Entrez votre mot clé dans la case de recherche pour trouver les articles qui en parlent

Comment mieux vivre ses voyages avec trois huiles essentielles en poche!

 

Trois huiles essentielles en poche peut être suffisant pour partir loin, dans des pays exotiques, la savane, la jungle, le désert, la forêt amazonienne (et j'en passe) sans emporter deux kilos de médicaments

 

 

 

 

 

Grâce à l'aromathérapie, apprenez à utiliser trois huiles essentielles incontournables en voyage : la menthe poivrée, la cannelle et la lavande aspic.

Elles remplacent à elles seules les antalgiques, anti-inflammatoires, anesthésiants, bactéricides, viricides, antifongiques, anti-vomitifs, analgésiques, cicatrisants, mucolytiques et antiviraux.

Testées, utilisées, sur moi et ma famille, mes clients et occasionnellement dans l'avion sur un passager à l'agonie qu'aucun médecin ne venait secourir, sur une piqure de frelon soulagée dans les secondes, sur une brûlure au second degré qui n'a laissé aucune trace et sur une intoxication alimentaire guérie en 24h…Qui dit mieux? Et oui, c'est une magnifique illustration de la façon dont les huiles essentielles peuvent vous sauver les vie en voyage.

 

 

Les huiles essentielles indispensables

 

Menthe poivrée (mentha piperita) : antalgique majeur, anti-inflammatoire, anesthésiant, bactéricide, viricide, fongicide, anti-vomitif.huiles essentielles

Douleurs : migraines, maux de tete, chocs physiques, douleurs musculaires et articulaires, lumbago, contusions, zona

Digestif: grippes intestinales, nausées vomissements, mal des transports, ulcère à l’estomac, insuffisance pancréatique.

Urogénital : cystites, inflammations rénales

Lavande aspic (lavandula latifolia) : analgésique, anti-inflammatoire, régénérant puissant de la peau, viricide, bactéricide pour staphylocoque doré, fongicide, cicatrisant, mucolytique.

Brulures, plaies, infections de la peau, dermites, mycoses cutanées et gynéco, acné

Piqures d’insecte, démangeaisons

Grippe, sinusite, rhinite, bronchite, angines, trachéite,

Cannelle (cinnamomum cassia) :  antivirale, antifongique, antiparasitaire, anti-inflammatoire, antiseptique, anesthésiante, fluidifiante

Prévention de la tourista, grippe intestinale, diarrhées, dysanterie, entérocolite infectieuses et spasmodique, fièvre typhoïde, amibiase, entérotoxémie, infections et fièvres tropicales, parasitose, infections uro-génitales, bronchite, infections des voies respiratoires.

 

 

Utiliser les huiles essentielles du voyage

 

La mixture magique d'huiles essentielles pour application en massage local : deux gouttes de chaque dans une cuil à soupe d’huile de base.

Fonctionnant dans tous les cas, ce mélange d'huiles essentielles peut être utilisé tel quel ou enrichit en fonction des symptômes et des spécificités des huiles.

  • Versez un peu de mélange d'huiles essentielles dans une main (voir Aromathérapie) et massez vous les pieds ou ceux de la personne qui souffre. Insistez bien sous la plante, sur le coup de pied, autour de la cheville, et remontez de chaque coté des mollets.
  • Massez aussi les mains et les avant bras soigneusement, en mouvements ascendants et énergiques.
  • En cas d'infection des voies respiratoires, massez la gorge, le cou, le haut du dos.
  • En cas de léthargie, massez vigoureusement de chaque coté de la colonne vertébrale, au dessus de la taille, pour stimuler les adrénales.
  • En cas de douleurs abdominales, insistez sur les mains et les avant-bras, mais aussi massez les lombaires.
  • Donc, pour une gastro-entérite par exemple, on peut rajouter de l'huile essentielle de Cannelle au mélange, à raison d’une ou deux gouttes.
  • Pour des symptômes de refroidissement et de mal de gorge, on rajoutera de l'huile essentielle de lavande aspic
  • Pour des douleurs musculaire ou traumatiques, on ajoutera de l'huile essentielle de menthe poivrée au mélange huileux pour l’appliquer par massage autour de la zone douloureuse. Pour atteindre la zone douloureuse directement, le mieux est d'appliquer les huiles essentielles diluées dans du gel d'aloé, en couche épaisse, sans masser (entorses, fractures).
  • En cas de contusions, il suffit de faire tomber des gouttes de d'huile essentielle de menthe poivrée là où ça fait mal.
  • En cas de brûlure au second degré : refroidir la plaie sous l’eau froide 10 mn. Ensuite, faire tomber directement des gouttes d'huile essentielle de lavande sur la brûlure et si on en a, y étaler du gel d’aloé naturel.
  • Si l’eau n’est pas disponible, étaler du gel d’aloé le plus rapidement possible sur la brûlure puis y faire tomber des gouttes de lavande.
  • Si ni eau ni gel ne sont disponibles, simplement faire tomber des goutte de lavande sur la plaie. Dans tous les cas, ne pas couvrir, laisser à l’air, et ajouter de la lavande aussi souvent que la douleur le demande.
  • Toujours diluer l'huile essentielle de cannelle. Emporter du gel d’aloe et une base d’huile neutre dans un flacon séparé.
  • Toujours avoir l'huile essentielle de lavande aspic sur soi dans l’avion (elle sert à tout sans dilution).
  • Pour le mal de tête, appliquez quelques gouttes de lavande aspic sous l'occiput (en haut de la nuque) et sur les tempes
  • Pour le mal des transports, faites respirer de la menthe poivrée, mais surtout, munissez vous en prévoyance d'une paire de bracelets d'acupressure qui permettent de stimuler le point 5 maitre coeur, à l'intérieur du poignet. Cette simple pression est le meilleur remède anti-nausée que je connaisse, que ce soit dans le bateau, l'avion, le car ou la voiture. Il est aussi très utile en début de grossesse pour calmer les nausées matinales (il suffit de dormir avec) et pendant les séances de chimiothérapie.

Attention : n'absorbez pas le mélange d'huiles essentielles ou les huiles essentielles pures par la bouche!

Vous avez testé mes conseils? Racontez ce qu'il vous est arrivé et comment les huiles essentielles du voyage vous a aidé : laissez un mot dans la section commentaire en bas de la page et constatez les réactions!

Tags: aromathérapie, voyage

Powered by Qumana

Tags: , , , ,

Related posts

Méthode Yuen en France

  Info incontournable pour les praticiens à la qui souhaitent se démarquer des autres!...

Untitled

  La notion de base que l’on a communément de l’inflammation est qu’elle est...

22 comments

  • […] vais vous expliquer pourquoi et comment les utiliser ici. Laisser un […]

  • Grace aux conseils de Cecile, j’apprends a me servir des huiles essentielles, qui s’averent etre de vraies alliées pour nos petits maux quotidiens mais aussi pour des problemes plus serieux… certes tout depend des cas, mais encore faut-il le savoir, les essayer et connaitre leur utilisation !

  • Bonjour,
    Je suis comme vous, à voyager avec une trousse pharmaceutique composée d’huiles essentielles, d’homéopathie, et d’un mémento d’utilisation ! C’est super léger, pratique à conserver et le nombre de cas d’utilisation est absolument génial : on peut quasiment tout guérir.
    Je précise ce 2ème point : l’homéopathie. Pourquoi ? Quand j’étais enceinte, puis pendant l’allaitement, j’ai entendu dire que les huiles essentielles n’étaient pas recommandées. Dans le doute, et par principe de précaution : je n’en ai pas utilisé, du tout, pendant cette période.
    Quel est votre avis sur l’utilisation des huiles essentielles, pendant la grossesse et l’allaitement ?
    Aurelie

    • Bonour Aurélie,
      Cela fait plaisir de trouver une connaisseuse! Oui, effectivement, on se sent vraiment autonome avec les huiles. Et je sais aussi qu’en France, ou il n’y a quasi pas d’aromathérapeutes parce que ça n’est pas reconnu, on freine l’utilisation des huiles sur les femmes enceinte, alors qu’aux Etats Unis par exemple, on inscrit sur les boites d’aromathérapie : ne pas prendre si enceinte ou allaitante. Comme quoi…
      Moi, en tant qu’aromathérapeute, je me suis fait une spécialité de la grossesse, de l’accouchement, de l’allaitement et du soin du bébé. Mes “mères” découvrent qu’elles ont perdu beaucoup de temps en ayant eu “peur” d’utiliser les huiles que je n’administre que par la peau! Il y a moins de risques que de prendre n’importe quel médicament.
      J’ai écris un article sur les bonnes raisons d’utiliser les huiles pendant la grossesse, et elles ne proviennent que de mon expérience d’aromathérapeute : http://www.clubequilibrenaturel.com/aromatherapie-grossesse/
      A méditer….Si je n’étais pas trop vieille pour recommencer, j’aurais bien vécu une grossesse pour profiter de mes conseils! (:

      • Oui, j’aime bien votre article concernant la grossesse et les huiles spécifiques pour cette période.

        J’aimerai faire le lien avec la trousse à pharmacie ci-dessus. Les huiles essentielles de menthe poivrée, lavande aspic et cannelle : est-ce que ces huiles peuvent s’ajouter à la liste que vous donnez dans l’autre article ?
        Meme question pour l’allaitement : peut-on les utiliser ou non ?
        Pour les jeunes enfants (0-6 ans) : y a t’il des contre-indications ?

        Merci d’avance pour votre éclairage 🙂

  • Bonjour,

    Je voulais vous dire qu’on peut prendre les huiles essentielles par voie orale sur des comprimés neutres à sucer ou à croquer sur avis d’un médecin.
    L’huile essentielle de laurier noble est très utile pour soigner les aphtes, conseil de ma dentiste

    • Bonjour Christiane,
      Oui, vous avez raison, mais je suis assez chatouilleuse pour conseiller les huiles par voie orale parce qu’il faut être plus suivi et que je m’efforce ici de ne donner que des conseils sécurisés! Tant qu’on prend les huiles par voie externe, et dans les bonnes dilutions, il n’y a pas d’effets secondaires. Par contre, en interne, c’est différent. Ma chère mère voulais essayer le laurier et le clou de girofle pour sa gorge, et elle s’est fabriqué une tonne d’aphtes parce qu’elle s’est “cuit” les muqueuses de la bouche et bien entamé sa flore orale. Ma propre mère! Elle a suivi les conseils de sa dentiste. Les dentistes oublient de parler de la “mesure”…le laurier et le girofle sont extrêmement corrosives, je ne les utilise qu’extrêmement diluées.

  • Bonjour,
    je voudrais prendre un ‘cocktail’ d’HE pendant mon voyage en Thailande en prévention contre la tourista, le typhus, la malaria, et autres désagréments possible.
    J’ai acheté 4 huiles, Tea Tree, Menthe poivrée, Cannelle de Chine et Eucalyptus citronné.
    Est-ce que prendre 2 gouttes des 3 premières par jour dans de l’eau et utile, et surtout est-ce que cela peut être néfaste.
    Pour la quatrième huile, je pense l’utilise un peu sur la peau contre les moustiques, en étalant quelques gouttes, mais est-ce que je peux également la prendre par voie orale avec les autres?
    merci d’avance 🙂

    • Franchement Fabien, ne prends pas tes huiles par la bouche : fais toi plutôt un mélange comme celui-ci :
      Dans une bouteille opaque contenant 20 ml, verse 20 ml d’huile de base (pépin de raisin par exemple) et fais y tomber 10 gouttes de tea tree, 3 gouttes de menthe, 4 gouttes d’eucalyptus citriodora et 3 gouttes de cannelle. Tu peux te masser les avant-bras et les pieds avec cette huile tous les jours pendant ton voyage et plusieurs fois si tu penses que tu couves quelque chose.
      Elle devrait être suffisante pour faire fuire les moustiques, bien que les moustiques de Thailande soient particulièrement difficiles à faire fuir! A ta place, je me procurerais aussi de la lavande aspic (latifolia) pour appliquer sur la peau directement en cas de piqures. Elle complémente bien le tea tree mais surtout, te soulagera en cas de coup de soleil.

  • Bonjour,
    je voudrais savoir si le mélange donc vous parlez pour le voyage en Thailande peut etre utilisé aussi pour des enfants de 18mois et 4 ans. Comment puis je utiliser les huiles pour prévénir la tourista? merci pour vos réponse.
    Pamela

  • Chère Pamela,
    Oui, ces huiles peuvent être utilisées sur les enfants, à condition d’en adapter la dilution.
    Je donne les règles de dilution ici, dans le mode d’emploi des huiles essentielles, et sinon je donne encore plus d’explications quant à l’utilisation des HE sur les enfants dans mon manuel l’Essentiel de l’Equilibre.
    Bien amicalement,

  • Merci pour vos conseils pour les vacances. J’ai commencé à me préparer mon kit H.E.. J’ai une petite question concernant le romarin, pouvez-vous m’indiquer le nom latin car dans ma boutique Bio ils en ont plusieurs. Laquelle choisir ? Merci beaucoup pour toutes vos informations. Bonne route pour les USA.

    • Chère Christine,
      Lorsque je ne précise pas le nom latin d’une huile, c’est qu’il faut choisir la plus courante. POur le romarin, c’est le rosmarinus officinal à cineol.

  • Bonjour Cécile,
    C’est parfait une trousse à pharmacie aussi réduite ! Je voyage partout dans le monde depuis de nombreuses années en étant seulement accompagné des huiles essentielles et je n’ai toujours eu qu’à m’en féliciter ! Et les personnes qui voyagent avec moi ont toujours été heureuses d’en bénéficier également 🙂 Je rajouterais aux 3 huiles essentielles que tu conseilles l’Hélichryse italienne vraiment indispensable en cas de blessure ou de choc traumatique ! Merci pour tous tes conseils y compris dans les commentaires ! A bientôt ! Et profite de ton extraordinaire voyage à travers les Etats-Unis !!! Meilleures pensées
    Eric

    • Merci cher Eric! Je viens juste d’arriver à destination et me suis récompensée avec un bain relaxant à l’ylangylang:)
      Au sujet de l’immortelle, je ne l’ai pas ajoutée à ma liste à cause de son action réduite bien que puissante. La lavande aspic la remplace ici facilement.

  • bonjour
    un naturopathe m’a conseillé de prendre la menthe poivrée direct sur la langue… quels sont les conséquences?

  • bonjour, je part bientot en voyage je me panche donc sur la question de ma trouce à pharmacie… Il est possible de faire le mélange des 3 huiles à l’avance dans un petit pot? Aquel proportion svp. (j’ai des huiles chez moi mais la date d’utilisation est passé cela est grave? ou je peux encore les utiliser?)
    Je part en amerique du sud je vais donc surement passer quelque fois dans des zones à pallu… Connaissez vous un mélange préventif et curatif pour le pallu?

    • Non, je n’ai rien de particulier contre le palu…
      Sinon, je précise dans la page : “La mixture magique d’huiles essentielles pour application en massage local : deux gouttes de chaque dans une cuil à soupe d’huile de base.
      Fonctionnant dans tous les cas, ce mélange d’huiles essentielles peut être utilisé tel quel ou enrichit en fonction des symptômes et des spécificités des huiles.” donc oui, vous pouvez en emporter dans un flacon.

  • Bonjour,
    Merci beaucoup pour cette mixture magique. Je viens de l’essayer après avoir réuni les ingrédients, me trouvant victime d’une petite tourista. Je me trouve à Ubud (Bali) et l’huile de base qui m’a été proposée est l’huile de coco. Je me posais juste la question par rapport au nombre de posologie, une fois par jours ou plusieurs fois ?
    En tout cas j’ai l’impression de me sentir mieux dès l’instant où j’ai massé mes pieds.
    Merci

  • Bonsoir et merci pour cet article.
    Concernant la gastro, en prévention, pendant combien de temps peut-on utiliser la mixture magique svp? et combien de gouttes par jour de cette mixture svp?
    Cordialement

  • bonjour Cecile j `aimersz savoir la difference entre l`huile d`anis et l`huile d`Aneth merci Lucie

  • Bonjour
    Je suis allergique à l’HE de cannelle (réaction cutanée). par quelle HE peut on la remplacer ?
    Merci

Leave a Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.




Et si vous vous donniez les moyens de prendre le pouvoir sur votre santé? Demandez-le moi ici et je vous envoie un livre dont c'est justement le sujet...

New Graphic
Top