Entrez votre mot clé dans la case de recherche pour trouver les articles qui en parlent

L’Axe hypotalamo-hypophysaire : le roi à ménager

Au cours des années, j’ai rencontré des personnes fatiguées, très fatiguées, épuisées, et puis, certaines qui subissaient une faiblesse anormale, inexplicable, que la médecine traditionnelle ne parvenait pas à expliquer et surtout pas à améliorer.

Cela fait quelques temps que j’entends parler de l’axe hypotalamo-hypophysaire (axe HH), enfin j’ai compris que c’était de cela qu’il s’agit parce qu’ici, aux Etats Unis, on lui donne un nom beaucoup plus compliqué : hypothamalic-pituitary-adrenal axis.

Mais ça veut dire la même chose parce que dans les deux cas c’est le système responsable d’une des fonctions les plus importantes de l’organisme : la gestion du stress (entre autre…).

Si vous avez déjà écouté une des mes conférences sur le stress, vous savez combien il est à la base de la grande majorité de vos déséquilibres, qu’ils soient physiques ou émotionnels (en fait, les deux).

Dans stress, ici, on inclus le stress de toutes les sources possibles, depuis un accident ou une maladie, inclus les problèmes relationnels.

En fait vous devez retenir que l’exposition au stress chronique issu d’un surcroit de travail, d’une inflammation chronique ou d’une maladie longue durée peuvent tous provoquer un dysfonctionnement de cet axe HH. C’est quelque chose qui concerne de plus en plus de personnes aujourd’hui. Je dirais même qu’on est vraiment tous à risques, à moins de le savoir et d’y faire attention.

Alors voici ce que vous devez savoir.

  1. Ce dysfonctionnement va être pris pour un vide des surrénales.

Evidemment, la médecine conventionnelle ne reconnaît pas ce principe de vide des surrénales (qu’on s’efforce de rééquilibrer tout le temps en aromathérapie holistique).

Elle ne va identifier que le stade déjà affublé d’une étiquette, le stade extrême appelé maladie d’Addison et dont je parlerai un peu plus loin. Mais là, c’est plutôt extrême : il y a faiblesse musculaire, perte de poids, une pression artérielle basse et un taux de sucre dans le sang trop bas. 80% des cas sont liés à de l’auto-immunité.

En cas de grande fatigue, on va vous suggérer les anti-dépresseurs, et avec de la chance, l’exercice.

On s’est rendu compte qu’un bon moyen d’éliminer les effets du stress était de vous anesthésier, de vous mettre plus ou moins à l’état de légume grâce à un bon petit cocktail chimique qui agit sur le cerveau.

Il est vrai que, bien que ça ne soit qu’occasionnel, nombreux sont ceux qui ont un problème fonctionnel dans le cerveau concernant plus l’hypothalamus et l’hypophyse que les surrénales. Mais je doute que les anti-dépresseurs règlent ce problème là (ou un autre).

D’un point de vue allopathique, la fatigue des surrénales n’existe pas.

Une maladie est prise au sérieux cependant, c’est la maladie d’Addison, qui est en fait une insuffisance grave des surrénales, une maladie dans laquelle la détérioration des surrénales entrave la capacité à produire du cortisol.

On verra un peu plus loin quelles sont les solutions à adopter.

 

2. L’exercice oui, mais pas n’importe quoi

L’exercice est impliqué dans une bonne santé, mais cela peut être un véritable problème si vous vous obstinez à vous épuiser alors que vous êtes déjà H-S.

Il faut se rappeler que, comme l’exercice produit un stress physique, il peut amplifier un dysfonctionnement de cet axe HH.

 

3. Surrénales, chères surrénales…

Par contre, alors que la cause de la fatigue des surrénales peut être due à une mauvaise réponse au stress dans le cerveau, la santé de santé des surrénales a son importance.

Notre corps possède deux glandes surrénales localisées juste au-dessus de chaque rein.

Elles font partie du système endocrinien et sécrètent plus de 50 hormones qui participent à

  • Maintenir des processus métaboliques tels que gérer la glycémie et réguler l’inflammation, réguler l’équilibre du corps en sel et eau
  • Contrôler votre réponse au stress extrême
  • Faire se poursuivre une grossesse
  • Produire des stéroïdes sexuels tels que les estrogènes et la testostérone , déclencher et faire progresser la maturation sexuelle durant l’enfance et la puberté.

Bref, il est important de savoir reconnaitre un déréglage HH (ça vous évitera de passer votre vie à faire des analyses pas toujours fiables).

 

4. Les signes et symptômes d’un déréglage HH

Le dérèglement de l’axe HH touche beaucoup plus de monde et même si les symptômes sont moins sévères, ils sont tout de même débilitant.

On y inclut de la fatigue, la faiblesse, la dépression, la tendance à la peur, l’anxiété, une glycémie instable, une immunité déprimée, un accroissement des allergies, plus de symptômes ménopausaux et prémenstruels, chute de libido, perte musculaire et osseuse, faiblesse générale, problèmes de peau, vertiges en se levant après être assis ou couché, mauvaise circulation sanguine, envies de sucre, de gras et de sel, problèmes auto-immunes, mémoire défaillante, brouillard mental.

Je peux vous assurer que cela concerne beaucoup de monde qui ignore à quel point ces symptomes ont un lien entre eux. Du coup, ils ne me parlent que de leur dépression, de leur fatigue ou de leur anxiété…sans se douter que leur mauvaise circulation sanguine est un facteur décisif à prendre en considération.

Mais on fini par arranger les choses, car dans tous les cas, je m’efforce de remonter les réserves métaboliques de mes clients fatigués. Peu importe pourquoi ils sont dans cet état, avec les huiles essentielles et l’alimentation, on ne peut pas se tromper (et si on se trompe, ça n’est pas très grave).

 

5. Comment reconstruire nos réserves métaboliques

D’habitude, lorsque l’on veut relancer son métabolisme, on a recours à l’exercice pour compléter toute autre forme d’approche (même si l’exercice en lui seul a bonne réputation).

On veut reconstruire nos réserves métaboliques. Mais si on a un axe HH déréglé, ça n’est pas le moment de forcer.

Voici ce qu’il faut faire :

  • Fuir le stress à tout prix, surtout s’il est émotionnel. Il faut vous mettre dans une situation de relaxation profonde, de confiance en la vie, une situation où vous ne vous sentez pas en danger, où vous savez que vous ne risquez rien.

Pour cela, il y a de nombreux outils à utiliser et à combiner (rappelez-vous que rien ne remplace les synergies !), inclus

  • les huiles essentielles anti-stress (en bain, massage, vaporisation),
  • la respiration,
  • la cohérence cardiaque,
  • les visualisations,
  • la méthode Tipi
  • et surtout, l’Emotional Freedom technique que j’utilise systématiquement sur mes clients.

(Je rassemble tout dans le mode d’emploi du stress, ici)

A tout cela, vous ajoutez de l’exercice à petite dose comme le yoga, la marche, la natation, la danse classique, le footing léger, le Qiqong ou Taichi. Attendez d’avoir remonté la pente pour vous imposer un exercice plus intense.

  • Coté nutrition, vous devez penser à votre glycémie : pour cela vous évitez les sources de sucre, vous insistez sur les fibres, les graisses de bonne qualité, de petites quantités de protéines de très bonne qualité (vous trouverez plein de recettes ici)
  • Et surtout, vous réduisez votre inflammation en réparant l’équilibre bactérien de votre système digestif (fuyez les antibiotiques, le sucre, les produits raffinés et industriels) en consommant des aliments propres, entiers et fermentés. (Vous trouverez tout un cours sur le sujet ici)
  • Ménagez votre horloge circadienne : exposez-vous au soleil le matin et à midi de préférence, prenez votre dernier repas avant 20h, couchez-vous avant 10h, allez aux toilettes environ 3 fois par jour dont la première entre 5 et 7h du matin.

 

Si vous faites partie de la majorité des gens pour lesquels devoir penser à tout rajoute à leur niveau de stress, je vous rappelle que le mode d’emploi du stress vous donne de quoi tout applique facilement dans votre vie.

Voici un  des outils qui s’y trouve, une vidéo dans laquelle je vous montre en directe comment utiliser vos huiles essentielles anti-stress :

 

Tout cela fonctionnera bien tant que vous n’avez pas un autre déséquilibre majeur à traiter en priorité (comme par exemple Addison ou un cancer).

L’important est de vous simplifier la vie avec des outils qui au lieu d’étouffer les messages de votre corps vous donnent les moyens de le soutenir dans son travail de régulation et de réparation.

Il n’est jamais trop tard pour vous mettre à utiliser les huiles essentielles dans le bon sens!

 

Inscrivez-vous au Club Equilibre Naturel!

Related posts

Méthode Yuen en France

  Info incontournable pour les praticiens à la qui souhaitent se démarquer des autres!...

Untitled

  La notion de base que l’on a communément de l’inflammation est qu’elle est...

One comment

  • Bonjour,
    Je suis pharmacienne et homéopathe retraitée depuis 10 ans, j’ai maintenant 70 ans. Je me suis toujours tenue loin de la médecine traditionnelle, j’ai toujours été assez sportive, entraîneur de marche comme hobby et une alimentation saine, jus verts et….En 2013 suite à beaucoup de stress, j’ai développé une maladie auto-immune PMR inflammation des petits vausseaux sanguins. Après beaucoup d’hésitation j’ai dû me résoudre à prendre de la cortisone décroissante pendant 2 années puis avec une alimentation sans gluten ni produits laitiers, ma maladie est très bien contrôlée avec arrêt de la cortisone. Une hypertension difficile à contrôler avec de la gemmothérapie et autres médecines douces m’a amenée à passer une échographie cardiaque avec comme résultat un diagnostic d’anévrisme de l’aorte ascendante à 56 mm, j’attends depuis juillet mon entrée à l’Institut de cardiologue de Montreal pour une opération à cœur ouvert…..
    Vous comprendrez que j’ai de la difficulté à aller de l’avant dans cette opération majeure moi qui me sens en pleine forme….je dois prendre maintenant un bêtabloquant, un hypotenseur et un diurétique pour baisser ma pression le plus possible.
    Je me reconnaîs beaucoup dans votre philosophie de penser….j’ose vous demandez ce que vous feriez à ma place….j’hésite beaucoup….le chirurgien me donne de 0 à 5 ans sans opération mais naturellement personne ne peut dire si je passerai à travers cette opération et comment je serai ensuite.
    Merci beaucoup de me lire.
    Félicitations pour votre site que je viens de découvrir avec beaucoup d’intérêts.
    Denyse
    P.S Je suis désolée de laisser ce commentaire suite à cet article mais j’ai essayé ailleurs sans succès.

Leave a Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.




Et si vous vous donniez les moyens de prendre le pouvoir sur votre santé? Demandez-le moi ici et je vous envoie un livre dont c'est justement le sujet...

New Graphic
Top