Entrez votre mot clé dans la case de recherche pour trouver les articles qui en parlent

Accrochez vous à vos cheveux : vous pouvez les aider à rester sur votre tête

aromathérapie holistique

Pour survivre, le corps humain doit dispatcher les nutriments que nous apporte notre nourriture à différents niveaux, selon un ordre d’importance. Certains organes essentiels à la survie tels que le cœur et le cerveau sont servis en premier. Puis les muscles, les os, les tissus conjonctifs et enfin, la peau et les ongles. Les cheveux arrivent en dernier.

Ce qui veux dire que si vous ne mangez pas ce qu’il faut, vous faites mourir vos cheveux de faim…parce que les organes importants sont nourris d’abord.

Comment on perd nos cheveux

En effet, perdre ses cheveux n’est ni dangereux pour la santé, ni débilitant. Mais bon, on préfère tout de même les garder le plus longtemps possible…

Et bien cela dépend de la façon dont vous nourrissez les follicules de vos cheveux.follicule

Le follicule, ce petit sac à la racine du cheveu, détermine comment nos cheveux vont pousser. Tout dépend de la force de notre régénération cellulaire.

Notre corps dispose d’une incroyable faculté de régénération, de guérison même. Le foie en est une magnifique illustration, que ce soit dans son travail de protection et de détoxification qu’en tant qu’organe, capable de repousser si on en coupe un morceau.

La régénération cellulaire

Toutes les cellules de notre corps se régénèrent, mais à une fréquence différente : par exemple, les cellules de la paroi de notre intestin grêle se régénèrent toutes les 20 minutes. Et bien celles de nos cheveux, je veux parler de celles des follicules, ont besoin de trois mois pour être remplacées par des cellules neuves.

Si on considère que le cheveu ne pousse en moyenne qu’un demi centimètre par mois, si on ajoute les trois mois de régénération des follicules, ce premier demi centimètre reflète notre chimie corporelle d’il y a 4 mois.

En vieillissant, le processus de remplacement des cellules devient moins efficace et il arrive que certains follicules meurent et cessent de faire pousser les cheveux.

Gènes et nutritionproteines

On sait que les gènes y sont pour beaucoup, mais la nutrition joue un rôle non négligeable dans cette régénération.

Alors, de quoi le cheveu a-t-il besoin pour être beau, fort, et pousser longtemps ?

De protéines.

Il ne s’agit pas d’un montant total par jour, mais d’un ratio calorie/protéines.

Sur 100 calories ingérées, 10 calories de protéines seront utilisées pour assimiler les aliments.

Toute protéine inutilisée sera destinée à reconstruire et réparer les tissus. Il faut qu’il en reste pour que les follicules puissent en profiter, sinon, ils seront les premiers à souffrir.

Pour savoir si vous consommez suffisamment de protéines, voici un petit calcul à faire :

Multipliez le nombre de gramme de protéines que vous consommez par 4 (vous allez devoir faire des recherches, peser ce que vous consommez etc…), puis diviser ce nombre par le nombre total de calories contenues dans vos plats et vos boissons au cours d’un même repas.

Ou si vous vous débrouillez mieux en anglais qu’en maths, utilisez cette application pour Smartphone : www.myfitnesspal.com

Les hormones et les cheveuxcheveux

Deux types d’hormones ont communément un impact sur nos cheveux : la testostérone et la thyroïde. La testostérone va principalement influencée la chute des cheveux des hommes, et la thyroïde, celle des femmes.

La testostérone peut provoquer la chute des cheveux des hommes de deux façons : Si son niveau s’élève ou en se convertissant en dihydrotestostérone, une hormone produite à partie de la testostérone.

Il suffit de bloquer cette conversion pour aider à préserver la chevelure masculine. C’est le but des traitements anti-chute qu’on trouve dans les pharmacies…

Le rôle de la thyroïde :

Une chute d’hormone thyroïdienne sera plutôt la cause de la perte de cheveux chez les femmes.

Le niveau de toxines est un facteur déclenchant car la thyroïde est sans doute la glande qui accumule plus facilement les toxines qu’aucun autre organe.

Pour éviter cette accumulation, il est important d’éviter les sources de toxicités comme les produits d’entretien, les cosmétiques et l’alimentation conventionnelle.

Une petite détox du foie peut aussi être la bienvenue, de même que toute intervention détoxifiante comme l’hydrothérapie du colon, un jeune ou une cure jus de noni, le tout combiné à l’utilisation de certaines huiles essentielles connues pour soutenir les émonctoires et, pourquoi pas, un bon complex de soutien de la thyroïde.

Consultez les pages sur la thyroïde pour en savoir plus et utiliser les huiles essentielles pour aider à l’équilibrer.

Les suppléments des cheveux 

Travailler sur l’équilibre de vos hormones n’est pas incompatible avec une bonne nutrition du cheveu !

Mais il faut de la patience pour voir les résultats de vos efforts : comptez 4 mois…

Les boosteurs de kératine:

C’est la kératine qui fabrique de beaux cheveux. Elle est fabriqués à base d’acides aminés (issus de nos protéines).

Voici quelques suppléments qui aide notre organisme à fabriquer la kératine :

  • Le MSM : c’est le souffre. On en trouve dans les choux, les oignons, mais vous pouvez choisir de prendre des gélules dosées à 1000 mg, deux fois par jour.
  • Les oméga 3 : personnellement, je préfère l’huile de lin aux huiles de poissons (ça me réussi bien coté cheveux). 1000 à 3000 mg par jour, en gélules,  ou 2 cuil à soupe d’huile de lin liquide.
  • La silice, dans sa forme purifiée, 5 mg une ou deux fois par jour.
  • Et puis, tout ce qui stimule la régénération cellulaire, c’est à dire les anti-oxydants.

Si vous aimez fabriquer vous même des produits de soin, j’ai ici quelques recettes aromatiques qui peuvent vous plaire.

Tout le monde est concerné par la chute de cheveux à un moment de sa vie, et c’est un domaine où la prévention est encore la meilleure des options!…et vous, que faites vous pour vos cheveux?

Tags: , , , ,

Related posts

Méthode Yuen en France

  Info incontournable pour les praticiens à la qui souhaitent se démarquer des autres!...

22 comments

  • Bonjour Cécile,
    Merci de traiter ce sujet. J’aime particulièrement utiliser le henné neutre (non colorant), il renforce les cheveux et les rend plus doux.

    Juste pour info, il existe deux types de henne :
    Le henne neutre : plante CASSIA (obovata) – non colorant
    Le henne naturel : plante LAWSONIA insermis – colorant

    Je préfère les shampoing naturels bio. Au fait, est-ce intéressant de mettre des huiles essentielles dans le shampoing … vu qu’on ne laisse pas de temps d’application et qu’on le rince juste après ? Si oui, quelles huiles privilégier ?

    • Et bien tu vois, j’ai été rousse des années grâce au Hénné! Ma mère voulais m’épaissir les cheveux avec du hénné neutre, et elle s’est trompée…elle m’a mis du hénné naturel!
      Donc, rousse à 13 ans…et j’ai continué une bonne dizaine d’année!
      Oui, tu peux te mettre des huiles dans un masque (au hénné…), ça dépend si tu veux assainir un cheveu gras ou si tu veux traiter des démangeaisons, des problèmes de sècheresse…En gros, les huiles du cheveux sont le romarin, l’arbre à thé et le géranium. Un bon mélange. Ma prof d’aromathérapie avait une grosse touffe de cheveux frisés et elle sentait tout le temps le géranium!

      • Tu devais être jolie en rousse 😉
        Merci pour le conseil sur les huiles essentielles à ajouter. Je vais tester.

        A propos de hénné, je voudrai ajouter une précaution d’utilisation, connu en salon de coiffure : le hénné et les produits chimiques de coiffure ne sont pas compatibles. Par exemple, après un masque au hénné, il faut attendre environ 1 an avant de faire une permanente, une coloration ou une décoloration en salon de coiffure. Sinon, le cheveu risque de brûler (il fume réellement !) et il tombe.

        Pour ma part, j’ai opté pour du naturel et je vais continuer.
        J’ai appris que le hénné renforce les cheveux. Avec quelques gouttes de tea tree et lavande, c’est un bon moyen pour protéger naturellement les cheveux des enfants contre les poux.

        Si une invasion de poux est présente (comme on est sur le thème des cheveux), une méthode efficace et facile : imbiber les cheveux d’huile et recouvrir la tête avec du papier cellophane, pendant 1h environ. Cheveux nourris, poux asphyxiés ! Cheveux lavés, invasion éradiquée ! A renouveler 1 fois, si on a encore un doute … rien que d’y penser, on a parfois la tête qui nous démange 😛

  • Bonjour Cécile,
    Ave l’âge, je trouve que les cheveux perdent en qualité,
    moins robustes moins fournis, et ce malgré un régime alimentaire
    équilibré.
    Je prends des suppléments maintenant dès l’été ce qui fait qu’en automne, je ramasse moins les cheveux à la pelle.
    j’aimerais tester la silice.

  • Bonjour Cécile
    Ma grand -mère paternelle me répétait souvent :  » les cheveux sont la parure d’une femme  »
    Je prends grand soin des miens ; jusqu’à maintenant , je touche du bois , ils sont en bon état
    Je fais des masques à la kératine toutes les semaines et de temps en temps je fais des cures de kératine en gélules ;mais je vais me dépêcher de suivre tes conseils : on n’est jamais trop prudent
    Amitiés
    Janine

    • Des masques à la kératine! Je ne connaissais pas! J’aurais bien aimé voir tes cheveux pour me rendre compte de ce que ça fait!

  • Bonjour Cécile,

    Merci de tous ces conseils. Nous allons doper la Kératine. Pour les anti-oxydants je prends une boisson sous forme de tisane qui est à base de Rooibos, appelé aussi thé rouge. On m’a dit que c’était excellent. Mais peut etre tu connais queque chose d’encore plus efficace ?
    Amicalement
    Christian

    • Ecoute Christian, le seul moyen de te rendre compte de ce qui est plus efficace c’est d’essayer! Coté anti-oxydants, ma préférence va au noni, parce que c’est en plus nourrissant…ce qui change tout!

  • Bonjour Cécile,

    J’ai toujours perdu pas mal de cheveux mais ils repoussent. Il me semble que j’en ai plus maintenant lorsque j’étais adolescente. C’est peut-être juste une impression. Je me souviens avoir pris de la silice à un moment donné, mais je crois que c’était pour mes ongles qui se dédoublaient. Et maintenant, selon tes bons conseils, je prends du noni.

    On m’a déjà dit qu’un cheveu poussait de 15 à 20 fois et qu’après il ne repoussait plus. Qu’en penses-tu?

    Aussi, lorsque j’étais adolescente (ce serait probablement encore le cas aujourd’hui), mes cheveux ne poussaient pas plus que légèrement en bas de mes épaules. Je n’aurais jamais pu avoir des cheveux longs comme les tiens ou comme ceux de la femme ci-dessus qui les a dans le vent… Décidément, je me sens parfois à l’envers des autres.

    Amicalement,

    Sco!

    • Ma chère Sco, je suis sure que les effets du noni se voient déjà sur toit, ta peau, tes ongles et tes cheveux…
      Et puis, si tu es à l’envers des autres, je marche au plafond! Et puis les cheveux long, ça chatouille le bout des fesses, on se coince dedans en dormant…Pas fun. Je vais les couper.

  • Bonjour Cécile,
    Côté cheveux, je n’ai pas eu trop de misère. Mais, bien sûr, ma nutrition aide ! Et s’ils sont plus faibles, je fais une cure de silice. Je pense au noni, aussi, un peu plus tard…
    Par contre, y aurait-il un moyen naturel de « teindre » les cheveux gris ? Je serais preneuse. Mais attention : ils sont tous gris, et depuis longtemps.
    Merci et à bientôt !

    • Bernadette, j’ai vu ma maman se teindre ses cheveux blancs avec des teintures naturelles…il y en a partout dans les magasins de produits naturels. Sans ammoniaque etc…

      • Oui, bien sûr ! Je les ai essayées… Malheureusement, elles dessèchent tellement les cheveux qu’ils cassent et tombent. Mais il en existe quand même qui conviennent pas mal. D’ailleurs, les teintures traditionnelles provoquent des dérèglement hormonaux, donc, je m’abstiens.
        A bientôt !

  • Bonjour Cécile,

    excellent le titre ! 😉 Et la lecture ce cet article, j’ai encore appris des choses sur le cheveu !
    Je te remercie.

    Albin

  • Bonjour Cécile,

    Contre la chute des cheveux je fais chaque année en automne durant 3 mois, une cure en homéopathie, en alternant 1 jour sur 2 le soir :
    Thalium Sulfuratum 9CH 3 granules
    Selenium Metatilicum 9CH 3 granules

    Il va falloir que j’essaye le jus de NONI. Vous êtes nombreuses a le conseiller.
    J’ai même, il y a quelques années été contactée pour le proposer à travers un MLM
    Quel est la meilleure façon de s’en procurer ?

    Bien amicalement,
    Christine

    • Christine, je crois que la meilleure façon de se procurer le noni est encore de le commander chez le spécialiste mondial, Tahitian Noni Internationnal. Ils te le livrent à domicile…Tu peux les contacter en allant sur TNI.com

  • Bonjour Cécile,

    Merci pour ces conseils. Pourrais-tu préciser quelle quantité de protéine nous devons consommer idéalement chaque jour pour assurer la bonne nutrition de nos cheveux ?
    Doit-on en consommer plus s’il s’agit de protéine végétales ?

    Amicalement,

Leave a Comment

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.




Top