Auto-immunité, douleurs et maladies cardiaques : la vieillesse programmée par les statines.

On s’adresse à moi pour que j’aide à éliminer des tas de déséquilibres, mais surtout des douleurs. Et à chaque fois, je découvre que les douleurs en questions viennent de la prise de médicaments. Au bout du compte, tout ce que je fais, c’est aider mes clients à ne plus prendre leurs médicaments…mais ça demande plus de travail que de commencer par ne pas en prendre. Alors comment les avertir en amont qu’en acceptant cette solution de facilité qu’est la prise de médicaments, souvent imposée par les médecins, ils s’expose à toute une liste de douleurs dont personne ne les a averti ? Ah si…peut être qu’on leur a expliqué qu’un médicament avait toujours des effets secondaires, que c’est normal, et qu’il faut l’accepter, et surtout, qu’on ne se fasse pas d’illusion : une approche sans effets secondaire n’est que de la poudre aux yeux. Elle ne peut pas être efficace.

De ce coté là, ce n’est pas vers les médecins qu’il faut aller vérifier car ce ne sont pas leurs malades qui vont leur dire « au fait docteur, j’ai régulé ma pression artérielle sans médicaments et ça marche très bien ! » ou quelque chose comme « au fait docteur, je voulais vous dire que je n’ai plus de diabète 2…rien qu’avec une approche naturelle ». Bien sûr que non…ceux qui font ce genre d’expérience ne s’adressent plus à leur médecin depuis longtemps ou bien n’osent pas leur en parler de peur de se faire jeter du cabinet.

Mais il y a quelque chose que le monde médical devrait savoir maintenant, mais surtout leurs potentielles victimes : combien la toxicité des statines est reconnue et à quelle échelle leurs consommateurs la vivent, cette toxicité.

En fait, les études qui révèlent la toxicité à large spectre des statines continuent de s’accumuler. Il y en a une qui révèle que ces médicaments hypocholestérolémiants peuvent contribuer à une épidémie d’arthrite et d’auto-immunité chez les populations exposées, ce qui vient s’ajouter à un nombre croissant de preuves cliniques qui listent plus de 300 effets néfastes sur la santé. (plus sur le cholestérol ici).

Ce mois-ci dans la revue Arthritis Research & Therapy, il y a un article intitulé “Les statines accélèrent l’apparition de l’arthrite induite par le collagène de type II chez la souris“. Les chercheurs ont découvert que 100% des animaux recevant des médicaments à base de statine développaient une arthrite et des marqueurs d’auto-immunité, ce qui n’a pas été le cas de la population témoin qui ne les a pas reçus.

Au départ, cette étude a été réalisée afin de montrer que l’utilisation de statines était associée à un risque accru de développer une polyarthrite rhumatoïde. Cela a bien marché 🙂

Les chercheurs ont émis l’hypothèse que l’utilisation de statines pouvait éventuellement conduire à une dérégulation des réponses immunitaires, ce qui est le terrain idéal vers une auto-immunité. Cette découverte n’est pas une surprise, étant donné que les statines ont déjà été liées au syndrome de type lupique, ainsi qu’à la myopathie nécrosante à médiation immunitaire.

C’est assez révoltant…surtout quand on sait combien prennent des statines uniquement parce que leur médecin estime qu’à leur âge, c’est normal. Oui, il y a un âge où on vous fait croire qu’il est normal de prendre des médicaments et que sans ça, vous vous exposez à faire un malaise cardiaque.

J’ai une petite histoire qui illustre bien cette situation…Dans ma petite ville, il y a un jeune homme de 73 ans, très impliqué dans la communauté, qui s’appelle George. Durant un diner il se met à me raconter que la dernière fois qu’il a vu son médecin, ce dernier lui a rappelé qu’il avait 70 ans et qu’à cet âge là, il serait temps qu’il pense à prendre des statines et des hypotenseurs. A titre préventif. Là, George a récupéré son dossier et n’y a plus jamais remis les pieds. Un homme intelligent…il s’est évité une belle liste de problèmes.

Comme on sait que l’athérosclérose a une composante auto-immune, le nouveau lien qui existe entre les statines et l’auto-immunité devrait complètement dé-légitimiser leur utilisation continue dans la prévention des maladies de cœur. Encore faut-il le savoir…

Oui, il faut savoir que les analyses de sang de patients atteints de maladies cardiaques montrent la présence en grande quantité d’un marqueur bien connu de l’auto-immunité dans le sang : les anticorps antinucléaires.  Or,  il a été démontré que les statines produisent une élévation de ces mêmes anticorps, ce qui non seulement remet complètement en question leur utilité dans la prévention des maladies cardiaques, mais leur donne un magnifique potentiel cardiotoxiques qui montre le contraire !

Pour ceux qui ne le savent pas, la cardiotoxicité des médicaments à base de statines a été démontrée en 2009 lorsque le journal de cardiologie clinique avait montré que les médicaments à base de statines affaiblissaient en réalité le muscle cardiaque.

Alors, entre ce risque d’affaiblissement cardiaque, l’auto-immunité et les douleurs articulaires qui viennent avec, si vous voulez vraiment vous sentir vieux, un bon conseil, prenez des statines ! Cela marche très bien, surtout, si en plus vous prenez des inhibiteurs de la pompe à proton (anti-acides).

2 thoughts on “Auto-immunité, douleurs et maladies cardiaques : la vieillesse programmée par les statines.”

  1. les médocs !!!!!!
    Depuis ma chimio , déjà 3 mois, les docteurs veulent à tout prix me donner des cachets tension !!!!!, statines alors que je n’ai pas de cholestérol , ni sucre , VOUS PRENEZ PAS DE CACHET à 54 ans !!!!!, non, on en a donné, j’ai fait des malaises , j’ai tout supprimé , je leur dis, pourquoi voulez vous que j’en prenne, ma tension est à 11 ou 12 , maximum 14 , oui, mais c’est la NORME !!!

    1. ET voilà…c’est la norme. Estimons nous heureux que pour le moment, on ne rend que les vaccins d’obligatoires! A quand les médicaments dont on n’a pas besoin…parce qu’on a l’âge de les prendre!

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *