fbpx

Entrez votre mot clé dans la case de recherche pour trouver les articles qui en parlent

Cannabidiol : identifiable par un test de dépistage?

C’est la grande question pour beaucoup de monde, surtout ceux qui travaillent dans un environnement où ils sont régulièrement testés pour vérifier leur “propreté” en terme de stupéfiants.

Ne pas avoir de vraie réponse à cette question risque surtout de laisser des personnes qui souffrent continuer à vraiment se salir avec des produits toxiques qui pourraient être largement et avantageusement remplacés par l’efficacité impressionnante du cannabidiol. A condition de se les autoriser. A condition de savoir qu’ils peuvent les utiliser sans arrières pensées.

Je connais la chanson grâce aux huiles essentielles : dès que l’efficacité d’une substance naturelle commence à se savoir, on va lui chercher des poux dans la tête (bon…dans les feuilles) pour préserver la légitimité surfaite et souvent abusive des substances chimiques (et patentables) qui en sont extraites dans le milieu pharmaceutique.

Contre la douleur, le stress, l’anxiété etc….

Pour ceux qui n’y ont pas encore touché, sachez qu’il y a beaucoup de raisons d’aimer le cannabidiol (CBD). Et je ne parle pas de ses effets dans les crèmes pour le visage.

Beaucoup l’utilisent pour gérer la douleur, le stress et le bien-être au quotidien. Sans effets secondaires, de manière curative, surtout lorsqu’il est associé à un mélange aromatique ciblé.

Cependant, de nombreux débutants dans le domaine de la CBC peuvent hésiter à s’en servir pour ne pas risquer que sa présence dans le corps soit mal interprétée aux analyses.

Donc, posons la question à des spécialistes : La CBD apparaît-elle sur un test de dépistage de drogue?

Et bien non, car le THC (tétrahydrocannabinol) seul est identifié dans les tests.

Maintenant, pour les super-septiques qui ont besoin de tout comprendre, décortiquons tout cela pour savoir pourquoi.

Rappelons d’abord que le THC est le psychoactif principal de la plante de cannabis. C’est le composé qui provoque les effets récréatifs du cannabis classique et qui apporte ses propres avantages médicinaux.

Alors, parlons tests. Que se passe-t-il si on vous envoie faire un test pour savoir si vous vous droguez?

Et bien, le test de dépistage le plus courant est une analyse d’urine.

Ici, aux Etats Unis, c’est extrêmement courant…Cela m’est arrivé simplement pour travailler pour une compagnie qui utilise les huiles essentielles dans des produits cosmétiques.

La procédure est extrêmement contrôlée…c’est tout juste si quelqu’un ne vient pas vous surveiller pendant que vous faire pipi…

Vous devez laisser vos affaires en dehors de la salle de bain pour être sur que vous n’envoyez pas aux analyses l’urine de quelqu’un d’autre.

Bref, cette analyse vérifie si l’urine contient des métabolites, pas une substance en soi.

Un métabolite est un produit de dégradation obtenu une fois que l’organisme a traité une substance particulière.

L’analyse d’urine de cannabis vérifie la présence d’un métabolite du THC appelé THC-COOH.

Rappelez vous que les métabolites de CBD ne sont pas recherchés dans cette analyse, sauf si un test a été commandé pour vérifier la présence de métabolites de CBD dans l’urine.

Les analyses de sang, des analyses de salive et des analyses de cheveux vérifient la présence de ce même métabolite.

En fait, il n’y a même pas de directive fédérale pour tester la présence de CBD chez les employés du gouvernement américain…ce qui est le cas de mon fils, qui hésitait à me laisser lui mettre du cannabidiol dans des mélanges aromatiques contre la douleur ! (Je vais tout lui expliquer…)

En même temps, dans un environnement où on vous teste régulièrement pour vérifier que vous ne vous droguez pas, il est compréhensible d’être chatouilleux.

Alors, quand faut il s’inquiéter quand on prend de la CBD ?

En fait, la source et la quantité de CBD doivent être pris en considération ici.

Parce que certains produits à base de CBD peuvent contenir de petites quantités ou des traces de THC, sauf si votre CBD est tirée du chanvre, naturellement dépourvue de THC.

Pour vous donner un exemple, je ne supporte pas le THC. Toutes les fois où j’en ai fumé étant plus jeune, ça m’a rendue malade. Mais la CBD ne m’a jamais provoqué aucun malaise…parce que sans THC.

De toutes façons, légalement, les produits CBD à base de chanvre doivent contenir moins de 0,3% de THC. Beaucoup en contiennent même moins, oscillant autour de 0,1%.

Cela signifie qu’à ce rythme, vous devrez consommer de très fortes doses  (1000 à 2000 mg) quotidiennes pour avoir le moindre risque de test positif  au THC.

On pourrait s’arrêter là, mais je vois se profiler LA question que certains vont se poser :

Le cannabidiol se transforme-t-il en THC dans le corps?

Vous allez vous demander d’où vient se genre de question….et bien disons qu’il reste encore beaucoup à apprendre sur la façon dont elle se décompose dans le corps.

Jusqu’ici, les principales métabolites de CBD sont le 7-COOH-CBD et ses dérivés.

Ces composés sont différents du THC et de son principal métabolite, le THC-COOH.

Et pourtant, il y en a qui cherchent la petite bête, et une rumeur persiste selon laquelle le CBD peut se transformer en THC dans le corps.

Pour y répondre, une étude récente du Dr Ethan Russo, neurologue et chercheur en médecine, prouve que cette transformation ne se produit pas dans le corps avec l’utilisation quotidienne de la CDB.

Si la CBD se convertissait au THC, il en résulterait probablement un «niveau élevé» psychoactif. Or, j’ai testé, et d’autres ont testé (des millions ont testé), la CBD ne procure aucun des effets du THC.

Le Dr Russo le précise bien : le corps humain ne produit pas non plus de protéines enzymatiques capables de convertir le CBD en THC une fois inhalé ou ingéré.

Donc, pour conclure,  le cannabidiol se transforme-t-il en THC dans le corps? Non

Alors, vous pouvez en profiter sans arrières pensées…et avoir un outil de valeur supplémentaire pour oublier les médicaments et en nettoyer votre vie.

Il y a encore beaucoup à apprendre au sujet du cannabidiol, et c’est pourquoi, de mon coté, je me forme auprès de spécialistes. Je fais profiter de ce que j’apprends à mes élèves Aromapro!

 Alors si cela vous intéresse, rejoignez les dès maintenant dans la version simplifiée de cette école d’aromathérapie holistique, ici

Related posts

Leave a Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.




Et si vous vous donniez les moyens de prendre le pouvoir sur votre santé? Demandez-le moi ici et je vous envoie un livre dont c'est justement le sujet...

New Graphic
Top