Savez vous que l’auto-immunité est une des 10 causes principales de mort chez les femmes de moins de soixante cinq ans?

Les maladies auto-immunes sont des maladies provoquées lorsque le système immunitaire du corps se retourne contre lui même.

Par exemple, la thyroïdite est une attaque de la thyroïde, la maladie de Crohn est une attaque du système gastro-intestinal, la sclérose en plaque attaque le système nerveux, le lupus attaque surtout les reins.

Or, sur la totalité de ceux qui en souffrent, plus de 70% sont des femmes.

Alors, il peut être intéressant de savoir quelles maladies auto-immunes touchent surtout les femmes…

Je vous en rassemblé une petite liste ici.

Bien que ces maladies soient uniques, elles ont des symptômes communs : fatigue, vertiges, fièvre basse.

Dans certains cas, les symptômes vont et viennent, avec diverses intensités.

 

  • Alopecia areata : le système immunitaire attaque les follicules des cheveux. Les cheveux tombent par plaque, ainsi que les poils, sur divers endroits du corps.

 

  • L’hépatite auto-immune : le système immunitaire attaque et détruit les cellules du foie. Cela se manifeste par de la fatigue, un foie gonflé, la peau et les yeux qui jaunissent, la peau qui démange, les articulations douloureuses, des douleurs à l’estomac.

 

  • La maladie céliaque : ceux qui en sont atteints ne peuvent pas consommer de gluten sous peine d’endommager leurs intestins.

Les symptômes : douleur abdominale, gonflements, diarrhée ou constipation, perte de poids ou gain de poids, fatigue, règles irrégulières, urticaire, infertilité.

 

  • Diabète 1 : Dans ce cas, le système immunitaire attaque les cellules qui fabriquent l’insuline.

Les symptômes : une grande soif, des urinations fréquentes, sentiment d’être très fatigué ou d’avoir très faim, perdre du poids sans essayer, avoir des problèmes de cicatrisation, des pieds qui s’insensibilisent, une vision qui se trouble.

 

  • Maladie de Graves : c’est une thyroide sur active et qui produit trop d’hormone thyroidienne.

Les symptômes : insomnie, irritabilité, perte de poids, sensibilité au chaud, transpiration, des cheveux fins et cassants, des règles très légères, de la faiblesse musculaire, des yeux proéminant, des mains qui tremblent, ou parfois, absolument aucun symptômes.

 

  • Le syndrome de Guillain Barre : L’immunité attaque les nerfs qui connectent votre cerveau et la moelle épinière au reste du corps. Les muscles ne répondent plus au cerveau.

Symptômes : fatigue, faiblesse, prise de poids, sensibilité au froid, douleur musculaire et articulations raides, gonflement du visage, constipation.

 

  • Anémie hémolytique : Le système immunitaire détruit les globules rouges plus vite que le corps ne peut en fabriquer. Le corps fini par manquer d’oxygène.

Les symptômes : fatigue, souffle court, vertiges, maux de tête, mains et pieds froids, pâleur, la peau et les yeux jaunissent, problèmes de cœur.

 

  • Maladie de Crohn et colite ulcérative : l’immunité se retourne contre les intestins.

Les symptômes : douleur abdominale, diarrhée (avec éventuellement du sang), saignements rectaux, fièvre, perte de poids, fatigue, aphtes, selles douloureuses à passer.

 

  • Sclérose en plaque : le système immunitaire attaque la couche protectrice des nerfs, ce qui affecte le cerveau et la moelle épinière.

Faiblesse et troubles de la coordination, déséquilibres, troubles de la parole et de la marche.

Paralysie, tremblements, picotements dans les bras, les jambes, les mains et les pieds

 

  • Psoriasis : les nouvelles cellules de la peau se reproduisent trop vite et s’accumulent à la surface en couche épaisse.

Symptômes : plaques épaisses, écailleuses à la surface de la peau, en particulier sur a tête, les coudes et les genoux.

Démangeaisons, douleur. Peuvent s’accompagner d’une forme d’arthrite, de douleur dans le dos.

 

  • Arthrite rhumatoïde : le système immunitaire attaque les articulations.

Symptômes : articulations douloureuses, raides, enflées et déformées.

Peut être accompagné de fatigue, fièvre, perte de poids, inflammation des yeux, problèmes respiratoires, anémie.

 

  • Lupus systémique : une maladie qui endommage les articulations, la peau, les reins, le cœur, les poumons et d’autres parties du corps.

Les symptômes : Fièvre, perte de poids, perte de cheveux, fatigue, irruption rouge sur le nez et les joues, en forme de papillon, irruptions sur d’autres parties du corps, articulations et muscles douloureux, sensibilité au soleil, douleur dans la poitrine, maux de tête, problèmes de mémoire, vertiges.

 

Comment savoir si vous souffrez d’une maladie auto-immune ?

Et bien, c’est un problème. Cela peut être un processus très long.

En fait, bien que chaque maladie auto-immune soit unique, elles partagent toutes un certain nombre de symptômes, comme vous avez pu le voir. Il est donc compliqué de vraiment rassembler pour sur tous les facteurs attribués à l’une plus qu’à une autre.

C’est pourquoi, ce qui est important c’est de connaître la cause, et c’est quelque chose que ces maladies ont en commun : la toxicité et l’inflammation du système digestif.

On sait tout cela, et pourtant, et c’est sans doute le plus frustrant, il n’y a pas de traitement curatif pour ces maladies, car les thérapies actuelles n’offrent que des moyens de gérer les symptômes.

 

Des médicaments pour réagir contre les effets de l’auto-immunitéaddict

On a bien sur attribué toute une série de médicaments à diverses maladies auto-immunes : pas pour les éradiquer, mais pour en éliminer les symptômes. Si vous arrêtez les médicaments, vous retombez malade.

Parmi les symptômes que les médicaments vont cacher il y a : douleur, gonflement, inflammation, anxiété, dépression, insomnie, fatigue, irruptions.

On remplace les substances vitales que le corps ne fabrique plus : hormone thyroïdienne et insuline

Et on supprime l’immunité ! Pour préserver les organes attaqués.

Si seulement tous ces médicaments ne provoquaient pas d’effets secondaires appelant encore plus de médicaments. Parce que les médicaments, malheureusement ajoutent de la toxicité à l’organisme…ils deviennent acteurs dans la pérennité de la maladie.

 

Des coupables ?

Dans tous les cas, toxicité et inflammation sont les coupables. Et une des meilleures façons de les éliminer est d’agir massivement, en utilisant les aliments comme remèdes de base.

En effet, dès qu’il s’agit de rééquilibrer l’organisme, rien ne vaut de lui rendre les moyens de bien fonctionner, c’est à dire, en éliminant l’inflammation et la toxicité.

Pour cela les aliments ont du pouvoir, grâce à des protocoles de nettoyage et de réparation des intestins qui permettront de restaurer les fonctions d’absorption des intestins et guérir des déséquilibres fondamentaux

 

Quoi faire?

Il s’agit de privilégier les aliments à forte densité nutritionnelle et d’éliminer ceux qui font réagir l’immunité.

Ce dont vous devez vous rappeler est que si vous avez un problème d’auto-immunité, c’est sans doute parce que votre système digestif ne fonctionne pas bien parce qu’est pollué.

Parce que vos intestins souffrent, ils s’endommagent, laissent passer les mauvaises molécules dans la circulation sanguine et provoquent ainsi une réaction quasi permanente du système immunitaire, d’où inflammation silencieuse et son cortège de symptômes désagréables.

 

Quelle est la différence entre une diète anti-inflammatoire pour auto-immunité et un régime anti-candida ?

Pas mal de choses en fait.

Le régime anti-inflammatoire ne contient pas de fruits secs, de noix en tous genre, d’œufs, de légumes secs, de tomates ni d’oignons.

D’ailleurs, une des meilleures façon de se soigner est de suivre une cure de jus, ce qui permet de n’utiliser que des aliments anti-inflammatoires.

Ce qu’ils ont en commun : pas de gluten, pas de sucre, pas de produits laitiers ou d’alcool.

Et les fruits sont réduits au strict minimum.

Les réactions à ces aliments sont au final très personnelles…

C’est pourquoi, tout ce que vous pourrez faire de votre coté pour soutenir votre immunité en l’équilibrant, réparer vos cellules et vous détoxifier est bon à prendre.

C’est ce que les huiles essentielles peuvent vous apporter  au quotidien, autant pour

  • agir sur vos douleurs et limiter l’usage des médicaments
  • que pour aider vos organes à bien fonctionner.

Donc, vous devez utiliser les huiles essentielles au quotidien pour vous protéger, mais si vous êtes déjà malade, vous devez avoir recours à la taille au dessus : les huiles essentielles de l’auto-immunité.

 

 Les huiles essentielles de l’auto-immunitéth

  • La ciste ladanifère : anti-infectieuse, anti-virale, immuno-régulatrice, anti-bactérienne, cicatrisante, régule le parasympathique.

C’est l’huile la plus indiquée en cas de maladie auto-immune, en particulier la rectocolite hémorragique, la polyarthrite rhumatoïde et la sclérose en plaque.

Elle a l’avantage d’agir autant sur la régulation de l’immunité que sur le système nerveux et surtout, les traumas émotionnels difficiles à cicatriser.

  • La bergamote : analgésique, cicatrisante, antibactérienne, antispamodique, la bergamote est indiquée dans tous les cas de défaillance immunitaire.

Elle agit aussi bien physiquement qu’émotionnellement sur les causes de déséquilibre immunitaire : remonte le moral, soutient en cas de stress, de dépression, d’anxiété, de frustration…et contrôle l’action du système nerveux parasympathique.

 

  • L’épinette noire : puissante antibactérienne, antivirale, antifongique, neurotonique, elle stimule l’immunité, mais surtout, régule l’asthénie physique et intellectuelle ainsi que les déséquilibres thyroïdiens, très fréquents dans les maladies auto-immunes.

Cette huile agit sur de nombreuses origines psycho émotionnelles d’auto-immunité : mauvaise confiance en soi, mauvaise image de soi, peur, burn out.

 Si vous avez des doutes quant à l’utilisation de ces huiles et leur apport dans l’approche rééquilibrante d’une maladie auto-immune, consultez le livre qui en parle, sur 300 pages : l‘Equilibre de l’Immunité.paperbackstack_550x498

 

 

 

 

 

 

Surtout, si vous avez une expérience de maladie auto-immune, ne la gardez pas pour vous! Racontez-moi tout dans les cadres pour commentaires.

There was an issue loading your timed LeadBox™. Please check plugin settings.
There was an issue loading your exit LeadBox™. Please check plugin settings.

Incoming search terms:

  • hepatite auto immune et douleurs articulaires
  • hépatite auto immune et chose a eviter
  • auto immunité
  • comment protéger une rectocolite
  • hépatite auto immune diarrhée
  • hépatite auto immune vertige
  • medicament naturel pour vertige et desequilibrement
  • oignon autoimmune
  • urticaire fatigue perte de poids