Détox ou maladie? Sachez faire la différence et évitez-vous des “traitements” inutiles

Mettons les choses au clair au sujet des symptômes de detox lorsque vous utilisez les huiles essentielles.

 

Il est important d’en parler parce que vous n’avez pas besoin de vous mettre au régime pour en faire l’expérience.

Bien sûr, je mentionne la détox dans tous mes livres : dès que vous adoptez n’importe quel changement d’alimentation qui vise à vous nettoyer ou qui vous oblige à éliminer des aliments addictifs tels que café, thé, caséine, gluten et sucre, vous allez déclencher une forme de détoxification.

Mais cela va se passer même lorsque vous allez réduire, ou éliminer les hydrates de carbone et les fruits par exemple.

Ce que je veux vous expliquer ici est qu’il est normal de ressentir certains effets secondaires lors de tout processus de désintoxication. Mais c’est quelque chose qui va aussi se produire si vous vous mettez à utiliser régulièrement des substances qui sont naturellement détoxifiantes parce qu’elles soutiennent vos organes émonctoires, en particulier, les huiles essentielles.

 

 

Plus vous êtes sale, plus vous allez le sentir passer.

 

En règle générale, plus il y a de toxines à expulser dans votre corps, plus vous pouvez vous attendre à ressentir d’effets secondaires. En général, ces toxines sont incrustées dans la couche de matières fécales collées le long de votre muqueuse intestinale, dans le colon, et son réabsorbées en continu dans votre circulation sanguine, entretenant une continuelle auto-intoxication.

C’est pourquoi, lorsque vous offrez à votre corps des aliments nutritifs, des suppléments et des huiles essentielles pour aider vos organes à éliminer les déchets, il subit une sorte de choc. Il était habitué à un certain niveau de toxicité et lorsque ces toxines commencent à être éliminées, il a tendance à résister.

 

Sachez reconnaitre les signes de résistance

C’est là qu’il est important de savoir reconnaitre ces signes de résistance, parce qu’ils ne doivent pas vous décourager ou vous effrayer (ce qui est en général le cas) mais plutôt vous rassurer sur la qualité de vos efforts, car leur présence est un bon signe, surtout si vous vous lancez dans un programme de détox comme l’Equilibre anti-Candida par exemple. Vous subissez l’élimination des mycotoxines très irritantes pour vos muqueuses et tissus, en plus des symptômes de manque lié à l’absence de sucre, de blé, de caséine et de caféine. Et nous parlerons un peu plus loin de ces symptômes.

Mais, comme je vous le disais plus haut, votre corps peut se mettre à travailler pour éliminer des toxines alors que vous ne vous y attendiez pas, simplement parce que vous commencez à utiliser régulièrement des huiles essentielles qui facilitent le travail de votre foie et de vos reins. Cela est suffisant pour que ça se sente, de différentes manières, et il ne faut pas que cela vous effraye.

 

Les signes qui doivent vous parler “détox”.

 

1. Perturbation intestinale

 

Un des tous premiers signes de détox est la perturbation intestinale.

J’ai lu un jour sur un forum cette maman qui demandait des conseils parce qu’elle avait diffusé des huiles essentielles contre le rhume dans la chambre de ses enfants et l’un d’entre eux c’était plaint de maux de ventre. Elle a eu peur. A cru qu’il ne supportait pas les huiles. Que néni!

 

Pourquoi? Dès que l’on agit sur la sphère respiratoire, on agit sur l’élimination des toxines, les poumons étant en charge d’expulser les toxines par l’expiration.

Mais il faut aussi savoir que parallèlement aux poumons, c’est le colon qui est touché.

Colon et poumon sont des alliés énergétiques et l’équilibre de l’un influence l’équilibre de l’autre.

Si vous nettoyez votre colon, vous allez aussi nettoyer vos voies respiratoires.

Et si vous avez des problèmes respiratoires qui vous font utiliser des huiles essentielles, il y a de grandes chances pour que vous ayez un grand besoin de nettoyer aussi vos intestins.

Mon premier conseil est donc de soulager vos intestins au moindre symptômes de tension, de spasmes, de changement de fréquence et de texture dans les selles., mais aussi, dès l’apparition de n’importe lequel des symptômes de détox que je vais énumérer dans ces lignes.

Pour cela, je vous renvoie vers l’article sur le nettoyage du colon, ici.

 

Vous avez changé d’alimentation?

Si vos symptômes apparaissent suite à un changement d’alimentation, rappelez vous que la désintoxication affecte directement votre système digestif et les organes qui contribuent à l’élimination des toxines (surtout le colon).

Donc, pendant les deux à trois premiers jours de votre cure de désintoxication, vous pouvez vous attendre à subir des selles fréquentes lorsque les déchets sont évacués de votre intestin et de votre côlon. Mais si vous étiez constipée, il se peut que cela empire! Dans tous les cas, pensez au lavement du colon (par hydrothérapie en cabinet ou par poche à lavement à la maison)

 

2. Maux de tête

 

Voici les cas de figures classiques :

certaines personnes éprouveront juste un mal de tête latent les deux premiers jours de leur désintoxication,

certaines se plaindront de migraines pendant toute la durée du programme

et d’autres ne ressentiront aucun mal de tête.

Encore une fois, pour éviter dès le départ ce genre de désagrément, aidez le corps à éliminer les toxines avec des lavements du colon.

Que ce soit avec des séances répétées d’hydrothérapie ou à la maison avec un sac à lavement, c’est radical.

 

 

3. Gaz et ballonnements

 

Lorsque votre corps essaie d’atteindre un état neutre, il peut créer des gaz qui vous feront gonfler et provoquer des flatulences excessives. C’est une autre façon pour le corps de se débarrasser des déchets.

Essayer de vous empêcher de faire passer des gaz pendant une cure de désintoxication peut entraîner des maux d’estomac et des problèmes digestifs.

Alors, simplifiez-vous la vie avec le lavement du colon…tous les jours si besoin durant une bonne semaine (non, cela ne vous perturbera pas votre flore intestinale, le procédé est équivalent à un rinçage de bouche à l’eau). Cela vous libèrera des matières qui fermentent et vous évitera d’incommoder votre entourage J

 

4. Irritation de la peau

 

À mesure que les toxines s’échappent de vos intestins, de vos organes et de votre circulation sanguine, elles sont expulsées soit par les selles, soit par les pores de la peau.

Les toxines libérées peuvent irriter la peau et créer des rougeurs ou des éruptions cutanées.

C’est ce qui se passe lorsque la saleté et les toxines tentent de sortir de votre corps par les pores de la peau et cela signifie deux choses : votre colon et vos reins sont surchargés et ne font plus leur travail correctement.

Encore une fois, aidez-les avec une série de lavements (je vais me répéter, mais c’est réellement ce qui marche le mieux !)

 

5. Fatigue

 

On pourra vous dire que cette fatigue est le résultats du dur travail de votre corps durant la détox. Cela n’est pas faux.

Mais il faut aussi considérer une chose dont on ne vous parle jamais :

 

détoxifier vous met dans le même état que tomber malade

 

Qu’est-ce que tomber malade ? C’est une phase durant laquelle votre corps vous obliger à ne plus bouger, rester tranquille, pendant que le corps travaille à vous détoxifier !

Oui, la maladie est une réaction à une accumulation de toxines ! Alors, le but est d’aider le corps à faire se travail de nettoyage et surtout d’éviter au maximum de lui en donner plus avec des produits morts et toxiques comme les médicaments (en particulier la chimiothérapie).

Le mucus sert à véhiculer les toxines hors du corps, ainsi que la sueur de la fièvre,  la diarrhée, et  les vomissements !

Et lorsque vous vivez ces périodes dépuratives, vous avez rarement envie de courir un 100 mètres !

Si vous êtes fatiguée, acceptez la situation. Jouez le jeux. Et aidez votre corps dans son effort (oui, avec des lavements du colon).

 

 

6. Sautes d’humeur

 

J’ai entendu dire que certains ont vécu une sorte d’euphorie durant leur détox. A la fin…Peut être…mais attendez-vous plutôt à pomper l’air de tout votre entourage ! Je dis souvent à mes clients de prévenir tout le monde à la maison J

Que ce soit lors d’une détox émotionnelle ou physique, c’est rarement une partie de plaisir et il vaut mieux se cacher, ou que la famille soit au courant et se bouche les oreilles.

 

D’autres symptômes peuvent inclure  

 

Des crampes d’estomac

Agitation

Insomnie

Congestion des sinus

Fièvre basse

Symptômes de rhume ou de grippe

Anxiété

 

C’est important de le savoir…Encore une fois, rappelez vous que les symptômes de « maladie » sont en fait souvent des symptômes de détoxification d’urgence.

Alors, faut il avoir peur de ces symptômes ?

Grace aux huiles essentielles, absolument pas  !

Tout ce dont vous avez besoin, c’est de quelques huiles bien associées et qui vous servent de traitement rééquilibrant durant toute votre détox et vous protègent contre les éventuelles attaques virales ou bactériennes.

L’idéal est bien sûr de faire du sur-mesure, et pour cela, je vous renvoie aux pages de l’Equilibre de l’immunité pour faire vos choix parmi toute une liste d’huiles particulièrement détoxifiantes, à l’Essentiel de l’Equilibre pour choisir les huiles qui entreront dans votre formule aromatique d’après vos faiblesses énergétiques.

Si vraiment, tout ce processus est trop laborieux pour vous, je vous renvoie à la formule de 10 huiles essentielles que je donne dans l’Equilibre anti-Candida, (c’est bien la seul fois que j’associe 10 huiles ensemble…) mise au point justement pour limiter au maximum les risques de détresse physique et émotionnelle qui vous guète en suivant ce genre de détox drastique.

C’est une expérience extrêmement enrichissante et révélatrice sur vos capacité à agir sur vos principales sources de souffrance. La « maladie » ne sera subitement plus aussi effrayante, vraiment plus du tout.

 

5 thoughts on “Détox ou maladie? Sachez faire la différence et évitez-vous des “traitements” inutiles”

  1. Un grand merci pour ces précieux conseils.
    Cela m’encourage à commencer ma cure de détoxication en suivant le livre que j’ai acheté sur l’equilibre anti-candida.
    Merci pour vos différents webinaires toujours plus intéressants les uns que les autres.
    Bien à vous,
    Aline.

    1. Edit, je donne encore plein d’autres conseils dans le livre 🙂 et vous avez le mélange aromatique miracle à disposition! Allez-y…

  2. Bonjour, ou lala oui je confirme, j’ai fais une détox il y a 2-3 ans, et pendant un mois j’étais dans un état horrible ! Puis, j’ai commencé les lavements à la maison ahahah, et là ! En 3 jours la pêche est revenue ! Donc oui, lavement super ! Actuellement j’allaite mon bébé de 5 mois, et je compte si je peux jusqu’a ses 2 ans. Mais je sens que j’aurais bien besoin d’une nouvelle detox. Mais on m’a déconseillé du fait que j’allaite. Le confirmes tu ? Bonne journée et merci pour tous tes conseils !

    1. Véronique, c’est vrai qu’il n’y a rien qui urge…je pense qu’il vaut mieux se donner les moyens d’allaiter deux ans que de risquer de laisser des toxines évacuées infiltrer le lait 🙂 De toutes façons, les He opèrent une forme de détoxification au quotidien, et c’est quelque chose qui est tout à fait compatible avec l’allaitement.

  3. Bonjour Cécile,
    Envisagez-vous de compiler les changements/nouveautés de la 4e révision augmentée de votre livre L’Équilibre anti-candida dans un livret vendu séparément à l’attention des personnes qui sont déjà en possession d’une version précédente de cet ouvrage ?
    Merci d’y penser.
    Catherine

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *