Les bons choix thérapeutiques sont parfois si simples…

 

Est-ce qu’il vous est déjà arrivé de faire une razzia dans un magasin pour produits naturels juste pour espérer enfin tomber sur la panacée? LE truc miracle qui vous fera du bien (A vous ou à vos enfants d’ailleurs…), d’en ressortir allégée de plus de 100 euros et de finalement, n’avoir rien trouvé de bien au bout du compte? Je crois que nous sommes nombreuses à l’avoir vécu😇.

 

Dans mon coin des Etats-Unis, il y a des magasins de produits naturels, comme partout, et puis il y a les herboristeries/bazar pour sorcières/épicerie crue/boutique à compléments alimentaires hors normes. Ce sont dans les herboristeries en question que l’on peut profiter de toute la science de la personne qui se tient derrière le comptoir. Pas de restrictions. Pas de limite dans le vocabulaire. La conversation se transforme souvent en consultation privée. J’ai aussi vu ça en Californie d’ailleurs. Pas vraiment de réglementation. Sauf maintenant pour ce qui est des boutiques pour cannabis, mais c’est un autre sujet.

Je vous parle de cela, parce que je suis en France depuis une semaine et tout à l’heure, je suis passée à la boutique de produits naturels du coin me chercher deux trois petites choses. J’étais au comptoir, j’attendais mon tour. La cliente qui était là avant moi avait deux petites filles adorables. C’était manifestement une maman qui faisait de son mieux pour s’occuper de ses filles, celle qui a les moyens d’aller directement vers ce qu’il y a de mieux, dans une boutique très bien achalandée et réputée. Elle demande des produits à la vendeuse qui va les lui chercher.

A un moment, mon oreille attrape un morceau de la conversation : « elle se tord de douleur à chaque fois qu’elle mange un pain au chocolat, alors donnez-moi un bon probiotique pour enfants. » Il y avait déjà plusieurs bouteilles de jus de carotte sur le comptoir…il y en avait pour beaucoup d’argent. La vendeuse s’exécute. Des probiotiques pour enfant. Pour que la petite ne se roule plus par terre en mangeant un pain au chocolat.

La vendeuse lui donne des conseils de prise. C’est bien. Elle a fait plaisir à cette maman désireuse de faire pour le mieux.

120 euros de probiotiques et jus en bouteilles divers.

Qui ne vont servir à rien.

C’est un cas pratique cette petite histoire ! Cette maman n’avait pas besoin de dépenser 120 euros pour faire du bien à sa fille ! (Je vous explique pourquoi ici)

Quelques euros de carottes à lui extraire en jus, et surtout, ne plus lui donner de pain au chocolat ! Ni pain, ni chocolat d’ailleurs…

Ma fille m’a “entendue penser” alors que nous attendions notre tour. Non, je ne dis rien. Oui, je laisse la vendeuse faire son travail. Tant pis, il faudra le temps qu’il faut à cette maman pour comprendre la bonne marche à suivre. La petite n’a pas fini d’avoir mal au ventre.

On ne peut pas obliger une maman à écouter une parfaite inconnue dans une boutique lui dire que ce qu’elle va acheter ne servira à rien. Un jour peut être elle saura faire le bon choix thérapeutique. Nos chemins se croisent pourtant…mais mauvais timing. Il ne fallait pas que ce soit devant une vendeuse bien intentionnée à qui je n’ai pas le droit de faire l’affront de lui ruiner sa vente.

C’est pareil pour vous ! Vous qui me lisez avez à votre disposition de nombreux outils qui vous éviterons de dépenser des milliers d’euros destinés à vous donner bonne conscience.

S’éduquer au bon endroit change tout. Mais il faut parfois longtemps pour le trouver.

J’en parlais avec mes élèves le week-end dernier. Une d’elles a des années de bonnes pratiques et d’éducation derrière elle, suite à un fort rejet des produits pharmaceutiques pour lesquels elle a travaillé longtemps. Et pourtant, elle souffre beaucoup encore aujourd’hui. Pourquoi ? Parce qu’elle a égrené ces bonnes pratiques sur des dizaines d’années, les unes après les autres, sans cohésion. Sans que l’une ne serve à l’autre. Donc, sans en profiter. Des années à passer à côté d’une montagne de bien être parce que l’essentiel manquait : la cohérence et le timing. Je fais de mon mieux de mon coté pour vous éviter cette errance inutile grâce aux questions-réponses à la suite des webinaires, aux consultations et aux multiples formations que je vous propose.

Mais dans tous les cas rappelez-vous une chose :

Nous les femmes avons besoin d’une approche adaptée et ce qu’est pas dans ce domaine que les hommes performent le mieux. Alors faites vos expériences, mais allez toujours jusqu’au bout d’une approche, sur minimum 3 mois.

Et puis, vous pouvez aussi tenter votre chance en postulant pour une consultation gratuite avec moi...J’en donne 5 par mois. Pourquoi pas vous?

 

2 thoughts on “Les bons choix thérapeutiques sont parfois si simples…”

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *