’est sans risque. Laissez bien entendu l’enfant découvert et dans un endroit frais.

En cas de brûlure à l’eau bouillante par exemple, où les cloques apparaissent, ou si elles ont explosé et laissé l’épiderme à vif (grâce à du caramel par exemple…), 1. Faites refroidir le membre atteint sous un courant d’eau fraiche, plusieurs minutes si nécessaire. 2. Si vous en avez, donnez du Jus Tahitian Noni à l’enfant dans un biberon coupé d’eau, ou à la cuillère et suivi d’eau fraiche, pour le calmer, calmer la douleur et l’inflammation et soutenir son système immunitaire. 3. Appliquez du gel d’Aloé en couche épaisse sur la brûlure sans essayer de le faire rentrer dans la peau, puis parsemez de gouttes d’HE de lavande aspic que vous allez étaler légèrement avec le bout des doigs.

Inutile d’appliquer un produit antiseptique : l’HE de lavande est fortement antiseptique, considérablement plus que la plupart des désinfectants proposés en pharmacie. 4. Laissez la plaie à l’air libre, il ne faut surtout pas l’envelopper, la couvrir. Il se peut que ça ne soit pas très beau à regarder mais très vite, la plaie ne sera plus douloureuse et commencera son processus de cicatrisation. Vous pouvez continuer d’appliquer le gel d’aloé et l’HE de lavande aussi souvent que vous le souhaitez, toutes les deux heures par exemple. En quelques jours, la plaie aura considérablement changé, et ne laissera aucune cicatrices en deux à trois semaines.

Les hématomes, les bobos aux genoux, les bosses au front, les doigts coincés dans la porte…   Inutile de traumatiser votre enfant avec un désinfectant. Si il est tombé dans des gravillons et qu’il en a plein des genoux, nettoyez le bien sous le jet de la douche en faisant mousser du savon sur la plaie. Séchez, puis faites tomber dessus quelques gouttes d’HE d’immortelle italienne.

Pas besoin de toucher…si des gravillons restent coincés sous la peau, faites juste une compresse d’eau tiède additionnée d’HE d’immortelle diluée dans un corps gras (homéoplasmine) à garder toute la nuit, et laisser le genoux les expulser tout seul. Continuez à faire tomber des gouttes d’HE d’immortelle sur l’hématome une fois par jour pour l’aider à disparaitre. Il y a des chances pour que l’hématome ne se voit même pas.

Si l’enfant s’est coincé les doigts dans une porte, passez les sous l’eau froide, puis faites tomber dessus quelques gouttes d’HE de Menthe poivrée : son effet glaçant est analgésique, alors n’hésitez pas à souffler sur les petits doigts en disant que vous les faites refroidir!

L’énurésie

  Cela peut être très débilitant pour l’enfant et inquiétant pour les parents. Les causes sont variées, depuis une laxité du sphincter de la vessie, jusqu’à l’impossibilité de se réveiller d’un profond sommeil, en passant par le stress. La meilleure approche est de ne surtout pas culpabiliser l’enfant, car il n’y est pour rien. Assurez vous qu’il a bien vidé sa vessie avant d’aller au lit et évitez de lui donner du liquide après son dernier repas. Ne lui donnez que de l’eau, évitez absolument les boissons sucrées gazeuses ou pas, le thé, le café et chocolat chaud. Ces boissons sont non seulement stimulantes mais aussi diurétiques.

Etablissez un rituel avant d’aller au lit : envoyez votre enfant faire pipi puis vous massez-le avec

  • une goutte d’HE de romarin,
  • une goutte d’encens d’oliban,
  • une goutte de marjolaine,
  • dans une cuil à soupe d’huile de base, dans le dos et sur le ventre.

 

Le rhume 

C’est parce que votre enfant produit du mucus destiné à véhiculer hors de l’organisme des toxines dont le corps essaye de se débarrasser que le virus le choisi pour s’y installer…et non l’inverse.

Il y a les enfants qui n’attrapent jamais rien et les autres, parce qu’il y a ceux qui ont un système immunitaire performant et les autres. En dehors des dispositions d’origine, l’alimentation joue ici un role crucial, ainsi que le stress. Et oui, chez les enfants aussi.

Si votre enfant a toujours le nez pris, il y a des chances pour qu’il réagisse aux produits laitiers et au blé. Ce sont en effets les principaux producteurs de mucus dans l’organisme, à ajouter à leurs effets indésirables sur le système digestif.

Voici ce que je conseille systématiquement aux parents d’enfants constamment enrhumés : – pas de jus d’orange (acidifiant), à remplacer par du jus de citron à l’eau et au miel, – pas de produits laitiers (encrassants pour le système digestif et producteurs de mucus), – pas de produits à base de blé, pour les mêmes raisons. Par contre, si vous en avez, c’est le moment d’aider votre enfant à détoxifier légèrement son foie en lui donnant deux fois par jour quelques cuil à café de jus Tahitian Noni suivi de beaucoup d’eau.

Si il était constipé, ça le régularisera, et si il avait des carences minérales (visibles à son état nerveux), ça l’appaisera, tout en lui stimulant son système immunitaire.

Pour lui déboucher le nez, rien de vaut de lui masser la poitrine et la gorge avec quelques gouttes d’HE d’eucalyptus radiata, de romarin ou de Cèdre de l’Atlas (ou les trois) diluées dans une huile de base. Faites lui couler un bain puis, juste avant de l’y plonger, faites mousser un peu de bain moussant dans lequel vous aurez ajouté 5 gouttes d’HE.

Pour l’aider à respirer la nuit, faites tomber une ou deux gouttes d’HE d’eucalyptus radiata sur son oreiller avant de le mettre au lit, mais surtout massez lui doucement le visage en donnant de légères pressions autour des yeux, le long des arcades sourcilières, le long du nez, au coin interne des yeux, sur les tempes et à l’arrière du cou.   Vous pouvez en profiter pour lui appliquer une huile de massage à base d’HE de lavande et de citron, mais surtout pas d’eucalyptus pour ne pas lui piquer les yeux. Si votre enfant sait se moucher, laissez le utiliser un instillateur d’eau de mer pour lui rincer les fosses nasales. Avant de le coucher, faites lui boire une infusion de thym légèrement sucrée au miel, et le matin, donnez lui un jus de citron rallongé d’eau chaude et miellé.

La toux

  C’est la suite logique du rhume, l’expectoration du mucus qui devra être encouragé à s’écouler vers l’extérieur et surtout pas supprimé. Surélever légèrement le dos de l’enfant couché peut l’aider au bon écoulement du mucus, de même que l’utilisation d’un brumisateur pour hydrater l’atmosphère de sa chambre et un vaporisateur d’huiles essentielles.

Pour les toux spasmodiques, massez la poitrine de l’enfant avec de l’HE de lavande aspic diluée dans un peu d’huile de base.

Pour les toux douloureuses, avec gorge rouge, mélangez la lavande aspic, le thym à géraniol et le Santalum album. Suivez les conseils à appliquer pour le rhume, et donnez lui de petites quantitées de jus Tahitian Noni toutes les heures pour désinflammer sa gorge et atténuer la douleur. N’oubliez pas de faire boire votre enfant avec de l’eau, de la tisane, du jus de citron (sauf si il est au sein bien sûr), et toujours pas de lait ni de jus d’orange.

La douleur des oreilles

Chez l’enfant elle peut être déclenchée par divers problèmes tels que les oreillons, la rougeole, un mal de dent, une congestion des sinus ou tout simplement, une otite. Un bébé pleurera timidement et refusera de se laisser réconforter. Si la périphérie de l’oreille rougit et qu’un liquide est visible, consultez le pédiatre. Si vous avez remarqué les symptômes à temps, que votre enfant a un rhume et que vous préférez anticiper, prenez un coton tige sur lequel vous aurez laissé tomber une goutte d’HE de Cèdre de l’Atlas et passez le délicatement à l’entrée de l’orifice de l’oreille. La sensation de fraicheur se fait sentir instantanément et l’effet calmant est saisissant. Il se peut que vous ayez besoin de répéter l’opération deux ou trois fois dans la journée, ou pas… Vous pouvez tester la même technique avec de l’HE de Néroli ou du jus Tahitian Noni, à l’entrée de l’oreille, mais aussi à l’arrière.

Rappelez vous aussi que la plupart des otites chez les petits sont virales et donc, les antibiotiques ne les aideront pas. En général, les symptomes disparaissent d’eux mêmes en deux jours sans traitement interne.

Le mieux est de les masser avec des huiles essentielles anti-batériennes qui soignent les infections respiratoires, comme la lavande aspic, l’eucalyptus citriodora, le cèdre de l’atlas.

L’angine

Les angines accompagnent souvent le rhume, la fièvre, les bronches encombrées et d’autres maladies infantiles.L’inflammation des amygdales est commune chez les enfant et peut êre facilement détectée.

L’angine a son huile essentielles : la lavande aspic. Cette HE peut être appliquée pure, directement sur la peau, quelques gouttes sous la machoire et sur la poitrine. Vous pouvez aussi créer une synergie avec d’autres HE telles que le thym vulgaire, l’eucalyptus smithii, le Palmarosa dans une huile de base et masser le cou, la poitrine et le dos de l’enfant, aussi souvent que vous le souhaitez. Si votre enfant sait se gargariser, l’eau salée ou le jus Tahitian Noni sont très efficaces. Apprenez lui à bien tout recracher après s’être rincé la gorge.

La rougeole 

La rougeole démarre souvent avec des symptômes de rhume, une toux sèche et de la température. Les points blancs qui parsèment l’intérieur des joues apparaissent dès les premiers jours. Les taches rouges sur les joues et le reste du corps finissent par apparaitre, et il est alors conseillé de consulter un docteur.

En attendant, vous pouvez aider votre enfant à stimuler son système immunitaire et à faire cicatriser sa peau en le massant avec les HE suivantes : du romarin, de la lavande, de l’arbre à thé et de l’eucalyptus smithii dans une base d’huile au calendula ou de gel d’Aloé véra. Si vous pouvez vous en procurer, l’huile essentielle de Ciste ladanifèreest la plus appropriée pour les maladies infantiles.A raison de 3 gouttes dans une cuil à soupe d’huile de base, en massage sur la poitrine et le haut du dos.

Les poussées dentaires 

Les bébés nourris au sein ont en général les dents qui poussent très tard, bien après leur sixième mois, et lorsque les dents arriveront, ils auront tendance à mordre le sein…alors n’hésitez pas à lui donner un jouet à machouiller avec leurs petites gencives édentées… Cependant, il est très utile de leur masser les gencives avec des substances analgésiques telles que le jus Tahitian Noni sur un coton tige, ou le mélange d’HE suivant : camomille romaine, arbre à thé, lavande. Utilisez le bout de votre doigt ou un coton tige. Je vous recommande aussi de lui donner du jus Tahitian Noni à la cuillère ou au biberon plusieurs fois par jour pour le calmer nerveusement et l’aider à dormir. Vous ne pouvez pas risquer de lui en donner trop, puisque ça n’est pas un médicament, alors ne le privez pas de ce réconfort. Faites aussi découvrir à votre enfant les recettes qui l’aideront à ne pas tomber malade en grandissant..

Les pages consacrées à l’aromathérapie des enfants peuvent aussi vous aider à mieux les soulager de leurs douleurs quotidiennes. !

 

 

Beatrice, une amie de longue date, raconte ici sa première grande expérience de l’aromathérapie :

Brûlure de l’avant bras dans un sauna

by Beatrice A. (Hong Kong)

Ma fille de 12 ans s’est brûlée dans un sauna avec de la vapeur d’eau bouillante.Ses doigts étaient recouverts d’énormes cloques et avaient doublés de volume.Son avant bras était complètement a vif et le lendemain commençait a cloquer également.Suite aux recommandations de Cecile Ellert, nous avons laissé la plaie a l’air libre et nous avons appliqué 4 a 5 fois par jour du gel d’Aloe mélangé avec 2 gouttes d’HE de lavande et 2 gouttes d’HE de thym.Nous n’étions pas très rassurés car c’était la première fois que nous appliquions ce genre de traitement.Notre fille a continué d’aller a l’école avec sa plaie a l’air libre ce qui n’était pas très agréable, ni très rassurant en terme d’infection.Au bout d’une journée la sensation de brûlure avait disparu.Au bout d’une semaine la plaie s’était sensiblement améliorée.Après deux a trois semaines de traitement il n’y avait plus aucune trace.Aujourd’hui nous sommes incapables de reconnaître le bras brûlé de l’autre. Nous n’avons pas pensé a prendre de photo avant et après.

C’est dommage car c’était vraiment spectaculaire !

Nouveau : les parents ont leur guide pour adopter l’aromathérapie dans les soins journaliers et devenir plus indépendants!

L’essentiel de l’Equilibre va devenir votre livre de référence! Cliquez ici pour le découvrir

Tags: , , , , ,

Related posts

72 comments

  • […] vous de votre enfance : a-t-elle été ponctuée de “tu vas te faire mal! Ne roule pas trop vite en vélo!” […]

  • […] pas à l’utiliser chez les enfants, pour cela consultez mes pages sur les solutions aux douleurs des enfants. Pour un adulte, mettez en 3 gouttes dans une cuil à soupe d’huile de base (infusée à […]

  • […] pas à l’utiliser chez les enfants, pour cela consultez mes pages sur les solutions aux douleurs des enfants. Pour un adulte, mettez en 3 gouttes dans une cuil à soupe d’huile de base (infusée à […]

  • […] Lisez les pages sur l’aromathérapie des enfants, ici […]

  • […] pour aller plus loin, lisez ici l’aromathérapie des enfants, l’immunité, la détox du foie, l’aromathérapie de la […]

  • […] il peut vous être utile d’en savoir plus sur l’aromathérapie des enfants pour bien commencer la vie de votre bébé, sans […]

  • Bonjour Cécile,

    Avec cet article, tu couvres tellement de petits maux et de plus grands dont peuvent souffrir les bébés et les enfants que je me demande bien ce qui n’a pas été couvert.

    Ce qui me surprend, c’est encore le Tahitian Noni! On peut en donner aux bébés malgré le goût qui ne semble pas terrible…

    J’ai hâte de l’essayer tellement il est bon pour tout.

    C’est bien aussi d’avoir précisé de changer de pédiatre, pas de bébé! On ne sait jamais comment les choses seront interprétées…

    Amicalement,
    Sco! 😉

    • Oui, tout ce que j’ai expliqué dans cet article est applicable aux grands enfants de 7 à 99 ans!
      Mais les parents de jeunes enfants manquent tellement de confiance en eux qu’il est judicieux de leur donner des outils ciblés et de leur préciser que cela concerne bien les enfants, histoire de les rassurer.
      C’est vrai que le jus de noni est vraiment une panacée…malheureusement pas abordable pour tous. Mais, la santé a-t-elle un prix?
      Bises à toi,
      C.

  • Bonjour Cécile,
    je n’imaginais pas qu’on pouvait soigner
    un bébé avec des huiles essentielles, je
    pensais que c’était trop fort mais je vois
    à ton article que c’est au contrfaire
    très efficace!

    • Hannah, tout n’est que dosage! Les huiles essentielles sont extrêmement puissantes, mais cela ne veut pas dire trop fortes! Tout dépend de la dilution, et c’est pour ça que je donne tant d’explications.Les huiles essentielles sont efficaces, rapides et participent à la construction de l’immunité, ce dont les bébés d’aujourd’hui truffés de vaccins, ont bien besoin.

  • Bonjour Cécile,
    Moi non plus, je ne pensais pas qu’on pouvait administrer des HE à des enfants de moins de deux ans. Pourquoi deux ans, d’ailleurs, je n’en sais rien ! Mais ce n’est pas à cause de la force des huiles, mais à cause de l’alcool qu’elles contiennent…
    En fait, pour les miens, je n’ai pas toujours observé cette limite et les ai très vite endormis à l’HE de lavande, par exemple, puis soigné leur toux à l’eucalyptus radiata… Mais je vois que la panoplie est d’une extraordinaire richesse ! Je transmets à une nièce qui attend un petit pour janvier et qui est très adepte des huiles essentielles. Merci pour elle et à bientôt !

    • Ça alors Bernadette, tu es la deuxième personne qui me parle d’alcool dans les huiles essentielles! Je me demande bien d’où ça sort ça! Je crois que vous êtes nombreux à confondre les préparations toutes faites à base d’huiles essentielles et les huiles essentielles en soi! Il n’y a jamais eu d’alcool dans une huile essentielle. Certaines sont composées chimiquement d’un certain montant de molécules d’alcool, mais elles restent des hydrocarbures! De plus, elles sont administrées diluées et par la peau, ou diffusées dans l’atmosphère, ce qui ne risque pas d’alcooliser un bébé! Quand tu penses à toutes les M….qui constituent les sirops pour enfant par exemple et qui sont largement prescrites par les médecins…décidément, l’opinion public est tenu bien à l’écart de ce qui peut vraiment l’aider à gagner son autonomie face à la maladie…
      Bref, pour informer ta nièce, je donne des huiles essentielles dès la naissance, je leur évite les colites, je les aide à dormir, je leur soigne le “pied-main-bouche” contre lequel les pédiatres se sentent impuissants, je les aident à calmer leurs gencives, mais surtout, je les aide à construire leur immunité, leur terrain. Les applications sont sans fin!

      • bonjour
        Mon fils a le “pied-main-bouche”. Il a du mal à s’endormir. Que puis-je lui donner de naturel pour soulager la douleur ? Je n’ai pas envie de donner du doliprane …
        Merci
        Natalia

  • Bonjour Cécile,

    Cet article à lui seul mériterait d’être édité en ebook ! Il va falloir que j’essaye le jus de Tahitian Noni aussi.

    Je note tout ces conseils valable comme tu le dis à tout âge.

    Bien amicalement,
    Christine

    • Merci Christine! Je retiens la suggestion, d’autant que les français ont manifestement besoin d’un guide à ce sujet. Je suis en train d’en écrire un beaucoup plus général, dès que je l’ai terminé, je me consacre aux bébés.

  • Bonsoir.

    J ai toujours lu sur plusieurs sites que toutes les huiles essentielles ne peuvent etre données aux enfants de moins de 7 ans. Notamment l HE de menthe poivrée que vous conseillez un peu plus haut. Aussi, j ai entendu il y a peu que l aloe vera était interdit pour les enfants. Je trouve votre site super intéressant, et j applique moi aussi certains de vos conseils. Mais je doute sur certaines HE pour les plus jeunes. Qu en pensez vous?

    • Chère Sonia,
      C’est incroyable comme les informations venant de sites divers et variés ont plus d’impact sur votre jugement que les pratiques d’une aromathérapeute duement formée et certifiée! Qui a raison à votre avis? Je n’ai encore tué personne…bien au contraire. La règle est de ne pas faire avaler les huiles, c’est peut être ce qui est impliqué dans les articles que vous lisez…En chine, des tas d’enfants consomment l’aloé véra en jus depuis tout petits! Si on leur disait que c’est mauvais pour les enfants ça leur ferait le même effet qu’à vous si on vous disait que le jus de pomme est dangereux pour les petits!
      Cela fait des années que mes clients utilisent les huiles essentielles pour soigner leurs enfants, les rééquilibrer, prévenir la plupart des maladies…et ce depuis leur naissance! Pourquoi croyez vous que j’ai écris mes articles sur l’aromathérapie des enfants? J’ai pas mal de clients et de lecteurs qui utilisent les huiles essentielles pour soigner leurs enfants “en douce”, sans en parler à au pédiatre ni au pharmacien à cause des idées reçues idiotes qui courent partout en France.

      Bref, tout ça pour dire que votre enfant risque bien moins, à n’importe quel âge, avec un massage aux huiles essentielles, une application d’aloe vera (c’est la première fois que j’entends que l’aloe vera est dangereux pour les enfants…) qu’avec un passage à l’hôpital.
      Bien amicalement,
      Cécile

      • comment trouver ses huille quand on vit a letrranger?

        • Ecoutez, j’ai vécu en Chine, et aux Etats Unis, et je peux vous dire qu’il est possible de se procurer des HE partout! Si ce n’est dans une boutique, au moins en ligne!

  • Bonjour,

    je tenais à partager une de mes expériences suite à une recommandation faite par Cécile qui est venue a mon secours alors que ma fille de 18 mois soudainement hospitalisée et souffrante d’un mal dont les médécins avaient le plus grand mal a traiter.

    Bébé bio et allaité jusqu’a 17 mois et pas un bobo. Jusqu’au jour ou elle croisa la route d’un virus résistant. Fièvre élevée qui ne retombe pas, perte d’appétit, d’énergie et donc de poids…emmenée aux urgences apres consultation de sa pediatre homéopathe.
    Elle est prise en charge et traitée a coup d’antibio pendant plusieurs jours et rien n’y fait. Globules blancs dans les chaussettes. Catastrophée, je contacte Cécile qui me conseille de lui administrer sous forme de massage et une dilution appropriée a son age de l’HE Palmarosa et du noni. En 2 jours seulement elle voit ses globules blancs faire une remontée spectaculaire et la libération après 7 jours de ‘tortures’ pour une petite, en plus restée en isolement entre 4 quatre murs pendant une semaine.

    Me direz vous comment prouver que c’est l’aide de Cécile qui l’a rétablie ? Je répondrai comment ne pas y croire…

    Merci Cécile et à bientôt

    Leslie

  • Bonjour, concernant vos préconisation pour le traitement de l’énurésie, c’est quelle HE de romarin qu’il faut utiliser, car il y a romarin officinal à camphre, à cinéole, ou à verbénone.

    merci de votre réponse et votre aide.

  • Je trouve votre réponse agressive. Ce n’est que mon ressenti.
    Je posais juste des questions, auxquelles je ne connais pas forcement les réponses.
    Je lis beaucoup a ce sujet, maintenant je sais qu’il faut faire attention a ce que l’on entend, lit…
    Je comprend que vous puissiez être en colère car vous avez peut être cru que je remettais en cause votre profession, formation… Moi même je me bas auprès de mon entourage pour leur faire comprendre que tout est leurre dans la medicamentation, soin cosmétiques… Ils sont habitués a entendre des bêtises, c’est dur de leur expliquer le contraire… Et je me met parfois en colère car ils doutent de moi, de mes compétences, savoir… Bref ils font confiances en la société plutôt que moi leur proche connaissance!!! dur dur.

    J’ai encore, il y a peu entendu que le gel aloé vera pouvait etre dangereuse pour les enfants surtout par rapport a la partie dite “toxique”. Mais a ce compte là, elle est aussi dangereuse pour nous adulte, donc je pense qu’il faut juste la qualité et la confiance au produit que l’on prend.

    Quand a l’huile essentielle de menthe poivrée, je reste sur mes gardes, pas que je ne vous fasse pas confiance mais ils ont moins de 7 ans, c’est fort, certes ça ne va pas les tuer mais leur poumons et autres organes ne sont pas à maturité… mais cela reste mon choix.

    Je vous souhaite bonne continuation et continu de vous lire.

    Cordialement.

    Sonja

    • Je suis d’accord. Je suis des formations en aromathérapie, avec une spécialisation en pédiatrie, donnée par un atomathérapeute et naturopathe. Il a fait de nombreux stages chez Pranarom, a été formé par Baudoux et tous s’accordent à dire que la menthe poivrée est à proscrire chez les enfants. C’est d’ailleurs indiqué dans tous les ouvrages de références. Prudence donc !

      • Ludi,je respecte vos professeurs, mais les miens ne sont pas moins prestigieux, tout comme mes livres de références, même s’ils ne sont pas français! En 15 ans de pratique je n’ai jamais eu de problème à utiliser la menthe sur les enfants de tout âge, à condition qu’ils n’aient pas à la respirer! C’est tout! Mais pour éviter les antalgiques, c’est une des meilleures. Tout n’est qu’affaire de dilution…

  • La vidéo est excellente, j en ai appris pas mal a partir de demain hop modification général pour mon petit de 20 mois et moi même
    Je vous remercie énormément pour tous ce que vous faites
    Hâte de voir un autre webinar..
    Un grand merci

    • Merci Moreira, je suis bien contente que vous y trouviez des solutions à appliquer chez vous!
      Bonne continuation,
      Cécile

  • J ai besoin d une précision pour les poussées dentaires des bébés (4 mois) le jus de noni est a apliqué en massage gingival avec le doigt (ou coton tige mais je prefere mon doigt je ne veux pas qu un bout de coton se glisse dans sa bouche au cas ou…) ou peut on aussi éventuellement glisser une mini goutte dans le biberon ? qu ‘en pensez vous? que me conseillez vous ?

    • Chère Marie,
      bien sur vous pouvez faire boire le jus de noni, et pas qu’une goutte! Vous pouvez en donner un litre par jour par bébé sans risque! Donc, vous pouvez lui donner 30 ml de jus pur ou dilué, tout en sachant que c’est très nourrissant et aussi calmant, donc, que votre bébé risque de s’endormir et ne pas réclamer plus à manger, ce qui sera normal. J’ai déjà vu des bébés accrochés à leur biberon de noni, comme si instinctivement ils avaient compris que ça leur faisait du bien (malgré l’odeur…mais dans un biberon, ça ne sent rien…).
      Vous allez voir qu’avec le noni votre bébé n’aura pas de problèmes de ventre, et sans doute pas d’infections ORL. C’est la meilleure protection immunitaire que je connaisse pour les tous petits, dès la naissance (en dehors du lait maternel).

  • Bonjour,

    jusqu’à quel age peux t on utiliser la poire de lavement, j’ai chez moi un kit de nettoyage du colon ou l’on rempli un litre d’eau c’est pas très pratique a utiliser a la maison et sur les enfants. je vais essayer la poire.
    autre question a partir de quel age peux ton emmener ses enfants faire une hydrothérapie du colon ?
    merci pour vos réponses
    adèle.

    • Chère Adèle,
      On peut utiliser très tôt les poires de lavement! Pour les nourrissons constipés, une mini poire remplie d’eau minérale fonctionne très bien. C’est mieux que de leur donner un laxatif!
      Je trouve que le kit de nettoyage du colon est utilisable dès 7 ou 8 ans. Mes enfants avaient cet âge là lorsque je les ai emmené à leur première hydrothérapie, ce qui est plus long et invasif que ce petit kit pour la maison, mais ça leur a bien plu!
      Cécile

  • never meant to be so cold

    Les solutions aux douleurs de votre enfant, sans médicaments

  • Online Pharmacy

    Les solutions aux douleurs de votre enfant, sans médicaments

  • Masser les gencives avec le mélange d’huile qu’il est écrit. On fait ça dilué dans la bouche sur les gencives?

    • Oui, vous avez raison Catherine, c’est en massage sur les gencives, ou, si vous voulez, sur un un de ces disques à machouiller que l’on met au frais.. Diluez à 1 gouttes dans 5 ml de base. Si vous avez du jus de noni, ça marche aussi très bien.

  • quick ways to make money online

    Les solutions aux douleurs de votre enfant, sans médicaments

  • Utah home loans and mortgages

    Les solutions aux douleurs de votre enfant, sans médicaments

  • Bonjour,

    Je suis ravie de vous avoir découvert aujourd’hui.Un grand merci pour tous vos conseils.
    Je suis maman d’un enfant ayant des “troubles du comportement” avec de gros problèmes d’attention (j’ai moi même un TDA), et je serai tentée de commencer à lui administrer des huiles essentielles.
    Vous parlez d’un mélange d’huiles à administrer 2 fois par jour dans une huile de base infusée au millepertuis.Pouvez vous préciser comment faire exactement?
    Je vous remercie d’avance si pouvez me répondre.

    Cynthia

    • Chère Cynthia,
      Je donne tous les détails relatifs à l’application des HE sur les enfants dans le mode d’emploi des huiles que vous trouverez dans la barre du menu de ce site, en haut de votre écran.
      Bien amicalement,
      Cécile

  • mon fils est malade depuis presque 15 jours maintenant. en fait, peu a peu lallaitement maternel prend fin naturellement et depuis je le sens plus faible. la preuve il n’etait ke rarement malade et là ca fait 15 jours et ca ne passe pas. j’ai essayé de diffuser un peu dhuiles essentielles mais étant novices et nayant pas super confiance en moi et ce ke je faisais jai fini par l’amener chez le medecin. au debut ct le nez ki coulait enormement puis une legere toux, ensuite tout est descendu ds les bronches. le medecin ma prescrit du celestene.kan g vu les effets indesirables g eu peur mais ca me faisait mal de le voir pas bien dc g cedé et lui ai donné le traitement. resultat, il est tjs bien malade. le mucus est tres epais et maintenant il tousse toute la nuit d’une toux profonde 🙁 ce matin je me disais ke je devais ptet reprendre rdv chez le dr mais je sais pertinement kil va me redonner son poison et mm pire des antibiotiques. Aurais tu des conseils stp car je suis ton blog depuis un bon moment et jaimerais soigner la famille naturellement. est ce que je peux utiliser de lhuile davocat ou de karité kom huile de base je nai rien dautres a la maison pour melangé avec les huiles essentielles. Merci par avance.

  • Bonjour Cécile,

    Je découvre votre site dont je dévore les articles ! c’est passionant. Je connais les HE depuis longtemps mais je ne les utilisais plus depuis mes grossesses et avec mes enfants !! quel temps perdu, si j’avais su !
    J’ai une question : mes deux filles ont fait des laryngites assez violentes (toux façon aboiements et étouffement avec la panique qui l’accompagne) et je n’ai trouvé d’autre recours que le Célestene et la ventoline. Y a-t-il une solution avec les HE pour ces cas ?
    Un grand merci pour tout ce que vous partagez !

    • Aiii! La ventoline! Quelle horreur!
      Oui, bien sur que les HE offrent des solutions. il y a un mélange qui dilate bien et que j’utilise sur les asthmatiques, mais là n’est pas la question : d’où viennent ces laryngites! En fonction de l’âge des enfants, les origines diffèrent, et les moyens de les traiter aussi!
      Allez voir mon article sur l’Aromathérapie des enfants. Je crois que c’est là que j’en parle.

      • Merci pour votre réponse, j ai fouillé et trouvé le fameux mélange. Cependant chez mes filles je ne sais pas si cela était une allergie. C est arrivé 1 fois pour chacune à qq mois d intervalle, de façon assez brusque : toux rauque le soir puis de plus en plus ” aboyante” et vers minuit étouffement, forte fièvre, panique….g donné les fameux Célestene et ventoline juste pour passer la crise et me suis abstenue de continuer 3 jours comme préconisé par l Urgentiste. Je vais preparer le mélange (grosse commande d HE en préparation !!) pour l avoir sous la main en cas de nouvelle crise !
        Au fait, les huiles essentielles finissent elles par se périmer ? G les miennes depuis une dizaine d année et elles sentent encore très fort ! Maintenant, elles sont peut être altérées et moins efficaces ?

        • Ce que vous décrivez est souvent lié à une petite malformation au niveau de la trachée. La moindre baisse d’immunité s’accompagne de son inflammation et de l’obturation mécanique du larynx. D’où le bruit de la toux..
          Ici aux Etats Unis, on utilise un truc très pratique : le brumisateur de vapeur froide, pour aider à respirer.
          Mais les huiles sont indispensables, d’autant qu’elles agissent sur le système immunitaire. Mon fils m’a infligé ces toux, entre ses deux mois et ses trois ans. J’ai eu le temps de développer des moyens de faire autre chose que de foncer aux urgences en pleine nuit! 🙂

        • Au sujet des HE, si elles épaississent, ou deviennent opaques, jetez les.

  • Bonjour
    Ma fille aussi souffre en hiver de raclement au niveau de la gorge, elle dit que ça lui pique et n’arrête pas de racler, pas tousser mais faire “hum, hum” sans arrêt… Elle avait vu un ORL qui nous a prescrit a l’époque (printemps dernier) Nasonex que je ne lui ai jamais donné car l’été est en plus arrivé, l’orl avait dit que l’été ca irait mieux, et à l’hiver cela risquerait de revenir. Il me semble qu’il a parlé de végétation mais moindre nécessitant rien de spécial… Je lui donne du miel de thym le matin et le soir pour l’apaiser… J’ai pas mal d’HE a la maison mais ne sachant pas trop quoi lui donner qui pourrait vraiment lui faire du bien. Elle a 5 ans. J’ai cherché sur votre blog mais je en trouve pas. Auriez vous svp des conseils au niveau de l’aromathérapie svp?

    • Oui, c’est en général dû à un excès de mucus, peut être même à un écoulement permanent au dans la gorge. Tout ça vient du ventre Sonja! Ca ne servira à rien de la traiter symptomatiquement.

  • Coucou Cécile !

    Quel article bien utile, merci pour toutes les mamans de jeunes enfants qui vont se sentir un peu plus rassurées. : )

    Malgré toutes les infos que tu donnes, il me reste un problème sans réponse auquel je suis confrontée depuis peu : les verrues ! J’avais conseillé une formule à une amie qui en avait de petites sur la main et elles sont parties bien vite mais par contre, mon fils en a chopé une à la piscine cette année et mon mélange ne fonctionne pas (arbre à thé + citron). Je ne sais pas si c’est parce que j’en mets trop peu ou si je suis trop impatiente. 🙂 Il va sur ces 7 ans, tu aurais peut-être un truc efficace contre ça ?

    Belle journée à toi 🙂

  • Bonjour ! J’ai acheté du jus de noni car vous m’avez vraiment donné envie d’essayer. Ça fait 5 jours que je lui en donne 2càc par jour et mon bebe constipé depuis sa naissance me fait enfin des selles normal! C’est génial. Il est tres enrhumé donc je continue de lui en donner mais seul bémol c’est vraiment pas bon . je suis obligée de lui donner à la pipette ça lui donne envie de vomir. J’ai essayé de le melanger dans son bb ou a ses compotes mais ça ne marche pas. Des conseils ? Merci

    • Chère Justine, en général, le noni dilué dans l’eau et dans le biberon passe…à condition qu’il ne soit pas pure. Le meilleur au gout est le jus Original de Tahitian Noni, parce qu’il contient un peu de jus de myrtille et raisin. Aucun bébé n’y résiste…

  • Chère Cécile,

    J’ai accouché il y a 3 semaines de ma fille. J’avais continué mon régime anti candidose pendant la grossesse mais la, depuis l’accouchement, j’ai fait moins attention a mon alimentation et je suis de nouveau contaminée.
    Je vais donc reprendre le régime, mais sachant que j’allaite ma fille (qui risque donc d’être contaminée), puis je prendre de l’HE d’arbre à thé par voie orale et si oui a quelle posologie?
    Merci. Cordialement .
    Julie

    • Julie, ne prenez rien par voie orale! Vous pouvez utiliser le protocole aromatique que je donne dans l’Equilbre anti-candida en massage, sans problème.

  • Bonjour Cécile,

    Mon bébé à maintenant 15 mois. Puis-je utiliser sans risque les différents conseils prodigués dans cet article ?
    Bien cordialement,
    Magalie B

  • bonjour cécile
    je viens de découvrir votre site concernant l’utilisation des huiles essentielles dont je suis adepte depuis peu.

    mon fils souffre de gerçures aléatoires au niveau des lèvres. les lèvres gonflent et saignent.
    il retrouve un peu de répit après l’application d’une pommade que le docteur nous a prescrite.

    Aussi il souffre d’enurèsie .

    Y’a t-il un mélange à base d’HE susceptible de l’aider à se débarrasser de ces deux soucis?

    D’autre question me concernant: je souffre d’éjaculation précoce depuis ma jeunesse. je suis sujet à des symptomes comme l’anxiete, stress et tremblement lorsque je prends la parole en public.

    avez -vous eu à traiter un similaire? Si oui que me conseillez-vous?

    Merci pour la mine d’informations que vous mettez en permanence sur votre site.

  • Bonjour. Huiles essentielles avant 3 mois oui ou non svp ? Il a deux mois et c’est un gaillard! Gros rhum et toux je voudrais lui fr le mélange eucalyptus lavande aspic ? Merci beaucoup.

    • Ah fond Justine! Bien sur, allez-y! Mais à cet âge là, il faut bien choisir les huiles. Pour une rhume, choisissez plutôt le bois de rose avec la lavande aspic. L’eucalyptus, c’est un peu tôt.

      • Merci beaucoup. Jai mis 2 gouttes de bois de rose, 1 goutte de lavande aspic et 1 goutte de santal ds 20 ml d’huile végétale. En espérant que ça passe vite.

        • Justine, ce nombre de goutte va dans 1 cuil à café de base, pas 20 ml!

          • Il me semble pourtant qu’il faut une goutte pour 5ml dc là 4 gouttes pour 20 ml non? J’ai attrapé moi aussi ce vilain virus mais j’allaite. Je peux me mettre un peu de lavande et de bois de rose sur la gorge?

  • Ah, pardon! Pour le bébé! Oui, c’est bien ça..sur 20ml. Et vous pouvez aussi diffuser le bois de rose dans sa chambre…

    • Merci c’est gentil. Et en allaitant je peux me mettre un peu de bois de rose et lavande aspic sur la gorge ? Merci vraiment. Je pioche toujours dans votre site pour soigner mes enfants.

  • bonjour Cecile,
    ma fille de 5 ans se plaint de douleurs aux jambes (cheville et derriere le genoux) et poignee
    nous avons pensé aux poussees de croissance
    si c’est le cas, quelle huile recommendreriez-vous?

  • Cecile Ellert

    Alexandra, c’est le genre de question à laquelle je réponds : il n’y a pas Une huile pour ça…il n’y a que des tas de possibilités. Les douleurs en question peuvent être provoquées par bien des choses…

  • Bonjour Cecile,

    Ma fille (9 ans) est asthmatique virale. Pensez vous que je puisse utiliser le mélange HE citron + HE encens d’origan + HE de cèdre de l’Atlas + H végétale pour l’aider pendant ses crises ?
    Ou y a t il un mélange plus approprié?
    D’avance merci.

  • Cecile Ellert

    Ah oui, il faut essayer!

  • Bonjour
    Mon fils de 6 ans me fait des laryngite à répétition de début novembre à juin et il m en fait 1 à 2 par semaine je ne sai plus quoi il est tt l année sous adrénaline et cortisone il ne prend pas de poid il est toujours pale cernée j en suis malade j ai essayé l homéopathie ….. mais rien y fait que pensai vous que je puisse faire pour l aider avec des huiles essentiel sachant qu il me fait aussi un peu d asthme (on ma toujours dit jamais huile essentiel pour un asthmatique ) je vous remercie par avance pour votre réponse .??????
    Cordialement

    • Noelle, je croyais mon article assez explicite! On dirait que non! Il faut remettre en état le système digestif de votre fils! Les huiles essentielles, oui, mais un bon régime s’impose : celui de l’Equilibre anti-candida…

Leave a Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.




Et si vous vous donniez les moyens de prendre le pouvoir sur votre santé? Demandez-le moi ici et je vous envoie un livre dont c'est justement le sujet...

New Graphic
Top