fbpx

Entrez votre mot clé dans la case de recherche pour trouver les articles qui en parlent

Les diverses formes d’arthrite à savoir reconnaitre

L’arthrite est l’inflammation d’une ou plusieurs articulations : on la reconnait à la douleur qui la caractérise, accompagnée de raideur, de gonflement, de déformation et/ou d’une réduction de l’amplitude du mouvement.

Des excroissances osseuses peuvent aussi apparaitre sur les articulations concernées, accroissant la douleur et réduisant la mobilité.

Diverses formes d’inflammation articulaire

– l’ostéoarthrite : elle touche principalement les personnes de plus de 40 ans, se manifeste graduellement sur plusieurs années pour concerner quasiment toutes les personnes après 60 ans. On l’appelle aussi maladie dégénérative des articulations car elle entraine une détérioration du cartilage qui protège les extrémités des os.

Elle est généralement découverte lorsque l’inflammation entraîne l’élargissement de l’articulation et que les contractures musculaires apparaissent. La mobilité articulaire devient ainsi réduite, ce qui du coup limite le mouvement qui s’accompagne d’une sensation râpeuse.

– L’arthrite rhumatoïde : elle touche les personnes dès l’âge de 25 ans et en moyenne jusqu’à 50 ans. Elle fait partie des maladies auto-immunes. En effet, un système immunitaire qui réagit en excès peut être aussi dérangeant que celui qui ne réagit pas suffisamment.

Le corps se met à attaquer les membranes synoviales comme si elles étaient l’ennemi à abattre. L’inflammation qui en résulte endommage le cartilage et les tissus qui entourent l’articulation.

Son déclenchement est associé à un stress émotionnel ou physique, une nutrition défaillante et une infection bactérienne. Elle affecte toutes les articulations synoviales du corps, provoquant une raideur de l’articulation qui survient au réveil et peut durer une heure ou plus.

Elle peut aussi se manifester par le gonflement d’un doigt, des tissus entourant une articulation. Le gonflement peut apparaître avec ou sans douleur et peut s’accroître progressivement sur plusieurs années.

Les articulations atteintes ont tendance à produire un son proche du crépitement de la cellophane.

 

– Les arthropathies : sont des formes d’arthrite du système nerveux qui tendent à affecter la colonne vertébrale, causant douleur, raideur, inflammation et déformation de la posture du dos. En font partie l’arthrite psoriatique, spondylarthrite ankylosante et le syndrome de Reiter.

– La goute : atteint dans 90% des cas des hommes de plus de 40 ans. Cette inflammation subite d’une articulation, en général celle du gros orteil, est particulièrement douloureuse.

– Le lupus systémique : touche dans 90% des cas des femmes de 18 à 50 ans.

Il se manifeste par de la fièvre, de la faiblesse et des douleurs dans la haut du corps, le visage et les articulations.

– L’arthrite rhumatoïde juvénile : concerne les personnes à partir de 18 ans et se manifeste par de la raideur dans les articulation, souvent dans les genoux, les poignets et les mains. Elle peut aussi concerner les reins, le coeur, les poumons et le système nerveux.

– Arthrite infectieuse : elle peut être causée par une infection bactérienne, virale ou fongique. Les microorganismes en cause sont les streptocoques, les staphylocoques, les gonocoques, certains baciles ou champignons tels que le Candida albicans.

D’ordinaire, les organismes infectieux voyagent jusqu’à l’articulation grâce à la circulation sanguine qui les véhicule depuis une infection qui s’est déclarée ailleurs dans le corps.

Cette inflammation peut se manifester à n’importe quel âge, avec des douleurs, frissons, fièvre, chute de tension, rougeurs, gonflements, et douleur pulsante dans les articulations concernées. Parfois la douleur s’étend aux autres articulations et s’aggrave avec les mouvements.

Quelques chiffres sur la France :

4,6 millions de personnes souffrent d’une inflammation chronique symptomatique

50% des sujets de plus de 65 ans présentent une arthrite radiologique

1,8 milliard d’euros (soit près de 12 milliards de francs) sont dépensés chaque année pour la prise en charge des problèmes inflammatoires articulaires

Ces dépenses représentent 1,7% des dépenses de l’assurance maladie avec un doublement en moins de 10 ans

Les hospitalisations coûtent 0,8 milliards d’euros (incluant la mise en place de 120.000 prothèses de hanche ou de genou consécutives à l’arthrose).

Cliquez ici pour traiter et prévenir les diverses formes d’arthrite sans subir les effets secondaires des médicaments. 


et cliquez ici pour découvrir l’efficacité de l’aromathérapie holistique appliquée à l’arthrite

 

Tags: , , , ,

Related posts

Méthode Yuen en France

  Info incontournable pour les praticiens à la qui souhaitent se démarquer des autres!...

Untitled

  La notion de base que l’on a communément de l’inflammation est qu’elle est...

3 comments

  • Merci pour cet article qui met les choses au clair. Néanmoins vous oubliez un déclencheur majeur de l’arthrite infectieuse qui est la maladie de Lyme! Au sens général de cette maladie est englobé les infections dîtes froides telles que la babésia, bartonella, les candidoses, erlichia etc… Les médecins ne sont pas du tout au courant et diagnostiquent les patients comme vous le dîtes de spondylarthrite, d’arthrite rhumatoïde, de lupus et j’en passe!

    Il est grand temps que le monde se réveille, que les population soient enfin au courant, mais attention! Il y a énormément de fausses informations sur la maladie de Lyme, ne tombez pas dans le panneau. Si vous avez reçu un diagnostic de sclérose en plaques, parkinson, lupus ,AR etc… n’attendez pas, faîtes un test de microscopie sur fonds noir pour voir si vous avez des bactéries borrélies et traitez vous sans plus attendre!

    J’ai voulu laisser un message en espérant peut-être aider les millions de patients au diagnostic erroné qui pensent devoir vivre toute leur vie avec ces douleurs ou ces soit-disant maladies auto-immunes alors qu’un retour à la vie normale est possible! Au passage, le mieux selon moi c’est justement la naturopathie pour guérir de cette foutue infection chronique, dévastatrice…et oui, lorsque le monde aura enfin compris l’épidémie qu’est la Lyme, la médecine cherchera en PREMIER à savoir si vous êtes infectés et que vous avez ou non déclaré la maladie…

    A bon entendeur, salut!

    ps: je suis joignable via mon blog si quelqu’un cherche de l’aide 😀

    • Bonjour!
      Je vous écris parce que ma fille de 18 ans souffre de douleurs dans les articulations depuis plus d’un an et de divers autres symptômes qui font penser à la maladie de Lyme. ..
      Je me demandais si vous, vous l’aviez attrapée, et si je fais bien, dans le doute, de demander à notre médecin de faire un test pour voir si ce ne serai pas ça par hasard… Elle n’a pas de souvenir d’avoir été piquée par une tique, et je ne me rappelle pas qu’elle ait eu non plus une grippe avec fièvre (qui se déclare normalement deux à trois semaines après la piqûre) depuis les deux dernières années.

  • Chère Sophie, je n’ai pas eu Lyme (mais ma belle soeur oui…) et demander un test dans le doute ne fait pas de mal. Par contre, tous les tests ne sont pas les bons…idéalement, il faut se trouver un praticien qui ne fasse que ça.

Leave a Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.




Et si vous vous donniez les moyens de prendre le pouvoir sur votre santé? Demandez-le moi ici et je vous envoie un livre dont c'est justement le sujet...

New Graphic
Top