Entrez votre mot clé dans la case de recherche pour trouver les articles qui en parlent

Eau et cancer : la réponse simple dont personne ne vous parle.

Il y a quelques jours, nous étions un groupe de voisins en train de profiter du soleil en papotant quand mes yeux échouent sur les chevilles de ma voisine qui avait allongé ses jambes à coté de moi : il était clair qu’elles étaient cachées sous un œdème. Un coussin d’eau sur les chevilles.

J’ai été obligée de lui en parler et de lui dire que ça n’était pas bon signe.

Elle était surprise…personne ne lui en avait jamais parlé. Elle ignorait qu’un œdème était un signe de faiblesse des reins et d’une accumulation de toxines.

Nous avons discuté et elle m’avoue ne pas boire suffisamment.

eau

Le manque d’eau : cause de maladies graves.

Ma voisine est l’illustration de ce que sont la plupart des hommes et femmes d’aujourd’hui : intoxiqués et déshydratés.

Je dirais même plus : chroniquement déshydratés et inconscients des risques de maladies graves que le manque d’eau fait courir à leur organisme.

J’ai souhaité écrire cet article parce qu’un de mes lecteurs m’a fait découvrir les expériences d’un médecin d’Afrique du Sud qui a guérit son cancer du sein en excluant complètement les interventions de la médecin occidentale.

Et elle l’écrit noir sur blanc : pour elle manquer d’eau augmente les risques de développer un cancer. Si l’on fait le lien entre eau et toxicité, c’est parfaitement logique.

Je pense qu’il est utile de vous faire part de ses explications.

 

Pourquoi augmente-t-on nos risques de développer un cancer si l’on manque d’eau?eau du corps

 

Notre corps est composé principalement d’eau. Le sang c’est 82% et les poumons 90%.

Notre sang en particulier a besoin de beaucoup d’eau pour véhiculer les nutriments dans les cellules et les déchets à l’extérieur.

L’eau sert de véhicule à de nombreuses fonctions de nettoyage, et éliminer ces toxines est crucial pour maintenir le corps dans un état acceptable de propreté interne.

De ce niveau de propreté dépend la protection contre la plupart des maladies et surtout, contre le cancer.

Tout un enchainement de dysfonctionnements entre en action avec le manque d’eau. L’œdème de ma voisine n’en est qu’une illustration !

De nombreux autres symptômes montrant le manque d’eau :

  • fatigue,
  • baisse d’énergie,
  • maux de tête,
  • migraines,
  • prise de poids,
  • dépression,
  • problèmes de peau,
  • douleurs variées…

Autant de signes qui nous disent que le corps a besoin de plus d’eau !

Mais l’entendons nous ainsi ?

Sommes nous éduqués à comprendre les cris de notre corps ?

Nous pourrions l’être…mais toute une industrie préfère que non.

Car que deviendraient de nombreux laboratoires pharmaceutiques si vous vous mettiez à boire pour enfin guérir vos migraines, maux de tête, douleurs, prise de poids etc ?

Si vous pensiez à vous détoxifier régulièrement par hygiène, simplement pour aider votre corps à fonctionner et éviter des problèmes inflammatoires que les médecins vous proposeraient sinon de « régler » à coup de médicaments ?

Et que ce passe-t-il lorsque l’on prend régulièrement des médicaments ? verre

Peut être est-on obligé de boire pour les avaler…ce qui explique peut être le soulagement de certains maux!

En fait, ce qui se passe c’est que tout d’abord, on ne règle pas le problème d’origine (depuis quand un médicament guérit-il quoi que ce soit ?) et ensuite on ajoute des toxines à celles qui ont forcé le corps à demander plus d’eau pour s’en débarrasser.

Le corps qui ne s’est pas fait entendre avec des symptômes bénins et bien forcé de se manifesté autrement…par des maladies telles que les problèmes de cœur, l’hypertension, l’obésité, la maladie d’Alzheimer et le cancer (parmi d’autres).

 

Alors, de combien d’eau avons nous besoin pour éviter au corps de crier ?

Environ 1 litre par 22 kilos de poids. Un litre d’eau, de jus de légumes, de tisanes. Par un litre de café noir, de thé, d’alcool ou de boissons sucrées et gazeuses ! Les sodas aggravent la déshydratation.

Si vous êtes chroniquement déshydraté, vous allez commencer à boire ½ litre d’eau supplémentaire par jour, tous les jours. Ne vous mettez pas à boire plusieurs litres d’un coup !

Comme dans toutes les situations où l’on évacue des toxines, vous allez vivre les symptômes qui accompagnent une détox : nausée, diarrhée, faiblesse.

En augmentant graduellement votre consommation d’eau vous allez petit à petit vous débarrasser de ces symptômes .

Mais surtout, vous aller découvrir combien il est simple de ne pas se sentir fatigué, d’avoir un transit régulier, une peau lisse et gonflée, et avec un corps propre, les émotions, pensées et actions positives qui en découlent.

Donc, au lieu de ne voir que des symptômes à éliminer artificiellement, entendez votre corps et commencez par lui donner ce dont il a besoin pour faire son énorme de travail de maintient de votre équilibre. Ayez le simple geste de lui donner son eau.

 

Tags: , , ,

Related posts

Méthode Yuen en France

  Info incontournable pour les praticiens à la qui souhaitent se démarquer des autres!...

6 comments

  • Bonjour Cécile,
    Justement je viens de faire un article pour le blog d’Hannah sur une cure d’eau pour détoxiquer l’organisme.
    L’eau est une élément important dans notre corps puisqu’il entre à 80% en moyenne dans la composition de notre corps.
    C’est un peu comme la respiration, moins on boit ou moins on respire correctement et plus on va mal.
    Je m’oblige à prendre chaque jour une quantité minimum d’eau. Sinon je ne me sens pas bien.
    Belle et douce journée.
    Danièle

  • Merci pour ce rappel de l’importance de l’eau Cécile ! Je me suis effectivement rendu compte que lorsque je ne bois pas assez, je suis fatiguée…

    Bonne soirée,
    Isabelle

  • Bonjour Cécile,

    Peux-tu nous conseiller sur l’eau à boire ?
    Celle du robinet, celle en bouteille ? Il y a tant d’eau différentes de par leur composition.
    Pour ma part, je mélange, tantôt celle du robinet, tantôt celle en bouteille en variant les types d’eau.
    A la lecture de ton article, je prends conscience que je ne m’hydrate pas encore assez.
    Quand je manque de tonus, je n’ai pas le réflexe EAU !

    Merci pour ces rappels 😉

    Hélène

    • Hélène, pour moi l’important est de boire. L’idéal bien sur est de l’eau vivante comme celle d’ojade, mais c’est un système qui n’est pas encore très répandu..il va falloir que j’écrive un article sur le sujet!

  • L’eau d’ojade … Mystère pour moi à ce jour chère Cécile.

  • Bonjour Cécile,

    Super titre « eau & cancer ». Effectivement, dans certains cas l’eau chlorée (avec les dérivées du chlore : les trihalométhanes) pourra être un paramètre facteur de certains cancers (ex : vessie, colon, rapport OMS 2010).
    D’autre part, on a des exemples, comme la cure d’eau de mer de René Quinton, utilisée pendant plus d’un siècle pour soigner des milliers (millions) de personnes dans le Monde. Dans les exemples d’application, on retiendra un soutien puissant à l’immunité, notamment en cas de maladies dégénératives comme le cancer, où il ne s’agit pas de tuer une bactérie inexistante !
    Non, là il s’agit de soutenir le corps à retrouver ses fonctions d’origine : regénéro-actives (le contraire de dégénéro-actifs).

    Pour ceux qui souhaitent comparer des marques, je préfère le faire sur un article, ou en privé.
    Plus infos, en cliquant sur mon nom et mon blog sur l’eau 😉

    Tout en sachant qu’une eau de qualité aura tous les bénéfices sur la santé : avec une bonne hygiène alimentaire, n’est-ce pas 😉
    A+
    Aurelie

Leave a Comment

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.




Top