fbpx

Entrez votre mot clé dans la case de recherche pour trouver les articles qui en parlent

L’aspirine n’a aucun avantage et pourrait augmenter la mortalité par cancer?

A chaque fois que j’explique l’importance de procéder à une forme de dé-médicamentation, on trouve toujours le moyen de me rappeler que “heureusement, il y a l’aspirine!”. Et pourtant…même ça, j’hésite à en prendre depuis que j’ai trouvé des alternatives plus intéressantes avec les huiles essentielles.

Ah si! J’en prends avant un long vol en avion. Et encore, je pourrais remplacer ce comprimé par une autre huiles essentielles qui fluidifie tout autant le sang, et en plus, me protègerait des multiples cochonneries qui pullulent dans les avions : l’huile essentielle de citron. Mais là n’est pas mon propos.

Je pense à tous ceux qui prennent une aspirine quotidienne pour se protéger des maladies cardiovasculaires.

Or récemment, une vaste étude a fait chanceler toutes les idées reçues sur l’innocuité de l’aspirine :

Selon ce nouveau rapport, les patients en bonne santé, âgés de 70 ans et plus (65 ans pour les Noirs et les Hispaniques), n’ont aucun intérêt à prendre de l’aspirine à titre préventif. C’est ce qu’on peut retirer d’une étude publiée le mois dernier dans le New England Journal of Medicine, intitulée «Effet de l’aspirine sur la survie sans incapacité chez les personnes âgées en bonne santé».

Ils se sont donc posés la questions…et ont maintenant la réponse qui ne doit pas faire plaisir à tous ceux qui ne jurent que par l’aspirine…

Chez Green Med Info, mon organisme de recherche de référence, on annonce que «Une étude majeure menée aux États-Unis et en Australie auprès d’environ 19 000 adultes en bonne santé, âgés de 70 ans et plus (dont 65 ans et plus pour les Noirs et les Hispaniques aux États-Unis), a révélé qu’une aspirine à enrobage entérique similaire à la dose de bébé aspirine a augmenté le risque de décès, et n’a pas réduit le risque de maladie cardiaque ou d’invalidité ou de démence ou de cancer. En fait, jusqu’à présent, l’augmentation de la mortalité a toujours été attribuée au cancer.”

Voilà. Tous ceux qui pensent se protéger d’un tas de problèmes en prenant un aspirine pour bébé tous les jours vont devoir trouver autre chose.

Tout simplement parce que l’aspirine telle qu’elle est disponible en pharmacie n’est pas une substance naturelle. Elle est constituée de substances chimiques étrangères au corps humain et fini par laisser des traces sur les organes.

En effet, l’acide acétylsalicylique, connu sous le nom d’aspirine, est une forme synthétique de l’acide salicylique, un composé qui se forme lorsque la salicine, un composé amer naturellement présent dans les plantes, comme l’écorce de saule blanc, se décompose dans le corps humain.

Bref, pour résumer, l’aspirine est un composé semi-synthétique qui, à force, rend le tissu sanguin lui-même semi-synthétique.

L’acide salicylique (du latin salix, saule) est un composé antidouleur largement répandu dans les plantes, où il agit comme une hormone. Plus vous consommez de légumes et de fruits, plus vous avez de chances d’avoir une concentration utile d’acide salicylique dans votre sang.

Hippocrate , dans ses écrits, parle de l’utilisation d’une poudre amère extraite de l’écorce de saule qui atténue les fièvres et les douleurs. Et c’est à une époque où on ne faisait pas entrer un produit chimique douteux dans notre organisme ! On avait les plantes…

Les recherches sur les cellules indiquent que les composés d’acide salicylique (appelés salicyclates) qu’on trouve par exemple dans l’huile essentielle de bouleau se comparent étonnamment bien à l’aspirine en ce qui concerne la réduction de l’activité inflammatoire. C’est ce qui se passe dans votre organisme lorsque vous avez recours par exemple à ma formule de baume du tigre qui contient une belle concentration d’huiles essentielles riches en salicylates de méthyl.

Quoi qu’il en soit, l’aspirine que vous achetez à la pharmacie n’est pas un produit naturel, et c’est peut-être pour cette raison qu’on a fait le lien des prises régulières d’aspirine et une belle liste d’effets néfastes sur la santé, tels que :

Ulcère gastrique

Surdité / acouphènes

Saignement cérébral

Mortalité grippale

Syndrome de Reye

Maladie de Crohn

Infection à Helicobacter Pylori

Alors, pour tous ceux qui se sentent perdus sans leur comprimé d’aspirine, il faut savoir qu’il existe une alternative naturelle. Je dirais même plusieurs (tout dépend un peu pour quoi). Mais une substance en particulier a été étudiée et on a trouvé qu’elle était bien supérieure à la fois en termes de sécurité et d’efficacité, et de plus assortie d’une douzaine d’avantages secondaires importants.

Cette substance est le Pycnogenol, ou extrait d’écorce de pin maritime français.

Je ne vous cache pas que ça n’est pas remboursé par la sécurité sociale et que ça n’a pas le même prix de vente qu’une aspirine. En même temps, il y a un peu de tout sur le marché, même en terme de prix. Mais ça vaut la peine d’essayer si vous avez des problèmes de coagulation…

En 1999, une étude remarquable publiée dans la revue Thrombotic Research a révélé que le Pycnogénol était supérieur (c’est-à-dire efficace à un dosage plus faible) à l’aspirine pour inhiber la coagulation induite par le tabac, sans augmentation significative (et potentiellement mortelle) du temps de saignement associé au traitement.

Et puis, le Pycnogenol, tout comme les huiles essentielles anti-inflammatoires et anti-douleur, offre un large éventail d’avantages secondaires qui peuvent contribuer à réduire les risques de maladie cardiovasculaire.

Parmi ces « effets secondaires », il y a la régulation de la pression artérielle (en agissant sur la fonction endothéliale), bénéfique même en cas de glaucome !

Je ne vous donne pas toute la liste ici, mais faites moi confiance, vous n’avez que de bonnes raisons d’adopter le Pycnogenol.

De toutes façon, au bout du compte, le but reste de supprimer complètement le besoin de médicaments, en se concentrant sur la prévention des maladies,  cardiovasculaires ou pas (bien qu’étant interconnectées) grâce aux alternatives intelligentes, à des aliments de haute qualité, de l’eau et de l’air pur et une attitude émotionnelle positive ! Et pour cela, les huiles essentielles restent irremplaçables…

Related posts

One comment

  • bonsoir Cecile , le seul medicament contre les douleurs de la sciatique , c est deux comprimés d aspirine à 500mg et les douleurs du coté gauche du coeur , meme effet que l ail et rien d autre je suis affirmatif .Mes amitiés

Leave a Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.




Et si vous vous donniez les moyens de prendre le pouvoir sur votre santé? Demandez-le moi ici et je vous envoie un livre dont c'est justement le sujet...

New Graphic
Top