Entrez votre mot clé dans la case de recherche pour trouver les articles qui en parlent

Le burn-out : agissez tout de suite

burn-out

Le burn-out n’arrive pas qu’aux autres, sachez le…

L’épuisement physique, intellectuel, émotionnel, énergétique, la chandelle brûlée par les deux bouts…c’est le burn-out, ou, comme j’aime à le décrire de façon plus imagée, la fin des haricots.

 Le burn-out, c’est le vide intérieur, plus rien à donner, les batteries sont à plat et il faut les recharger. Cela prend plus ou moins de temps, d’autant qu’avec le vide énergétique que l’on subit, on devient aussi la proie de nombreuses maladies qui profitent de l’affaiblissement de notre immunité pour se développer à leur aise. Le Malheur des uns faisant le Bonheur des autres….

Inutile de vous donner une liste des symptômes du burn-out, parce que lorsque ça vous tombe dessus, vous ne pouvez pas vous tromper, il n’y a plus personne au numéro demandé…enfin, c’est surtout votre entourage qui s’en rend compte, parce que vous, de toutes façons, vous êtes tellement déconnecté de tout que peu importe que l’on mette une étiquette sur ce qui vous arrive, rien de vous intéresse plus.

Qu’on vous laisse dormir, végéter, pleurer, vous cacher, oublier, descendre de la terre en marche et surtout, qu’on vous fiche la paix, enfin.

burn-outQuand il y a burn out, c’est cuit!

A ce stade là, il n’ y a plus grand chose à faire, en dehors de recharger les batteries avec du sommeil, du calme, du sommeil, encore du calme et éventuellement quelques huiles essentielles anti-burn-out bien placées qui vous éviteront de vous intoxiquer en plus avec des somnifères et autres anxiolytiques dangereux.

 

L’aromathérapie du burn out

burn-out

  • Diffuser dans la pièce de repos le mélange suivant  (dans un bruleur à huiles essentielles ou un diffuseur électrique) :

Menthe bergamote, géranium et litsée citronnée.

 

  • Frotter énergétiquement le bas du dos, juste au dessus de la taille, avec quelques gouttes non diluées d’Epinette noire (Picea mariana)

 

  • Masser le ventre avec le mélange suivant :

Dans 5 ml (une cuil à soupe) d’huile infusée au millepertuis, faites tomber

  • 2 gouttes d’HE de bois de rose
  • 1 goutte d’HE de rose
  • 2 gouttes d’HE de genièvre

et faire chauffer le tout avec un sèche cheveux en insistant  autour du nombril, plusieurs fois par jour

 

  • Pour stimuler l’appétit : masser les avant bras et les mains avec le mélange suivant :

Dans une cuil à soupe d’huile de base, faites tomber

  • 1 goutte d‘HE de jasmin,
  • 2 gouttes d’HE de mandarine verte
  • et 2 gouttes d’HE de cardamome

 

La nutrition du burn out

 

burn-out

 

En général, en cas de burn-out on n’a plus envie de rien. Bien que les plats liés à la petite enfance restent les plus appréciés,  ici il s’agit aussi de remonter l’immunité épuisée par le burn-out le plus vite possible (pour éviter à la personne qui souffre de tomber en plus malade), donc de penser cuisine saine et reminéralisante.

burn-outMoins de cru, plus de chaud

Pour une fois, allez y doucement avec les crudités et les aliments froids parce qu’ils vident la rate énergétique ce qui empêche une bonne assimilation des nutriments et contribue à entretenir l’anxiété voire la déprime.

Donc, pensez « chaud ». Pas d’alcool bien sur, le moins possible de sucre.

1000 mg de vitamine C et un bon complex de vitamine B ne peuvent pas faire de mal, de même que tout ce qui est suggéré dans les pages sur la dépression et le stress.

 

Ceci étant dit, il  est tout de même beaucoup moins traumatisant pour la personne atteinte d’un burn-out et pour son entourage, de prévenir le burn out.

 

La prévention du burn-out

burn-out

On peut facilement repérer les signes d’épuisements des reins précurseur du burn-out.

Comme nous n’avons pas tous les mêmes symptômes et dans le même ordre d’arrivée, voici un questionnaire qui vous permettra d’évaluer si vous foncez droit vers le mur du burn-out :

  • Annotez les affirmations qui suivent avec

1 pour presque jamais

2 pour ça m’arrive

3 pour presque toujours

 

1. Vous enchainez une tache après l’autre dans l’espoir de pouvoir enfin vous arrêter… mais cela ne s’arrête jamais

2. Vous sautez des repas pour finir votre travail

3. Vous n’arrivez plus à vous poser, ni à vous retrouver pour faire le point

4. Vous perdez le sommeil. Il est non récupérateur, vous vous réveillez dans la nuit et vous n’arrivez plus à vous rendormir

5. Vous n’arrivez pas à aller vous coucher tant vous avez à faire

6. Vous avez des crises de boulimie surtout le soir quand vous vous accordez enfin un break

7. Votre entourage vous dit que vous devenez colérique, rigide, irascible

8. Vous ne supportez plus les contrariétés. Un rien vous fait exploser

9. Vous avez trop chaud pendant votre sommeil

10. Vous n’avez plus vraiment d’appétit

11. Vous souhaitez presque qu’il vous arrive un accident pour que ca s’arrête

12. Vous n’arrivez plus à vous arrêter de travailler, même pendant vos jours de repos

13. Vous transpirez pendant votre sommeil

14. Vous vous sentez physiquement et nerveusement « fragile »

15. Vous ne supportez plus le bruit

16. Vous avez des douleurs inexpliquées qui se déplacent et vont et viennent sans avoir fait d’efforts particuliers

16. Vous fuyez la vie sociale

17. Rien ne vous fait plus vraiment plaisir

18. Vous appréhendez vos journées de travail

19. Vous ne voyez pas d’issue à votre situation. Vous n’avez aucune perspective d’amélioration

20. Il vous arrive de pleurer sans raisons valables

21. Tout est trop, tout vous coute

22. Vous n’arrivez plus à vous reposer. A vous asseoir sans rien faire

23. Vous avez l’impression que votre mental vous tyrannise

24. Vous perdez confiance en l’avenir, tout vous paraît sombre

25. Votre libido est au plus faible. Vous n’avez plus la tête à ça

 

Entre  25 et 35 : vous n’êtes pas encore épuisé mais votre rate est déjà faible (la pente vers le burn out)  et vous feriez bien de stimuler le points rate 6

Entre 35 et 45 : reconnaissez le, vous êtes fatigué(e) et devez agir maintenant pour vous reposer vraiment et vous détendre. Obligez vous à faire quelque chose qui vous fait vraiment plaisir une fois par jour et une activité qui vous détende en vous faisant respirer à fond (yoga, médiation, marche dans la nature, vélo)

Plus de 45 points : Courrez chez un thérapeute qui travaille les énergies…et profitez dès maintenant des conseils que je donne au début de ces pages. Si ça n’est pas encore le burn-out, n’attendez pas le point de non retour. Agissez tout de suite.

Faites profiter les autres lecteurs de votre expérience liée au Burn-out…laissez votre commentaire dans les cases ci-dessous.

 

Tags: , , , ,

Related posts

Méthode Yuen en France

  Info incontournable pour les praticiens à la qui souhaitent se démarquer des autres!...

Untitled

  La notion de base que l’on a communément de l’inflammation est qu’elle est...

25 comments

  • Mon mari a été victime d’un burn-out. Il ne voulait pas m’écouter quand je lui disais de lever le pied au boulot, de prendre quelques jours de congé ou de partir en vacances. Jusqu’au jour où je lui ai donné les coordonnées d’un psychiatre spécialisé dans le burn-out. Il a été mis en arrêt de maladie pendant 6 mois avec interdiction de tout contact avec les collègues (même convivial). Ce fut sa seule prescription, pas de médicaments. Mais malheureusement il avait été trop loin dans sa résistance et effectivement, comme tu le dis dans ton article, cela a été la porte ouverte à une maladie qui ne le quittera plus jamais maintenant : une rectocolite ulcéro-hémorragique (rcuh pour faire plus court). Et c’est maintenant, à cause de ça, qu’il est blindé de médicaments, je ne sais pas comment il fait pour se rappeler de tout ce qu’il doit prendre.
    Voilà, donc si vous pensez être en burn-out, prenez soin de vous et suivez les conseils de votre thérapeute, de votre entourage. En cas de burn-out, les médicaments ne servent à rien, juste prendre soin de soi, penser plus à soi, être moins perfectionniste… Ce n’est pas une tare que de s’avouer humain, nous avons un capital « énergie » à préserver ! D’ailleurs, même les robots, les machines, ont besoin de recharger leurs batteries… 😉

    • Alors Brice, il faut te lancer! Tout ceux que j’ai « contaminé » en sont plutôt contents, surtout ils aiment ne plus avoir besoin de médicaments!
      Amicalement,
      Cécile

    • Merci Judith pour ce témoignage! C’est là que les huiles essentielles font tellement la différence car elles permettent d’agir sans qu’on s’en doute à tous les niveaux, jusqu’au mental, et facilite les changements de direction, de comportement. Quand on a affaire à un homme je sais combien c’est difficile grâce au mien (à qui j’ai sauvé la vie plus d’une fois malgré lui), et j’ai pu agir sur lui à son insu rien qu’en lui proposant une chose qu’il n’arrive pas à refuser : un bon petit massage des pieds ou du dos! Et là, je lui met tout un traitement dont il ne se doute pas tout en pressant sur un tas de points réflexes de shiatsu qui ajoutent encore à l’efficacité des huiles essentielles. Là, il est d’ordinaire tellement au ciel qu’il n’est pas en mesure de réaliser que je suis en train de le traiter pour quoi que ce soit..Le matin je le regarde dans le blanc de l’oeil, j’analyse la bête, et je lui ponds vite fait un petit mélange que je vais lui appliquer dans le haut du dos après sa douche histoire de « le protéger contre les épidémies environnantes »…Je pense qu’à l’heure qu’il est il n’est plus dupe, mais il a eu l’occasion de se rendre compte des résultats, alors il se laisse faire gentillement…

  • Bonjour,

    J’aime beaucoup ce qui touche à la prévention et toutes ces astuces de vie m’intéressent, je n’ai jamais essayé l’aromathérapie, ça a l’air intéressant !

    Merci pour cet article.
    Brice

  • Voici de bons conseils, le mieux étant bien sur de réajuster sa vie avant de craquer !

  • Bonjour Cécile,
    Ton mari a de la chance… Je pense qu’il le sait ! Et de toi ? Qui s’en occupe ? Peux-tu te diagnostiquer toi-même et agir sur toi de la même manière ?
    J’utilise régulièrement les huiles essentielles, mais un peu à l’instinct. Je vois que ton approche est beaucoup plus profonde et relie les différents plans de l’individu.
    Encore un magnifique article, documenté et très agréable à lire. Merci et à bientôt !

  • Bonjour Cécile,

    Je ne connaissais, pas ce terme, en revanche j’ai du frôlé plusieurs fois cet état dans les années 90. Ce sont des lumbagos qui m’ont obligée à m’arrêter et à prendre soin de moi à chaque fois avant que je n’atteigne l’extrème limite décrite dans ton article.
    J’en avais « plein le dos » ! Chaque alerte m’a obligé à faire le point. 🙂

    Bien amicalement,
    Christine

    • Plein le dos est le bon terme effectivement! Malheureusement, la majorité se gave d’anti-douleurs à s’en rendre encore plus malades au lieu de faire le point comme tu dis et de se remettre en question…
      J’espère que mes conseilles aideront ceux qui les liront à éviter une prise de médicaments dangereux et facilement remplaçables.

  • Bonjour Cécile,

    Merci de nous donner ces recettes.

    L’huile d’épinettes noires, la mets-tu directement sur la peau puisque tu dis quelques gouttes «non diluées»?

    J’ai bien envie d’essayer, puisque au-dessus de la taille, il y a les reins et je crois que les reins ne sont jamais trop forts en énergie. Dis-le moi si je fais erreur.

    Merci.

    Amicalement,

    Sco! 🙂

  • oui Sco, il s’agit de frotter énergiquement avec la main une goutte ou deux d’épinette non diluée. Ca n’irrite pas…mais ça doit chauffer. Le but est de remonter le yang du rein.
    Nathalie m’a dit que tu avais des problèmes de coeur : coeur et reins sont liés. Il faut toujours soigner les deux en même temps. Va jeter un oeil sur mes pages sur le coeur : http://www.clubequilibrenaturel.com/coeur/. C’est un vieil article, mais toujours d’actualité…
    Je suis là si tu as besoin d’aide,
    Amicalement,
    Cécile

  • Bonjour Cécile, le burn out je connais un peu, depuis je prends soin de moi et j’ai laissé beaucoup de choses derrière et du coup ça va beaucoup mieux, ça m’a permis de faire un tri qui était nécessaire.

    zenie

  • Bonjour Cécile,

    Moi aussi le burn out je connais et c’est vrai que nous perdons l’envie de tout mêmedes choses que nous aimions tellement avant.

    Je ne savais pas que l’aromathérapie était efficace mais de toute façon j’ai arrêté tous les médicaments après quelques semaines, j’étais encore plus ko et me suis remontée toute seule, j’avais cette phrase que m’avait dit le chirurgien qui m’avait opérée : vous savez Sylviane, le cimetière est rempli de gens indispensables » bon, ca recadre

    • Pour une fois qu’un chirurgien fait de l' »esprit utile »…je pense qu’il savait de quoi il parlait…
      Tu sais, il n’y a pas de mal à se faire du bien (ça c’est un mot de moi, l’aromathérapeute de service…) et ça n’est pas parce qu’on se prive, avec raison, de médicaments qui entrainent des adictions et de la toxicité qu’il ne faut pas s’aider avec une chimie amie! Les huiles essentielles font toujours du bien. C’est de la chimie amie qui peut beaucoup, à condition de lui donner une chance.

  • Bonjour,
    Je suis en plein dedans depuis 3 semaines. Les causes de mon burnout n’est pas pas mon boulot.
    Il s’agit plus de l’accumulation de stress de maman. Il y a biensur d’autres facteurs mais ils viennet s’ajouter à la situation initiale. Ayant déjà fait une dépression et n’ayant pas été bien aider à ce moment là si ce n’est avec des médicaments. J’ai fait le choix de ne pas en accepter ni d’être suivie par un psychologue ou autre thérapeute. Je suis aidée par des.complements alimentaires.naturels ainsi que HE de basilic et Marjolaine. Je me.reconstruits dans ma tête et autour de moi. Je reste angoissée si je sors.trop longtemps de chez moi et ma mâchoire reste crispée ce qui me donne de légers maux de tête. Si je peux me permettre pensez-vous qu’une autre HE pourrait m’aider?
    Merci

    • Chère Julie,
      Je ne pense pas que les compléments et les HE seuls soient suffisant, car il faut consciemment agir sur les adrénales et la détoxification de l’organisme. Les HE que vous citez n’ont rien à faire dans le traitement du burn out! Disons que ça n’est absolument pas ce à quoi j’ai recours (ni ce que je préconise dans mon article…). Pas étonnant que vous soyez si crispée! Vous n’utilisez pas des Huiles qui agissent sur ce dont vous avez besoin émotionnellement.
      Avez vous lu mon article?
      Retournez-y et notez bien les HE à utiliser…ça vous aidera!

  • Coucou Cécile,

    Je viens vers toi car je suis, on va dire en semi burn out, pas entièrement au fond mais je sens que je glisse. Mon médecin m’a donné à prendre, comme elle sait que je ne suis pas médicaments, des cachets de prosoft (millepertuis). Qu’en penses tu et puis je associer les HE avec ton melange pour masser le ventre ou le bas du dos ??
    Merci de me conseiller
    Sincèrement

  • Bonjour Cécile,
    le burn out j’ai flirté 3 ans avec, aujourd’hui je suis en dépression et je ne sais comment m’en sortir! Je fais attention à mon alimentation, et prend de la spiruline qui m’aide au quotidien, mais je ne me vois pas sortir du tunnel!!!
    Metci pour ta réponse
    Christine

  • Chère Christine,
    Faire attention à son alimentation ne veut rien dire. En matière de burn out et de dépression, il faut détoxifier le corps et les émotions. Pour sortir du tunnel, il faut se nettoyer de partout…J’en parle dans l’article sur la toxicité des émotions.
    Bien amicalement,
    Cécile

  • J’ai vécu un burn out il y a 5 ans avec plusieurs rechutes. J’ai plusieurs fois cru que j’étais en train de mourir. Mais je suis encore là ! je puis dire aujourd’hui que je commence à revivre, forte de cette expérience que je ne souhaite à personne; Je reste néanmoins fragile mais du coup suis très proche de mes besoins; J’utilise les HE régulièrement surtout pour le sommeil. Pour les personnes qui se sentent limite, je conseille 1) de prendre extrèmement soin de soi en identifiant ses besoins élémentaires ( pause et ressourcement obligatoire sinon le corps ne fait que s’épuiser) et 2) de travailler sur les causes de ce stress qui nous habite ( besoin de perfection, angoisses existentielles, vécu ….) pour s »apaiser enfin et ne pas reproduire la même expérience.
    Belle vie à tous.

  • Bonjour,
    Il y a 6 mois je suis tombée en burn-out. Du jour au lendemain je n’ai plus été capable d’aller travailler, comme si en une fois les batteries étaient à plat. J’étais un véritable zombie je dormais près de 14h par jour avec des siestes en plus. J’étais dans 1 véritable tsunami émotionnel à passer de la colère aux larmes tout le temps. Je ne comprenais pas ce qui m’arrivait. J’ai coupé tous les contacts sociaux pendant au moins 6 semaines, et je me suis enfoncée encore plus vers la dépression. La moindre chose me fatiguait que ça soit de lire quelques pages d’un livre, de faire à manger. La seule chose qui me donnait un peu de plaisir l’alcool et le chocolat. Oui je sais ce n’était pas idéal mais dans cette situation çe me faisait du bien et comme il n’y avait que ça.

    Alors le psychiatre évidemment m’a prescrit des anti-dépresseurs et des somnifères mais je ne les ai pas pris. Je ne voulais pas prendre tous ces produits toxiques.
    Je me suis souvent soignée de façon naturelle, alors j’ai pris des HE pour le sommeil: mélange de Nard de l’himalaya, ylang ylang et marjolaine à coquilles et je redormais à nouveau. Aussi par voie orale j’ai pris de la cannelle de chine, du romarin vérbénone, du citron et de l’épinette noire. Je me sens mieux. Parallèlement j’ai fait d’autres choses, car un burnout qu’il soit déclenché par le travail ou autre chose, il demande en ce qui me concerne une remise en question totale de la vie. Il demande un retour à soi, un retour à sa nature profonde. Et c’est ce que j’ai fait, toutes ces émotions liés à des douleurs du passé non résolues, tout est sorti. J’ai beaucoup crié, pleuré et prier aussi. Il fallait que ça sorte, que le mal de l’intérieur s’exprime enfin. En parallèle j’ai vu une énergiticienne régulièrement qui nettoyait au niveau énergétique et ça m’a énormément aidé. J’ai suivi des cours de MLC Méthode de libération des cuirasses pour me reconnecter à mon corps et sortir les émotions et enfin arrêter de tout vouloir contrôler. J’ai commencé à penser à mes besoins avant ceux des autres. Ouf enfin! J’ai été aussi accompagné d’un coach qui m’a aidé à pardonner, à méditer, à m’aimer aussi.

    Voilà juste au début d’année 2016 j’ai continué en prenant la bonne résolution et en mettant la priorité sur ma santé, on n’en a qu’une! et j’ai décidé de m’attaquer à l’aspect nutrition car je commençais à me sentir mieux donc prête. Alors depuis début janvier j’ai arrêté les sucreries, je me nourris de smoothies aux fruits et légumes puis des soupes crues chaudes et j’adore. En lisant votre article je me demande si c’est OK de manger cru mais chaud? J’ai arrêté les produits laitiers et le gluten et je me pose une question, je trouve qu’un certain nombre de symptômes du burnout sont également en commun avec la candidose? Alors j’ai fait le test et j’ai aussi la candidose. Ah oui j’ai oublié de rajouter que depuis 1 mois j’ai aussi commencé les lavements 1x/semaine à l’eau tiède. Je me dis que je pourrais augmenter? J’ai lu aussi qu’on pouvait faire aussi au café avec 1 effet detoxifiant + important au niveau du foie, qu’en pensez vous? Alors ça fait un mois ce régime, je me sens mieux, ma peau est + belle, et je suis moins fatiguée physiquement. Mon état émotionnel va mieux aussi. Par contre, là ou c’est encore difficile: la mémoire et la concentration et je ne supporte toujours pas le bruit et j’ai l’impression d’un brouillard dans ma tête. Pouvez-vous me conseiller quelque chose de plus? Alors la prochaine étape c’est le régime anti-candida en car je viens de commander votre livre. Voilà j’aimerai un peu avoir votre avis et je me demande si il y a une HE qui permet de dire non, d’apprendre à mettre ses limites car c’est aussi un des problème du burnout. Je ne suis pas encore guérie à 100% mais je remonte vraiment la pente. Au final je sais que le burnout est un cadeau et qu’en ressortirai transformée. Je vous remercie infiniment pour ce que vous faites, c’est magnifique.
    Laurence

    • Chère Laurence,
      Quoi vous dire? Vous auriez besoin d’une véritable consultation 🙂 Vous avez déjà bien avancé, mais je ne peux pas étaler ici toute votre vie privée…

Leave a Comment

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.




Top