Avez-vous l’attitude thérapeutique qui va vous sauver la vie?

Cela n’est pas la première fois que j’insiste sur la nécessité d’adopter la bonne attitude thérapeutique, à savoir, une prise en compte holistique de nos problèmes de santé et que cela se voit dans la façon dont nous utilisons nos huiles essentielles.

C’est malheureusement souvent le produit d’années de rééducation, d’entrainement, dans un environnement où tout tend vers l’inverse : la réponse symptomatique.

Or, ne pas avoir la bonne attitude peut être fatal. Contre productif. Dangereux.

Alors qu’avoir la bonne attitude peut être suffisant pour vous sauver la vie.

Prenons l’exemple de l’usage des huiles essentielles pour vous faire comprendre de quoi je veux parler.

Il y a trois principales façons d’utiliser les huiles essentielles : la réponse à un symptôme, le traitement de fond, et l’approche que j’appelle hygiénique préventive mais aussi équilibrante et quotidienne.

 

Or, la majorité du grand public est entrainé à chercher des réponses miracles à des symptômes. C’est pourquoi, ceux et celles qui tentent de s’éloigner des médicaments et qui choisissent pour cela les huiles essentielles vont conserver cette attitude et simplement choisir des huiles essentielles pour répondre à des symptômes.

Qui ne l’a pas fait ?

Bien sûr, nous avons tous été introduits aux huiles essentielles par une huile qui fait tout, comme par exemple de l’arbre à thé sur des boutons d’acné ou de la lavande sur l’oreiller.

On se laisse surprendre par leur efficacité.

C’est souvent le cas pour des professionnels ! J’ai récemment écouté un médecin intervenir dans une conférence qui avouait avoir été éberlué par l’efficacité thérapeutique des huiles essentielles dans des cas aussi répandus que la glycémie, la tension artérielle, la douleur, l’anxiété et la dépression.

 

De mon coté je m’efforce de faire comprendre aux femmes combien les huiles essentielles leur donnent d’autonomie et de solutions tout au long de leur vie, sans les effets secondaires qui surviennent avec les médicaments. C’est un moyen fiable et sain, non polluant de se faire du bien au quotidien et tout au long de sa vie, et de se prémunir du développement de maladies qui naissent dans la toxicité : Alzheimer, cancer, sclérose en plaque, toutes les maladies auto-immunes et les maladies chroniques.

Mais je viens de comprendre que si on se contente d’utiliser les huiles essentielles en réponse à un symptôme, comme si on utilisait un médicament, sans rien changer à ses habitudes de vie, sans avoir une vision holistique de nos problèmes, on peut se faire beaucoup de mal et développer des maladies graves.

Oui, parce que

de même que changer son alimentation ne suffit pas pour guérir de quoi que ce soit, se contenter d’un produit naturel pour guérir de quoi que ce soit ne sera pas plus suffisant.

Or, lorsque l’on souffre depuis longtemps d’une maladie chronique, si on ne se décide pas à répondre aux cris d’alarme de notre corps, il va trouver un autre moyen de nous réveiller et de nous faire agir dans le bon sens. En général, avec une maladie plus grave.

Qu’est-ce que cela signifie ?

Cela signifie que

si cela fait des années que le corps tente de nous faire changer de direction mais que nous le bâillonnons à coup de médicaments, nous nous sommes fabriqué une maladie chronique. Nous savons y réagir, mais elle n’est pas pour autant guérie !

Et puis un jour, on trouve une huile essentielle qui nous évite les médicaments.

On se dit qu’ainsi on se fera moins mal. ET c’est vrai.

Alors, lorsque petit à petit on se met à découvrir la puissance des huiles essentielles, on commence à changer d’attitude : on substitue !

C’est une très bonne chose, mais il faut le faire intelligemment.

Si on n’applique pas les grandes règles de la régénération énergétique de l’organisme, on fonce droit dans le mur !

Je vous rappelle ces règles :

Une bonne nutrition / hydratation – ce que vous mettez dans votre corps pour l’aider à fonctionner

Une bonne condition physique

Sommeil réparateur

Un environnement paisible

De la joie

Et les huiles essentielles associées à une approche holistique sont idéales pour bien mettre en œuvre ces règles.

Mais trop souvent, ça n’est pas le cas, parce qu’on les utilise comme on le ferait avec des médicaments.

On trouve une huile magique. Celle qu’on me réclame le plus souvent lors de mes cours  🙁

L’huile magique qui calme la douleur, remonte l’immunité, et donc, permet d’attendre la prochaine apparition des symptômes existe…mais elle a un effet pervers : elle peut faire oublier qu’on a une maladie chronique à soigner.

 

Je prends l’exemple de l’angine blanche  : ceux qui ont angine sur angine, sont en général abonnés à la visite chez le médecin et à une bonne semaine d’antibiotiques. Ils sont habitués à avoir des amygdales bien enflées, voire peut être aussi des ganglions sous les bras. Ils vont oublier (ou ignorer) que ces symptomes ne sont pas que ceux de l’angine!

Or, l’HE de lavande aspic permet d’enrayer une angine, dès les premiers symptômes.

Oui, mais il y a angine et angine.

Si vous avez des années d’angine blanche derrière vous, vous ne pouvez pas vous contenter de zapper vos symptômes d’angine aussi facilement : vous devez nettoyer la cause de ces angines.

👉   Vous devez passer par quelques semaines, voire quelques mois de traitement de fond pour nettoyer votre terrain et faire comprendre à votre corps que vous avez bien compris le message et que vous avez pris les bonnes dispositions. Vous avez compris vos faiblesses. Vous donnez à votre corps de quoi se nettoyer, se réparer, remonter la pente.

Vous vous ferez aider pour mettre au point tout un protocole aromatique de fond à suivre sur plusieurs mois (voir “l’Equilibre de l’Immunité)

👉   Puis, une fois que plusieurs mois seront passés sans angine, vous passez à la phase préventive et équilibrante qui agira sur votre faiblesse d’origine. Vous appliquerez tous les jours des huiles essentielles sur votre gorge par exemple ! De cette façon, vous agirez sur votre faiblesse et vous éliminerez les risques d’infection.

 

Mais que ce passe-t-il si vous vous contentez de la réponse symptomatique si confortable ?

Bien sur, grâce à votre huile miracle, vous vous évitez la queue chez le médecin et la prise d’antibiotiques.

Donc, vous perdez moins de temps, vous faites moins de mal à votre flore intestinale et vous ne vous intoxiquez pas.

Mais vous vous donnez l’illusion que tout va bien ! Et là…rien n’est moins sur.

Je le répète : nous sommes dans un cas de réponse à une situation chronique.

Combien de fois ai-je donné des protocoles à des gens qui voyaient une amélioration très rapide à leur état et se disaient qu’ils étaient guéris !

Or,

si une maladie est installée depuis des années, elle ne va pas se régler en deux semaines. Et l’absence de symptômes est trompeuse. Elle n’est que le sommet de l’iceberg.

Il existe un grand nombre de maladies graves qui ont les mêmes symptômes qu’une simple grippe ou qu’une angine à répétition ! Ces maladies graves s’installent chez des personnes qui accumulent de la toxicité interne via la prise de médicaments, ou d’autres substances, un environnement toxique, une alimentation trop transformée et qui ne donnent pas à leur corps les moyens de se nettoyer et de se régénérer.

Si on ajoute de trop longues périodes de stress et de manque de sommeil, on joue vraiment avec le feu.

Le danger vient que trop souvent on se croit invincible.

Le danger, c’est qu’on a pris l’habitude de s’en sortir juste en s’occupant des symptômes.

Le danger c’est de prendre ce qui nous arrange d’une approche naturelle sans en comprendre le fonctionnement.

Le danger c’est de ne pas chercher à avoir un réelle approche détoxifiante et de laisser la maladie s’installer alors qu’on a la force et l’énergie de la jeunesse qui nous voilent la vue.

Alors ne laissez rien au hasard.

J’enseigne cette attitude dans tous mes livres! Vous n’avez plus qu’à choisir celui qui vous parle  le plus…(dans la boite à outils)

Ou mieux, laissez vous transformer semaine après semaine par des formations comme AromaPro simplifiée et AromaPro master, et n’ayez plus jamais peur de mal faire avec vos huiles.

Vous avez une expérience qui illustre cet article? Alors n’hésitez pas à la partager pour donner une chance à d’autres lecteurs de ne pas faire d’erreur 😻

8 thoughts on “Avez-vous l’attitude thérapeutique qui va vous sauver la vie?”

  1. Encore une fois, vous me l’envoyer dans les dents la vérité. Après des années d’infections urinaires sur lesquelles les antibiotiques n’ont plus aucun effet, j’ai découvert les bienfaits du tea tree et de l’homéopathie sur les symptômes. Bien sûr j’ai réussi à m’en sortir comme ça durant quelques années mais maintenant ça ne fonctionne plus . Pourtant j’ai acheté votre livre pour enrayer le Candida Albican, et bien sûr je m’étais convaincue que je pouvais toujours manger du sucre, que ça allait aller… C’est là que je lis ce mail qui me rappelle à l’ordre, cette fois je ferez la diète sans sucre pour l’enrayer du mieux que je peux. Merci pour cette gifle en douceur Cécile, je l’accueille avec gratitude! 😉

    1. Ah quand même! J’étais surprise de ne pas trouver plus de commentaires sous un sujet qui en concerne pourtant plus d’une! Ou alors elle n’ont pas eu la même honnêteté que vous, Laura! Bravo! Cette attitude vous servira longtemps 🙂

  2. Pour ma part , lors de grandes turbulences dans ma vie , je m’en tire avec une sinusite chronique , mais en septembre , après un décès d’une amie proche que j’ai accompagnée pendant ces 2 dernières années ( j’ai été infirmière ) , divers problèmes et maladies autour de moi dans ma famille proche ont déclenché une terrible cruralgie avec douleurs neurologiques imprévisibles et aléatoires , me plongeant dans une perplexité sans nom…
    J’avais beau me masser avec de HÉ de Gaultherie et autre , il m’a fallu passer par un traitement lourd pendant 3 semaines… une rééducation par un kinésithérapeute en balnéothérapie et je finis seulement cette semaine la dernière séance …
    Je n’avais pas écouté les messages de mon corps pendant plusieurs mois et voilà ….
    Merci Cécile pour ce petit rappel ….

  3. Bonjour,
    J’ai lu avec beaucoup d’attention votre article.
    Je me retrouve et j’aimerais prendre contacte avec vous afin de m’aider à trouver les bons outils pour une meilleure santé physique et mentale.
    Je souffre de douleurs abdominales depuis plusieurs plusieurs années et ce que j’applique comme « traitement » « m’apaise » sur du très court terme. Je n’en peu plus…
    J’attends avec impatience un retour de votre part afin de trouver ensemble des solutions.
    Amitiés à vous.

  4. delphine CORIOU

    Bonjour cécile,

    Que votre article est vrai !!!

    Aujourd’hui j”en prends encore plus conscience car j’essaie d’enrayer une énorme sinusite avec fièvre mais simplement avec les huiles et surtout une énorme réflexion sur le pourquoi j’ai attrapé cela.
    On ne le répétera jamais assez mais les huiles font leur effet c’est sur (pas de médecin et pas de médicaments).
    Maintenant ,comme vous le dites très justement, c’est la 2ème phase qui est de mettre au point un traitement de fond afin de lutter contre le déclencheur et d’améliorer son terrain (alimentation, sport, stress etc..).
    Et surtout trouver NOTRE synergie.

    Merci pour tous ces rappels et tous ceux à venir car cela nous permet de nous reprendre en main.
    Delphine

  5. Bonsoir Cécile… C’est mon problème.. Mon attirance pour le sucre 😕.. Je suis atteinte de fibromyalgie, arthrose necrosante évolutive et dépression chronique, constipation, intestin irritable.. Tristesse.. J’ai pourtant suivi une formation en aromatherapie.. J’apprends toujours… J’ai été battue et réprimée par un père pervers narcissique et j’ai eu 3 hommes pareils dans ma vie.. Je vis seule depuis février 2012.. Cette solitude me pèse.. Cet hiver j’ai eu un gros refroidissement avec rhume et pharingyte, toux. Je suis extrêmement fatiguée.. Je n’arrive pas à remonter la pente.. Merci à vous. Fabienne.

  6. Bonjour Cécile.. C’est article me parle tellement !!! Des années que je suis suis sous anti depresseurs que j’ai diminué de moi même.. Je vis sous stress permanent, beaucoup de chocs émotionnels dans ma vie depuis l’enfance. Du stress post-traumatique.. Depuis 3 ans je m’intéresse aux huiles essentielles et aussi à la façon de me nourrir.. J’essaie de me débarrasser du sucre, véritable poison… J’ai tout à réapprendre si je veux continuer à vivre dans d’autres conditions.. Merci infiniment. Fabienne

  7. Bonjour Cécile,
    Je suis tellement heureuse de vous avoir trouvé ,par “hasard” sur you tube en cherchant des vidéos sur la médecine holistique.Je suis très intéressée par cette approche naturel, qui pour moi, c est la clef principale pour garder notre corps en bon équilibre sur longtemps.En tant que micronutritionniste et diététicienne,à part l’alimentation éduquée,la phytothérapie et la bioresonance que je pratique dans mon cabinet, je cherche un autre outils qui me permettra d’être plus efficace dans mes conseils et traitements,et je sais que l’aromathérapie c’est l’approche que je veux approfondir et maîtriser un jour,après une période riche en apprentissage.
    On a deux maladies auto-immunes dans la famille que j’arrive à les tenir en laisse:-) avec une nutrition particulière pour ces types de pathologies,et une supplémentation naturelle ciblée,mais il me manque encore des éléments c’est comme dans un puzzle…je cherche des solutions pour tenir en équilibre le taux de T3 et T4 de ma fille qui depuis 6 ans a été diagnostiquée de hypothyroïdie Hashimoto,et on a réussi de tenir dans la fourchette sa thyroxine sans le médicament(Levothyrox)Mais je vois que de temps en temps il doivent se passer des fluctuations de ce taux,car les symptômes sont assez évidents(fatigue,légère dépression,problèmes de sommeil)et une chute de cheveux …Et comme je suis maman aussi,je chercherai jusqu à ce que je trouverai la solution!!!
    Si vous avez des conseils ,ou des informations concernant ma formation en aromathérapie et comment je pourrais l’intégrer dans mon activité, pour aider mes aimés et mon entourage,je vous remercie en avance,et je vous souhaite une agréable journée
    Claudia Stroia

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *