Entrez votre mot clé dans la case de recherche pour trouver les articles qui en parlent

Comment augmenter vos chances de gagner la bataille contre le cancer!

 

 

Comment augmenter nos chances de réussir notre lutte contre le cancer?

Bien qu’il soit plus judicieux de pratiquer la prévention en se supplémentant avec des antioxydants, en pratiquant un exercice régulier et en ayant une attitude de vie positive (oui, le vin rouge avec modération peut aider..), il est impératif de commencer une supplémentation et un mode d’alimentation qui protègent les organes et aident à leur détoxification pendant les traitements.

Il faut protéger les cellules saines et soutenir le système immunitaire avec des procédés doux et sans effets secondaires…

Pour cela, le contrôle de la nutrition est sans doute le moyen de plus accessible : en éliminant les aliments dangereux et privilégiant les aliments protecteurs.

 

Les aliments du cancermédicaments

  • Les viandes cuites
  • Les graisses cuites
  • Les graisses saturées d’origine animale
  • Les graisses hydrogénées
  • Les produits laitiers pasteurisés et stérilisés
  • Les sucres
  • Les aliments transformés riches en sel, sucre et graisses hydrogénées
  • Le fumage
  • L’alcool
  • Et….les médicaments!

 

Les aliments qui protègent du cancer

 

Je ne donne pas une liste précise d’aliments à consommer obligatoirement, mais outre le fait que ces aliments doivent être alkalinisant pour l’organisme, ils doivent aussi être le plus possible anti-fongiques, ou si vous préférez, anti-candida.

 

  • les fruits et les légumes, de préférence crus,pamplemousse
  • les aliments riches en fibres, non transformés
  • les huiles végétales de première pression à froid (olive, coco, avocat, macadamia, lin, colza…)
  • les antioxydants,
  • le calcium, magnésium, sélénium,
  • et surtout, la frugalité.

L’idéal pour aider son corps à combattre le cancer est de consommer des aliments d’extrêmement bonne qualité nutritionnel, dont la richesse vitaminique et minérale puissent avoir un impact positif sur la régénération cellulaire, le nettoyage de l’organisme, le soutient du système immunitaire, mais aussi, sur la réponse maximum aux traitements et la réduction de leurs effets secondaires.

 

Redonner de l’appétit pour ce qui est bon contre le cancer

Le problème est que bien des malades n’ont pas d’appétit ou de tolérance à tout ce qu’ils mangent, et bien des aliments ne sont plus très nutritifs et nécessitent qu’on en consomme beaucoup pour atteindre un niveau de nutrition correcte.

Il y a cependant un aliment qui offre naturellement 153 nutriments, (une concentration nutritionnelle impossible à trouver à l’état naturel ailleurs), liquide, anti-nauséeux, anti-inflammatoire, analgésique, dont les effets se ressentent dans les minutes qui suivent son absorption, doté d’une concentration en antioxydants supérieurs et d’une action anti-tumorale démontrée scientifiquement.

L’aliment idéal contre le cancer, le jus Tahitian Noni non seulement bloque la croissance des tumeurs, elle donne aussi les moyens à la cellule de se normaliser.

Je l’indique dans beaucoup de cas, mais ici, c’est l’aliment le plus efficace, le plus sain, le plus simple et de surcroit le plus anti-stress qu’on puisse offrir à une personne atteinte d’un cancer.

Parce que, dans votre vie quotidienne, vous avez besoin de vous simplifier la vie, et que les restrictions alimentaires dont je viens de vous parler, ne vont pas y contribuer, du moins, le temps que vous vous organisiez pour les appliquer, ce jus va sacrément vous aider.

Gardez à l’esprit que, de tout ce que vous allez absorber et laisser entrer dans votre corps, le jus de noni est sans doute la seule chose qui ne vous fera absolument aucun mal.

La seule recommandation particulière est d’arrêter d’en boire deux jours avant la chimio et de reprendre deux jours après (encore mieux : pas de chimio du tout).

Le jus de noni : combien? noni

Mon conseil est d’en prendre par petites quantités toutes les heures, suivi de beaucoup d’eau, à concurrence de la dose journalière à atteindre.

Si vous avez des nausées, commencez par de très petites quantités, voir dilué dans de l’eau très froide ou suivi d’une cuillère de sorbet de votre choix (citron, framboise…), puis buvez de l’eau.

Si vous supportez les aliments solides mais souffrez de brûlures d’estomac, absorbez d’abord votre excès d’acide avec un petit morceau de pain ou de cracker, puis enchaînez avec une cuillerée à soupe de jus Tahitian Noni, suivie de la même quantité d’eau.

Il est normal d’avoir une perte d’appétit en buvant de ce jus toutes les heures, vous serez nourri. Comme il n’est pas utile de manger, profitez en pour laisser votre système digestif au repos.

Laissez votre organisme se détoxifier et nourrir correctement vos cellules. Vous allez sentir un regain d’énergie qui vous surprendra, un meilleur sommeil, un meilleur moral, et surtout, vos médecins seront surpris par vos résultats sanguins.

Si vous connaissez un médecin chinois, il devrait être en mesure de vous fournir du Dang Gui Longhui Wan, qui peut aider à contrôler la division des cellules cancéreuses.

Mettez toutes les chances de votre coté, et faites vous régulièrement rééquilibrer par un acupuncteur, un aromathérapeute holistique ou un shiatsuki.

A défaut, faites vous masser très légèrement pour faire circuler la lymphe, sans pression, en laissant pénétrer une préparation à base d’huiles essentielles qui stimule le système immunitaire et aide à combattre la douleur.

En cas de radiothérapie, ne pas appliquer d’huiles essentielles le même jour, arrêter deux jours avant, puis reprendre le lendemain.

Pour soigner les brûlures de radiations, utiliser de l’huile essentielle d’Achilea millefolium ou d’arbre à thé : 3 gouttes dans une cuil. à soupe de beurre de karité ou de gel d’aloé, ou de l’huile essentielle d’arbre à thé, utilisée pure sur la peau à l’endroit du traitement.

 

 

Aromathérapie anti cancer

huiles

Chaque cas est différent, mais je vous donne ici quelques suggestions d’associations d’huiles

Pour soutenir l’immunité :

Dans 20 ml d’huile de base bio (macadamia, noyau d’abricot), ajouter une goutte des huiles essentielles suivantes :

  • Prunus amygdalus : stimulant immunitaire pour cancer. Stimule la production de cellules K. Utile en cas d’anxiété, dépression, tension nerveuse
  • Citrus bergamia : immunostimulante pour cancer. Aide à la digestion (dyspepsie, colite, flatulences, perte d’appétit)
  • Daucus carota var/ sativa : dépurative hépato-rénale, régénératrice hépatocellulaire, régule la thyroide, l’hypotention, la neurasthénie
  • Boswellia carterii : possible antitumorale, antidépressive, cicatrisante, immunostimulante, soutient le système respiratoire
  • Pogostemon cablin : régénératrice tissulaire, anti-inflammatoire, antiseptique, tonique digestive, phlébotonique.

Dans tous les cas, vous pouvez utiliser la reine des huiles essentielles, la Rosa Damascena en dillution Otto. Une goutte suffit, à diluer dans une crème pour les mains, pour le visage, dans un lait de massage ou en directe, dans le creux du poignet: c’est de l’amour inconditionnel en bouteille et un puissant stimulant de l’immunité.

 

Pour aider la douleur, la cicatrisation physique et émotionnelle

Dans 20 ml d’huile de base bio, ajouter une goutte de chacune des huiles essentielles suivantes :

  • Angelica archangelica racine : sédative nerveuse, agit sur l’anxiété et les spasmes abdominaux, anticoagulante, carminative
  • Anthémis nobilis : sédative du système nerveux central, analgésique (articulations enflammées), anti-nausées, donne patience et paix.
  • Melaleuca alternifolia : aide la fatigue nerveuse et la dépression. Immunostimulante, antivirale, antifongique, protège contre les infection intestinales, redonne la capacité à apprécier les petites choses de la vie.

 

Contre le cancer : éliminer le candida

Candida et cancer se manifestent de la même façon et se développent en parallèle. La logique nous amène à ne pas négliger le développement anarchique du candida albicans lorsque l’on s’efforce de contrôler les causes du développement anarchique des cellules cancéreuses.

Si vous préférez éviter l’usage des médicaments anti-fongiques classiques et l’ajout de toxines pour votre foie, consultez les pages sur le candida et voyez comment vous pouvez agir naturellement pour éviter, réduire voire prévenir les infections fongiques pendant vos traitements.

Enfin, il est toujours utile de profiter de l’expérience d’une survivante! Cliquez ici pour découvrir Mélanie, survivante d’un cancer du sein. Pour elle, il y a plus que la chimio, la radio etc…

Tags: , , , ,

Related posts

Méthode Yuen en France

  Info incontournable pour les praticiens à la qui souhaitent se démarquer des autres!...

Untitled

  La notion de base que l’on a communément de l’inflammation est qu’elle est...

2 comments

Leave a Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.




Et si vous vous donniez les moyens de prendre le pouvoir sur votre santé? Demandez-le moi ici et je vous envoie un livre dont c'est justement le sujet...

New Graphic
Top